Le globe crucifère

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le globe crucifère

Message  Henri Schersch le Ven 10 Déc 2010, 22:38

Je viens de trouver le globe crucifère, inclus dans les armoiries (armureries ?) placées en couverture d'un livre consacré à... l'Alchimie !



C'est édité par Guy Trédaniel, et ça date de septembre 2010.
Vu les étoiles à 6 pointes qui entourent ce globe crucifère qui, lui-même, semble flamboyant, il y a fort à parier que ce globe surmonté d'une croix revêt une grande importance en alchimie.
avatar
Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 47
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le globe crucifère

Message  Charly Alverda le Ven 10 Déc 2010, 23:51

Oui, Henri et on retrouve ce symbole décliné et incliné Sourire 2 fois dans un des septénaires du Tarot en III et en IIII : le monde... et le “petit monde” microcosmique des alchimistes. Le heaume étant une figuration de l’athanor.

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le globe crucifère

Message  Henri Schersch le Sam 11 Déc 2010, 09:50

Merci Charly. Oui, en effet, je retrouve sans problème notre globe crucifère dans les cartes que tu mentionnes ( I I I et I I I I ).
Par exemple chez Vieville (déjà mis dans le premier post du présent fil) :


Mais j'ai dû sauter une page quelque part, car j'ignore ce qu'est un "septénaire" dans ce cadre précis.

Il y a déjà plusieurs allusions au découpage du jeu de tarot et des interprétations du nombre 7 dans les posts suivants : CheminCroisé 1 , CheminCroisé 2.
Le mot "septénaire" apparaît aussi une fois CheminCroisé dans ce post, mais je m'y perds un peu…
C'est - évidemment - dans le section CheminCroisé Tarologie que je m'en vais CheminCroisé poser la question.
avatar
Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 47
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Globe crucifère

Message  Gamaioun le Dim 04 Mar 2012, 23:01

Je remercie vivement Aube-Aurore pour l'apport iconographique de taille ! Cela m'a permis de trouver cette page qui parle notamment de la (re)découverte récente d'un tableau de Vinci :
@ http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=11679
Cette petite digression peinturluresque est à prendre avec les précautions qui s'imposent, quant à l'authenticité du Vinci. Vous noterez au passage que sur la dernière reproduction, au bas de la page, la croix est dans le globe (ça change tout! comme le souligne Charly à propos du X du coupe).

En lisant vos interventions au sujet du globe crucifère, je me suis dit qu'il pouvait y avoir un lien avec l'ânkh ou croix de vie / croix ansée, d'ailleurs Henri, lorsqu'il propose de renverser ce signe qui devient alors celui de Vénus, s'en approche (ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, non?) Et pardon de vouloir tout ramener à l'Egypte, mais c'est vrai que c'est une mine d'or symbolique et ésotérique, et puis après tout c'est de là qu'est censée venir l'alchimie.

René Guénon, dans le Symbolisme de la croix, en parle brièvement en note de bas de page :
« Il est à remarquer que la croix, sous sa forme ordinaire, se rencontre dans les hiéroglyphes égyptiens avec le sens de « salut » (par exemple dans le nom de Ptolémée Soter). Ce signe est nettement distinct de la « croix ansée » (ankh), qui, de son côté, exprime l’idée de « vie », et qui fut d’ailleurs employée fréquement comme symbole par les Chrétiens des premiers siècles. On peut se demander si le premier de ces deux hiéroglypes n’aurait pas un certain rapport avec la figuration de l’« Arbre de Vie », ce qui relierait l’une à l’autre avec ces deux formes différentes de la croix, puisque leur signification serait ainsi en partie identique; et, en tout cas, il y a entre les idées de « vie » et de « salut » une connexion évidente. » p. 87

Nombreuses sont les interprétations de l'ânkh, il s'agit avant tout d'un noeud magique, à rapprocher du noeud d'Isis ou sang d'Isis (Tit) qui est une amulette de protection très puissante.
Sans vouloir faire de raccourci féministe hâtif, je dirais que le globe crucifère est une façon de masculiniser et de s'approprier un symbole lunaire ancestral (ce ne serait pas la première fois), en le retournant.
"Chaque être vivant est une goutte du sang d'Isis. Elle est l'initiatrice, celle qui détient le secret de la vie, de la mort et de la résurrection." (Dictionnaire des symboles)

Pour C.G. Jung, "Les diverses formes de la croix ansée (comme la lettre grecque Tau a la forme primitive de la croix égyptienne: T ) ont le sens de “vie”, de “fécondité”, ainsi que de “réunion”, qu’il faut se représenter comme hiérosgamos du dieu avec sa mère en vue de surmonter la mort et de renouveler la vie."
(Jung, Les Métamorphoses de l'âme et ses symboles, p.447-450-444)

J'allais justement y venir au Tau grec, ou croix de saint Antoine ( @ http://fr.wikipedia.org/wiki/Croix_de_Saint-Antoine) qui est aussi la dernière lettre de l'alphabet hébreu et le signe de reconnaissance des Franciscains.
Il apparaît clairement, inversé également, sur le globe crucifère! Quel en serait le sens Question

Dans la série "vécu", samedi dernier, alors que j'avais passé une bonne partie de l'après-midi en consultation de cet article, un inconnu s'est penché juste devant moi pour ramasser quelque chose et il portait une énorme bague représentant le globe crucifère... (ça m'arrive assez souvent ce genre de clin d'oeil destinal, que je me garde bien d'interpréter, ou alors en laissant les possibilités très très ouvertes).
avatar
Gamaioun

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le globe crucifère

Message  Sherlock le Lun 05 Mar 2012, 19:33

Hum hum…
Bonjour.

Voici donc la peinture soumise à expertise :

Leonardo da Vinci or not ? Is that the question ?

Partant de l'idée que ce forum vise plutôt à traiter de symbolisme, de spiritualité, de religiosité, et des voies qui se croisent et s'entrecroisent pour mener à l'illumination, je présume que l'identité (l'apparence égotique d'une entité provisoirement incarnée) de l'artiste importera moins que ce qu'il a exprimé. Je propose donc de considérer l'œuvre pour ce qu'elle est, pour ce qu'elle offre, et de ne pas tomber dans le piège du puzzle historico-intellectuel. Non pas que la question soit sans intérêt, mais qu'elle soit secondaire. Examinons donc cette peinture datant d'environ 1500, c'est-à-dire d'avant le virage matérialiste, à une époque où la religiosité (à ne pas confondre avec "religion") était la référence dominante.

Dans ce contexte, rien de plus naturel que de peindre un Christ bénissant, regardant le spectateur droit dans les yeux pour bien signifier que c'est à lui que la bénédiction s'adresse, et tenant dans son autre main un globe… non crucifère ! Donc sans rapport avec le présent sujet ? Pas nécessairement, puisque le christ étant lui-même notoirement connu comme étant "Le Crucifié", la croix est implicite dans l'identité du personnage. La croix est pourtant aussi explicite, sous forme d'un X (CheminCroisé la croiX de Saint André), dans les bretelles du manteau se croisant sur la poitrine.

Une poitrine qui, d'ailleurs, a un aspect légèrement féminin, pas franchement marqué, mais suffisamment pour susciter le trouble. Sans aller jusqu'à accréditer pleinement la thèse que le Christ ait été une femme, on peut au moins relever le caractère discrètement androgyne, renforcé par l'aspect de la chevelure (quoique ce détail relève de la mode, de la culture, d'une époque et d'un lieu) et par l'absence de pilosité sur le visage. Bien que les ombrages suggèrent moustache et barbe… sans les montrer vraiment ! Liberté d'interprétation, donc, face à cette ambigüité répétée.

Venons-en au globe non explicitement crucifère. Celui-ci est d'une transparence étonnante. Etonnante dans la mesure où il tient la place traditionnellement occupée par une sphère représentant le monde. Voici donc un monde d'une totale transparence, limpide au point de distinguer nettement à travers lui les plis du vêtement, sans les déformations optiques que provoquerait une boule de cristal massive comme on en trouve chez les diseuses de bonne aventure. Non, ici, le globe est une sphère parfaite, un ballon idéal comme en souhaiteraient les alchimistes, une sphère où se reflètent trois points de lumière.

Si je devais décoder cette peinture, je dirais que l'action christique sur le monde vise à le rendre parfait, limpide et transparent (glasnost ?), ne faisant plus obstacle à la Lumière. Ce globe-crucifère-qui-ne-dit-pas-son-nom représente le monde non pas dominé par une religion conquérante (planter une croix sur le monde relève un peu de la même démarche possessive que planter un drapeau sur un sommet ou sur la Lune), mais le monde transmuté, sublimé par l'action christique.

Ce n'est là qu'une tentative de décodage de ma part. Elle peut être contredite, puisque d'autres œuvres similaires circulent (et laquelle est l'originale, source des autres ?), où tantôt le globe est plus opaque, où tantôt le personnage est nettement plus masculin.
avatar
Sherlock

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 09/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Globe crucifère

Message  Gamaioun le Mar 06 Mar 2012, 22:04

Bonjour,

En effet, Sherlock, c'est surtout l'intention artistique qui compte, et votre interprétation de ce Christ Salvator mundi est fort pertinente. J'ajouterai seulement une petite nuance avec le fait qu'il tient dans sa main gauche un orbe, et non pas la Terre qui était encore largement considérée comme plate à cette époque.
Ce qui me ferait dire que les autres représentations du globe crucifère précédemment citées dans ce fil désigneraient donc plutôt l'univers également.

"Orbe" est d'ailleurs le terme qui désigne l'insigne royal apparaissant au Ve siècle et qui n'est ni plus ni moins qu'un globe crucifère:
@ http://fr.wikipedia.org/wiki/Orbe_(insigne_royal)
"Le globe renvoie à l'expression latine orbis terrarum, le cercle des pays, d'où le nom donné à celui-ci."



Mais alors, si je veux conserver une cohérence avec mon parallèle de l'ânkh, il faudrait distinguer la boucle+croix et la boule+croix (et la boucle serait bouclée??....).
Creuse et féminine d'un côté (variante de la coupe) / pleine et masculine de l'autre (globe)
Je trouve d'ailleurs que l'image postée par Garfield ressemble davantage à une sorte de boucle (ou à un donut...) même si la croix est au-dessus.
Mais arrêtez-moi si vous estimez que je m'égare...
avatar
Gamaioun

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le globe crucifère

Message  Henri Schersch le Sam 22 Déc 2012, 18:32

Et voici que je retrouve notre globe crucifère sur un blason local !
Celui d'un village, station climatique à 900 m d'altitude, située dans le département français du Var :

Comps-sur-Artuby



"De gueules au monde ceintré et croisé d'or, accompagné de trois besants du même".
avatar
Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 47
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le globe crucifère

Message  Boral le Dim 23 Déc 2012, 21:10

Salut,
Beaucoup de châteaux des Templiers au Portugal ont des archères avec ce symbole :





avatar
Boral

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le globe crucifère

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum