Soleil Noir

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soleil Noir

Message  Logos le Mar 12 Jan 2010, 16:25

Bonjour,

Je cherche des informations sur ce symbole, et je n'ai rien trouvé (de satisfaisant)
A rapprocher d'ailleurs de Breton qui dit "Osiris est un dieu noir" (dans Arcane 17).

Auriez vous des infos ?
Merci
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Calcédoine le Mar 12 Jan 2010, 17:57

Bonjour Logos,

"Soleil noir", je ne connais pas. Mais pourrais-tu préciser ce que tu considères comme satisfaisant, afin de délimiter le domaine de recherche ?
Certes, je possède la BD de William Vance et Jean Van Hamme, le premier tome de la collection XIII, "Le jour du soleil noir", mais je doute que ce baroudeur amnésique de fiction soit en rapport avec tes recherches. Sourire
Par contre, ne serait-ce pas lié au symbole incrusté dans le marbre du château de Wewelsburg (Westphalie), le "centre nerveux" de l'occultisme nazi et de l'Ahnenerbe ?
CheminCroisé http://fr.wikipedia.org/wiki/Soleil_noir_%28symbole_occulte%29

Dans ce cas, il pourrait s'agir de la récupération, par la mouvance néo-nazie, d'un symbolisme germanique ancien.
avatar
Calcédoine
Admin

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Garfield le Mar 12 Jan 2010, 18:31

Ah oui, ça, c'est connu ! Studieux


Dessin de Erwin Sels (Ersel)
Editions "Glénat"
Collection "La Loge Noire"
Série "Le Gardien de la Lance"
Tome II "Initiation"
Page 37
avatar
Garfield

Nombre de messages : 176
Age : 36
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Logos le Mar 12 Jan 2010, 18:42

Disons que l'article Wikipédia n'est pas suffisant, mais je prends tout ce que vous avez à dire.

Oui apparemment ce symbole a été repris par l'ésotérisme nazi... Mais c'est pas cet aspect qui m'intéresse Estomaqué
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Logos le Mar 12 Jan 2010, 19:46

Voilà ce qu'un ami m'en a dit, si ça vous parle/lance :

"Puisque la fin doit engendrer le commencement, on peut raisonnablement affirmer que le symbolisme fonctionnera de manière analogue, la noirceur sera donc également attribuée au soleil, en accord avec une lointaine tradition secrète"

J'ai entendu cette phrase lors d'une vision brûlante au sein d'une pyramide de verre ou siégeait un homme de Néanderthal futuriste avec une clef en forme de hache... J'ai cru a une putain de révélation personnelle... Alors qu'il s'agit d'une phrase usité dans les Mystères antiques... Une révélation alchimique et astrologique issue d'un savoir aussi vieux que le monde...
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Montaléchel le Mar 12 Jan 2010, 21:35

Logos, j'ai quelque difficulté à percevoir ta démarche, en particulier lorsque tu déclares :
J'ai entendu cette phrase lors d'une vision brûlante au sein d'une pyramide de verre ou siégeait un homme de Néanderthal futuriste avec une clef en forme de hache... J'ai cru à une putain de révélation personnelle... Alors qu'il s'agit d'une phrase usitée dans les Mystères antiques... Une révélation alchimique et astrologique issue d'un savoir aussi vieux que le monde...
Je ne distingue pas ta vision (apparemment, c'est le moteur initial, le déclencheur de ta recherche) du cadre dans lequel elle a eu lieu; nous parles-tu de la pyramide de verre du Louvre, ou d'une pyramide intégrée à ta "vision brûlante" (ou celle de ton ami, je ne saisis pas très bien) ?

Je me dis que si l'Ahnenerbe accordait une telle place au Soleil noir, c'est que cela représentait quelque chose d'important à ses yeux. La récupération de ce symbole ancien doit plus que probablement nous indiquer qu'une signification antérieure lui attribuait un rôle clé, central, capital, fondateur.

On pourrait penser qu'un soleil noir représente l'antithèse d'un soleil lumineux, dans une vision manichéenne où lumière égalerait bien et noirceur égalerait mal ou mort, comme chez les amérindiens (Aztèques, Mayas) pour lesquels le soleil diurne, après sa chute au-delà du bord du monde, continuait sa course sous forme d'un soleil noir porté sur le dos du dieu des enfers (parfois : jaguar) pour éclairer de son anti-lumière ce monde infernal avant de revenir dans notre monde au matin suivant. Mais ce n'est pas si simple. Ainsi, certains alchimistes balbutiants aiment dénommer 'soleil' leur materia prima vierge; j'en ai vu qui appelaient 'soleil' quelques blocs de cinabre ramenés d'Almaden (Espagne). Le soleil noir serait donc pour certains d'entre eux cette matière noire qui donne son nom à la première phase du Grand'Œuvre, et d'où il s'agira de faire émerger la Lumière.

D'une manière générale, le soleil noir est potentiellement porteur d'une lumière (énergie) non exprimée.
Comme par exemple l'immense potentiel de la singularité qui aurait pu être à la source du Big Bang à l'origine de notre univers.
avatar
Montaléchel

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Logos le Mar 12 Jan 2010, 22:09

Merci. Pour la vision il ne s'agit pas de la mienne, mais la pyramide de verre fait partie de la vision... Mon ami était physiquement dans la forêt.
Sinon ma démarche c'est tout simplement que ce symbole exerce une sorte de fascination étrange sur moi

Ce que tu dis cadre avec la vision hébraïque qui considère que les Ténèbres (notre féminin intérieur) portent le germe du Nom, que c'est dans la confrontation avec notre ombre, en partant dans le désert, que nous pouvons faire croître notre Lumière-Puissance...

Ce avec quoi je suis d'accord ; néanmoins ce n'est pas ce que je ressens avec le Soleil Noir (peut être à tort).

Comme par exemple l'immense potentiel de la singularité qui aurait pu être à la source du Big Bang à l'origine de notre univers.
A titre anecdotique, le même ami m'a parlé d'une cosmologie alternative, celle de Hoyle et Lyttleton... D'ailleurs c'est Hoyle qui est à l'origine du terme "big bang" (une qualification originellement cynique de la cosmologie de Lemaître, celle qui prédomine aujourd'hui mais qui n'est pas exempte d'imperfections)
Cette cosmologie alternative a l'avantage de ne pas proposer un commencement à l'univers (et j'avoue que ça me va très bien), mais plutôt une structure en expansion mais immobile... (Qui rappelle d'ailleurs le moteur immobile qu'on peut voir dans l'arcane LEMONDE du Tarot... LVNIVERS)
Je ne peux pas en dire plus j'ai pas trouvé plus d'infos



Par ailleurs, je ne sais pas pourquoi mais j'associe le style littéraire de George Bataille à ce Soleil Noir... Un truc solaire, érotique, troublant, subversif, comme "annonciateur" de quelque chose
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Charly Alverda le Mer 13 Jan 2010, 14:10

Bonjour
La première occurence du soleil noir que j'avais trouvée était chez Nerval : " Et mon luth constellé porte le soleil noir de la mélancolie. " C'est ensuite dans les enseignements de Philippe de Lyon que j'ai retrouvé ce terme : Il y aurait 7 soleils dont 6 invisibles (mais "vus" dans les couleurs du prisme) et un soleil noir. Philippe disait que dans une chambre hermétiquement close pendant quelques mois, un des murs a une couleur différente des autres du à l'action du soleil noir. C'est dans Vie et Paroles du Maître Philippe de Lyon, publié par Alfred Hael.

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Logos le Mer 13 Jan 2010, 14:45

Merci Charly, ça m'éclaire (sombrement). Sûrement un lien à faire avec cette fameuse structure sénaire-septénaire...
D'ailleurs Charly, tu pourrais me dire ce qu'en pense Mister Giriat du 6 et du 7 ?

Mon ami m'a écrit un truc (et il évoque ce que tu disais sur le big-bang Montaléchel)

J'ai une chaosphère dilatée tatouée sur et autour du mamelon droit... Avec une flèche qui pointe fièrement vers le haut... Univocité de l'Être.

Pour le soleil noir c'est pas très facile de trouver du matos, les analogies avec l'ésoterisme nazi en on fait un sujet qu'on aborde avec prudence... Mais je vais te donner des pistes...

La métaphore alchimique du sol niger, le soleil noir ou second soleil chez les vieilles qui se baladent la nuit sans culottes et sans mâchoires est une image de l'occultation, l'assombrissement, la descente vers la découverte des mystères du soi... Découverte qui pointe la montée du second soleil...

Dans la mythologie aryenne il existe une symbolique polaire, deux pôles établis en arctique et antarctique qui sont placés sous le signe des équinoxes et des solstices... Du soleil d'or et du soleil noir...

Cette même mythologie propose des révélations mystiques nommées Halgarita-Spruche qui décrivent un ancien Soleil nommé Santur (Saturne la noire qui est associée à l'arcane Le Monde... Transfiguration... Osiris est un dieu black) qui étaient une sorte de second soleil brillant il y a 240 000 ans (précession des équinoxes) sur le pôle nord et les hyperboréens et avait permis leur développement psychique...
Santur serait toujours en orbite autour de notre planète sous forme d'étoile morte, invisible, mais en tant que soleil noir il émet encore une puissance intelligente qui est la fréquence qui permet de transfigurer le monde et se transformer soi-même...

Dans sa Doctrine Secrète, Helena Blavatsky mentionne un soleil central "un point caché et mystérieux, le centre d'attraction de notre soleil et de notre système". Il s'agit du centre énergétique de la galaxie, de l'univers (Le Monde) qui en tant que soleil noir représente la masse d'énergie potentielle avant le big-bang... Le champs des possibles ouvert... Une jeune fille à poil qui danse dans le chaos devenue cosmos (chaosphère).

La cabale des space-juif décrit la lumière noire de ce second soleil alors qu'ailleurs il est considéré comme lumière créatrice qui pénètre le crâne ou centre de la vie universelle.. Electricité cosmique... Et l'électricité c'est du feu qui a transfiguré sa puissance, un feu intelligent... Et toute le dynamique de ce second soleil, ce soleil noir repose sur cette idée de transformation, de transfiguration de passage du brut au subtil, de compréhension que le centre de la vie universelle est un centre caché, un soleil qui se lève au milieu du désert le plus aride...


Quelques remarques personnelles :

La lettre hébraïque qui correspond au 7 est ZAYIN qui signifie "flèche", "arme"... Je pense que c'est à mettre en relation avec le tatouage.
Ce Sabbat, retrait de Dieu le 7ème jour permet à l'Homme de se souvenir (il utilise l'arme pour percer ses tuniques de peau qui l'empêchent d'être relié)... C'est le principe de mort-résurrection qu'on retrouve avec le Soleil Noir.
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Charly Alverda le Mer 13 Jan 2010, 15:44

Bonjour

Voici la vision du 6 et du 7 de Henri Giriat :

" AU MIROIR DU CŒUR EN 5, LE 3 DIVIN REGARDE EN SON REFLET INVERSE UN AUTRE 3, LEVÉ DES PROFONDEURS DE LA SUBSTANCE, DE LA MÈRE. ET C'EST LE NOMBRE 6, UNION DES 2 NATURES, LA LETTRE WAW, LE SCEAU DU BIEN-AIMÉ, LE SIGNE DU VERBE INCARNÉ.

7 REFERME LE CYCLE DU SEPTÉNAIRE. EN LUI SE COMPOSENT SANS SE CONFONDRE 3, NOMBRE DU CIEL ET 4, NOMBRE DE LA TERRE.

IL EN PARAIT LA MAISON D'OR.

AU CŒUR DE L'UNIVERS SIÈGE LE PARFAIT, LA PAIX INALTÉRABLE. DIEU S'Y RETIRE AU 7E JOUR.

OR, CLÔTURANT LE SEPTÉNAIRE, 7 PROJETTE EN DURÉE L'INSTANT DE L'ESPACE PRINCIPIEL. LE RETRAIT DE DIEU EN LUI-MÊME DONNE LIBERTÉ AU MONDE DE PRENDRE FORME DE SON PROPRE MOUVEMENT." (Nombres, H. Giriat)

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Logos le Mer 13 Jan 2010, 16:08

Merci beaucoup

OR, CLÔTURANT LE SEPTÉNAIRE, 7 PROJETTE EN DURÉE L'INSTANT DE L'ESPACE PRINCIPIEL. LE RETRAIT DE DIEU EN LUI-MÊME DONNE LIBERTÉ AU MONDE DE PRENDRE FORME DE SON PROPRE MOUVEMENT."

J'aime bien... Le 7 comme Centre, Singulet atemporel d'une Sphère dont les 6 pôles se permutent dynamiquement (le monde prend son propre mouvement)
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  aliboron le Mer 13 Jan 2010, 17:33

Bonjour à tous,

Plutarque affirmait déjà dans son "Isis et Osiris", qu'Osiris était noir; de même Fulcanelli dans le Mystère des cathédrales, p 109, "Souviens toi qu'Osiris est un dieu noir !". Nerval idem, à sa façon dans un sonnet devenu célèbre... faisant écho à la melencolia de Dürer. Etc....

Pour ma part, (comment devenir nyctalope sans trop perdre le nord...) j'ai emprunté les pistes suivantes, "capillotractées" à souhait comme dirait Pluviose qui semble penser... "concrètement"; (stages possibles ?) :

--- Celles mentionnées ici dans le fil : "l'or comme le mal vient du nord";
--- doublé d'un intérét pour la mention fréquente dans l'ésotérisme islamique du "prophète" El Khidr, gardien de la source de Vie qui coule dans les ténèbres, le "noir le plus noir" précisera le Shoravardi cher à H. Corbin.
Shabîstari, auteur du poème philosophique persan " la Fleur du Secret", chante ceci sur cette lumière noire : L'Absolu se manifeste dans une telle absolue nudité à l'oeil de l'homme, qu'il en est invisible".

--- Dans notre aire culturelle (enfin ce qu'il en reste...), on peut méditer sans réserve mais prudemment sur le role d'Elie (son homologue) , à qui Dieu se révéla "dans une voix de fin silence", nous dit la Bible. Ses affinités avec la Vierge, mère du verbe au sujet de laquelle Jean Hani à la suite de Jean Borella n'hésitent pas à écrire que sa déclaration "Je suis l'Immaculée Conception", constitue l'événement théologique majeur de nos temps modernes.

Qu'est-ce que la théo-logie ?

Grillot de Givry, plus qu'averti en l'art d'Hermes, la tenait pour la révélation du "mystère le plus redoutable".... "la Clef de voûte de l'édifice macro-microcosmique".
Redoutable : François Villon ne la qualifiait-il pas "d'empérière des infernauds paluds" ? Voir nos tarots préférés... et votre dictionnaire favori d'indo-aryen pour vérifier que jusqu'à il y a peu, soleil était un mot féminin.

En effet, ils font remarquer qu'elle ne dit pas "ma conception a été immaculée", ou encore "j'ai été conçue femme immaculée", ce qui serait l'expression adéquate pour traduire la teneur du dogme catholique. Qu'il est tout à fait impossible selon la logique humaine et selon la perspective rationnelle à un individu d'affirmer "qu'il est une conception". Comment, en effet, donner comme attribut à valeur ontologique à un être individuel un nom abstrait exprimant une idée ou un fait ?

Et nos deux Jean de poursuivre :
"la notion se réfère, sur le plan principiel, à la materia prima ou Substance universelle dont Marie est le miroir vivant. Mais il faut aller plus loin ou en vérité, plus haut, au degré supreme, celui de la Déité, de l'Absolu. A ce degré l'Immaculée Conception, c'est la conception pure de toute détermination et de toute limitation; même essentielle, donc absolumment "immaculée", que l'Absolu prend de lui-meme en tant qu'il se connait comme Principe de toute chose possible; c'est l'Infini des possibilités, la Possibilité universelle qui, en tant qu'énergie de l'Absolu, est la Mahashakti."

Pour ceux qu'une "participation" à cet abyme interresse, voir nos mystiques rhénans, ou le shivaisme du cachemire dont la Shakti est de meme envergure, ou chez Stephen Jourdain dont les pirouettes atterrissent souvent à l'endroit... ou encore le dzogchen tibétain où la notion de "rigpa" semble être équivalente à cette immaculée conception. Etc...

Ah, les mystères de l'abstraction !!! Laquelle bien menée débouche (parfois) au mi-lieu, en plein non-sens, là où signifiant et signifié s'épousent... Rébis ?

"Conceptions, enseignements, gnoses, tout est illusoire. Mais si tu veux désapprendre, apprends d'abord"; disait un ancien.

Pour continue de bronzer sous le soleil noir, on peut citer Anne marie Schimmel, islamologue (inspirée) qui dans un article "Soleil de minuit et désespérance", commente ainsi : "L'unité absolue se manifeste dans la forme de la Majesté, (soit : la Rigueur des kabbalistes juifs), et de la Beauté".

"Je suis noire mais belle", dit la Sophia de la Bible... Soit : la philo se rendant.... visible !

Elle rappelle ensuite que Rudolph Otto (défricheur de mythes grecs) parla à juste titre du mysterium tremendum et du mysterium fascinans comme deux aspects du dieu terrible.
M. de Gandillac, dans la même mouvance, ira jusqu'à mettre en rapport les formes monstrueuses qui, dit-il, évoquent le surnaturel... et la théologie négative !
Et Paul Valéry, plus opératif : "méditer en philosophie, c'est revenir du familier à l'étrange et dans l'étrange affronter le réel".
Soit, un échantillon de la voie (non-voie) dans le zen : "Au début les montagnes sont des montagnes, au milieu : ne sont plus des montagnes; à la fin : à nouveau des montagnes".

J'ai tendance à supposer que tout ésotérisme digne de ce nom (herméneutique impliquante) se situe en ce mi-lieu. Nulle part... telle une nuée sur le sanctuaire.

Quoiqu'il en soit, ces deux mysterium nous renvoient peut-etre à l'expérience qu'en fit G. Bataille.
Des Noces Philosophales à son érotique, il n'y a peut-etre pas de différence de nature, mais de degrés... avec néanmoins un seuil, une bascule ou saut quantique si l'on préfère avant l'ultime degré... qui n'en est plus un.
Deux géants du soufisme (Rumi et Ibn'Arabi) n'ayant pas hésité à affirmer,à propos de cette unité absolue, que sa théophanie par excellence ne peut etre que féminine...

Charles Mopsik, en son commentaire de "La lettre sur la sainteté" (traité de kabbale médiévale précisant ces degrés sur le thermo-maître...) ira même jusqu'à nous éclairer sur ce point crucial : l'enfant résultant de ses noces est, en réalité, "l'expression", la manifestation... de cet Absolu antérieur au couple originel, parents du dit bambin !
Soit, les mystères de la copule WAW, ou : comment réaliser qu' en "to be or not to be", l'Or (médian) est l'or du temps, alpha et omega de tout Sujet digne de ce nom.

Or, ou electrum cher à Parascelse suite à ses méditations sur le Hashmal du livre d'Ezéchiel (ténèbre plus que lumineuse); voir à ce sujet sur le net, un article aussi anonyme que génial, sur le site Magick-Instinct, intitulé "sepher ha hashmal".

Il semblerait, pour résumer (?) que toute voie apophatique, où par conséquent la disparition sacrificielle (sacrum facere) de l'égo est au menu, se situe sous la regence du Terrible. A première vue...
"En ma rigueur, se tient ma grâce", faisait dire Léon Bloy à son dieu.

Bref, ce qui précède relevant de l'initiation ou "présentation" ( eschatologie individuelle, pour laquelle le meilleur a le visage du pire : mort à soi), on peut en venir à présent à son ombre portée, collective et mortifère donc, dont G. Bataille rendit compte à sa manière, singulière certes mais cependant encore à mi-chemin, ce qui en fait l'intéret.

Françoise Bonardel en sa "philosophie de l'alchimie", est, à ma connaissance le seul auteur à explorer ce SOLEIL NOIR, (ou ombre portée sur le plan cosmologique), dans une perspective philosophale, et je trouve amusant qu'en cette matière aucun de nos grands zinitiés actuels n'arrivent à la cheville des poètes et écrivains ("la réalité ne se découvre qu'à ceux qui l'inventent", dit l'un d'eux) qu'elle approche pour faire le point sur leurs explorations de notre ténébreuse époque.
Le seul qui en causa avec la pertinence souhaitable fut René Guénon dans "le roi du monde". A ne pas mettre néanmoins dans toutes les cervelles... le non-humain pouvant s'y révèler in-humain.

D'autres l'ont fait, sous couvert de Chymie...

Sur ce sujet, hallucinogène en diable, je préconnise, en passant, un examen attentif des points suivants :

--- le rôle de l'archange saint Michel, "qui est comme Dieu"; ce assisté par les enseignements de la kabbale sur Metatron et sur la Shekinah.

--- un peu de cyclologie hermétique, notemment quant à l'axe des solstices (proches de la hauteur et profondeur mentionnées par le Christ), ce, via Macrobe (revisité par le Rabelais de Claude Gaignebet, pourquoi pas).
Le successif des uns pouvant se conjuguer en mode de simultanéité pour celui qui s'approche de l'Un, quel que soit son athanor.


On se retrouve dans les "jardins d'Adonis" (dont G. Bataille arpenta quelques plates-bandes) soit peut-etre dans une actualité "archétypique" dont celle du journal de Vingt-heure ne serait qu'une pâle copie.

Un petit passage par l'Aesch-Mezareph pourrait complèter, si l'on se concentre sur l'innovation consistant à placer le nombre 216 au centre du principal carré magique; ainsi que sur le caractère "colérique" des personnages bibliques figurant dans le casting. Nicolas Sed en fit une remarquable étude.

--- une lecture attentive de la "leçon kabbalistique" de Rabbi Nahman de Braslav, soit une approche lourianique des temps modernes, sans Charlot...

--- une méditation soutenue sur la "ligne verte" mentionnée par Khunrath; sa résorption-concentration éventuelle en cette Sephira "virtuelle" nommée DAATH. Un auteur grand public, Virya, flirte de manière satisfaisante avec le sujet dans son "grand oeuvre de Jonas". Dans l'évangile, la mention de Jonas par le Christ enrichira la chose.

--- quant aux aspects plus "concrets", voir par exemple, les travaux de L. Vincent sur la "bio-électricité", en particulier des incidences de plus en plus virulentes des taches solaires.

En cadeau, cette citation d'un texte tantrique de la plus belle eau :

"Les enseignements partiels parlent d'impureté,
les enseignements absolus parlent de pureté,

les enseignements partiels traitent de la souillure et des choses impures pour éliminer le profane,
les enseignements absolus parlent de la souillure des choses pures pour éliminer le sacré".

Viva la muerte ?

cordialement
aliboron
avatar
aliboron

Nombre de messages : 208
Age : 60
Date d'inscription : 15/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Logos le Mer 13 Jan 2010, 17:46

Gracias Clown
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Henri Schersch le Mer 13 Jan 2010, 21:48

J'ai trouvé une piste égyptienne, par l'Afrique noire, sur ce site-ci :
On y traite de la "couleur noire de la divinité", et donc aussi, bien entendu, des vierges noires. Mais il y est aussi question de soleil noir. Plusieurs des idées émises jusqu'ici (ci-dessus) recoupent cet extrait :
LE BUKONGO DIT CECI :
"IDINA BANGUDI ZANGANGA BAVOVELANGA VO TATA NZAMBI WENA NDOMBE KANSI NTEMO ANDI WENA WAMPEMBE"
VOILA POURQUOI LES GRANDS INITIES DISENT QUE DIEU EST NOIR MAIS SA LUMIERE MANIFESTEE EST DE COULEUR BLANCHE.

LA COULEUR NOIRE EST CELLE DU GRAND ÊTRE QUI GARDE LES MYSTERES DE L'UNIVERS VISIBLE ET INVISIBLE.

VOILA POURQUOI DERRIERE LE SOLEIL VISIBLE IL Y A LE SOLEIL NOIR INVISIBLE SPIRITUEL QUI EST LE GARDIEN DES MYSTERES ET SOURCE PRIMORDIALE DE L'ENERGIE RAYONNEE PAR LE SOLEIL BLANC, LE SOLEIL VISIBLE.

LES ANCIENS EGYPTIENS ONT ECRITS DANS LE LIVRE DE LA SORTIE DU JOUR " REU EM PERET EM HERU EN KHER"

CHAPITRE LXIV :

"...JE SUIS L'ÂME DIVINE ET MYSTERIEUSE QUI AUTREFOIS CREA LES DIEUX ET DONT L'ESSENCE CACHEE NOURRIT...
...EN VERITE C'EST MOI QUI SUIS RA !...
...EN VERITE RICHE EN FORMES CACHEES JE DEBORDE ET MON NOM EST : LE GRAND NOIR "KHEM OUR".

LA NOTE D'EXPLICATION DE "KHEM OUR " DIT : LA COULEUR NOIRE EST LE SYMBOLE DE POTENTIALITE

(VERSION DE GREGOIRE KOLPAKTCHY LIVRE DES MORTS DES ANCIENS EGYPTIENS).
avatar
Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 47
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  aliboron le Jeu 14 Jan 2010, 10:32

Merci à Henri Schersch de ramener le sujet vers l'hermétisme qui, à priori du moins, concerne ce site.

Les dogons à l'instar de ceux que vous citez, comme s'en étonna Jacques Bergier en son temps, avaient (sans télescope) des connaissances "astronomiques" considérables. Bergier mettaient ça sur le compte du Miroir des Sages alchimique, et rapporta son témoignage...
Par ailleurs, ces mêmes dogons considéraient Sirius comme étant à l'origine de notre système solaire et d'attribuer à l'une des trois étoiles (invisibles à l'oeil nu) de son système, des propriétés minérales déconcertantes.

Sirius, soleil secret de l'univers et annonciateur de la canicule ("jardins d'Adonis") dans l'Egypte ancienne; période correspondant à la domination astrologique du Lion. Soit, comme le rappellent R. Mutel ou M. de Corberon, dans le sillage de l'Etoile internelle : LION qui dans le tétramorphe s'applique au Christ en tant que Roi du monde.

" Voici que le Lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu, pour ouvrir le Livre et ses septs sceaux". Apoc, V, 5.

En écho, on trouve chez un des "fulcanellisables", Schwaller de Lubicz, en page 42 du "roi de la théocratie pharaonique", un développement plus ouvertement hermétique des considérations africaines précédentes :
"L'étoile double de Sirius -qui joue pour l'Egypte pharaonique le role d'un soleil central pour notre système tout entier- nous suggère aujourd'hui l'existence d'un système cosmique atomique avec pour noyau cette Grande Pourvoyeuse qui est l'ancienne Sothis : une révision de notre cosmologie pourait bien s'imposer un jour prochain".

Mon petit doigt me dit que la "notre cosmologie" en question consonne d'avantage avec notre Pierre, notre Mercure, notre Soufre, etc... qu'avec la barbe d'Hubert Reeves...

Schwaller précise : "Sirius joue dans l'esprit du Temple le role du grand feu central pour notre soleil (qui est l'oeil de Râ et non Râ lui-meme".

D'autre part, pour en revenir plus frontalement au Soleil Noir qui turlupine Logos, voici ce qu'en dit René Alleau dans son ouvrage sur le chateau de Versailles comme demeure hermétique :

"On peut constater ainsi qu'Apollon à Versailles, semble avoir égaré sa boussole puisqu'il se lève à l'ouest, sortant du bassin de l'allée royale et se couche à l'est du chateau. Mais plus vraisemblablement, cette inversion a été consciente; elle ne doit rien au hazard. En effet Apollon dans la mythologie grecque, est une création complexe qui avait des fonctions et des personnalités distinctes.
On peut les diviser en 3 grands ensembles : le dieu de la mer et des voyages, le dieu souterrain et agraire, le dieu solaire. La grotte de Thétis le présentait sous son aspect archaïque de divinité chtonienne. Le role symbolique des grilles rappelait que sa lumière, après la fin du jour, descend aux Enfers, c'est à dire dans les parties inférieures de la mer et de la terre où elle anime les eaux et les minéraux.
Dans cet état, Apollon, comme Osiris, devient un dieu noir. Il était nommé "Apollon qui habite sous les longs rochers". Il est alors caché sous les eaux de l'automne.
En revanche, au solstice de printemps, il renait et, en été, sa lumière commence à décroitre.C'est au moment où il est le plus puissant et où il rayonne dans tout son éclat qu'il commence à mourir.
Ainsi ce n'est pas à la course du soleil dans la journée que se rapporte l'orientation des bassins d'Apollon et de la grotte de Thétis, mais à sa révolution dans l'année".

La précision me semble d'une portée considérable, coté "opératif"... et Alleau de l'enrichir, ailleurs, dans son étude sur le Mont Saint Michel :

"Les anciens avaient consacré aux Mystères divins, le point équinoxial d'Automne; parce qu'il présentait aux initiés le commencement d'un nouvel ordre dans l'état "physique" du monde, comme dans les "idées morales" qu'on y rattachait. Ainsi avaient-ils fixé le commencement des grandes périodes solaires (ou : des grandes années) à l'équinoxe d'automne. Epoque remarquable par le signe de la balance, son symbole. Et fête de Saint Michel en chrétienté."

Plus loin, il ajoute ceci, en rapport étroit avec notre soleil noir :

"Quand l'archange supporte les âmes sur les plateaux de la Balance, à l'ouest (signe consacré à Vénus, déesse de l'amour, et que précède le signe de la Vierge chrétienne....), il accomplit son oeuvre de miséricorde après son oeuvre de rigueur (à l'opposé de la Balance, en Bélier à l'est, où il s'oppose aux puissances ténébreuses de l'ouest -hiver et mort- défendant ainsi la possibilité de résurrection de la Nature et de la Vie).
Et grace à l'harmonie de la justice divine, il protège les âmes et les conduit, à travers les signes inférieurs du zoodiaque vers l'orient de leur résurrection.
Ainsi il surveille et garde les portes de la mort et de la vie. Double fonction, qui on le sait par l'exemple de Janus et d'Hermes est celle du maître des initiations".

Une petite incursion dans la symbolique (fort voisine) attribuée à la double hache s'imposerait, suite à quoi Logos aurait peut-etre des lumières sur sa... vision. Why not ???

Cordialement
boron.
avatar
aliboron

Nombre de messages : 208
Age : 60
Date d'inscription : 15/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Calcédoine le Jeu 21 Jan 2010, 17:57

Calcédoine : Certains posts complémentaires aux échanges
ci-dessus ont trouvé place dans un sujet spécifique consacré
au symbolisme de la CheminCroisé Double hache (Labrys).
avatar
Calcédoine
Admin

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Logos le Jeu 28 Jan 2010, 11:12



Putrefactio
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Christian Hersey le Jeu 28 Jan 2010, 18:04

Putrefactio, voilà une trouvaille qui mérite quelques applaudissements ! Daccord
Là, le soleil noir est des plus évidents !
Mais d'où provient donc cette gravure ancienne ?

La phase alchimique de la putrefaction ne nous éloigne pas beaucoup de ce qu'avait synthétisé Montaléchel ici plus haut :
D'une manière générale, le soleil noir est potentiellement porteur d'une lumière (énergie) non exprimée.
Sur l'image, on voit aussi un corbeau noir-de-noir dont l'alchimiste devra plus tard "couper la tête", mais aussi un squelette qui fait penser à cette lame du tarot :

CheminCroisé 13 - Sans nom


Un rapport ? Ou une simple coïncidence ?
avatar
Christian Hersey

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Logos le Jeu 28 Jan 2010, 18:24

Audi loquacem vulturem, qui neutiquam te decipit

Prête l’oreille au vautour qui parle : il ne te trompe nullement




Occupant le sommet d’une haute montagne
Un vautour crie sans cesse : On me dit noir et blanc ;
Je suis encore jaune et rouge et ne mens pas.
C’est aussi le corbeau qui sait voler sans ailes
Dans la nuit ténébreuse aussi bien qu’en plein jour.
L’un ou l’autre sera la tête de ton œuvre.

*

Oui la putrefactio évoque clairement la XIII du Tarot... La Lune aussi... Et la Roue qui ne cesse jamais de tourner alors que son moteur est immobile... Le moteur c'est la XIII/Mat, l'homme intérieur qui régit les mondes minéraux, végétaux et animaux (il a un animal derrière, une branche de bois devant et il se déplace sur le sol)... Voilà ce que dit Rumi :

D'abord, tu fus minéral, puis tu devins plante ;
Puis tu devins animal : comment l'ignorerais-tu ?
Puis tu fus fait homme, doué de connaissance, de raison, de foi ;
Considère ce corps tiré de la poussière : quelle perfection il a acquise !
Quand tu auras transcendé la condition de l'homme, tu deviendras sans nul doute un ange.
Alors tu en auras fini avec la terre ; ta demeure sera le ciel.
Dépasse même la condition angélique, pénètre dans cet océan,
Afin que ta goutte d'eau puisse devenir une mer.


Et la roue tourne sans cesse donc comme le Mat ne cesse d'avancer sans jamais bouger et tout recommencement est pris dans le mouvement infini de la persistance... Et on dit que le suprême degré de la persistance c'est la persistance dans l'extinction et par l'extinction elle même... "Comme toujours crucifixion signifie a la fois mort et triomphe, transmutation"

"Au centre de la roue affolée du monde, au coeur de ce maelström frénétique et noir que deviennent à présent nos dualités aspirées par le tourbillon de leur impossible annulation, l'Esprit, debout sur l'Arbre de vie, reste, cependant, le moteur immobile du mouvement en cours, et qui s'accélère indéfiniment"



Cyprianus, Clavis Inferni - Serpent Ouroboros
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Logos le Ven 29 Jan 2010, 15:06

Le Soleil Noir c'est le centre de la Roue, lieu de toutes potentialités/mobilités... XIII/Mat

Le latcho drom (bonne route) comme l'appellent les fils du vents :

Mon fils, entre nous, que penserais-tu d'une perfection qui après avoir créé la vie, s'en désintéresserait au point que ce qu'elle vient de faire soit obligé de la supplier pour survivre ?
Que penserais-tu d'une perfection accordant ce privilège, s'en faisant remercier par la prière et l'humilité par le geste ?
Cette perfection-la, c'est le Dieu inventé par les hommes.
Le Dieu authentique ou si tu veux celui que j'honore, se suffit a lui même.
Jamais une seule fois dans ma vie je ne lui ai fait l'injure d'une prière.
Pour moi Dieu est un tout dont je fais partie.
Faisant partie de ce tout, je me dois à l'ensemble.
Crois moi mon petit, quand tu fais l'amour à ta cavale, quand tu joues le jeu de tes enfants, quand tu guéris et soulages les douleurs humaines tu es au centre de la prière authentique, la seule qui ne fasse pas injure à Dieu s'il existe...


(Pietro Harris chef de clan et initié gitan)

Quand on met les doigts dans la merde ça devient de l'or... C'est ça que veut dire Lucifer : le devenir-phosphorescent.
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Logos le Ven 29 Jan 2010, 16:38

Voici ton salut :
Voici le Sang des Rêves.

Ne crains point, o civilisé aux orteils recroquevillés, ton Sauvage est ton Sauveur, et ton sauvage n'est pas loin, il dort encore au fond de ta conscience.
Mais avant de te confier a lui,sers toi encore une fois de ta chère petite raison pour m'entendre :
Je veux que tu saches cela pour tuer ton puant orgueil.
Ton esprit d'Occident n'est qu'un moment de l'évolution dialectique du Grand Esprit.
O vexation, tu n'étais même que le moment négatif de l'esprit sauvage et vos contradictions vont s'identifier.
Au Sauvage, dont la conscience est indistinctement éparse dans la nature, s'oppose l'individu proclamant "je suis Moi" et se repliant sur soi-même pour que, réellement incarné dans sa personnalité, connaissant ses limites et se niant comme tel, puisse naitre l'Homme-à-trois-yeux qui, dépassant l'individu sera, en vérité, la conscience cosmique.


(Roger Gilbert-Lecomte, L'horrible révélation, la seule)

*

Nous nous sommes absolument trompés, nous nous sommes trompés sur tout.
Je ne vois rien qui ne soit altéré et c'est pourquoi j'ai renoncé à tout afin de retrouver ma lumière natale et que ma Vie puisse ressusciter.


(Artaud lettre à Breton)

*

Comment échapper au Feu Vivant qui, en nous, se cherche Lui Même?

J.Parvulesco

avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Logos le Ven 29 Jan 2010, 17:59

Et le corbeau m'a dit : "aies assez d'honneur pour commencer par te nier"

Daumal en parle lui aussi :

Il faut que quelqu'un vienne et dise : Voici, ainsi sont ces choses.
Pourvu que ceci soit montré, qu'importe celui qui peut dire :
J'ai fait la lumière.
Et la lumière, aussi bien, n'est à personne

NON est mon nom
NON NON le nom
NON NON le NON

L'esprit individuel atteint l'absolu de soi même par négations successives ; je suis ce qui pense, non ce qui est pensé ; le sujet pur ne se conçoit que comme limite d'une négation perpétuelle
L'idée même de négation est pensée ; elle n'est pas "je". Une négation qui se nie s'affirme elle même du même coup ; négation qui n'est pas simple privation mais ACTE positif
Cette négation, c'est la "théologie négative" dans son application pratique à l'ascèse individuelle



Et donc c'est le Soleil Noir qui devient le centre moteur... Le POINT D'APPUI de la Force qui fera circuler les lois cosmiques... Jusqu'à épuisement du Lion Vert ?
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Logos le Dim 31 Jan 2010, 13:08

Petite digression sur la lettre hébraïque QOPH (100)

Initiale du mot Qoph qui signifie "singe" mais aussi "chas de l'aiguille". Egalement initiale du mot Qophits, "le hachoir".
L'hiéroglype égyptien trace de le dessin d'un instrument coupant, dessin qui se transforme par la suite pour ressembler à une double hâche...

Ça évoque donc le soleil noir et son passage étroit... Les structures obsolètes seront brisées de force

Quelle est donc l'énergie des profondeurs à laquelle reconduit le singe ? Rien de plus énigmatique !

Bouffon, instable, doué de tous les vices selon certains, de la plus haute sagesse selon d'autres, le singe apparaît comme le plus contradictoire de tous les symboles...
Nous serions assez tentés de retenir pour essentielle, parmi ces données symboliques, celle que nous rapporte la tradition hindoue : le singe y joue le rôle du disciple inconditionnel d'un maître spirituel. Rama - incarnation divine précédant Krishna - avait pour disciple et serviteur préféré un singe, Hanuman.

Cette même tradition représente le sage sous la forme d'une triade : trois singes sont assis. De leurs doigts, ils se bouchent l'un les lèvres, l'autre les yeux, le troisième les oreilles. Nous sommes là devant les gestes qui ressortissent à une initiation.

En grec, le verbe mueïn signifie "fermer la bouche et les oreilles" et le verbe mueeïn "entrer dans l'initiation"

avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Laposse le Dim 31 Jan 2010, 14:18

Dis donc, Logos, ton singe avec des longues oreilles, là, i' ferait pas plutôt hi-han hi-han, des fois ? RireAuxEclats
avatar
Laposse

Nombre de messages : 242
Age : 47
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Charly Alverda le Dim 31 Jan 2010, 16:19

Bonjour

C'est le problème du à la vision naturaliste qui sévit sous nos climats depuis 400 ans ! Les cartiers se sont donnés un mal de CHIEN pour que leurs ANIMAux soient inidentifiables, mais ON voit des singes et des lapins sur la Roue de Fortune, un lion dans la Force, et un chien, un linx, un chat.... accrochés aux basques (qu' Euzkadi ?) du Mat.

Moi je vois le Merle de Jean perché sur l'arbuste-flèche de l'Etoile (curieux genou) !

Soit dix en passe cent.

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil Noir

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum