Origine de l'alchimie en Occident

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Origine de l'alchimie en Occident

Message  ORVAL le Dim 13 Sep 2009, 12:07

Bonjour à toutes et à tous,

Sans certitude, ne pensez-vous pas que l'alchimie en orient aie pu sensibiliser certains croisés au 12 ième siècle? Alexandrie étant à cette époque le creuset de la connaissance. Pourquoi pas, cette science secrète aurait peut-être immigré en occident par certains moines versés dans la chose et initiés par certains groupements arabes. Qu'en pensez-vous?

Cordialement,

ORVAL

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 14/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Origine de l'alchimie en Occident

Message  Henri Schersch le Dim 13 Sep 2009, 18:09

Charly Alverda pourrait ne pas être d'accord avec mes informations, car ces dernières tiennent peut-être plus de la légende que de la vérité historique, mais il me semble qu'il a existé une alchimie orientale, arabe ou égyptienne, qui est à l'origine même du mot 'alchimie'.

Le monde du Moyen-âge n'était peut-être pas fermé par des frontières hermétiques comme on les conçoit de nos jours, mais les voyages étaient longs et périlleux, donc, les contacts autres que commerciaux ne devaient pas être légions, sinon à l'occasion des conflits. On remarque alors deux voies de communications possibles pour une transmission d'un savoir oriental vers l'occident : les croisades (avec les Templiers comme véhicules privilégiés), et la conquête mauresque via le nord de l'Afrique, puis l'Espagne, jusqu'à Poitiers.

Mais parallèlement à ça, il n'est pas impossible qu'une antique tradition druidique ait pu survivre discrètement en occident. Et aussi, la diaspora juive avait ses propres traditions ésotériques, et elle était très présente en Europe, parfois en ghettos, mais parfois assimilée et intégrée (exemple : Nostradamus).

Dans tous ces fils historiques qui s'entrecroisent, avec tout les érudits qui se rencontrent, échangent, par rencontres ou courriers, pas facile de dénouer la trame des filiations.
Scratch

Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 46
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Origine de l'alchimie en Occident

Message  Laposse le Dim 13 Sep 2009, 18:29

Interloqué (2) Il n'y aurais pas aussi une alchimie d'origine chinoise qui se serait discrètement infiltrée en Occident par la Route de la Soie ?

Cyclope Or, encens et myrrhe, ça sent le cache-Or via le Kashmir...

Laposse

Nombre de messages : 242
Age : 47
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Origine de l'alchimie en Occident

Message  ORVAL le Dim 13 Sep 2009, 19:49

Bonsoir,

Pourquoi, cette puissante armée mongole, n'aurait pas transféré cette connaissance d'asie vers l'orient?
La piste des templiers et croisés reste et restera une énigme pour les historiens en mal de preuve.
L'idée de l'origine des druides me plait beaucoup, ne seraient-ils pas des représentants (immigrés vers l'occident), d'une connaissance commune avec l'égypte et l'asie ?

Simple hypothèse ,
Amicalement,

ORVAL

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 14/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Origine de l'alchimie en Occident

Message  Charly Alverda le Mer 30 Mar 2011, 12:22

Bonjour,

Les méthodologies des historiens et des ethnologues s’étant considérablement enrichies ces dernières décennies, principalement grâce au développement des communications, nous sommes en mesure de replacer dans leur contexte le peu de manuscrits disponibles au Moyen-Age.
Françoise Bonardel, Syvain Matton, Robert Halleux, Didier Khan, Barbara Obrist... mettent en évidence la diffusion de l’achimie par les Arabes en occident qui ont traduits des manuscrits coptes et grecs et les ont enrichis de leur mystique. Le terme Al khimyya a donné la première occurence du latin médiéval au XIVe siècle : alchemia. Nous pouvons constater en consultant Wikipedia au chapitre : “L'alchimie médiévale latine” que cet article rend bien compte des travaux des chercheurs sus-nommés.

Cela commence ainsi : “L'alchimie arabe, qui a son apogée entre le IXe et XIe siècle, va largement et rapidement se diffuser dans l'Occident chrétien sous la forme de traductions latines, à partir du milieu du XIIe...”
La fameuse Table d’Emeraude qui “a eu un retentissement considérable en Occident et fut considéré comme l'un des principaux textes fondateurs de l'alchimie” recense les premiers manuscrits tous en arabe.

Comme je l’ai rappelé, d’un point de vue MYSTIQUE, l’Islam chîite du Moyen-Age considérait l’alchimie comme “soeur de la prophétie”.

On peut butiner sur Google books :

@ http://books.google.fr/books?id=bX53F_V2efsC&pg=PA47&lpg=PA43&ots=UEnpQ2fhL-&dq=textes+alchimiques+moyen+age

@ http://books.google.fr/books?id=Xgta1Q5cDP8C&pg=PA439&lpg=PA438&ots=0xvXczmNxY&dq=textes+alchimiques+moyen+age

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Origine de l'alchimie en Occident

Message  Henri Schersch le Mer 30 Mar 2011, 18:16

Oui ! Les techniques scientifiques évoluent : on parvient à en apprendre de plus en plus sur le passé.
Mais je me demandais...
Avant l'âge d'or de l'alchimie, véhiculée par l'Islam à son apogée, sait-on si une alchimie plus discrète était antérieure ?
Par exemple une alchimie islamique d'avant l'an mil (l'Hégire survient en 622) ?
Ou bien une alchimie arabe d'avant l'Islam ?
Certains évoquent même une alchimie égyptienne très ancienne, remontant au-delà des pharaons (et de leurs prêtres-savants) jusqu'aux anciens dieux, à l'époque où ils se posaient encore ouvertement sur la Terre pour constater combien les filles des hommes étaient belles... Mais on sait qu'il existe une pollution historique due à des auteurs et des fondateurs de groupes occultistes récents (19ème siècle) qui aimaient se réclamer d'une tradition pluri-millénaire pour asseoir leur pseudo-légitimité. Alors, entre Tradition et mystifications, il y a comme un brouillard...

Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 46
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Origine de l'alchimie en Occident

Message  Charly Alverda le Mer 30 Mar 2011, 20:14

Bonjour,

Henri demande : “ Avant l'âge d'or de l'alchimie, véhiculée par l'Islam à son apogée, sait-on si une alchimie plus discrète était antérieure ?
Par exemple une alchimie islamique d'avant l'an mil (l'Hégire survient en 622) ?
Ou bien une alchimie arabe d'avant l'Islam ? ... entre Tradition et mystifications, il y a comme un brouillard...”

Selon moi, l'âge d'or de l'alchimie est bien plus tardif que la diffusion des textes de l'Islam à son apogée. Mais bien avant les traductions et adaptations des arabes, les rares “initiés” devaient se trouver dans les “cultes à mystères” et spécifiquement dans les “grands mystères” de printemps.

Nous pouvons dissiper (quelque peu) ce brouillard occidental en considérant non pas la définition généralement admise depuis le 19e : Wiki :

“ L'alchimie est une discipline qui recouvre un ensemble de pratiques et de spéculations en rapport avec la transmutation des métaux...
... Un autre objectif classique de l'alchimie est la recherche de la panacée (médecine universelle) et la prolongation de la vie...”

mais celle donnée, dès le XVIe siècle, par ceux qui se réclamaient d’une “philosophie naturelle” : une philosophie et une pratique basée sur la connaissance de la Nature. C’est une expression de l’hermétisme gréco-égyptien dont le “corpus” regroupe des textes traitant de magie, d’astrologie, de médecine, de philosophie, dès le IIIe siècle avant J-C. La redécouverte de ces textes au XVe siècle et l’accent mis dès lors sur leur contenu cosmologique, mystique et philosophique a donné ce que nous appelons l’alchimie. Cette “alchimie” prétendait capter l’influx universel qui anime la planète, sous nos climats au printemps, pour transformer l’animal humain en Homme digne de ce nom. Un tel pouvoir ne pouvant être donné à l’homme immature, elle a dissimulé cet enseignement sous des “receptes métalliques” qu’il faut lire “cabalistiquement” pour en extraire une pratique. Cette “cabale” dont l’apogée est dans l’alchymie ternaire Rose-croix ne se comprend évidemment que par la pratique de l’analogie en usage en ce temps.

Cordialement,

C...a



Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Origine de l'alchimie en Occident

Message  loup le Mer 30 Mar 2011, 23:27

bj, il se trouve que si l'on compulse les traités de la rose croix d'or, il est question de travailler sur une "matière" qui se trouve être l'urine, ou, disent-ils, se trouve une très grande médecine pour l'homme. Un dénommé Baxtrom (j'écorche peux-être le nom), un homme d'église, a écrit une technique sur le sujet, et certains, comme Leo, font cette voie...

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Origine de l'alchimie en Occident

Message  Boral le Jeu 31 Mar 2011, 12:48

Au sujet de l'urine j'ai partagé un link ici:
CheminCroisé http://ora-et-labora.frenchboard.com/t40-materia-prima

Boral

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Origine de l'alchimie en Occident

Message  Nelly Foulcat le Lun 16 Avr 2012, 16:00

Fulcanelli, dans "Les Demeures Philosophales" (partie "L'Alchimie médiévale"), nous apprend que l'origine de l'Alchimie est l'orient et qu'elle s'est répandue en Occident par trois grandes voies : byzantine, méditerranéenne et hispanique.

En voici un court extrait :
Née en Orient, patrie du mystère et du merveilleux, la science alchimique s’est répandue en Occident par trois grandes voies de pénétration : byzantine, méditerranéenne, hispanique. Elle fut surtout le résultat des conquêtes arabes. Ce peuple curieux, studieux, avide de philosophie et de culture, peuple civilisateur par excellence, forme le trait d’union, la chaîne qui relie l’antiquité orientale au moyen âge occidental. Il joue, en effet, dans l’histoire du progrès humain, un rôle comparable à celui qu’exercèrent les Phéniciens mercantis entre l’Egypte et l’Assyrie. Les Arabes, éducateurs des Grecs et des Perses, transmirent à l’Europe la science d’Egypte et de Babylone, augmentée de leurs propres acquisitions, à travers le continent européen (voie byzantine) et vers le VIIIe siècle de notre ère. D’autre part, l’influence arabe exerça son action dans nos contrées au retour de Palestine (voie méditerranéenne), et ce sont les Croisés du XIIe siècle qui importèrent la plupart des connaissances anciennes. Enfin, plus près de nous, à l’aurore du XIIIe siècle, de nouveaux éléments de civilisation, de science et d’art, issus vers le VIIIe siècle de l’Afrique septentrionale, se répandent en Espagne (voie hispanique) et viennent accroître les premiers apports du foyer gréco-byzantin.

Nelly Foulcat

Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 03/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Origine de l'alchimie en Occident

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 00:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum