Le K.O. des Sages

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le K.O. des Sages

Message  Logos le Sam 05 Juin 2010, 13:07

Coule alors...

"Cadmos perçant le serpent contre un CheminCroisé chêne ; Apollon tuant à coups de flèches le monstre Python et Jason le dragon de Colchide ; c’est Horus combattant le Typhon du mythe osirien ; Hercule coupant les têtes de l’Hydre et Persée celle de la Gorgone ; saint Michel, saint Georges, saint Marcel terrassant le Dragon, répliques chrétiennes de Persée, tuant le monstre gardien d’Andromède, monté sur son cheval Pégase ; c’est encore le combat du renard et du coq, dont nous avons parlé en décrivant les médaillons de Paris ; celui de l’alchimiste et du dragon (Cyliani), de la rémore et de la salamandre (de Cyrano Bergerac), du serpent rouge et du serpent vert, etc." (Fulcanelli)

(l'auteur que je voulais évoquer c'est Cyrano de Bergerac)
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le K.O. des Sages

Message  Logos le Sam 05 Juin 2010, 13:35

en fait garder des prédicats se traduit somatiquement par la rétention d'air dans la cage thoracique... en anatomie zodiacale la cage thoracique c'est la Cancer... la carapace

il faut donc apprendre à expirer plutôt qu'inspirer (inspirer c'est toujours se remplir le ventre)
apprendre à lacher son souffle
pousser un expir franc

moi je fais ça en me massant le ventre profondément... je m'explore... et mentalement il faut suivre toutes ses pensées à la trace...
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le K.O. des Sages

Message  Chèvre le Sam 05 Juin 2010, 13:53

Bon

Si je te suis, tu assimiles, au moins partiellement, l'Alchimie à la (ou à une) Gnose.

A une voie initiatique // ou une voie d'Eveil

A la boxe Thaï aussi (le K.O. Des Sages étant asséné par un 'instructeur spirituel', peut-être, ou auto-asséné, peut-être, par un disciple particulièrement doué et motivé?)

A présent, permets que je te soumette simplement la question qui fâche, semble-t-il:

Pourquoi ce langage, si particulier, de l'Alchimie? Ce langage sert-il le but même que tu décris (le combat etc.).

A cette heure où fleurissent les 'Voies d'Eveil', spiritualités etc, et où les alchimistes n'ont plus à craindre le bûcher, à quoi sert-il de taire la raison d'être elle-même de ce langage?

Question annexe: l'alchimie n'est pas uniquement la Gnose, dirait-on, au vu des éléments précédents.
avatar
Chèvre

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 06/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le K.O. des Sages

Message  Chèvre le Sam 05 Juin 2010, 14:19

Logos a écrit: la bonne voie (qui a le visage du pire)
Ça aussi, c'est assez mystérieux...
avatar
Chèvre

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 06/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le K.O. des Sages

Message  Calcédoine le Sam 05 Juin 2010, 14:40

Bonjour,

Pour répondre à la question du langage, je dirais que l'Alchimie n'emploie pas un jargon plus particulier que les autres disciplines spécialisées. Le jargon de l'aviation ou celui employé par les informaticiens est incompréhensible par qui n'a pas un pied dans ces milieux. Pourquoi l'Alchimie ne pourrait-elle avoir développé un vocabulaire spécifique aux concepts spécifiques qu'elle emploie ? Les psychologues aussi ont inventé des mots inspirés de l'allemand pour désigner des concepts différents de ce que les gens emploient ordinairement. Idem pour les maçons, les imprimeurs, les marins, les préhistoriens, etc. Il n'y a pas lieux de reprocher aux pratiquants d'une discipline d'employer le vocabulaire propre à cette discipline; c'est à ceux qui veulent pratiquer, d'apprendre la signification des termes employés.

Un langage spécifique n'apparaît pas par hasard : il répond à un besoin, lorsque les mots du langage courant ne permettent pas d'exprimer un concept nouveau, ou rare.
En Alchimie, il y a aussi le cas particulier du langage analogique, dont le but est précisément de court-circuiter l'esprit logique pour permettre l'émergence d'autres formes d'approche du réel. Donc, il est fatal que, par nature, le langage des Alchimistes échappe à la compréhension via l'intellect.

Je place volontairement, ci-dessus, une majuscule au mot "Alchimistes", afin de différencier ceux-ci des "alchimistes", petits, minables, mesquins, prenant malin plaisir à mystifier leurs interlocuteurs au moyen de grands mots vides de sens afin de mieux masquer leur ignorance et leur incompétence, et se poser en "maîtres". Ces petits je-sais-tout, à peine sortis de la petite école, se considérant dignes d'enseigner aux autres ce qu'ils n'ont pas compris eux-mêmes, reprennent à qui-mieux-mieux des phrases toutes faites et des mots abscons uniquement pour se donner belle image à leurs propres yeux. Ceux-là, il faut les côtoyer un temps pour savoir qu'ils existent et pour comprendre leurs modes de fonctionnement, puis leur tourner le dos pour aller jusqu'à l'infini, et au-delà.

Rappels :
- le sujet de ce fil n'est pas "Le Langage Alchimique", ce n'était ici qu'un apparté occasionnel (si nécessaire, créons alors un fil dédié, car ce sujet le mériterait);
- un forum n'est pas un espace de chat.
avatar
Calcédoine
Admin

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le K.O. des Sages

Message  Chèvre le Sam 05 Juin 2010, 16:01

Merci Calcédoine. Un fil spécifique sur le langage alchimique, pourquoi pas. En ce qui me concerne, je préfère ne pas prendre cette initiative: mes questions sur le langage alchimique, ailleurs, ayant plutôt irrité mes interlocuteurs (en grande partie d'ailleurs du fait de mon insistance).

Pourtant cette interrogation est sincère! Si elle est mal perçue, c'est peut-être justement qu'elle est particulièrement pertinente. Mais aussi, elle est peut-être jugée indécente ou irrespectueuse, non pas forcément parce qu'elle dévoilerait l'incompétence ou la fatuité des faux alchimistes questionnés, comme tu le suggères. Mais bien plutôt parce que, par sa crudité, elle gênerait, voire étoufferait le mystère en tant qu'élément constituant de l'Alchimie.

C'est pourquoi cette question a peut-être, malgré tout, sa place dans ce fil guerrier.

Car on ne peut te suivre, Calcédoine, lorsque tu assimiles le langage alchimique aux jargons professionnels. Même aux yeux d'un cave comme ma pomme, le discours alchimique a clairement une fonction spécifique. On ne peut s'y tromper. Peut-être alors que, pour parler du langage alchimique, il faudrait un méta-langage. Ou peut-être qu'il vaut mieux n'en pas parler du tout.

Et si le langage servait à la fois de ring et d'arme dans ce fameux combat, cette dualité... Ce KO des Sages, ce duel se jouant aussi entre la raison et autre chose... Entre le mental et ce dans quoi existe le mental, entre la Vie, telle qu'on la pressent peut-être en entamant notre quête, et l'existence, dans laquelle on nait, on vit et on meurt... Dans ce cas, le langage alchimique est pertinent dans ce fil... si, comme disait Lacan, nous sommes des êtres parlés, avant d'être des êtres parlant... et que le langage alchimique soit aussi la Kalachnikoff des Sages.
avatar
Chèvre

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 06/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le K.O. des Sages

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum