Thomas Vaughan (alias Eugène Philalèthe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thomas Vaughan (alias Eugène Philalèthe)

Message  Garfield le Jeu 11 Déc 2008, 15:28

Thomas Vaughan né en 1622 est alchimiste et philosophe hermétique, frère jumeau du poète Henry Vaughan.
Selon la théorie la plus probable, Thomas Vaughan serait le véritable auteur de plusieurs traités alchimiques publiés sous le pseudonyme d'Eugène Philalèthe. Celui-ci a d'ailleurs confessé avoir longtemps cherché la pierre philosophale.
Thomas Vaughan meurt en 1666, dans des circonstances mystérieuses. Il aurait inhalé accidentellement du mercure au cours d'une expérience dans son laboratoire.
Eugène Philalèthe revendique ouvertement une filiation philosophique avec Henri-Corneille Agrippa de Nettesheim, qu'il nomme son maître, ainsi qu'avec Paracelse.
Il ne faut pas confondre Eugène Philalèthe avec son contemporain Eyrénée Philalèthe, également alchimiste.

Les traités d'Eugène Philalèthe sont les suivants :

- Anthroposophia Theomagica, Londres, 1650
- Anima Magica Abscondita, Londres, 1650
- Magia Adamica, Londres, 1650
- Lumen de Lumine, Londres, 1651
- Aula Lucis, Londres, 1652
- Euphrates or the waters of the East, Londres, 1655

Eugène Philalèthe publia également, en 1652, une traduction anglaise du manifeste rose-croix, contenant la Fama Fraternitatis.

Garfield

Nombre de messages : 176
Age : 35
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thomas Vaughan (alias Eugène Philalèthe)

Message  Scénon le Lun 06 Juin 2011, 21:50

Garfield a écrit:Thomas Vaughan serait le véritable auteur de plusieurs traités alchimiques publiés sous le pseudonyme d'Eugène Philalèthe.
Signalons qu'ils ont été tous traduits en langue française et regroupés dans: Th. Vaughan, dit Eugène Philalèthe, Œuvres complètes, traduction C. Rosereau, éd. La Table d'Emeraude, Saint-Leu-la-Forêt, 1999, 575 pp.

Lecture vivement recommandée! Thomas Vaughan est un alchimiste au style très personnel, incisif, parfois même violent et polémique, mais il est souvent accessible, proche du lecteur, cherchant manifestement à l'orienter et à le servir, original, surprenant par moments, toujours profond.

Garfield a écrit:Eugène Philalèthe revendique ouvertement une filiation philosophique avec Henri-Corneille Agrippa de Nettesheim, qu'il nomme son maître, ainsi qu'avec Paracelse.
Il cite régulièrement Lulle aussi, qu'il appelle «le meilleur artiste chrétien qui fût jamais».

Scénon

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 28/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum