Les Alchimistes contemporains

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les Alchimistes contemporains

Message  Charly Alverda le Dim 05 Juin 2011, 13:30

Scénon a écrit:Si je vous suis bien dans votre raisonnement, Monsieur Cattiaux qui se servait de ces termes, assez régulièrement je crois, avait donc «peur de la liberté» ou «ne se reconnaissait plus»? Cela est bien possible après tout.
Vous ne me suivez pas vous me précédez ! Sourire
A la lumière de ce qu’il a écrit ici et là Cattiaux apparaît comme l’homme libre par excellence, mes citations précédentes du Message ô combien illustratrices de l’aliènation dans laquelle il voyait s’agiter la présente humanité peuvent se compléter à l’infini : ”Ils sont devant la création comme des bêtes devant une porte verrouillée qu'aucune main ne sait manoeuvrer.” Vous pouvez noter le nombre d’occurences des mots “libre” et “liberté” dans le Message.
Il écrivit par ailleurs, bien plus tôt : “on ne m’attachera plus parce que c’est impossible”. J’imagine aisément sur quel ton Cattiaux aurait pu donner du “cher maître” à un quidam !

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alchimistes contemporains

Message  Chèvre le Dim 05 Juin 2011, 13:36



Wait, wait ! Time out ! Temps mort !!

Apparemment, les termes "maître" et "disciple" n'ont pas la même acception pour Scénon et son honorable interlocuteur; ne serait-il point profitable à chacun qu'yceux veuillent bien préciser ce que pour eux recouvrent ces mots ?

PS : au fait, bonjour à tous ! Cool

Chèvre

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 06/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alchimistes contemporains

Message  Scénon le Dim 05 Juin 2011, 13:52

Chèvre a écrit:Apparemment, les termes «maître» et «disciple» n'ont pas la même acception pour Scénon et son honorable interlocuteur.
Je constate simplement que ce sont des mots que l'on retrouve chez les hermétistes. Devons-nous le regretter?

S'il faut en croire ces auteurs (mais bien sûr, il ne faut pas, car chacun est libre!), il existe des «maîtres» et des «disciples», comme il existe aussi, sans aucun doute, des «sectateurs», des «esclaves», des «ouailles», que sais-je? Mais la question ne portait pas sur ces derniers...

Scénon

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 28/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alchimistes contemporains

Message  Charly Alverda le Dim 05 Juin 2011, 14:11

Cela fut fait, honorable Capriné ! Sur ce forum (mais je ne sais où). Briévement, en alchimie, un maître... maitrise des techniques qu’il peut enseigner ensuite ; aussi dans le cadre de la chrysopée il peut être fort utile de bénéficier de conseils en choix de matièreS, proportions, tours de main... En “agriculture céleste”, selon les anciens, Cattiaux et E. H, la seule connaissance consiste en celle de l’Aimant des Sages qui comme son nom l’indique est le don divin que reçu le Salomon de la Bible. Dans ce strict contexte, chercher des maîtres n’a aucun sens, un ami (par aimantation naturelle) tel que Cattiaux, ah ! oui !

Cordialement,

Charly

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alchimistes contemporains

Message  Scénon le Dim 05 Juin 2011, 14:55

Charly Alverda a écrit:La seule connaissance consiste en celle de l’Aimant des Sages qui comme son nom l’indique est le don divin que reçut le Salomon de la Bible. Dans ce strict contexte, chercher des maîtres n’a aucun sens, un ami (par aimantation naturelle) tel que Cattiaux, ah! oui!
Vu comme cela, je crois que nous sommes assez d'accord. Mais sans vouloir ergoter, vous me paraissez justement réduire le sens du mot «maître» à celui d'un genre d'instructeur vulgaire, ou encore à celui de «gourou», du moins au sens négatif où l'on emploie souvent ce dernier mot.

A votre avis, Cattiaux se servait-il du mot «maître» (magister) exclusivement dans cette signification péjorative?

Voyez-vous, je crains un peu qu'on en arrive à ne plus oser parler du magistère non plus, ce qui serait le comble sur un forum consacré à l'alchimie.

Scénon

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 28/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alchimistes contemporains

Message  Charly Alverda le Dim 05 Juin 2011, 15:26

Scénon : “A votre avis, Cattiaux se servait-il du mot «maître» (magister) exclusivement dans cette signification péjorative?”

“Voyez-vous, je crains un peu qu'on en arrive à ne plus oser parler du magistère non plus, ce qui serait le comble sur un forum consacré à l'alchimie.”


Je viens de rechercher toutes les occurences du mot “maître” dans le Message et elles se rapportent quasiment toutes au Christ, les rares exceptions concernent les saints et les sages, et je ne vois pas ce qu’on pourrait y voir d’autre ?

Nos maîtres ne sont-ils pas les vivants d'éternité?
Et notre maître n'est-il pas le Seigneur de la vie éternelle?”

“Les maîtres se servent de la subtilité de la grâce pour faire paraître la fidélité de l'amour.”

“Le maître enseigne les disciples, mais c'est Dieu qui donne l'intelligence des paroles précieuses.”


...

Je me suis servi du prétexte de notre polémique pour faire davantage connaître un alchimiste contemporain (dont se moquaient les “grands” alchimistes contemporains), aussi, sur ce “fil” spécifique, parler de magistère est - pour moi - sans objet ; mais les autre fils sont ouverts Sourire

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alchimistes contemporains

Message  Chèvre le Dim 05 Juin 2011, 15:35

Merci, très honorable Chevalier de Alverda !

Je pensais bien que le terme maître ne posait pas problème en soi, seulement son acception 'absolutiste'... Tant il est vrai que, pas plus tard qu'hier, vous écrivîtes à Maître Aliboron :

Charly a écrit:
“Nom d’un p’tit Président, j’entends l’Aliboron qui r’débaroule, Carlita monte le son de la téloche.” (un enfant de science)

Maître post l’ami ! Quel style et quelle culture, j’y verrais presque plus d’intrigue(s) que dans la Princesse de C... !
"Maître post l’ami !" , ah ah !!

Et puis, qui a révélé au monde des Tarots la paternité inspirée des maîtres-cartiers? hmm?... Si ce n'est téziques ??

Ya pas erreur : maître, pourquoi pas; ça dépend de ce qu'on met dessous... ou, plus encore, de ce qu'on en attend.

Sur une autre sujet : je déduis de ton post que Salomon fut le plus ancien alchimiste répertorié sous nos cieux (... ce confirmé par Cattiaux) N'est-ce pas ? A moins que Melchisedek... Voire même, Adam en "personne"...?

Chèvre

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 06/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alchimistes contemporains

Message  Charly Alverda le Dim 05 Juin 2011, 15:58

Je n’ai pas oublié l’intitulé du Fil, Chêvre ! Comme disaient nos aieuls : “on ne parle pas de corde dans la maison d’un pendu” ! Je crois que tu as visité des sites d’alchimie contemporaine ? Edifiant non ?

Dans la sphère alchimique c’est le Christ-Hermès qui est le Maître, puis viennent Moïse avec ses livres et Hélie et Henoch pour les R + C.
Un alchimiste est prêtre (comme le Christ) selon l’Ordre de Melchitsedek. Au niveau symbolique, Adam le “rouge terreux” a emporté une feuille de l’arbre de Vie lors de son expulsion du Paradis et c’est cette verte feuille que nous ne connaissons ici-bas que desséchée et corrompue, comme dit Sendivogius, qu’il faut faire revivre.

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alchimistes contemporains

Message  Scénon le Dim 05 Juin 2011, 17:00

Charly Alverda a écrit:Les occurrences du mot «maître» dans le Message se rapportent quasiment toutes au Christ, les rares exceptions concernent les saints et les sages.
Merci pour votre recherche et pour votre réponse, bien aimables. Oui, je sais mieux à quoi m'en tenir à présent.

Les maîtres, en tout cas au pluriel, seraient donc les hommes sages ou saints. C'est bien un peu l'idée que j'en avais. Nous sommes donc bien d'accord; comme le suggérait Chèvre, il ne s'agissait que de définir le sens du mot.

Par conséquent, il serait possible de rencontrer un maître, ou un sage, ou un saint, et de s'instruire, non seulement en étudiant ses écrits, mais aussi à son contact immédiat. Quelle aubaine pour le libre chercheur de la Pierre des Sages et des Saints!

Charly Alverda a écrit:Je me suis servi du prétexte de notre polémique pour faire davantage connaître un alchimiste contemporain.
Notre discussion ne mérite pas d'être qualifiée de «polémique». Tant mieux si vous en avez profité pour faire connaître un alchimiste! En fait, vous parlez là de l'auteur de ce curieux Fil de Pénélope? ou plutôt (et nous revenons à ce qui a fait naître ce débat!) de celui qu'il a appelé précisément «notre maître» (Louis Cattiaux)?

Scénon

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 28/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alchimistes contemporains

Message  Charly Alverda le Dim 05 Juin 2011, 18:43

Scénon : “... il serait possible de rencontrer un maître, ou un sage, ou un saint, et de s'instruire, non seulement en étudiant ses écrits, mais aussi à son contact immédiat. Quelle aubaine pour le libre chercheur de la Pierre des Sages et des Saints!"

Je ne crois plus cette voie praticable depuis plus de 300 ans, cependant Cattiaux est bien apparu brièvement au siècle dernier ! Dans la terminologie de Cattiaux et de E.H la voie alchimique est la voie des Sages, voie de régénération concrète qui n’est pas la voie des saints, voie mystique, CEPENDANT : “La vie du sage sort de la mort du saint comme la vie du papillon sort de la mort de la chenille qui devient chrysalide et ensuite, miracle de résurrection."

“Nos vies ressortiront semblablement du chaos de la lyse ténébreuse où se renouvelle le divin mystère de la création de Dieu.
Que ceux qui savent réfléchir se penchent sur ce miroir obscur !“


A propos de disciples :

“Les saints disciples proclament dans le monde le mystère de la mort divine.
Les sages disciples nous murmurent à l'oreille le mystère de la résurrection divine.”

(M + R)

La voie toujours praticable est celle de la méditation des textes sacrés ET des livres des Sages adeptes qui permet d’accéder à la Lumière de la Nature et VOIR cette Nature dans ses opérations de transmutations de tout partout tout le temps Sourire
De plus par aimantation naturelle rien ne s’oppose à un contact avec un adepte !
Vous écrivez : “Notre discussion ne mérite pas d'être qualifiée de «polémique». Tant mieux si vous en avez profité pour faire connaître un alchimiste! En fait, vous parlez là de l'auteur de ce curieux Fil de Pénélope? ou plutôt (et nous revenons à ce qui a fait naître ce débat!) de celui qu'il a appelé précisément «notre maître» (Louis Cattiaux) ?"

Oui, “débat” semble adéquat, je trouvais le mot “discussion” faible mais le terme de “polémique” est excessif. Par contre je suis excessivement étonné par vos questions suivantes : Sourire

“vous parlez là de l'auteur de ce curieux Fil de Pénélope? ou plutôt (et nous revenons à ce qui a fait naître ce débat!) de celui qu'il a appelé précisément «notre maître» (Louis Cattiaux)?”

L’auteur de ce curieux "Fil de Pénélope", dites-vous. Dès votre premier post, vous avez utilisé son style si particulier, sans le citer !
Quand vous avez donné les deux noms de Cattiaux et E.H., je vous ai demandé si vous les considériez comme des adeptes vu qu’ordinairement les morts ne parlent pas Sourire mais vous n’avez pas répondu, ce qui est dommage !

Personnellement je ne pourrais me prononcer sur l’adeptat éventuel des seuls alchimistes contemporains que je reconnaisse : Cattiaux et E. H. que lorsque je pourrais “laisser s’envoler dans le vent” les pages du Message en “fredonnant une joyeuse chanson”, ce qui ne semble pas hélas à l’ordre du jour ! Par ailleurs, il me paraît évident que le “testament” de E.H. "Les Aphorismes du Nouveau Monde" est un (re)cryptage du Message Retrouvé.

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alchimistes contemporains

Message  loup le Dim 05 Juin 2011, 22:53

bj, on peut reconnaître un "Maître" pour SOI... qui correspond à SA vision, et non Maître en général... Pour moi, ces termes sont, comme d'autres, passés du domaine "religieux" au domaine "profane". Pour moi, pas de Maitre vivant sur terre. Le fait d'être incarné ne peux s'apparenter à ce "titre". Donc, qui peux prétendre Maîtriser ???? Personne ! Sauf en tant qu'enseignant... Mais du "maître", il en sort à différents métiers, ce qui ne veux plus rien dire... sauf faire monter un peu plus l'orgueil. On se reconnait à un phrasé, à une "vision", et comme il est précurseur dans cette vision, certains y vont de ce titre... à leur guise. On a besoin d'un bâton, d'une référence; on s'appuie sur un "ancrage" solide et, de ce fait, ça devient un référenciel. Et alors ?
Il est préférable de redonner vie à ce qui est, pour soi, une vérité.

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Alchimistes contemporains

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 02:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum