La Pierre, pour quoi faire ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La Pierre, pour quoi faire ?

Message  loup le Mer 04 Avr 2012, 13:58

Je ne pense pas que l'on puisse donner une meilleure explication que celle-ci... à part Canseliet sur sa "vision" de son "Maître" à Séville, et des "êtres" qui l'accompagnaient...

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pierre, pour quoi faire ?

Message  Montaléchel le Mer 04 Avr 2012, 17:32

René Alleau a écrit:Si l'on veut bien réfléchir, maintenant, au fait que la limite collective de l'état de veille est la mort, on comprendra dans quel sens il convient d'entendre l'expression d'"élixir d'immortalité" appliquée à la "pierre philosophale"
Cette phrase, citée par Ludivine, m'a fait réfléchir...

R. Alleau parle, en quelque sorte, d'un "horizon" concernant la conscience.
Tout comme l'horizon terrestre nous empêche de voir ce qui existe au-delà, tout comme il existe un horizon stellaire qui nous empêche de voir les astres situés à une distance supérieure à 13,5 milliards d'années-lumière, notre conscience serait donc limitée par un horizon (d'un côté, notre naissance, de l'autre, notre mort), horizon qui nous empêche de prendre conscience de ce qui existe au-delà, mais ne nous interdit pas d'imaginer une continuité transcendante, voire même, peut-être, d'envisager voyager pour y aller voir...
Cette réflexion ouvre alors effectivement la porte au paradigme de l'immortalité, et la vertu d'immortalité attribuée à la Pierre Philosophale prend alors tout son sens.

Montaléchel

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pierre, pour quoi faire ?

Message  i maestri cantori le Jeu 05 Avr 2012, 00:31

La Pierre Philosophale, ce qu'Elle est et comment Elle est faite. 1913....1917.
Extraits de "Franc-Maçonnerie et Catholicisme" de Max Heindel.

.........................
On nous enseigne qu'au commencement Dieu créa les cieux et la terre, en un mot tout l'univers, et nous comprenons que cette grande force créatrice s'exprime, soit comme volonté, soit comme imagination......
.........................
Tout d'abord, nous savons qu'il y eut un temps où l'homme était hermaphrodite, à la fois masculin et féminin, capable de reproduire lui-même son corps physique, et nous rappelons aussi qu'à ce moment il était comme les plantes sous certains rapports... Il n'avait pas de stimulant pour le pousser à l'action..., ni volonté pour le guider. Pour émanciper l'humanité de cette condition négative, une moitié de la force créatrice fut dirigée vers le haut sous la direction des anges, dans le but de construire un larynx et un cerveau pour que l'homme puisse apprendre à créer par la pensée... et exprimer la pensée créatrice par la parole. .........Ainsi donc, du point de vue des anciens alchimistes, les anges lunaires, qui gouvernent les marées salines, étaient désignés par le mot "sel". Ils avaient découvert qu'une certaine quantité de sel dans le sang était nécessaire au fonctionnement du mental, et qu'un excès de sel dans le sang provoque la folie....
.........................
Il fut également décidé que lorsque le cerveau serait complètement construit, les Seigneurs de Mercure... qui excellaient en intelligence, nous enseigneraient la manière d'utiliser l'intellect et de le rendre réellement créateur, de manière à ne plus dépendre du processus basé sur la séparation des sexes qui existe actuellement...... Nous avons appris que ce plan à échoué à cause des esprits Lucifer, retardataires de la Période de la Lune, qui habitent la planète Mars. Pour des raisons égoïstes, ils ont enseigné à l'humanité qu'un corps nouveau pouvait être créé à n'importe quel moment par la coopération des deux sexes et, comme stimulant, ils ont infusé aux humains la nature passionnelle que nous possédons aujourd'hui.......
Les esprits Lucifer du feu... furent associés avec l'élément appelé "soufre". Les alchimistes nous disent que l'homme devient inconscient et meurt s'il respire continuellement cet élément; ainsi, l'homme mourait et devenait inconscient des mondes spirituels en acceptant les enseignements qui lui étaient inspirés par les esprits Lucifer.
D'après eux , le métal "mercure" est le plus fuyant de tous les métaux. Il pénètre et s'évapore à travers de nombreuses substances avec lesquelles il vient en contact; par conséquent, ils l'ont comparé aux seigneurs de Mercure qui sont passés maîtres dans les découvertes des secrets de la nature par leur intellect. Le mercure est également capable de libérer l'esprit de sa prison physique.
.........................
Ils avaient également un quatrième élément qu'ils désignaient sous le nom d'azoth, nom qui était composé de la première et de la dernière lettre de l'alphabet de nos langues classiques et suggérait la même idée que "alpha" et "oméga", une idée de l'infini qui englobe tout. Ceci se rapportait à ce que nous savons maintenant du rayon spirituel de Neptune, l'octave de Mercure, et qui est l'essence sublimée du pouvoir spirituel....
.........................
Les alchimistes savaient que la nature physique et morale de l'homme était devenue très grossière en raison des instincts sensuels inculqués par les esprits Lucifer, et que, par conséquent, un procédé de "distillation" et de "raffinement" était nécessaire pour éliminer ces caractéristiques et élever l'homme aux sphères sublimes où la splendeur de l'esprit n'est plus obscurcie par l'enveloppe grossière qui lui cache la vision...... Ils avaient constaté que les opérations spirituelles avaient leur point de départ et leur principal champ d'activité dans la moëlle épinière qui forme le lien entre les organes créateurs, le cerveau qui est le champ d'activité des Mercuriens intellectuels, et les organes génitaux, terrain des esprits sensuels et passionnés de Lucifer.
La moëlle épinière tripartite était, pour les alchimistes, le creuset de la conscience.
Ils savaient que dans la section sympathique qui gouverne les fonctions jouant un rôle dans la conservation et le bien-être du corps, les anges lunaires étaient spécialement actifs, et ce secteur était alors désigné comme l'élément sel.
Le secteur gouvernant les nerfs moteurs qui répandent l'énergie dynamique accumulée dans le corps par nos aliments est sous la domination des esprits lucifériens de Mars, ils l'ont donc nommé soufre.
Le dernier secteur est celui qui enregistre les sensations apportées par les nerfs; il était appelé mercure parce qu'il est sous la domination des êtres spirituels de Mercure.
...... le canal rachidien n'est pas rempli par un liquide, mais par un gaz ayant ceci de commun avec la vapeur qu'il se condense quand il est surchauffé par l'activité vibratoire de l'esprit jusqu'au point de devenir un feu brillant et lumineux, le feu de la purification et de la régénération. C'est là le champ de la grande Hiérarchie spirituelle de Neptune, et il est désigné sous le nom d'azoth par les alchimistes....
.........................
Il y a bien d'autres symboles et similitudes empruntés au monde de la chimie et appliqués au développement spirituel qui finit par transformer l'homme en une "pierre vivante" dans le temple de Dieu....
La voie de l'initiation est ouverte, et l'a toujours été, à quiconque cherche sincèrement la lumière et accepte d'en payer le prix par la purification et le sacrifice de soi.
...... et vous deviendrez la pierre philosophale.

i maestri cantori

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pierre, pour quoi faire ?

Message  loup le Jeu 05 Avr 2012, 14:50

bj , ok, mais c'est un "constat" intellectuel, rien de plus. La "matière" est concrète, elle, et bien sûr tout ce qui est en bas est comme (ressemble à) ce qui est en haut ...

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pierre, pour quoi faire ?

Message  Henri Schersch le Jeu 12 Avr 2012, 15:59

La médecine universelle a été tirée de CheminCroisé l'eau car elle est une matière universelle nous dit J.Ph Rhumelius dans son ouvage intitulé " Medicina Spagyrica "(Médecine spagyrique -1648). Mais de quelle eau s'agit-il ? Probablement pas de l'eau ordinaire, tout le monde le saurait !
Nombreux sont ceux qui prétendent avoir tiré cette médecine universelle de sa matière première particulière ; mais l'usage et l'expérience ont démontré le contraire. Car cette médecine universelle doit être tirée d'une matière universelle et non de quelque corps particulier. Cette matière universelle est l'eau dont parle la Genèse : I. (2 et 20), et la terre qui en provient (17 et 24). Cette eau est justement la matière dont toutes les matières sont créées par le moyen du SEL formé par l'eau et la terre. C'est de cette matière universelle que les anciens tirent leur médecine. Dans cette eau se trouve la véritable semence de tous les minéraux et métaux ; lorsque la dite semence est concoctée par une chaleur appropriée, elle prend un corps et devient un métal ou une pierre ou quelque chose d'approchant. Mais cette eau a en elle deux substances qui sont toutes deux nécessaires à la formation de toutes choses : l'une est une terre impure qui est un empêchement et aussi un vêtement du soufre intérieur qui doit animer toute l'eau ; par cette terre impure l'efficacité dudit soufre est affaiblie et contrainte. La deuxième substance est le soufre lui-même, par quoi l'eau pure se coagule et se change en une nature si noble que les vrais Philosophes l'ont décrite comme un trésor rare et inappréciable.

Cette eau a donc deux substances, l'une interne et l'autre externe. L'interne est le soufre chaud et sec. Il est invisible, et c'est le Père. L'externe est le corps de l'eau, humide et froid, il est visible et on le nomme Mercure ou la Mère. Ces deux qualités, dans lesquelles les quatre éléments sont contenus, mais cachés par un procédé régulier de la nature, lorsque vous les faites apparaître au jour, vous obtenez la plus haute des Médecines. Car la chaleur interne n'est pas autre chose que la nature céleste et la chaleur vivifiante du soleil, par lequel tout notre monde inférieur a été créé, généré, produit, puis renouvelé et régénéré. C'est pourquoi l'eau ordinaire est une matière éloignée des métaux. Ceux-ci, par la chaleur de la terre, sont conduits de la forme aqueuse à la forme de vapeur et purifiés, puis, de nouveau coagulés, par leur soufre interne, en une matière épaisse d'où proviennent tous les métaux imparfaits, lorsque la terre mélangée à l'eau est grasse et impure ; et, lorsque la terre est grasse et pure, il se forme l'or, le métal pur.

La conception a lieu ainsi : après que les Astres et les quatre Eléments ont jeté leur semence et force dans le centre de la terre, l'Archée de la terre les sublime et les envoie sous forme de vapeur, à travers tous les pores de la terre, qui est spongieuse ; cette vapeur sublimée se change en eau et fait croître tous les êtres dans la terre.

Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 46
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Pierre, pour quoi faire ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 00:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum