une clé

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: une clé

Message  aliboron le Lun 13 Déc 2010, 21:40

Honorable Loup,

A dire vrai; je n'ai pas bien compris à qui s'adresse ce qui suit :

"Et s'appuyer sur un "maitre" (en fait, plusieurs personnes), qui ne l'est que par un éléve en manque de reconnaissance, ce n'est pas très sérieux... mais plus de traces réelles de cette science, tout au moins pour le "public"... et les livres vont bon train, ainsi que les "délires". Je pense que cela ne vaut pas les "duels" qui surgissent çà et là... et les égos qui s'affrontent et la cruelle déception de ceux qui "rament" !!! Ce temps est un temps d'individualisme, où l'initiation est personnelle, mais voila nous n'avons plus l'habitude."

On sent un avis de portée généraliste, (même si j'ai été le seul à évoquer ici ce lien maître-disciple ), malheureusement peu étayé, notemment quant aux "motifs" du recours au maitre, (juste de votre part une psycho-psycha, façon dossier "Marie-Claire").

On sent fortement l'affirmation d'une singularité, courageusement autonome et sérieuse, bravo... mais, qui ne nous éclaire point sur les résultats (trâces?) de sa prise d'autonomie. Si ce n'est une prose confuse, d' où il émerge que vous SAVEZ de quoi vous causez. Nous, on sait toujours pas...

Et encore moins sur les "raisons" profondes de cette prise d'indépendance nécessitée par "le temps qui courre"... Vaste débat qui mériterait un "fil". Coucou Calcédoine !

Que seul l'opératif (inclus le chimiste lambda) puisse seul prouver qu'il est sur la bonne voie, je n'en disconviens pas... même si ce genre de preuve laisse à désirer... une voix... qui se passe d'avoir à en faire l'étalage. La "démo" chosifiée ! Malheureusement contredite, presque toujours... par le laïus qui l'accompagne. C'est ballot, le salut par les seules oeuvres...

Y a pas à dire, on se croirait dans une expo d'art content-pou-rien §§§.

Reste juste à définir en quoi une preuve "con-crète" est, de ce fait, bonne... Les chimiques trouvailles encombrant le marché et nos organismes (et les forums...) ne prouvent qq chose qu'à celui qui se satisfait de ce qui lui ressemble. Concrets comme des OGM ?

Quant aux "duels" et "délires", je ne vois pas non plus. Serait-il question de l'impétueuse mais amicale "empoignade" entre mézigue et Charly ? Soit, ce qui, vu par un myope, y ressemblerait le plus ?
Délires : une timide allusion à mes élucubrations ?

Bon, j'admets rentrer dans votre jeu (pour jouer) : insinuer l'air de rien, pour susciter une déplorable parano qu'il sera trop facile de condamner, au non de l'échange, de la liberté d'opinion, voir mieux...

Là, va falloir assurer, je ne sors pas de l'oeuf. Disons qu'avant d'avoir été admis dans un centre de réhabilitation céleste, je travaillais au guide du routard, chapitre : grand banditisme... Et oui, y a des miracles ! (Zut de zut, mon égo rapplique).

Le seul truc qui m'intrigue : je vous ai scrupuleusement et benoîtement répondu (plus haut), mais pour des "raisons" (sans doute en rapport avec votre farouche singularité), vous ne daignez pas y répondre alors qui sont enchassées quelques pépites regardant votre noble art mal-heureusement productiviste. Ben oui, je sais ce que j'écris, moi.

Quoiqu'il en soit, je souhaite bonne route à votre singularité. Au degrè où elle en est, je lui préconise juste un peu plus de franchise, croyez moi : passés les premièrs écrémages, c'est tout béneffffff !

ali-pas-cool

PS : t'es un enfoiré Arlych ! Te casser pour écrire quoi d'autre ? Je te souhaite toute-foi le Meilleur. Bises.



aliboron

Nombre de messages : 208
Age : 59
Date d'inscription : 15/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: une clé

Message  loup le Lun 13 Déc 2010, 23:28

bj homme compliqué, hugh !! C'était une suite à Charly lorsqu'il parlait de Canseliet et de son "maître", seule référence actuelle pour nombre de "chercheurs" (je parlais de trois, car IL était plusieurs pour écrire). Et qu'actuellement nous avons affaire, sur ce domaine, à une guéguerre, entre "intello" de la foi et "pratiquant", la fameuse troisieme guerre mondiale Boum ! , en fait , rien à voir avec votre "moi" !!! , nous avions entamé un échange sur un autre forum (lui et les "autres") et, clac, l'égo a frappé !!! Non, je suis plus pour un dialogue simple, car la "pratique" nous éloigne un peu du "vacarme". Mais comme Charly est reparti écrire Studieux , et que je pense qu'il jette toujours un oeil, c'était un coucou...

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: une clé

Message  kunlun le Mer 15 Déc 2010, 04:42

Bonjour,

Il est amusant de constater à quel point depuis le début, l’on s’évertue à me relancer sur des points de détails insignifiants au détriment de ma seule et unique proposition réitérée maintes et maintes fois.

Si j’ai donné des indications précises sur la voie du corps que j’ai empruntée, ce n’est pas pour dire que c’est là le seul chemin, mais pour fournir un exemple concret d’un cheminement s’appuyant sur l’expérimentation.

Reprenons…

Le mental n’est pas le diable, mais une donnée comme une autre.

Le problème se situe dans le fait que l’approche occidentale courante est de vouloir obtenir les fruits du chemin sans consentir au moindre effort.

La solution que l’approche occidentale courante a trouvée est assez subtile à comprendre, cette solution consiste à mettre sur le même plan, à considérer comme étant de même valeur l’expérience de la chose et la représentation mentale de la chose.

Voilà ce dont je parle depuis le début.

J’explique que les postulats n’étant à aucun moment mis à l’épreuve des faits ( n’ayant connaissance d’aucun moyen d’expérimentation, d’aucune pratique… ) il est possible de construire un édifice ayant l'air de...

L'inconvénient est que celui ci ne nourrit pas. Ce n'est pas la manne espérée.

L’architecte perçoit à quel point son édifice manque de bases.
Le meilleur choix est sans doutes de le laisser s’effondrer et de reprendre tout à zéro.
En s’accrochant à son édifice branlant afin de faire exister plus longtemps l’illusion de sa réalité, l’esprit se raidit autour de cette saisie.

Le mental n’est pas "mauvais".

Ce qui est gênant avec lui c’est qu’il a pris le commandement et que de ce fait, il exerce une saisie sur des objets mentaux.

Cette saisie, cette crispation, entrave la libre circulation énergétique et ce faisant, l’expression de l’être.


( Mais tout cela n'est qu'une étape préliminaire à l'alchimie: non-mental, énergie, alchimie).



A bientôt

Kunlun



Ps: ( Pour le partage...) j'ai trouvé une bonne approche de libération du mental auprès de Pierre Etienne Bourget qui s'est inspiré des recherches de Lester Levenson.
Il propose du matériel gratuit ainsi qu'une formation internet payante, mais les outils gratuits me paraissent suffisants....

kunlun

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 14/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: une clé

Message  Calcédoine le Mer 15 Déc 2010, 17:24

kunlun a écrit:Si j’ai donné des indications précises sur la voie du corps que j’ai empruntée, ce n’est pas pour dire que c’est là le seul chemin, mais pour fournir un exemple concret d’un cheminement [...]
Eh bien voilà : c'est exactement ça, l'esprit du forum "A la croisée des chemins" : croiser des expériences. Je me devais de le souligner. Merci, kunlun.

Calcédoine
Admin

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: une clé

Message  Logos le Mar 04 Jan 2011, 12:44

C'est pour compléter un ancien message d'Aliboron lorsqu'il parlait de "niveaux d'éveil" en quelques sorte.

"A l'instar du saumon, deux variétés d'éveil se partagent actuellement le marché spirituel : l'éveil d'élevage et l'éveil sauvage. Le second a nettement plus la cote : il peut arriver à n'importe qui, sans préparation aucune; il ne nécessite aucun maître, aucune méthode, aucune tradition; il n'est soumis à aucun contrôle; il s'autoproclame et est à lui-même sa preuve suffisante. Depuis une cinquantaine d'années - et parions que le phénomène ira en croissant - on a donc vu proliférer les expériences de ce type, sous forme de témoignages ou bien d'enseignement plus ou moins organisés. Un sous genre particulièrement prisé est l'éveil de la kundalini chez des individus n'ayant qu'une connaissance minimale ou fantaisiste des techniques de yoga. A ceux-là, les guides de gastronomie ésotérique décerneront de préférence le si convoité label "sauvage", synonyme pour le grand public d'"authentique".

Auprès de ces transes serpentines, de ces orgasmes cosmiques, de ces extases melliflues, l'éveil d'élevage, avec certificat d'origine et de traçabilité, l'éveil de papa quoi, fait bien pâle figure. Il convient mal à une époque pressée et goulue, où chacun estime avoir droit à l'illumination comme aux congés payés ou au droit de vote.

Je me garderai ici de tout choix. Je ferai seulement remarquer que tout ce qui est sauvage n'est pas forcément nutritif ni savoureux, surtout dans un siècle où même les océans sont pollués : on peut retrouver des métaux lourds dans les poissons sauvages. Quant aux poissons d'élevage, ils ne sont pas forcément mauvais, tout dépend qui les nourrit et avec quoi. (Si vous êtes végétarien, cette chronique ne vous concerne évidemment en aucune manière, vous pouvez arrêter là la lecture ou écrire au courrier des lecteurs pour manifester votre indignation).

Et puis, quelle que soit l'origine, il y a l'accommodement : l'éveil peut se déguster cru à la U.G, fumé à la Stephen Jourdain et en paillotes à la Douglas Harding, mi-cuit à la vapeur de thé façon Tony Parsons, en pavé du CNRS, au curry tantrique, au ketchup californien, voir en tacos au peytol à la Castaneda. Le feuilleté d'éveil à la Krishnamurti date un peu; d'autres recettes (flambé à la Gurdjieff, chaud-froit à la Julius Evola) exigent un héroïsme anachronique et un savoir-faire perdu; la pointe d'amertume (sans compter le service grincheux) à la Nisargadatta révulse les estomacs fragiles, alors que l'éveil en croûte védantique à la Balsekar gagne du terrain, en concurrence avec certaines formules Big Mac d'éveil américaines. De même, le carpaccio d'éveil, avec ou sans fricassée de chakras, semble tenir la corde chez nos amis transalpins. Chez nous, le consommé d'éveil à la Desjardins figure encore sur les bonnes tables, alors que l'éveil sauté au wok à la Pierre Feuga ne trouve grâce, par pure solidarité flibustière, qu'auprès de quelques taoïstes dévoyés, vieux marins belges ou filles de pêcheurs effrontées. Beaucoup plus corrects, le sushi d'éveil et l'éveil au tsampa, malgré leur caractère légèrement étouffe-bouddhiste, se sont bien implantés dans le pays de Rabelais et de Molière, jadis célèbre pour son appétit et sa joie de vivre. Le ragoût d'éveil à la Rajneesh-Osho et le soufflé d'éveil, avec sa farandole de papouilles à la Daniel Odier, restent des valeurs sûres. L'éveil moléculaire et l'éveil transgénique, encore à l'étude et controversés par les vieilles moustaches, pourraient débarquer prochainement."

Pierre Feuga (texte figurant dans son livre "fragments tantriques" chez Almora)

Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: une clé

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 09:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum