L'alchimiste médiatique : "Canseliet, première... ça tourne !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'alchimiste médiatique : "Canseliet, première... ça tourne !"

Message  Chèvre le Ven 02 Oct 2009, 14:02

Je souhaiterais partir du personnage public de Canseliet, et d'une CheminCroisé querelle toute récente sur ce Forum , pour évoquer la question de la médiatisation (possible, ou impossible?) de l'Alchimie (et au-delà, des Sciences Traditionnelles). Etant un pur profane, mais m'intéressant de près à la Tradition, la spiritualité, j'aimerais savoir comment des personnes plus expérimentées voient les choses.

D'abord, Canseliet :

Il est discuté, et souvent malmené, mais... dans quelle mesure est-il possible de rien savoir d'officiel sur E. Canseliet?
(car j'imagine que certaines personnes ont des informations à titre personnel, évidemment).

1/
Etant donné qu'il avait choisi, ou en tout cas assumé, le rôle de porte-parole de l'Alchimie, ce qu'il a fait avec un certain succès si j'en crois notamment les posts de Sherlock et de Charly CheminCroisé au sujet de Canseliet dans le fil sur Fulcanelli...
2/
et vu ce qu'était (et que reste, sous la soi-disant nonchalance) notre société, majoritairement fermée, et même hostile, à ce qui touche la Tradition et les Sciences Traditionnelles, disons...

Canseliet n'était-il pas condamné à jouer une sorte de rôle intermédiaire, entre-deux casquettes : ni alchimiste, ni souffleur, ni je-ne-sais-pas-quoi. Pas vraiment vulgarisateur, mais un peu "face émergée de l'iceberg". Ses interventions ont-elles "servi" l'Alchimie ? (et d'ailleurs, qu'est-ce que cela signifie ?) A supposer qu'il ait été un Adepte, le révéler ne lui aurait-il pas été totalement impossible ?

(... et ca n'a peut-être pas beaucoup d'importance, au fond ?... à part bien sûr pour ceux qui l'ont connu et aimé)

Les "alchimistes" plus ou moins médiatiques d'aujourd'hui ne sont-ils pas dans le même cas ? Coincé entre deux rôles ?

Enfin, les réactions récentes d'Arcana à propos d'un alchimiste du Web (non, pas Raymond LOL, un autre !) , et son désaccord avec d'autres personnes du Forum, au-delà des questions de sincérité supposée ou non, posent au fond une autre question :

Alchimie (ou même Sciences Traditionnelles) et médias sont-ils compatibles ?

Chèvre

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 06/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'alchimiste médiatique : "Canseliet, première... ça tourne !"

Message  Abbé+Pierre le Lun 02 Jan 2012, 17:58

Alchimie (ou même Sciences Traditionnelles) et médias sont-ils compatibles ?
Au plus le temps passe, au plus je progresse dans mes recherches, au plus j'acquiers d'expérience, au plus j'aurais tendance à répondre que non.

Du moins en ce qui concerne le fond : non, sciences sacrées et médias ne font pas bon ménage. De même que les moines se retirent dans la montagne, ou dans un ermitage, ou dans un couvent, condition nécessaire pour vivre leur spiritualité (leur vie intérieure) à l'abri des "bruits du monde", de même les alchimistes qui ont compris le sens profond de leur propre démarche ne recherchent ni publicité ni gloire personnelle, et donc certainement pas un vedettariat médiatique.

Pourtant, une autre question apparaît alors. Si chacun travaille sa vie intérieure dans l'ombre et la discrétion, comment la discipline pourrait-elle se transmettre à autrui ? L'alchimie devrait-elle rester chasse gardée d'une élite ? Que nenni ! Bien au contraire, celui qui tire joie et illumination de sa recherche finit par ressentir un enthousiasme qui le pousse à partager son bonheur ; sa félicité ne sera pas complète s'il ne parvient pas à faire passer cet enthousiasme à d'autres. Un peu comme les apôtres qui, peu après la résurrection de Jésus, s'investissent dans une mission de partage : "Allez enseigner toutes les nations…" (Marc XVI,15).

Il y a donc un équilibre à trouver entre l'indispensable discrétion intimiste qui permet de mener à terme la quête alchimique, et l'enthousiasme "publicitaire" qui pousse à offrir à autrui la possibilité de suivre le même chemin que soi.

Je pense qu'Eugène Canseliet s'est retouvé, peut-être un peu malgré lui, à la croisée des deux tendances. Bien trop jeune pour participer pleinement aux travaux de Fulcanelli (lui-même en parle au singulier) ou du "groupe Fulcanelli" (puisque les ouvrages attribués à ce dernier semblent porter la marque de plusieurs auteurs), bien trop jeune à l'époque pour avoir parcouru ce chemin personnel qui mène à la compréhension de l'importance du silence, il s'est trouvé mandaté à diffuser une information au nom de plus discret que lui. Intermédiaire indispensable pour que la discipline soit connue et puisse se perpétuer.

Donc non, alchimie et médias ne sont pas compatibles au niveau de la pratique d'un alchimiste, mais si, quand même, alchimie et médias doivent parfois se rencontrer, pour le plus grand bien de tous, afin de permettre aux plus jeunes de découvrir que la voie alchimique n'est pas qu'une chimère périmée, relique d'un passé révolu, mais une piste ouverte à tous ceux qui se sentiraient poussés à s'y aventurer.

Abbé+Pierre

Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 09/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'alchimiste médiatique : "Canseliet, première... ça tourne !"

Message  Magdala le Jeu 05 Jan 2012, 15:35

Bonjour l'abbé Pierre,

D'abord j'espère que je peux te tutoyer et que tu ne me jugeras pas trop "hérétique" à tes yeux, que l'on puisse échanger sur ces sujets qui nous sont si chers Clin d'oeil

Je pense aussi que partager et donner avec/à autrui doit pouvoir se faire en équilibre avec des périodes de solitude, de silence et de retraite intime en Dieu. C'est un peu le "Mouvement et le Repos" dont parle l'évangile selon Thomas.

Mais il me semble qu'il y a une bonne mesure "divine" mise à notre disposition, si on est capable d'avoir assez peu d'égo que pour l'entendre : comme tu le sais certainement, c'est Dieu qui parle à travers nous, ses "prêtres". Alors quand il y a quelqu'un qui est assez attentif et prêt à recevoir la parole de Dieu, eh bien on est tout naturellement dirigé par Dieu vers cette personne, et il suffit de laisser couler la Source via nous !

(Dans le cas le plus extrême de cette "disponibilité" en nous, si vraiment rien de narcissique ou d'égotiste ne venait polluer cet "écoulement" divin, je pense même que l'on pourrait "parler en langues", puisqu'alors Dieu parlerait la langue de notre interlocuteur, quelque soit la nôtre...)

Donc je pense que, si on peut et même on doit se ménager volontairement ce "Mouvement et ce Repos", c'est toujours Dieu qui aura le dernier mot, dès qu'il s'agit de faire progresser Son Oeuvre! Et tu sais certainement reconnaître ces moments divins, quand tout "coule de Source" dans une situation, quand tout est harmonieux et lumineux...

cordialement,
Madeleine

Magdala

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 04/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'alchimiste médiatique : "Canseliet, première... ça tourne !"

Message  Trinity le Jeu 05 Jan 2012, 17:47

Bonjour Magdala.

Quel rapport existe-t-il entre ton post (ci-dessus) et le sujet "L'alchimiste médiatique..." ?

Trinity

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'alchimiste médiatique : "Canseliet, première... ça tourne !"

Message  Magdala le Jeu 05 Jan 2012, 18:13

Bonjour Trinity,

Un alchimiste est d'abord un spiritualiste, n'est-ce pas ? J'ai réagi "en spiritualiste" à ce que l'abbé Pierre dit ici :

Abbé+Pierre a écrit:Pourtant, une autre question apparaît alors. Si chacun travaille sa vie intérieure dans l'ombre et la discrétion, comment la discipline pourrait-elle se transmettre à autrui ? L'alchimie devrait-elle rester chasse gardée d'une élite ? Que nenni ! Bien au contraire, celui qui tire joie et illumination de sa recherche finit par ressentir un enthousiasme qui le pousse à partager son bonheur ; sa félicité ne sera pas complète s'il ne parvient pas à faire passer cet enthousiasme à d'autres. Un peu comme les apôtres qui, peu après la résurrection de Jésus, s'investissent dans une mission de partage : "Allez enseigner toutes les nations…" (Marc XVI,15).
Mais tu peux supprimer mon message, pas de problème.

cordialement,
Madeleine

Magdala

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 04/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'alchimiste médiatique : "Canseliet, première... ça tourne !"

Message  Trinity le Jeu 05 Jan 2012, 18:29

Merci, Magdala.

Pas de problème : du moment que les développements restent dans le cadre du sujet initial, il n'y a pas lieu de supprimer ou déplacer quoi que ce soit.

Trinity

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'alchimiste médiatique : "Canseliet, première... ça tourne !"

Message  aliboron le Jeu 05 Jan 2012, 21:13

Bonjour,

Vous lisant les uns et les autres, me sont revenus à l'esprit deux idées rencontrées au hazard de lectures.
S'il se trouvait qu'elles aient un quelconque rapport avec le sujet traité, tant mieux...

Dans "dialogue avec l'ange", au style inimmitable et terriblement en porte à faux avec le ton quasi "obligatoire" qui de nos jours prévaut en ces matières, ceci :

"Le germe est la mort du grain. Les petits habitants de la terre ne voient que sa mort, parce qu'ils ne voient pas la pousse qui est au dessus de la terre."

"Un grain commence à germer, il perd sa forme de grain : IL SE PERD LUI-MEME, et ce n'est qu'ainsi qu'il peut donner des grains, vingt ou quarante".

"Attention, le grain de semence n'est pas à manger !".

"Le germe, tu ne peux pas le donner, mais tu peux le faire éclore. Ne t'en soucie pas mais couve ! LUI SEUL PEUT DONNER DES GERMES, LE SEIGNEUR DES GERMES"

"Tu as 10 grains de blé, pas plus, tu peux les distribuer à dix mais pas à vingt.
Le grain de blé peut il pousser si tu le coupes en deux ? Pourtant tu l'as fais avec de bonnes intentions. Dans le grain de blé habite le Nouveau et l'Ancien. Tu ne peux pas le couper. Vous ne pouvez pas séparer avec votre compréhension humaine : ici c'est le Nouveau, celà est l'Ancien. Ce que vous croyez Nouveau, cela aussi n'est qu'Ancien.
Ne coupez pas, ne juger pas, mais semez !
C'est ainsi que poussera le Nouveau qui n'est pas germe, qui n'est pas graine. Tout celà n'est que demeure pour le Nouveau"

"Le blé céleste pousse vite. Tu en as dix grains. Tu ne peux pas les donner à vingt. Mais si tu sèmes les dix, il y en aura bientot cent."

Voilà donc quelques mises en garde.... en rapport avec le verbe "donner".
Au vue de l'idée suivante, de Denys l'Aréopagite, je serai enclin à supposer qu'il a su tenir compte de la jardinière sapience précédente :

"Il y a mouvement hélicoïdal de contemplation quand l'illumination divine, au lieu de retenir l'âme dans la simple et amoureuse contemplation, la pousse à s'expliquer et à traduire en mots l'intuition de telle ou telle réalité surnaturelle. Ce développement logique est absolument nécessaire, mais les développements de cette oraison hélicoïdale ne doivent se faire que sous l'impulsion de l'illumination divine".

Je ne me permettrais pas d'en déduire quoi que ce soit quant à la qualité perso de monsieur Canseliet, n'étant pas équipé de la balance à Osiris. En revanche, il me semble que ses écrits (traitant d'une science sacerdotale... mieux vaut le rappeler) relèvent, en grande partie, d'une générosité ... anticipée.

ali pas coïdal

aliboron

Nombre de messages : 208
Age : 59
Date d'inscription : 15/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'alchimiste médiatique : "Canseliet, première... ça tourne !"

Message  Magdala le Jeu 05 Jan 2012, 23:29

Trinity a écrit:Merci, Magdala.

Pas de problème : du moment que les développements restent dans le cadre du sujet initial, il n'y a pas lieu de supprimer ou déplacer quoi que ce soit.
Tu as bien fait de me recadrer, j'étais limite hors-sujet...
Je ferai plus attention, c'est enregistré Clin d'oeil

aliboron a écrit:"Il y a mouvement hélicoïdal de contemplation quand l'illumination divine, au lieu de retenir l'âme dans la simple et amoureuse contemplation, la pousse à s'expliquer et à traduire en mots l'intuition de telle ou telle réalité surnaturelle. Ce développement logique est absolument nécessaire, mais les développements de cette oraison hélicoïdale ne doivent se faire que sous l'impulsion de l'illumination divine".
Quand on a l'habitude de Dieu, on sent très vite si on reste lumineux et léger (présence de Dieu ou, comme il le dit: "illumination divine") ou si on s'enténèbre (présence lourde de l'égo), en prenant la parole. Cela fait partie de l'apprentissage: arriver à discerner ce qui porte la parole: l'Or ou le Plomb Clin d'oeil

Magdala

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 04/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'alchimiste médiatique : "Canseliet, première... ça tourne !"

Message  loup le Jeu 05 Jan 2012, 23:50

bj Magdala, la "pratique" de cet Art, ou autre, est un jardin secret qui appartient à celui qui fait son chemin; s'en prévaloir me semble risqué pour sa propre tranquilité Très heureux. Pour être heureux vivons caché. Et tu n'essuieras pas les "tirs" des autres "infidéles" Très heureux (avec humour!!). Je ne pense pas qu'il faille mêler le Dieu des Hommes avec la recherche de SON Dieu. Il n'est pas en représentation et n'est pas une preuve de sa réalité pour toi. La pratique, pour moi, est du ressort du Jardinage Divin plus que de la vulgaire chimie, mais en faire un "plat" fait courir le risque, pour l'opérateur, d'être déstabilisé par les "anti -machin" Sourire , et le combat des "infidéles" est un combat du passé... Le "travail" est individuel ; le jardin possède NOS cailloux, à nous, et à nous seul, de les retirer pour que la "ros" puisse grandir. Ce n'est que l'avis d'un "frére" ayant cru, à une époque, à cette croisade, et y ayant laissé des "plumes". Horreur

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'alchimiste médiatique : "Canseliet, première... ça tourne !"

Message  Magdala le Ven 06 Jan 2012, 22:42

Merci Loup pour tes précieux conseils mais je ne fais pas du tout d'Alchimie!
Par contre, peut-être que l'Alchimie me fait ? Clin d'oeil

cordialement à toi,
Madeleine

Magdala

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 04/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'alchimiste médiatique : "Canseliet, première... ça tourne !"

Message  Ludivine le Mar 10 Jan 2012, 12:04

Magdala a écrit:Un alchimiste est d'abord un spiritualiste, n'est-ce pas ? J'ai réagi "en spiritualiste" à ce que l'abbé Pierre dit ici...
L'alchimiste est d'abord un spiritualiste, dis-tu. Littéralement, les termes spiritualiste ou spirituelle qualifiant l'Alchymie ou l'alchymiste sont corrects mais ils sont devenus équivoques à la suite de l'usage abusif qu'on en a fait. Emmanuel d'Hooghvorst, dans son Essai sur l'art d'Alchymie, nous l'explique de cette manière :
On parle volontiers d'Alchymie mystique ou spirituelle : ces termes sont corrects, à la rigueur, dans leur sens littéral mais ils sont devenus équivoques à la suite de l'usage abusif qu'on en a fait. Pour ne pas augmenter la confusion il vaut mieux à notre avis ne pas les associer à l'Alchymie. En étudiant les rapports entre mystique et alchymie, nous atteignons le noeud du problème qui nous occupe ; nous allons voir en quoi elles s'unissent et en quoi elles se séparent.

On ne peut être Alchymiste sans être un saint mystique, puisque la Pierre est un don d'amour du Dieu Très Haut, mais tous les mystiques et tous les saints ne sont pas des Alchymistes. Nous pouvons même dire que proportionnellement, parmi les saints, le nombre d'Alchymistes est aussi infime que le nombre de saints parmi les hommes vulgaires. On ne connaît que trois Alchymistes parmi tous les saints que l'Eglise catholique a mis sur les autels : le bienheureux Raymond Lulle, saint Albert le Grand et saint Thomas d'Aquin. Il y a en effet pour l'homme déchu, deux chemins qui mènent hors de ce monde mélangé : ce sont l'Amour et la Connaissance. L'Amour va souvent sans la Connaissance mais cette dernière ne va jamais sans l'Amour.

Disons en peu de mots que le Saint se préoccupe du salut de son âme par l'union d'amour avec Dieu. Il en reçoit quelquefois les prémices ici-bas dans l'extase qui est un ravissement en esprit, hors du corps. Il est, en effet, impossible au mystique, tant qu'il se trouve dans les liens du corps corruptible, d'être entièrement délivré des conséquences de la chute. L'extase n'est pas la vision béatifique, elle en est comme un avant-goût ; ce n'est d'ailleurs qu'un état passager. Le Saint ne se soucie de son corps charnel que pour chercher à s'en délivrer comme d'une prison. Sa véritable réalisation est en esprit bien qu'il puisse opérer des miracles dans le monde sensible, par l'Esprit-Saint. Son esprit est un miroir d'eau pure dans lequel le ciel se reflète ici-bas ; mais le vase qui la contient reste fragile, grossier et périssable. Lorsque la mort l'en délivre, son esprit et son âme, indissolublement unis, demeurent dans la vision béatifique, le Paradis.

L'Art Hermétique a pour objet la métamorphose complète de l'être tout entier, âme, esprit et corps, dans une indissoluble fusion qui fait le miracle d'une seule chose, la Pierre des Sages. Pourvu dès ici-bas du corps glorieux de la Résurrection, l'Adepte qui a achevé le Grand Oeuvre peut sortir de ce monde quand il lui plaît sans passer par aucune mort, ou, s'il meurt, il ressuscite le troisième jour.
(Sources : @ http://www.beyaeditions.com/documentation/trad_alchi/002essaiArtAlchi.htm )

Ludivine

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'alchimiste médiatique : "Canseliet, première... ça tourne !"

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 00:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum