La fin de l'Âge de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La fin de l'Âge de Dieu

Message  Christian Hersey le Dim 08 Mar 2009, 10:37

Je relisais les différentes interventions sur le forum, et je vois que plusieurs participants considèrent le seizième siècle comme une période charnière entre l’ère de la spiritualité et celle de l’intellectualisme. Exemples :

Voici de quoi appuyer cette idée. J'ai d'abord envisagé de la poster ceci dans la Thèque avant de choisir la section Histoire (à déplacer si nécessaire). L’auteur Bernard Gorceix, dans son essai consacré aux mystiques allemands du dix-septième siècle, constate les effets du changement du mode de pensée sous forme d’un éclair spirituel passager ressemblant au dernier sursaut d’un agonisant :
Flambée qui précède l’agonie, la mystique baroque allemande est le témoin de choix d’un grand siècle de crise qui, achevant l’âge de Dieu, ouvre celui de l’homme.
(in Flambée et Agonie, Ed. Présence)
avatar
Christian Hersey

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de l'Âge de Dieu

Message  Aube-Aurore le Lun 09 Mar 2009, 18:18

Bonjour à tous ! Ensoleillé

Je réagis au titre « La fin de l’Âge de Dieu », car je me dis que l’âge de l’homme qui lui a succédé est peut-être en train de prendre fin. Evidemment, on ne peut pas dire. Ce ne sera qu’avec le temps et le recul qu’on pourra dire si oui ou non l’âge de l’homme-qui-s’est-cru-Dieu s’achève au début du XXIème siècle, comme le pronostiquait la phrase qu’on attribue à André Malraux :
Le XXième siècle sera spirituel ou ne sera pas.
Parce que le manque de spiritualité constaté depuis le tournant du XVIème siècle a créé un vide, une déconnexion de la réalité naturelle.
Zen
Il est clair que la science (le positivisme, le matérialisme), en se déclarant libre de tout dogme et indépendante du carcan limitatif imposé par les religieux, a permis des avancées extraordinaires sur le plan du confort, de la santé, de la longévité, de la connaissance des mondes, et tout et tout. Mais cette même science positiviste a aussi conduit au machinisme, aux lois absurdes du profit financier à tout prix, et à une vision du monde qui semble conduire à une impasse, sinon à la catastrophe. Et parfois, curieusement, elle a même conduit à un dogmatisme matérialiste aussi sclérosant que la religion étatique dont elle voulait se libérer. Pas étonnant alors qu’apparaissent un peu partout des tentatives de renouer avec le divin en dehors du cadre établi, dans l’espoir de l’émergence d’un Nouvel Âge. Peut-être pour bientôt ?
Rose
Amitiés. Fleur Hello
avatar
Aube-Aurore

Nombre de messages : 238
Age : 37
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum