Qu'est-ce que l'alchimie ?

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Scénon le Ven 03 Juin 2011, 15:24

La Pierre Philosophale dont l'Écriture parle en ces termes : Petra autem erat Christus.
Citation judicieuse! Il est peut-être intéressant d'en préciser le contexte (I Corinthiens, 10, 1 et 4):
Je ne veux pas que vous ignoriez, frères, que nos pères [...] ont tous bu la même boisson spirituelle, et qu'ils buvaient d'une pierre spirituelle qui les accompagnait, cette pierre étant le Christ.
En s'appuyant sur saint Paul, Henri Coton-Alvart suggère donc que la recherche alchimique de la pierre philosophale passe nécessairement par celle du Christ qui, selon les Pères de l'Eglise, a imprimé sa trace dans les Ecritures.

Scénon

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 28/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Ludivine le Ven 03 Juin 2011, 15:29

Bonjour Scénon,

Merci pour ces précisions bien utiles.

Amicalement,

Ludy.

Ludivine

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  kunlun le Sam 04 Juin 2011, 04:53

Bonjour,

Pour moi, l’alchimie est un travail de nature énergétique en lien direct avec le phénomène de la gravité soit l’observation factuelle et sensible de la nature de la principale contrainte s’exerçant sur l’être humain et cause première de sa grandeur ou de sa déchéance vitale.

Selon toutes les observations et expérimentations que j’ai pu réaliser, il m’apparaît que le travail se réalise positivement lorsque l’on parvient à « poser » ou lâcher ce qui tend à aller vers le bas permettant ainsi une meilleure expres​sion(vitale) de ce qui tend à aller vers le haut.

Permettant aussi d’atteindre un lieu de repos en soi.

Ce repos longtemps poursuivi et enfin goûté permet la contemplation paisible, libéré de l’anxiété antérieure dont la cause réelle n’est ni plus ni moins que la « friction » des deux forces cherchant l’apaisement.
C’est pourquoi le cherchant dans l’alchimie est appelé l’irrité.

La contemplation paisible exempte de saisies observe le réel comme un néant étrangement plein…du monde.

Le véritable travail alchimique, selon moi, exige l’éveil d’une sensibilité corporelle permettant la reconnaissance du corps énergétique.
Éveiller son énergie vitale et remettre de l’ordre dans sa distribution est la porte permettant de lâcher l'identification au mental.


Bye

K
Pirate

kunlun

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Scénon le Sam 04 Juin 2011, 08:53

kunlun a écrit:Le cherchant dans l’alchimie est appelé l’irrité.
Cela est joliment formulé! Oui, ce «cherchant» est l'Esprit de Dieu: il cherche à s'incarner dans sa terre ancestrale, celle qui est dans l'homme. Il est muet et cherche à parler. Or c'est l'homme qui a accaparé la parole. D'où cette irritation.

Scénon

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 28/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Charly Alverda le Sam 04 Juin 2011, 12:05

Bonjour, Kunlun, Scénon et tutti,

Kunlun :
Pour moi, l’alchimie est un travail de nature énergétique en lien direct avec le phénomène de la gravité soit l’observation factuelle et sensible de la nature de la principale contrainte s’exerçant sur l’être humain et cause première de sa grandeur ou de sa déchéance vitale.

Voilà une belle formulation moderne de cette fameuse chute originelle, mais l’alchimie des anciens n’a rien à voir avec des psychotechniques encore moins avec le développement personnel.

Citation : “Éveiller son énergie vitale et remettre de l’ordre dans sa distribution est la porte permettant de lâcher l'identification au mental.

Cela est tout à fait à l’opposé d’un pratiquant comme Cattiaux et de sa “sainte fainéantise”, mais les modernes, on devine pourquoi (et c’est un signe redoutable), sont rebelles à cet enseignement... si proche du Tao sous d’autres cieux :

Cattiaux :

“Celui qui est éclairé s'intitule “fainéant, idiot et inutile”, car c'est sa seule justification devant le “Paisible, le Saint et le Gratuit.”

“O mon Seigneur secret, tout mon progrès en toi c'est toi-même qui l'accomplis en moi, et ma nudité demeure mon seul ornement devant ta splendeur.”

“Nous devons commencer par demander le secours de Dieu sans trop nous occuper de l'état dans lequel nous sommes, car il mettra lui-même de l'ordre dans sa maison si nous le laissons faire à sa guise sans l'entraver par nos efforts aveugles. L'observance de ses lois nous deviendra alors une oeuvre légère au lieu de nous être un fardeau insupportable, et nous nagerons naturellement dans sa sainteté sans effort et sans fatigue comme celui qui flotte dans la grande eau.”

“Les parents qui font tout l'ouvrage dans la maison laissent croire aux petits enfants que leur aide est indispensable alors que ceux-ci ne font que les entraver et que les retarder dans leur besogne. Et les parents laissent même croire à leurs enfants qu'ils ont fait tout l'ouvrage à eux seuls; et la fierté des petits enfants fait sourire les grandes personnes qui savent bien dans quel chaos tomberait la maison s'ils n'étaient pas là pour la maintenir en ordre.”

“Ainsi Dieu fait tout le travail en nous et quand par nos efforts nous croyons l'aider, nous ne faisons que le contrarier et que le retarder mais lui aussi sourit paternellement et il nous laisse croire que nous sommes utiles afin de ne pas décourager notre bonne volonté naissante; car lorsque nous aurons grandi dans la foi et dans l'amour de Dieu, nous pourrons l'aider en écoutant sa parole dans nos coeurs et en la manifestant dans le monde.”

“Nous ne vous disons pas de ne pas prier, de ne pas louanger, de ne pas reposer et de ne pas agir. Nous vous disons de vous effacer de plus en plus et de laisser Dieu prier, louanger, reposer et agir en vous, afin que vous flottiez dans sa joie constructive au lieu de sombrer dans votre tristesse impuissante.”


Je rappelle que pour les “esprists chagrins” Dieu est : " Lui, le feu secret qui sucite les Univers, qui les entretient, et qui les consume. "

Scénon écrivant dans la plus pure orthodoxie hooghvorstienne, je ne peux que citer la définition d’alchimie du “maître”:

« Le Grand Art est une sainte aventure connue en Egypte, tombeau d’Osiris.
Ce qu’on y trouve tout cru doit se cuire en longue patience. D’où prend-t-on
ce mercure allumant la mèche du savoir ? D’une noire nuée qui erre perdue.
» (E. H.)

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  kunlun le Sam 04 Juin 2011, 14:31

L’alchimie n’est pas la lecture de livres.

Le livre dans le meilleur des cas peut donner une direction, c’est tout.

Le véritable chemin se trouve dans l’écoute de ce qui est soit, le corps.


« Ne cherchez pas la Loi dans les écritures, car la Loi est vie alors que l’écriture est mort. Je vous le dit en vérité, Moïse n’a pas reçu de Dieu ses lois par l’écriture, mais par la parole vivante.

La Loi est une parole de vie, proférée par le Dieu de vie, transmise à des prophètes vivants pour des hommes vivants.

La Loi est inscrite dans tout ce qui vit. Vous la trouverez dans l’herbe, l’arbre, la rivière, la montagne, les oiseaux du ciel , les poissons des lacs et des mers, mais cherchez-la surtout en vous-mêmes.

Car je vous le dis en vérité, tout ce qui est doué de vie est plus prêt de Dieu que des écrits sans vie.

Dieu a créé la vie et tous les êtres vivants de façon qu’ils soient la parole de vie éternelle qui enseigne à l’homme les lois du vrai Dieu.

Dieu n’a pas écrit ses lois sur des pages de livres, mais dans votre cœur et votre esprit.
Elles habitent votre souffle, votre sang, vos os, votre chair, vos entrailles, vos yeux, vos oreilles et chacune des parties les plus infimes de votre corps.


Elles sont présentes dans l’air, l’eau, la terre, les plantes, les rayons du soleil, les cimes et les abîmes.

Tout ce qui vit vous parle afin que vous puissiez comprendre la parole et la volonté du Dieu vivant.
Mais vous fermez les yeux pour ne rien voir et vous bouchez les oreilles pour ne rien entendre.
Je vous le dit en vérité, l’écriture est l’œuvre de l’homme, tandis que la vie et tous ses hôtes sont l’œuvre de dieu.
Pourquoi ne prêtez-vous pas l’oreille aux paroles de Dieu écrites dans ses œuvres ?
Pourquoi étudiez –vous des écritures mortes, œuvres de la main des hommes ?
»

Extrait de l’évangile essénien de Bordeaux Szekely.


Clair, n’est ce pas ?

K.

kunlun

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Charly Alverda le Sam 04 Juin 2011, 15:03

L’alchimie étant l’ésotérisme des religions du Livre, comment s’étonner de l’importance des livres dans l’enseignement !?

Que sont mêmes les livres saints comparés au mystère de vie qui subsiste dans le soleil et dans la terre? Cependant,ils renferment la clef qui ouvre et qui ferme la source de l'abîme et le sceau qui couvre le germe du Seigneur des mondes.

Le plus grand parmi les hommes, c'est celui qui peut accorder l'enseignement de la nature avec celui des livres saints pour ne faire qu'une seule chose.

Les livres saints nous paraîtront vides et ennuyeux au début de notre quête, mais à la fin ce sont les seuls que nous trouverons précieux et passionnants entre tous.

C'est en confrontant les doctrines de tous les livres saints qu'on peut découvrir la vérité de l'Unique.

L'esprit de vérité est un don de Dieu; l'étude des lois naturelles et la méditation des livres saints le développent jusqu'à l'entendement de l'incompréhensible.

Les ouvrages vulgaires nous parlent de la sagesse extérieure entendue du dehors.
- Les livres de philosophie nous parlent de la sagesse extérieure vue du dedans.
- Les livres saints nous parlent de la sagesse du dedans connue au-dedans.
- Les livres sages nous parlent de la sagesse du dedans éprouvée au-dehors.

Les livres saints et sages sont bien nécessaires pour connaître le Seigneur, mais une bêche et un arrosoir ne sont pas inutiles pour approcher la sainte Mère.

Si vous avez trouvé l'unité de l'Unique, déchirez les pages du Livre et laissez-les s'envoler dans le vent en fredonnant une joyeuse chanson.

Sinon ne les quittez ni le jour ni la nuit jusqu'à ce qu'elles pénètrent votre entendement, et jusqu'à ce qu'elles vous mènent à la boue qui ne mouille et qui ne salit rien


....
....
(Le Message Retrouvé... le Mutus Liber ... et tous les anciens.

Une petite chanson alchimiste, Kunlun ?

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Charly Alverda le Dim 12 Juin 2011, 17:13

Bonjour,

On attribue généralement à Sénèque cet adage : “Pour celui qui ne sait où il va il n’est pas de vent favorable”

A la question y-a-il des pratiquants en alchimie dans le monde, pour répondre à minima il convient de nuancer le terme de “pratique”.

Après force méditations sur les textes des anciens - ce qui est déjà une pratique - apparaît de prime ce que n’est pas l’alchimie, induisant en creux ce vers quoi elle pointe, la régénération du « vieil Adam ». La Pierre réalisant ce but ne se trouve que “crue” dans la Nature, il suffit de la débarrasser de ses superfluités et de la cuire : “travail de femme et jeu d’enfant”.
Mais capter cette énergie nécessite l’utilisation d’un aimant spécifique et selon Limojon de Saint Didier : “on prend un poisson avec un poisson, un oiseau avec un oiseau et un air avec un autre air” ; on devine le sens de cette appellation : aimant des Sages. Là où la raison raisonnante est (heureusement) absolument impuissante, il faut en effet recevoir l’Esprit de Sagesse, le Donum Dei pour commencer à “oeuvrer”... et il y a hélas peu d’élus, même les jours de Pentecôte !

Un alchimiste véritable est donc celui qui a capté son mercure et a ainsi acquis la connaissance du “vase” pour le cuire, vase et fourneau (des Sages, pas du vulgaire) qu’il appelle son athanor. Il est celui qui a trouvé et qui pratique le fruit de sa connaissance, il n’est pas celui qui cherche à travers une pratique de voies séches ou humides ; passer des années à réaliser des régules d’antimoine aimantants ne pouvant conduire au mieux (!) qu’à une “pierre” de transmutation de nos “frères estropiés” les métaux : la chrysopée ou l’argyropée.

Si par “adepte” on entend celui qui possède la Pierre, tout alchimiste qui commence à oeuvrer ne peut que réussir son Oeuvre, à moins qu’il n’en ait pas le temps ! Sachant que la “septmaine des septmaines”, ou les mois “philosophiques”, (voir Gobineau, entre autres) dure environ un an de nos années terrestres.

Il ne peut y avoir de réponse à cette question de savoir s’il y a quelque part des alchimistes oeuvrants, évidemment ils ne se signaleront jamais à l’attention d’un “public” !
Il semble que, selon les textes, les possesseurs de la Pierre soient tenu de signaler leur passage, le plus souvent par un texte “hermétique” dans le langage du temps ; ils sont tellement rares que cela serait “charité” de leur part. Je ne sais si le XXIe siècle en connaîtra, tant la confusion spirituelle est phénoménale.

Cordialement,

C...a



Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  loup le Dim 12 Juin 2011, 22:42

bj, pour ce qui me concerne, un mois "ph" = 28 jours (une lunaison), car à chaque lunaison a lieu une multiplication (solve et coagulat). Je ne parle pas du tout de la voie du cinabre, mais ces termes me vont. En ce qui concerne les "indications", elles ont été données, l'orientation aussi, sur divers forums, et je ne pense pas qu'aucun "Adepte" ne signera sa "peinture" !!! car elle n'est pas sienne. Car pour trouver, il faut une "inspiration", et la Pentecôte en est l'expression. La peinture, ou plus exactement le papyrus, qui en est le plus representatif, est l'un de ceux qui représente Akenaton.
A plus Hello

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Scénon le Lun 13 Juin 2011, 08:47

kunlun a écrit:L’alchimie n’est pas la lecture de livres.
Vous avez tout à fait raison. Les alchimistes n'en sont pas moins devenus alchimistes après avoir étudié très attentivement et pendant très longtemps les ouvrages de leurs prédécesseurs; et tous répètent, d'une façon ou autre, le dicton:
Lis, lis, lis, relis, prie et œuvre!
Cattiaux ne fait pas exception à la règle:
Relisons sans nous lasser les paroles saintes et sages, car chaque temps sera pour nos cœurs comme une rosée toujours plus abondante et toujours plus nourrissante.
Vous qui cherchez à faire descendre l'eau du ciel, peut-être trouverez-vous là une «technique» alchimique tout compte fait assez simple et bien plus efficace que vous ne l'imaginez.



Scénon

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 28/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  loup le Lun 13 Juin 2011, 15:10

bj, le terme "alchimie" est mis à toutes les sauces (même en cuisine) Très heureux . Je ne sais à quelle époque, exactement, ce terme a été inventé, mais correspondait à la "chimie de dieu "(al), donc à un travail sur l'âme de l'homme, et deux chemins se sont détachés : la pratique sur une matière EXERIEURE à l'homme, et l'autre INTERIEURE au corps ?? Ces deux voies "devraient" mener au même but... pas si sûr !!! Car le chemin qui passe par la "matière" (alchimie opérative) ne tient pas forcément compte de "l'avancée" du chercheur...si la technique lui est donnée, par filiation ou autre. Et là, il y a "cassure" !! Cet homme échoue, car l'énergie mise en route, et qui est présente, est (pour moi) conscience ; donc consciente Je rigole , et non manipulable. A mon sens, il faut faire les deux et là, il y a peut-être "compréhension" ou "don" ou "vision". Et là on ne passe pas le "relais" à un "copain", la foi ou certitude du but a atteindre est seul garant de la réussite. Moi, je fais les deux et cela marche. Ce n'est qu'un témoignage, sans plus. Mais j'insiste sur la voie au "ballon", qui n'est faite que pour éveiller l'homme, et qui n'est pas celle du "métallique" qui concerne les métaux et surtout l'or. Pour moi, il n'y a qu'une seule et unique base, sur laquelle vient se greffer quantité d'autres éléments, créant les différents composant de "notre matière" et, justement, l'Alchimiste ne travaille que sur la "base" de toutes choses. Comme pour le spectre lumineux qui ne fait que de décomposer la lumière blanche. La voie de la respiration est bonne pour la remise en harmonie du corps et de l'âme de l'homme, se ressourcer, en fait, à la nature, mais pas à la compréhension de ses lois. Je n'exprime que mon ressentir par rapport à ma "croyance" humaine, donc méfiance, car chacun est une "église différente " Bavard , et doit se "débrouiller" avec son "mental" et ce qu'il lui souffle. Scratch Mais une fois que "votre" porte est ouverte , Bondissant la voie du ballon est réelle, est simple, même une "blonde" peut la réussir !!! (je parle de la voie du ballon, mais en fait, c'est d'un vase, qu'il s'agit)... Hello

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Henri Schersch le Mar 26 Juil 2011, 16:34

Dans CheminCroisé ce fil, je vous avais parlé brièvement de ce qu'avait confié Fulcanelli à propos de l'alchimie lors de sa rencontre en 1937 avec Jacques Bergier. Je viens de relire ce passage en entier dans l'ouvrage "Le Matin des Magiciens" de Louis Pauwels et Jacques Bergier. Mon attention a été attirée par le fait que Fulcanelli aurait dit lors de cette rencontre, qu'arranger géométriquement des matériaux extrêmement purs suffirait pour dégager beaucoup d'énergie.

Je sais ce que vous allez me dire, mais c'est sans intérêt. Les alchimistes ne connaissaient pas la structure du noyau, ne connaissaient pas l'électricité, n'avaient aucun moyen de détection. Ils n'ont donc pu opérer aucune transmutation, ils n'ont donc jamais pu libérer l'énergie nucléaire. Je n'essaierai pas de vous prouver ce que je vais vous déclarer maintenant, mais je vous prie de le répéter à M. Helbronner : des arrangements géométriques de matériaux extrêmement purs suffisent pour déchaîner les forces atomiques, sans qu'il y ait besoin d'utiliser l'électricité ou la technique du vide.

Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 46
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Ludivine le Mer 28 Déc 2011, 15:32

L' Alchimie opérative est la Science divine. Elle est métaphysique ; elle a aussi pour objet la connaissance des causes de la nature, de l'univers visible et invisible mais également de la nature profonde de l'être. Elle est individuelle car chacun a son propre cheminement personnel qui l'amène vers la voie de Dieu, vers l'Un.

Louis Cattiaux dans son "Message Retrouvé" nous donne quelques conseils bien utiles pour connaître la Nature et approcher le Divin, par exemple :

Livre V 39 - L'ignorant torture la nature par tous les moyens et dans tous les domaines.
Celui qui est instruit la découvre par une seule voie et dans un seul lieu.

Livre XXII 23 - Ne sois que toi-même, n'interroge que toi-même, ne pénètre que toi-même, ne te perds qu'en toi-même, ne te trouve qu'en toi-même, ne repose qu'en toi-même et tu approcheras le Seigneur du dedans, qui accomplit toutes choses en toi sans toi.

23' - La création, l'homme, l'art ne sont pas perfectibles, en ce sens qu'ils sont seulement dévoyés et que leur plus parfait accomplissement n'est que le retour à leur perfection initiale.
" Il y a mieux que saisir l'évidence de la vie, c'est participer à sa pureté primitive. "

23" Supporte-toi,
Aide-toi,
Cherche-toi,
Découvre-toi,
Connais-toi,
Accomplis-toi,
avec l'aide du Seigneur du ciel.

Livre XXVI 13 - Il y a deux voies de retour en Dieu: soit la dissolution dans la vie universelle et libre, soit la coagulation en elle.

13' - La première est enseignée par beaucoup et réalisée par quelques-uns. La seconde voie est enseignée par quelques-uns et réalisée par bien peu.

13" - Celui qui les sépare est ignorant.
Celui qui les unit est sage.

Ludivine

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Ludivine le Jeu 05 Jan 2012, 14:25

Emmanuel d'Hooghvorst, dans son Essai sur l'art d'Alchymie, nous enseigne également ce qu'est l'Alchymie. En voici un extrait provenant du site des Editions Beya :
L'Art Hermétique a pour objet la métamorphose complète de l'être tout entier, âme, esprit et corps, dans une indissoluble fusion qui fait le miracle d'une seule chose, la Pierre des Sages. Pourvu dès ici-bas du corps glorieux de la Résurrection, l'Adepte qui a achevé le Grand Oeuvre peut sortir de ce monde quand il lui plaît sans passer par aucune mort, ou, s'il meurt, il ressuscite le troisième jour.

Par quel moyen cela se peut-il faire ?

Par la Médecine Hermétique qui n'est autre que le Christ éternel, seul capable de sauver l'homme de la malédiction qui pèse sur lui depuis la chute d'Adam. Cette médecine ne guérit pas seulement les esprits mais aussi les corps et toute cette partie de la nature que l'homme avait entraînée avec lui. C'est le bon Pélican réalisant pleinement, en répandant son sang pour ceux qu'il aime, la promesse de rédemption totale, qui nous délivre même des conséquences physiques de la chute.

Ludivine

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Ludivine le Sam 14 Jan 2012, 22:42

Bonjour,

Sur ce fil, J'ai déjà donné à plusieurs reprises mon sentiment sur ce qu'était l'alchimie. Mais en parcourant les archives d'un autre forum d'alchimie dénommé "La Librairie du Merveilleux", j'ai retrouvé un échange de posts assez pertinents qui méritaient d'être remis en avant. Ils datent d'octobre 2005 et sont signés du pseudonyme Archer. La question initiale dérivait d'un constat : "Le monde est le reflet de Dieu", auquel un intervenant réagissait en écrivant : "Il est si beau que çà notre monde ?".
Voici ce qui fut répondu, et qui correspond exactement au sujet du présent fil "Qu'est-ce que l'Alchimie" :
Je vous ferais...remarquer que votre...remarque est une question.
Permettez que je vous réponde, donc ; le monde, il est horrible et magnifique, autrement dit il est imparfait.

Il est imparfait dans sa dimension visible, et ceci pour un croyant comme votre serviteur résulte de la chute. Mais c'est aussi une création divine et donc si on admet que Dieu y est présent, ce qui est mon cas, il contient quelque part une racine de perfection.

Le but de l'alchimie, c'est précisément pour l'alchimiste de parvenir à passer du côté invisible, dans la dimension cachée de ce monde, en se mettant en accord en esprit et manuellement avec sa matière racine, et au delà avec le cosmos et avec Dieu. Son but est donc non pas de faire de l'or, trivialement, mais de parvenir à une sorte de "recréation", de réintégration, et – ne l'oublions pas – d'en faire discrètement profiter ses semblables, que ce soit en dons ou en médecines. D'où par exemple le titre du traité du XIXe S. "récréations" hermétiques, qu'il faut bien lire recréations.

Vous êtes totalement libre de ne pas vouloir considérer cet aspect de l'alchimie traditionnelle, mais il est fondamental, ou si vous préférez, en termes actuels, fondateur.
Plus loin, en réponse à l'affirmation classique matérialiste "Je n'ai jamais croisé le merveilleux et le spirituel au labo. Je me suis profondément penché sur le travail de la matière (sur tous ses aspects) et j'ai constaté que sous l'apparente inertie souvent se cache un grand potentiel que la chimie moderne a convenablement expliqué et quantifié", Archer argumente :
Donc vous n'avez jamais vu un vrai labo d'alchimie, à mon sens. Pourquoi croyez vous qu'une des maximes classiques de l'alchimie est "ora et labora"? Pourquoi ce forum s'appelle-t-il : du merveilleux ?

Sous l'apparente inertie de la matière se cache un grand potentiel, oui, une vie cachée, y compris dans le règne minéral, ici vous vous approchez de l'alchimie, mais si vous ajoutez aussitôt que la chimie l'a convenablement expliqué, vous vous en éloignez à nouveau de façon considérable. L'alchimie n'est pas l'ancêtre de la chimie, c'est une science radicalement – je répète : radicalement – différente ; lisez ou relisez à ce sujet Fulcanelli (Demeures, tome I, chapitre chimie et philosophie - philosophie = alchimie). La chimie est la science des faits, l'alchimie celle des causes, l'une est analytique, l'autre synthétique, l'une s'exerce sur la matière morte, l'autre sur celle vivante, etc.

Puisque nous avons ce jour un 8ème prix Nobel de chimie et sans être chauvin1, j'ajoute aussitôt qu'il ne s'agit pas de dénigrer, mais de différencier.

"Il y aura toujours une explication rationnelle", dites-vous. Eh bien non, encore une fois, relisez les textes alchimiques, il y a des phénomènes qui se produisent au fourneau que l'alchimiste constate mais ne s'explique pas. Pourquoi au cours du troisième œuvre les planètes passent-elles dans l'ordre prétendument inexact de Ptolémée ?

"Il faut déconnecter l'alchimie de la religion si l'on veut faire progresser notre connaissance de cette mystérieuse mais non mystique science", affirmez-vous encore. Ici, vous êtes à mon avis dans le dogme rationaliste, laïc, voire anticlérical, il n'est pas moins rationnellement et pratiquement dangereux que d'autres. Voyez le communisme. Où est donc le mystère de l'alchimie ? Dans son langage ? Allons donc, et pourquoi a t il été...adopté par... les adeptes ?

Il n'y a pas des solutions alternatives à la physico-chimie. Il y a l'alchimie, dont le corpus doit être étudié si on veut s'en présenter comme un étudiant, et en plus avec humilité, sinon prière ; moi je trouve qu'elle colle bien avec quelque chose que connaissent les alchimistes : la chrysocolle.
Dans les grandes lignes, c'est aussi ainsi que je perçois l'alchimie. Trop d'historiens des sciences l'ont perçue comme l'ancêtre de la chimie, sans plus, en ne considérant que quelques découvertes utiles (mais collatérales) dont certains alchimistes furent effectivement les auteurs, sur le plan matériel, chimique. Ce qui n'est pas entièrement faux, mais l'aspect sublime leur a complètement échappé. D'autres, parfois, ne retiennent de l'alchimie que ses aspects sulfureux qui pourraient laisser croire à des activités suspectes, occultes, voire démoniaques ! C'est absurde, mais cette idée circule encore parmi les légendes populaires, peut-être parce que certains alchimistes se sont fourvoyés et ont laissé leur noble quête se pervertir en une recherche d'or physique à des fins lucratives, et y ont laissé leur fortune, leur santé, leur santé mentale, leur famille, leur vie, voire leur âme !

Loin de ces tristes aboutissements tragiques, l'authentique alchimie est, d'abord et avant tout une "Science divine" : une science qui, malgré ses interactions avec la matière, ne peut se faire que par le biais d'une connexion entre l'alchimiste et le Divin.
__________________________
1 En 2005, le Prix Nobel de chimie fut attribué au français Yves Chauvin.

Ludivine

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  loup le Sam 14 Jan 2012, 23:16

bj, je suis, pour ma part, sensible à cette notion que je trouve fondamentale, en tant que "support" (un peu comme le tarot), pour se retrouver, car la matière à travailler est aussi et surtout le MOI. Cela se fait souvent dans l'inconscience de l'opérateur et en fait le chemin propre à la recherche, enclenche un processus d'ouverture propre à l'éveil. C'est un psyco-drame, et si cela "marche" alors l'union se fait, car l'énergie qui se manifeste fait augmenter les vibrations de l'Alchimiste et il peut enfin se consacrer au Divin et, si tel est son souhaît, le manifester... Hello

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Ludivine le Mar 28 Fév 2012, 13:54

Bonjour à tous !

La science alchimique ne s'enseigne pas, nous dit judicieusement Fulcanelli dans "Les Demeures Philosophales" – Le grimoire du Château de Dampierre (chap. 9)
La science alchimique ne s’enseigne pas ; chacun doit l’apprendre soi-même, non pas de manière spéculative, mais bien à l’aide d’un travail persévérant, en multipliant les essais et les tentatives de façon à toujours soumettre les productions de la pensée au contrôle de l’expérience. Celui qui craint le labeur manuel, la chaleur des fourneaux, la poussière du charbon, le danger des réactions inconnues et l’insomnie des longues veilles, celui-là ne saura jamais rien.
En effet, la Connaissance divine ne s'enseigne pas. Seules nos expériences vécues pourront nous mener vers la seule et unique voie d'accès de la connaissance de Dieu, de l'Un. Il y a donc autant de voies que d'êtres humains qui nous conduisent vers l'Unité. Le chemin vers la Connaissance est individuel. Chacun doit découvrir le chemin, la voie qui va lui permettre de retrouver son origine, ses racines enfouies au plus profond de lui-même depuis bien longtemps et vivre dans l'Eternel Présent. L'important ce n'est pas le but mais le chemin qui amène en fin de compte à Soi-même. L'Alchimie s'auto protège et est bien gardée telle une forteresse. Aucun chercheur ne peut percer ses Secrets, fût-il le plus doué ou le mieux outillé, s'il ne possède le "Donum Dei", même à force de patience et de travail.

Ludivine

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Garfield le Mer 29 Fév 2012, 15:09

CheminCroisé Ici plus haut, Ludivine parlait de "fusionner avec sa matière, comme dans un intense acte d'amour." Dans son laboratoire, l'Alchimiste ayant délivré de ses chaînes la matière incarnée, celle-ci, par attraction "amoureuse", va le libérer à son tour. Cela démontre bien l'interaction très forte entre l'Alchimiste et sa matière.

C'est ce que nous explique Guy Béatrice dans son ouvrage "Des Mages alchimistes à Nostradamus" " (Guy Trédaniel 1982) dont voici un extrait :
Le travail au laboratoire est une application individuelle à la matière minérale et à sa rédemption, de l'œuvre que le Christ vint appliquer au corps du Monde dans sa totalité. Dans les deux cas, le Tout sauve et régénère les parties selon la base opératoire choisie, selon le support même travaillé par l'artiste.

Alors la matière délivrée, dans ses chaînes, de la corruption, donc des temps, libère à son tour, par une attraction "amoureuse", l'artiste qui la modèle.

"Délivre-moi et je te délivrerai".

oui,

"c'est cette Eau prisonnière, qui crie sans cesse Ayde-moy et je t'ayderay. C'est-à-dire eslargis moy de ma prison, et si une fois tu m'en peux faire sortir, je te rendray maîstre de la forteresse où je suis."(citations reprises de Nicolas Valois : " La clef du Secret des Secrets" in "Œuvres", p.174)

Garfield

Nombre de messages : 176
Age : 35
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Ludivine le Mer 29 Fév 2012, 16:28

Garfield en citant Guy Béatrice a écrit: Alors la matière délivrée, dans ses chaînes, de la corruption, donc des temps, libère à son tour, par une attraction "amoureuse", l'artiste qui la modèle.
Guy Béatrice évoque ici que, par l'Alchimie, la Résurrection est possible et donc que l'Adepte, lorsqu'il est arrivé au but final du Grand Œuvre, c'est-à-dire lorsqu'il a réussi la Pierre Philosophale, a obtenu son CheminCroisé "corps de Gloire" tel le Christ. L'Adepte est donc devenu immortel et vit dans l'Eternel Présent.

Roger Caro nous démontre que toute l'Alchimie explique par ses différentes phases la réalité de la résurrection de la chair.
Voici ce passage important écrit par Roger Caro dans son ouvrage "Dictionnaire de Philosophie Alchimique" sous le pseudo de Kamala-Jnana :
L'alchimie étant une philosophie divine, il nous est agréable de démontrer ici, à nos Frères, que la résurrection (nous dirons plus, la résurrection de la chair) n'est pas un vain mot en religion, et que de plus, tout homme sera sauvé.

Cette idée est un réconfort puissant. Nous allons démontrer, grâce aux diverses phases du Grand Oeuvre, la réalité de cette conception spirituelle.

Considérons d'abord ce qui se passe : le vieil homme, tout imprégné de péchés est symbolisé par la Materia Prima, souillée de terrestréités. Pour s'épurer, l'homme n'aura qu'un recours, la Mortification, après avoir médité longuement sur son état. Cette phase où il devra s'imposer de durs sacrifices et se faire violence est dénommée en alchimie Préparation. L'homme doit savoir se dégager des attaches terrestres et savoir distinguer les trois éléments qui le composent, c'est-à-dire : corps, âme et esprit. Quand il a conscience de sa triple personnalité, alors il est devenu apte à se parfaire. Ce stade en alchimie correspond à Solve.

Les matières premières mises en vase clos et le « Spiritus mundi » conjugué au cinquième feu, imagent l'homme désireux de se convertir. Là, sous l'action d'un feu céleste, il élèvera son âme vers l'Essence divine qui l'attend. En alchimie, nous l'avons déjà vu, il en est de même. Les trois corps sont mis ensemble dans un ballon bien bouché, qui symbolise la terre. Le Sel (esprit) se sublime le premier, puis le Mercure (âme) le rejoint à son tour. Toutefois, comme ces deux corps sont reliés au Soufre par le cinquième feu qui brasse tout, le Soufre se sublime, et l'on peut voir dans les zones élevées du ballon, se former de nouvelles granulations comprenant toujours du Sel (esprit), du Mercure (âme) et du Soufre (corps)... Mais, ce tableau ne représente-t-il pas une « Résurrection » de la Chair ? La nouvelle granulation qui se forme dans le haut du ballon ou ciel sous un aspect « fluidique vaporeux » n'est-elle pas constituée par un Corps sulfureux, une Ame mercurielle et un Esprit salin ? La preuve est donc faite.

Cependant, diront certains, si cette expérience démontre, on ne peut mieux, qu'il y aura une résurrection de la chair, elle ne démontre pas que « tous les hommes seront sauvés », puisqu'en assimilant l'Homme à la Materia Prima, on s'aperçoit qu'il reste un résidu dans le fond du ballon. Ce « reste », ne prouve-t-il pas — au contraire — qu'une « partie du genre humain » (les méchants) ne parviendront jamais au Paradis, mais croupiront dans la fange de la putréfaction et dans les ténèbres de l'ignorance ? A cela, nous répondons... non ; aucun homme ne périra, car ce « reste » ne représente qu'une quantité de soufre non amalgamée et rien d'autre, l'analyse le montre. Or, le soufre c'est le corps, mais un corps sans âme ni esprit est-il un homme ? C'est tout au plus un minéral ou un végétal. Remarquez que nous « excluons même le règne animal » de la destruction finale ; car, abstraction faite de la métempsychose, nous savons que les animaux suivent, eux aussi, une loi d'évolution, qui leur fait gagner les hautes sphères, au moment où ils se dévouent et se sacrifient pour l'homme (Idée qui découle des Ps. 36, 7, et de Pesachim), mais ceci est un autre sujet.

Donc, seule la granulation représente l'homme, parce qu'elle est « Une en Trois »... comme Dieu.

Cette expérience démontre donc bien d'une manière indubitable, la réalité de la Résurrection de la chair (telle que nous la retrouvons dans le Credo chrétien) ainsi que le salut de tous les hommes.

Cette certitude philosophique, qui est un réconfort moral, ne pouvait se démontrer que par l'Alchimie, qui est la « Chimie de Al », soit la Sapience de Dieu.

Enfin, pour ceux qui ne voudraient voir dans cette expérience que la résurrection de Jésus, citons l'Epître de saint Paul aux Corinthiens (I - XV, 20) : « Mais maintenant Christ est ressuscité des morts, il est le prémice de ceux qui sont morts »... et au verset 26 : « Le dernier ennemi qui sera détruit, c'est la mort ».

Dès lors, soyons persuadés que, grâce aux renaissances, nous pourrons rentrer dans le Royaume de Dieu, le tout est de savoir se parfaire : de l'eau jusqu'à l'esprit, comme l'indique saint Jean, III, 5 et 7
.

Ludivine

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  VillaChicoubis le Mer 21 Mar 2012, 16:40

Vaste sujet que celui de donner une définition à l'alchimie....

Pour amorcer des réponses supplémentaires, je vais commencer par faire référence à cette formule connue : Ils savaient tous que cela était impossible, jusqu'à ce qu'arrive un sot, qui lui, ne le savait pas....

Et si l'alchimie faisait tout simplement référence à une expérience que l'on "sait" impossible...? Et qui ne serait pas si impossible que cela...

En témoigne le sot...

L'alchimie bien comprise pourrait-elle remettre en cause toutes nos certitudes religieuses, philosophiques et scientifiques, ainsi que toute la base de notre monde réel ?...

A cette question je crois que la réponse est : OUI.

Et pour le comprendre il faut déjà entrer en voie d'acceptation que l'impossible pourrait bien receler : LE VRAI.

Alors je vous pose la question : Etes vous prêts à croire, à admettre dans vos entendements, que non seulement l'impossible existe, mais qu'il est en plus à la portée de tous ?

Si vous me répondez "oui je veux bien croire en l'impossible comme source de vérité" alors je veux bien tenter de vous expliquer ce que je bricole dans mon laboratoire sur le conseil des alchimistes...

VillaChicoubis

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Trinity le Mer 21 Mar 2012, 18:10

Bonjour.

Pour ma part, je crois que RIEN n'est impossible.
"La foi soulève des montagnes" (dixit Jésus, in Marc, XI, 23).
Reste à comprendre le mot "foi" : rien à voir avec une croyance idiote en ce qu'on pourrait nous inculquer ; il s'agit d'une certitude intimement ancrée en soi qu'il en va tel qu'on le sait, aussi sûrement qu'on sait que pousser une bille la fait rouler (voir aussi le sujet CheminCroisé Qu'est-ce que la foi ?).

C'est lié à la façon de concevoir le monde, et donc de la capacité à pouvoir changer de CheminCroisé Paradigme. Ce qui est impossible dans un référentiel donné peut parfaitement être possible pour quelqu'un qui s'en choisit un autre. Exemple : ma grand-mère a eu beaucoup de mal à admettre qu'on puisse traverser l'Atlantique en quelques heures, puisqu'il fallait 21 jours en paquebot ; c'était impossible ! Or, le Concorde rendit cela possible, grâce à des gens qui pensaient autrement.

Comme exemple plus extrême : Jean-Pierre Girard, évoqué dans le sujet CheminCroisé Psychokinèse.

Je le répète : RIEN n'est impossible.

Information : A partir de ce point, VillaChicoubis propose
un voyage alchimique qui, constituant un tout, a été mis
en exergue dans un fil distinct : CheminCroisé Un périple alchimique.

Trinity

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Ludivine le Mer 04 Avr 2012, 12:00

La plupart des alchimistes ignorent le but véritable des recherches alchimiques. Ils considèrent souvent l'alchimie uniquement pour satisfaire des besoins matériels tels guérir les maladies ou transmuter les métaux vils en argent ou en or en omettant son aspect spirituel. Il ne faut pas croire non plus que les alchimistes s'occupent uniquement de recherches spirituelles ou religieuses. Le travail au laboratoire est nécessaire car il permet à l'homme d'avoir un contact intime avec sa matière de prédilection. Il va donc y avoir interaction entre l'opérant et sa matière. Sa relation d'Amour avec sa matière va lui faire découvrir les Lois de la Nature. Tout comme il aide sa matière à évoluer vers plus de conscience, la matière à son tour va lui permettre d'accéder à un niveau supérieur, voire à l'illumination.

René Alleau dans "Aspects de l'alchimie traditionnelle" nous explique sa vision de l'alchimie :
Il convient de considérer surtout l'alchimie comme une religion expérimentale, concrète, dont la fin était l'illumination de la conscience, la "délivrance de l'esprit et du corps". Un but aussi élevé mérite de retenir toute notre attention car le caractère des moyens utilisés par l'alchimie pour l'atteindre présente une originalité remarquable en ce sens qu'à aucun moment les métamorphoses intérieures de l'observateur semblent n'avoir été conçues indépendamment des mutations du système observé. Non seulement l'ascèse alchimique proclame l'unité de la matière mais elle témoigne de l'union de la matière et de la conscience comme de la souveraine puissance de l'"esprit délivré".

Ainsi l'alchimie appartient-elle plutôt à l'histoire des religions qu'à l'histoire des sciences. De plus, si l'on admet que le but des alchimistes était l'illumination, on explique ainsi aisément quelle fut la vraie raison de l'obscurité des textes alchimiques.
De plus, certains alchimistes ne tiennent absolument pas compte du caractère sacré de l'Alchimie. Chacun y va donc de sa propre interprétation des symboles et des écrits des vrais alchimistes.
Voici un extrait de l'ouvrage cité ci-dessus qui nous parle de cette problématique :
On doit estimer que les problèmes posés par l'alchimie n'ont aucune chance d'être résolus, même partiellement, si l'on ne tient aucun compte du caractère secret et sacré de ce savoir. Pourtant, malgré les avertissements constants des alchimistes eux-mêmes, les critiques modernes, qu'il s'agisse de savants, de philosophes ou d'occultistes, s'obstinent à réduire le sens des traités d'alchimie à des systèmes arbitraires d'interprétation alors que le propre de la "logique traditionnelle" demeure, au contraire, de régler les processus de substitution des symboles entre eux selon des normes initiatiquement transmises et d'appliquer rigoureusement ces principes aussi bien à l'élaboration des textes qu'à leur explication systématique.

Ludivine

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  loup le Mer 04 Avr 2012, 14:05

bj, et en plus c'est un "chemin" individuel pour sa propre "évolution", donc ce n'est qu'un "chemin" de "support" où se "projette" notre "moi" !!! Comme le "chemin" compliqué de l'intellect peut être, pour certains, une façon d'en extraire le "fil d'Ariane" ???

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  VillaChicoubis le Jeu 05 Avr 2012, 21:31

Comme disait en substance Léopold Sédar Senghor lors d’une de ses dernières interviews : La vieillesse m’a amené beaucoup de sagesse, je sais qui je suis, et je suis moi, non le petit moi individuel et égoïste du commun, mais le grand moi universel. Je suis mon pére et mon grand-pére avant lui, je suis l’histoire du peuple noir...

Bien à vous tous

VillaChicoubis

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Chèvre le Jeu 05 Avr 2012, 23:08

René Alleau, cité par Ludivine a écrit:Pourtant, malgré les avertissements constants des alchimistes eux-mêmes, les critiques modernes, qu'il s'agisse de savants, de philosophes ou d'occultistes, s'obstinent à réduire le sens des traités d'alchimie à des systèmes arbitraires d'interprétation alors que le propre de la "logique traditionnelle" demeure, au contraire, de régler les processus de substitution des symboles entre eux selon des normes initiatiquement transmises et d'appliquer rigoureusement ces principes aussi bien à l'élaboration des textes qu'à leur explication systématique.

Oui, Ludivine. Donc :

réduire le sens des traités d'alchimie à des systèmes arbitraires d'interprétation

d'une part, et

régler les processus de substitution des symboles entre eux selon des normes [...] appliquer rigoureusement ces principes aussi bien à l'élaboration des textes qu'à leur explication systématique.

En d'autres termes, le malicieux Alleau répète la même chose sous une autre forme, pour mieux faire tourner le lecteur inattentif en bourrique. Car que sont ces processus de substitution des symboles, sinon des systèmes arbitraires d'interprétation ?

bref, le subtil du langage alchimique est ailleurs... "Secret et sacré" comme dit Alleau... et aussi inviolable.

Chèvre

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 06/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est-ce que l'alchimie ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 00:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum