La carte du tarot "Le Pendu"

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La carte du tarot "Le Pendu"

Message  Bertrand le Lun 07 Mar 2011, 16:31

Mea maxima culpa, en lisant dans l'empressement du matin, j'ai vraisemblablement projeté sur les réponses précédentes mon stress ! Mes excuses donc.
Calcédoine a écrit:Certes, il reste bien des mystères rattachés à ces jeux de tarots. J'ajouterait mon grain de sel en rappelant que les différents tarots qui sont considérés comme "classiques" ont été édités sur une période de temps de près d'un siècle.
En fait plutôt deux ou trois ou quatre, suivant le point de départ, par exemple l'anonyme parisien de ca 1600, ou la feuille Cary de ca 1500, et d'autres part où on arrête les Tarots "classiques", vers la révolution française ou après Court de Gébelin (donc fin XVIIIe), jusqu'à la fin des tarots fabriqués par des cartiers avec les méthodes du XVIe (xylographie et pochoir, moitié XIXe voire fin XIXe si on inclut l'Italie).
Or, en un siècle, il s'en passe des choses ! En quatre générations, malgré la perpétuation d'un savoir par voie orale, bien des mentalités évoluent, et les contextes changent. Il est donc fatal de trouver des différences de sens selon qu'un jeu a été édit à Marseille ou à Anvers, en 1650 ou en 1750 !
J'irai plus loin en disant qu'il est fatal de trouver des différences entre deux graveurs, pour la bonne raison que le savoir se transmet par voie orale peut-être mais "laborale" aussi, c'est un des aspects opératifs du travail des graveurs, gouges et canifs.
J'imagine donc fort bien que certains cartiers aient pu voir dans Le Pendu un vrai pendu, d'autres ont voulu y ajouter une connotation religieuse ou morale, d'autres une symbolique ésotérique, d'autres encore utiliser leur "média" pour véhiculer une idée politique, etc.
Le risque à poser cette phrase dans ce sens, avec ce qu'elle peut avoir d'exact, c'est que ce faisant on projette une manière de voir qui sépare - ésotérique vs religion vs politique vs morale - qui n'était peut-être pas celle des cartiers.
Il me semble normal que chaque jeu de tarot soit à lire pour ce qu'il offre à lire, à voir, à découvrir, tandis que si on cherche à comparer différents jeux de provenances diverses, il faut considérer le contexte précis dans lequel ils ont chacun été conçus.
Tout à fait d'accord pour regarder chaque jeu comme objet unique, en cherchant à l'intérieur son contexte, mais pas complètement nécessaire pour les comparaisons car suivant le point qui nous intéresse (par exemple les jeux des cartiers français des XVIIe et XVIIIe) le contexte de la réalisation des jeux qui les ont précédés (ceux des Princes en Italie) ou suivis (Suisse et Belgique et Italie par ex.) n'avait pas forcément grande pertinence.
Or, les sources historiques manquent parfois, surtout si les cartiers se faisaient le relais d'une tradition ésotérique, occulte, ou subversive : ils n'allaient pas laisser de traces susceptibles d'attirer l'opprobre des autorités religieuses ou politiques.
Là j'ai envie de dire que peut-être bien que si, ils en laissaient en sachant ou souhaitant que personne n'y prête attention : voir le livre de Charly et la signature des roses - quand même risquée - chez Viéville, voir le bateleur et le Fol indécents de Noblet, voir éventuellement le côté caricature des tarots belges. D'ailleurs cet humour et cette provocation ne sont-ils pas un des aspects qui font lourdement défaut à la "tradition" maçonnique des Tarots depuis Court en passant par Guaita/Wirth et Waite ?

Bertrand

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Le Pendu"

Message  Bertrand le Mar 26 Juil 2011, 00:31

bonsoir,

puisqu'on revient par un croisement à ce fil, voici deux pendus plus anciens qu'on n'a pas encore vus dans le fil, mieux conservés que d'autres vus plus haut ; d'abord la "référence" que l'usage a imposé, celui du tarot de Conver :


Bertrand


Dernière édition par Bertrand le Mar 26 Juil 2011, 00:36, édité 2 fois (Raison : précision)

Bertrand

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Le Pendu"

Message  Henri Schersch le Mar 26 Juil 2011, 14:40

Bonjour Bertrand.

...voici deux pendus plus anciens qu'on n'a pas encore vus dans le fil...
2 pendus ? Je n'en vois qu'un ! Choqué !
L'un des deux serait-il perdu dans le cyberespace ? Interloqué (2)

Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 46
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Le Pendu"

Message  Bertrand le Mar 26 Juil 2011, 19:53

Bonsoir,

Exact Henri !
J'avais mis au départ également le pendu de Chosson, version Rom, mais celui ci étant déjà un peu endommagé par rapport au Conver, je l'ai ensuite enlevé, histoire d'avoir un pendu en bon état !
Je vais donc en rajouter quelques uns...

Bertrand

Bertrand

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Le Pendu"

Message  Bertrand le Mar 26 Juil 2011, 20:00

Chosson (fin XVIIIe à mon avis)


anonyme parisien (début XVIe - désolé seule image dispo tout de suite)


Arnoux (Marseille 1790)


Bodet (Bruxelles, je crois, vers 1750)


Dodal (Avignon début XVIII)


Noblet restauré par @ JC Flornoy

Bertrand

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Le Pendu"

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 02:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum