L'émeraude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'émeraude

Message  Henri Schersch le Jeu 17 Fév 2011, 16:01

L'émeraude, cette pierre précieuse de couleur verte et translucide, est riche en symbole.

Tout d'abord, l'émeraude est un minéral composé de silicate d'aluminium et de béryllium, auquel s’ajoute du chrome, du vanadium et du fer. La formation des émeraudes nécessite des conditions géologiques exceptionnelles : le béryllium, composant principal du béryl, se trouve surtout dans le magma de la croûte terrestre et le chrome, le vanadium et le fer, qui transforment le béryl en émeraude, sont plutôt situés dans le manteau terrestre.


Le mot émeraude proviendrait du latin smaragdus, déformation du mot perse zamarat qui veut dire « cœur de pierre ». Comme pour d’autres métaux et pierres précieuses, mythes et légendes se mêlent à la réalité historique lorsqu’on parle d’émeraude. (source : @ http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89meraude )

Les alchimistes l'appelle émeraude des philosophes. "Elle était la pierre d’Hermès, le messager des dieux et le Grand Psychopompe. Ils appelaient aussi émeraude la rosée de Mai, mais cette rosée de Mai n’était elle-même que le symbole de la rosée mercurielle, du métal en fusion ou moment où, dans la cornue, il se transforme en vapeur. Ayant la propriété de percer les plus obscures ténèbres, elle donna son nom à la fameuse table d’Emeraude attribuée à Apollonius de Tyane, et qui renfermait le Secret de la Création des Etres, et La Science des Causes de toutes choses. La tradition hermétique voulait aussi qu’une émeraude fût tombée du front de Lucifer pendant sa chute.

Sous son aspect néfaste elle est associée, dans le lapidaire chrétien, aux plus dangereuses créatures de l’enfer.
Les traditions populaires du Moyen Age conservent, cependant, à l’émeraude, tous ses pouvoirs bénéfiques auxquels se mêle nécessairement un peu de sorcellerie.  

Pierre mystérieuse  - et donc dangereuse à celui qui ne la connaît pas - l’émeraude a été un peu partout sur terre considérée comme le plus puissant des talismans. Issue des enfers, elle peut se retourner contre les créatures infernales, dont elle connaît les secrets. C’est pourquoi on dit en Inde que la seule vue d’une émeraude cause une telle terreur à la vipère ou au cobra que leurs yeux sautent hors de leur tête.

Dans la vision de Saint Jean, l'Eternel apparaît siégeant sur son trône comme une vision de jaspe vert ou de cornaline ; un arc-en-ciel autour du trône est comme une vision d’émeraude (Apocalypse 4, 3). Le Graal est un vase taillé dans une énorme émeraude.

Pierre de connaissance secrète, l’émeraude revêt donc, comme tout support de symbole, un aspect faste et un aspect néfaste, ce qui, dans les religions du bien et du mal, se traduit par un aspect béni et un aspect maudit, comme par exemple avec Lucifer. Le vert de l’émeraude symbolise la science maudite. Pourtant, l’ambivalence symbolique de l’émeraude n’est pas exclue des traditions chrétiennes puisqu’elle est aussi la pierre du Pape.  

Cratophanie élémentaire, l’émeraude est en somme une expression du renouveau périodique, et donc des forces positives de la terre ; elle est en ce sens un symbole de printemps, de la vie manifestée, de l'évolution et s'oppose aux forces hivernales, mortelles, involutives ; elle est considérée comme humide, aqueuse, lunaire et s’oppose à ce qui est sec, igné, solaire." (Source : Le dictionnaire des symboles, par Jean Chevalier et Alain Gheerbrant)

L'émeraude symbolise également la fécondité et  est considérée comme une pierre de régénération physique et spirituelle.
Notons également que le nom poétique de l'Irlande est l"île d'émeraude" ou île verte à cause de sa végétation très abondante.
avatar
Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 47
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'émeraude

Message  Aube-Aurore le Jeu 17 Fév 2011, 18:31

Bonjour Henri ! Ensoleillé
J'ajouterais, un peu par jeu ( LangueDesOiseaux1 ) qu'en anglais, "émeraude" se dit "emerald".
Phonétiquement, "emerald" est très proche de "M - herald".
"Herald", c'est le hérault, le messager, l'annonciateur, le porteur d'information.
"Emerald" pourrait donc être le messager de M.
Qui est M ? Ou qu'est M ?
La légende de Christian Rosenkreutz raconte que ce personnage fut initié dans des cercles ésotériques islamiques où il lui fut permis de lire dans les livres sacrés de "T" et de "M". Serait-ce en rapport ?
En passant, notons encore que le vert est la couleur symbolique de l'Islam.

Amitiés. Fleur
avatar
Aube-Aurore

Nombre de messages : 238
Age : 37
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'émeraude

Message  Ludivine le Ven 18 Fév 2011, 16:20

Bonjour à tous,

Le CheminCroisé VITRIOL désigne l'émeraude philosophique et est la substance même du Graal. Eugène Canseliet nous décrit l'émeraude dans son ouvrage "Alchimie – Nouvelles études diverses de Symbolisme hermétique et de pratique philosophale" au chapitre "La queste alchimique du Graal" en ces termes :

Il n'est point téméraire d'envisager que la Table Ronde soit, très positivement, la Table d'Hermès à laquelle l'épithète de smaragdine confère la substance de l'émeraude. De texture hyaline, cette gemme précieuse entre toute, doit sa couleur verte au spiritus mundi, à l'esprit du monde qui s'y est introduit comme en un vase d'élection.
La tradition, pour quelques-uns, la légende, pour beaucoup d'autres, rapporte que le Graal fut façonné dans l'émeraude énorme que Lucifer abandonna lors de sa chute sur la terre. C'est là, nous le répétons, cette matière d'éminente noblesse, qui fait l'objet de la quête incessante et laborieuse de l'alchimiste ; c'est là le réceptacle, le véhicule de l'esprit, qui, pour cette raison, reçut le nom de saint vaissel, c'est-à-dire de saint vaisseau. Eternelle, à l'instar de son divin époux, la matière est partout, indissolublement unie à l'esprit, et chacun, sur la terre, peut en prélever sa juste part, afin de l'œuvrer suivant sa volonté, per ignem, que l'athanor appartienne au laboratoire ou au domaine périlleux de la seule physiologie.
avatar
Ludivine

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'émeraude

Message  Aube-Aurore le Mar 08 Mar 2011, 14:54

Bonjour !  Ensoleillé

L'émeraude a également des vertus thérapeutiques. L'émeraude est utilisée contre les poisons et particulièrement pour éliminer l'infection d'une plaie. L'émeraude soigne les maladies des yeux ainsi que les maladies hépatiques.


Au XIIème siècle, le médecin Hispano-Arabe Avenzoarp soignant un homme empoisonné par une plante vénéneuse, lui fit mettre une émeraude en bouche pendant qu'il lui en appliquait un second fragment sur l'estomac.
La meilleure cure contre la dysenterie se pratiquait en suspendant une émeraude à toucher le ventre du patient tandis qu'il en gardait une autre dans la bouche !
Un cataplasme de poudre d'émeraude était appliqué aux lépreux ingérée avec de l'eau, cette poudre guérit les hémorragies.

La médecine Indoue du XIIIème siècle administrait de la poudre d'émeraude aussi bien comme purgatif que pour guérir la dysenterie ; elle servait à modérer les sécrétions biliaires et à redonner de l'appétit.

D'autres sources signalent qu'il faut utiliser la poudre d'émeraude pour combattre la dépression et "favoriser la masculinité" ; elle renforce et éclaircit l'esprit et elle améliore l'argumentation si l'on est appelé à faire un plaidoyer.


Amitiés
.  Fleur
avatar
Aube-Aurore

Nombre de messages : 238
Age : 37
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'émeraude

Message  Ludivine le Dim 01 Mai 2011, 10:32

Bonjour à tous,

J'ai écrit précédemment qu'Eugène Canseliet nous décrivait l'émeraude dans son ouvrage "Alchimie – Nouvelles études diverses de Symbolisme hermétique et de pratique philosophale". Dans son autre ouvrage "Alchimie - Nouvelles études diverses sur la Discipline alchimique et le Sacré hermétique" (Trédaniel, 2007), il évoque là aussi cette pierre précieuse :
L'émeraude que le Père des Philosophes célébra dans sa CheminCroisé Table Smaragdine, est ce sel vert, magnifique, que l'alchimiste recueille s'il a bien choisi sa matière, s'il obéit aux préceptes des sages et se soumet aux conditions cosmiques et aux lois de la Nature. L'état du ciel est la principale condition à observer […]. Pesant et coloré, l'esprit universel est l'or vert, jeune et immûr des anciens alchimistes et il apparaît bien qu'il soit très difficile, sinon impossible, de le recueillir dans cet état par voie humide. […] Ce que je puis affirmer, pour ma part, c'est qu'il est possible de retenir cet or spirituel, et surtout de le cristalliser, en le maintenant dans un état voisin de l'hydratation, lequel permet, sans qu'il s'échappe, de lui faire dépasser l'instabilité de son stade chlorophyllaire.
avatar
Ludivine

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'émeraude

Message  Charly Alverda le Dim 01 Mai 2011, 22:51

Bonsoir,

Sur la Toile il est très difficile de trouver une occurrence de l’Emeraude des Sages excepté pour la fameuse table du même métal ! Les alchimistes parlent d’arbres, de forêt, de plantes préférablement, pour indiquer la couleur smaradgine ; il y a heureusement le dictionnaire mytho-hermétique de Dom Pernéty :

     “Nom qu'ils ont donné au flos cœli , et quelques-uns à la rosée des mois de mai et de septembre. Ils regardent cette dernière comme le mâle, parce qu'elle est plus cuite et digérée par les chaleurs de l'été ; et l'autre ils l'appellent femelle, parce qu'elle est plus froide, plus crue, et qu'elle participe plus de l'hiver.
     Quelques Chymistes prenant ces paroles à la lettre, ont cru que la rosée était la matière dont les Philosophes Hermétiques tirent leur mercure, parce qu'ils disent souvent dans leurs livres que le mercure est mâle et femelle ; et se sont imaginés en conséquence que l'union de la rosée de mai avec celle de septembre formait le mariage si recommandé par les vrais Chymistes. Mais ils auraient dû faire attention que la matière de leur mercure doit être minérale, parce que d'un bœuf il ne naît qu'un bœuf, d'un homme un homme, et que l'on se tromperait lourdement si d'un arbre ou d'une plante on voulait faire un métal.”  (Dom Antoine-Joseph Pernety, Dictionnaire mytho-hermétique, Edition de 1758 - Français modernisé par France-Spiritualités.)

Ce qui m’a renvoyé immanquablement à l’inénarrable Canseliet, ah ! c’que j’aime les gemmes de James (d’Euse) !

“Les assistants dégagèrent le corps qui « etoit enveloppé dans une forte toile et entouré de cordes de long en long et par travers  », et le chanoine Molière put alors retirer du doigt de l'illustre défunt une lourde bague en or pur retenant une grosse émeraude « dont le brillant avoit été entierement obscurci par le baume et les autres ingrediens qui avoient servi à embaumer le corps ».
     Évidemment, il ne s'agissait pas d'une émeraude naturelle, dont les plus beaux spécimens sont fréquemment logés dans une gangue de calcaire pathique ou bitumeux. Le silicate double d'alumine et de glucinium n'eût pas souffert des aromates divers utilisés pour l'embaumement. En conséquence, c'est l'émeraude des philosophes , selon nous, que le pape alchimiste voulut conserver au doigt, pour sa lente et nécessaire désagrégation matérielle, dans la paix du tombeau. Car si Jacques d'Euse parvint à la pierre physique de transmutation métallique et de création des gemmes, il ne reçut pas le don de la Pierre Philosophale ou Médecine Universelle...

     ... Mais ce serait une erreur de penser que Jacques d'Euse eût méconnu le Grand Œuvre, et, conséquemment, qu'il eût négligé de pratiquer les délicates opérations de l'Agriculture céleste. Le cristal de vitriol, que retenait le chaton de son anneau, le prouve, comme le proclame la couronne qu'il fit ajouter à sa tiare de Pontife. On sait que ce bonnet, dénommé encore tri-règne, présente ainsi la forme d'un œuf, qu'il est ceint de trois cercles d'or ouvragés et qu'il est surmonté d'un petit globe crucifère. Si l'on ajoute à cette coiffure solennelle les deux clefs complémentaires du pouvoir pontifical, on obtient le symbole hermétique le plus complet et le plus lumineux.”

@ http://www.france-spiritualites.fr/article-le-pape-alchimiste-avignon-eugene-canseliet+p=9

Le “descendant” du premier apôtre savait donc faire des bagues d’émeraude, imitation véritable, biodégradables  =Sourire  Arffff ! Donc des bagouses à deux balles et aussi transmuter les vils métaux en or... sans obtenir le don de Dieu. L’Eglise était déjà mal barrée  =Sourire Quand sel y est ? Là n’est pas le seul problème ! : "Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel vient à s'affadir, avec quoi le salera-t-on ? Il n'est plus bon qu'à être jeté dehors et foulé aux pieds par les gens."
Mt 5, 13

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'émeraude

Message  Aube-Aurore le Mar 21 Aoû 2012, 11:30

Bonjour à tous !  Ensoleillé

En Amérique du sud, la tourmaline de couleur verte est souvent appelée émeraude brésilienne  car elle  lui ressemble. Elle a d'ailleurs été confondue bien souvent avec l'émeraude.

Voici 2 photos de tourmaline verte :

.......

La tourmaline a des propriétés intéressantes.  Autrefois, on utilisait la tourmaline pour nettoyer les pipes grâce à son effet piézoélectrique. De plus, elle possède des propriétés pyroélectriques : quand elle est chauffée, ses deux extrémités accumulent des charges électriques opposées, ce qui peut attirer la poussière via l'électricité statique. On l'utilise également en exploration minière en tant que signe géologique précurseur de la formation de gisement d'or. (sources : @ http://fr.wikipedia.org/wiki/Tourmaline )

Amitiés Fleur
avatar
Aube-Aurore

Nombre de messages : 238
Age : 37
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'émeraude

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum