MATHEMATIQUE + POETIQUE DU VIVANT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MATHEMATIQUE + POETIQUE DU VIVANT

Message  Logos le Dim 11 Avr 2010, 03:35

Mon pote Stelios qui développe ce qu'il avance dans le topic des "chemins qui ne mènent nulle part"

pure stuff Cool

Pour ce qui est de Dieu,ma soif de connaitre m'a rendu évident le fait que pour la première fois dans l'histoire,metaphysique et theologie sont mutuellement exclusives..."la rationnalité du discour sur l'etre exclut le discour theologico-mystique...et le discour theologico-mystique ne peut se tenir qu'à ne tenir aucun compte de la rationnalité contemporaine"...ce qui ne m'empeche pas de bruler du desir de comprendre toutes les traditions qui me passent sous le nez car "le psychisme,ses contenants,ses structures,ses mecanismes de defense sont manifestement invariables d'une culture a une autre,tant a travers le temps qu'a travers l'espace.C'est ce qui explique le fait qu'un mythe soit toujours traduisible".(C.Levi-Strauss 1958)...chaque culture n'a en commun ni la grilles d'interpretation,ni la langue,ni les techniques...mais il reste le psychisme qui est le processus naturel qui permet au desir d'exister,d'emerger,de devenir au contact de l'intensité et du sens qui se crée puissance-Puissance...
Alors je vais essayer de pas etre chiant et hermetique mais bon ça va etre dur...avant ça je dois quand meme préciser que l'approche conceptuelle est chez moi toujours seconde...elle est un moyen de cartographier mon ressenti...de baliser l'espace/temps de l'experience...une topographie donc...car je vis ou j'essaie de vivre les choses,de me frotter aux intensités avant de les traduire,les comprendre...et si j'ai le desir de comprendre c'est pour ensuite pouvoir partager et exploiter ce qui est alors devenu connaissance..la connaissance comme amplificateur d'intensité car le savoir est toujours en excés par rapport au réel...et je pourrais trés bien vivre ses intensités sans m'embarrasser de topographie,sans cartographie...comme un enfant,un ecureuil ou un églantier...mais se tenir au carrefour,a la croisée des chemin implique de jouer le jeu du fertilisateur...redistribuer les cartes a l'instar d'Exu/Legba qui troue les humains pour que puisse circuler de manière toujours singulière le Yé ou grand Désir...le principe vital...complexification des données et créativité dans le but de "rendre compact" les différents éléments volés ici et la...

Donc dire pour la première fois dans l'histoire metaphysique et theologie-mystique sont mutuellement exclusives..."la rationnalité du discour sur l'etre exclut le discour theologico-mystique...et le discour theologico-mystique ne peut se tenir qu'à ne tenir aucun compte de la rationnalité contemporaine" c'est juste rendre compte du processus historique de mise en relation ou collusion entre ces deux domaines...depuis toujours la theologie a colonisé le domaine metaphysique grace a l'idée imparable du Un-Tout d'ou decoule tout le multiple (ou qui l'englobe)...Difficile d'echapper a Dieu...

Tout d'abord il faut signaler que metaphysique signifie ici discour rationnel sur l'Etre...l'absolu,dieu etc...

Et chaque grande religion a développé un discour sur Dieu conditionné par les specificités de la rationnalité propre a son époque...

Dieu actualise dans le judaisme la différence ontologique (etre(ciel inaccessible)/etant et le peuple élu comme médiateur)...Dieu est Un-Tout

On retrouve dans le christianisme la cloture hénologique de l'Etre..il universalise l'accés a l'Etre et le Christ est médiateur pour tous...le Royaume devient un au-dela transbiologique et transindividuel...mais Dieu est toujours Un-tout...seule perspective rationellement envisageable...

Idem pour l'Islam ou on perçoit (surtout dans le chiisme) néanmoins une fissuration de l'Etre-Un-Tout (peut-ètre du fait de leur avancée astronomique)...

Et toutes les approches particulières de ce concept d'Etre (dieu,absolu,substance etc..) qu'elles soient scientifiques,philosophiques,artistiques,religieus es débouchaient en toute rationnalité sur l'idée du Un-Tout...le concept de Dieu etait rationnel,imparable...

Mais depuis les avancées mathematiques de Godel ou Cantor..depuis la revolution quantique en physique et les nouveaux modèles philosophiques (Heidegger a sa manière,Badiou,Deleuze) qui en découlent on possède un nouveau discour rationnel sur l'Etre,une nouvelle manière d'approcher la metaphysique sans utiliser l'idée du Un-Tout,de Dieu...un discour qui débouche sur le fait que l'Etre n'existe pas (il est)...et la mathematique est représentation absolue de ce Vide qui n'existe pas mais qui est inclus a tout ce qui existe...on part du néant qui affecte tout multiple pour l'isoler,le mettre-en-un...plus de Un-tout..le concept d'un Dieu createur-englobeur prend l'eau...(evidemment on peut toujours se referer a des formes paradoxales et hypercomplexe de Dieu mais ça cadre plus avec le discour monotheiste)...

Le vide mis en un est le zero..le zero mis en un est le un (c'est pour ça que nulle part on ne trouve du Un dans ce qui est présenté,dans le réel pur non charcuté)...etc etc...

la mathematique ne s'occupe que de multiples tirés du vide pur...existence ex-nihilo...les mathematiques sont donc la metaphysique contemporaine,une metaphysique qui n'a plus besoin de faire decouler le monde du Un-Tout..de Dieu...Dieu devient obsolète...la theologie devient discour irrationnel sur l'etre...

Et n'étant pas mathematicien mais un vivant qui s'assume je ne m'occupe pas de metaphysique (excepté pour cerner le truc...pour en faire une cartographie sommaire) mais ça colle a merveille avec mon intuition essentielle,mon ressenti profond...mon atheisme radical qui se construit pourtant autour d'une vision du réel comme miracle et comme mystère poetique composé d'une infinité d'infinis tissés a l'aide de rationnalités toujours plus subtiles et créant des mondes qui crachent le vivant et l'intensité comme un dragon crache les flammes...et je dois dire qu'en concevant l'Etre comme un Vide infini ou un infini vide de Dieu createur ça me permet de ne me consacrer qu'a ce qui existe..au vivant...au corps et aux affects...a mes relations avec tout ce qui existe sous le soleil et dans l'infinité des mondes réels ou imaginaires qui se déplient pour composer ma putain de vie...

Et c'est ce qui fait que j'affectione particulièrement certains courants gnostiques,soufis,hérétiques qui se sont développés sans cette Idée d'un Un-Tout d'ou découlerait la creation et ses creatures...de la meme manière le Vodun,le Bwiti pygmée,le temps du reve aborigène ou les courants Sorciers ou Hérétiques orientaux qui n'accordent que peu d'importance au concept de Dieu qui est inaccessible et qui n'a aucun lien avec notre réalité...Vide infini...reste a dealer avec le vivant,a faire fleurir les corps et les coeurs,a faire circuler les flux intensifs tout en s'acharnant dans un devenir-leger a devenir ce que l'on est...c'est deja beaucoup...


Dernière édition par Logos le Dim 11 Avr 2010, 04:14, édité 1 fois
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MATHEMATIQUE + POETIQUE DU VIVANT

Message  Logos le Dim 11 Avr 2010, 03:39

Dans le meme ordre d'idée pas de Dieu dans la roue du tarot...le Un createur est un bateleur..un trucqueur..et le Mat n'a pas de nombre,donc pas de place,pas d'identité qu'on peut lui assigner...et comme tous les fous il n'en a rien a foutre il est au dela de toute morale...pas de Dieu...il est partout et nulle part...partout donc nulle part on pourrait dire...ce que dit Badiou du Vide pourrait bien lui etre appliqué:

"Ni local,ni global mais disposé partout,n'occupant aucune place mais chacune a la fois"
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MATHEMATIQUE + POETIQUE DU VIVANT

Message  Logos le Dim 11 Avr 2010, 04:16

"et c'est cet effondement...le fait de poser le vide comme etre...et donc comme infini (infinité d'infini meme) qui implique aussi qu'il y a de la limite partout..."qu'il y ait une infinité d'infinis veut aussi dire qu'il y a une infinité de ces choses qui sont l'inverse de l'infini,les limites par quoi une chose singulière se présente dans sa consistance locale" (MBK qui commente Badiou)...Donc le Vide est le garant de la profusion baroque et fulgurante du réel...de son infini créativité...la beauté convulsive est un reflet du vide..."

Clown



mulatu astatke + heliocentrics
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MATHEMATIQUE + POETIQUE DU VIVANT

Message  Logos le Lun 12 Avr 2010, 17:15

Le fait que le Vivant soit loin ça signifie surtout qu'il est hors de tous nos cadres conceptuels...il est la structure de l'univers mais cette structure toujours nous echappe alors dans le vodun,dans le bwiti ou le chamanisme on deale avec les structures moins complexes que sont les orishas,loas (lois),yoshins...le Vide n'est pas représentable mais il circule sous la forme de processus de vérité ou de flux vivant,flux vivant qui n'est que la trace du vivant qui en tant que tel est incaptable...les traces de l'Evènement qui tissent la trame du réel....Nietzsche dit quelquepart que les passions sont la végétation qui recouvrent la roche nue et eternelle du réel...on ne manipule que les affects,les intensités,les passions...tout acte sorcier ou de guerison est un acte d'influence de ce champs de la réalité...

(s)
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MATHEMATIQUE + POETIQUE DU VIVANT

Message  Logos le Mar 13 Avr 2010, 14:16

Le createur n'existe pas seule la creation existe...c'est dans sa nature d'exister..d'insister aussi...et la creation se produit en incluant le Vide qui est mais lui n'existe pas...pour exister tu charcutes le réel en le découpant en élément que tu assembles etc...le jeu du bateleur..et pour cela tu as besoin de compter-pour-un les éléments et les choses...un bras n'a pas d'Etre mais il existe et il existe car on fait le vide autour de lui...on charcute le réel grace au langage et a la pensée...le jeu du bateleur...d'hermes qui est le messager de Dieu donc du Vide qui n'existe pas...c'est pour ça que le sorciers ne tchatchent qu'avec Hermes et que la science est hermetique...ouvrir et fermer comme Exu l'hermes noir c'est ça faire exister et c'est ça la magie qui est langage,manipulation du langage...et comme tout est langage tout est illusion donc tout existe...les voduns avant de s'adresser aux orishas ouvrent le rite avec Exu qui possède deux visages...le monde est mais on ne le capte pas dans son etre qui toujours nous echappe...meme pas l'animal du mat ne parvient a le rattraper...du monde on ne capte que son existence...donc son langage..son charcutage...son jeu et sa danse...

(s)
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MATHEMATIQUE + POETIQUE DU VIVANT

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum