Les joies de la Calligraphie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les joies de la Calligraphie

Message  Logos le Mar 08 Mar 2011, 06:21

« La calligraphie c’est bien joli, …
mais c’est moins rigolo que
la peinture à l’eau. »
TEG

Enfin un site internet qui en jette...
On dirait un gag, mais pas du tout !
Tout est du premier degré !
Ce sont bien des pros du Marketing et de l’Usine à Gaz, qui ont quelque chose à vous vendre !
Alors ouvrez l’œil et le bon…
Lisez d’abord le texte et…
Allez voir le Site internet ensuite !

NOTA BENE :
En style normal, le texte du site Internet,
(En italique, entre parenthèses), nos commentaires.

Avis donc, à tous nos abonnés de la LDT !

La Calligraphie selon Inkscape,
ou les joies de la Calligraphie !

Par définition, la calligraphie signifie "belle écriture" ou "faculté d'écrire élégamment". La calligraphie est essentiellement l'art de former à la main de beaux caractères d'écriture. Cela peut sembler intimidant, (ben oui !) mais avec un peu de pratique, n'importe qui peut maîtriser les bases de cet art. (Ben voyons…)

Les premières formes de calligraphie apparaissent avec les peintures des hommes des cavernes. (ah ?) …Et jusqu'à l'apparition de l'imprimerie, en 1440 environ. (environ, …à combien près ?) Les styles de lettrage utilisés au cours des âges incluent le Rustique, (le camembert ?), la minuscule Caroline (bien !), le Blackletter, (& Decker ?) etc. (etc. j’aime bien le etc.) Les endroits les plus courants pour trouver des calligraphies aujourd'hui sont peut-être les faire-part de mariage. (et les faire-part de décès aussi ?) Il existe trois principales familles de calligraphie : Occidentale ou romane (ah ?) Arabe, Chinoise ou orientale (oh !).

Ce didacticiel (logiciel ?) se focalise principalement sur la calligraphie occidentale, étant donné que les deux autres styles nécessitent généralement un pinceau (ah ?) au lieu d'une plume (ah !), qui ne fait pas encore partie des fonctions de notre outil de calligraphie. (OUF !) Un des grands avantages que nous avons sur les scribes du passé est la commande annuler, (et aussi la touche Suppr !). Si vous faites une erreur, la page entière n'est pas perdue. (oh !) L'outil calligraphie d'Inkscape permet aussi des techniques qui ne seraient pas possible avec les plumes et encres traditionnelles. (zut alors !)

Matériel

Vous obtiendrez de meilleurs résultats si vous utilisez une tablette graphique (ex. : une Wacom) avec un stylet. Mais vous pouvez obtenir des résultats décents avec une souris (de labo ?) aussi, même s'il vous sera plus difficile de produire des tracés rapides réguliers. (ok !)

Inkscape ne gère pas encore la sensibilité à la pression des tablettes graphiques, mais ce n'est pas un problème car les plumes traditionnelles (contrairement aux pinceaux) ne sont pas non plus très sensibles à la pression. (ah bon ?... merci, qui ?) La plume calligraphique d'Inkscape est par contre sensible à la vélocité du tracé (voir "Mincissement" (?) plus bas), donc si vous utilisez une souris, vous préférez sans doute mettre ce paramètre à zéro. (zéro pointé ?)

Options de l'outil Calligraphie

Passez à l'outil calligraphie en appuyant sur Ctrl+F6 ou en cliquant sur son bouton dans la barre d'outils. Vous remarquerez alors 6 options dans la barre de contrôle : largeur & mincissement (?) ; angle & fixité; et masse & frottement.

Largeur et Mincissement (?)

Cette paire d'options contrôle la largeur de votre plume. La largeur peut varier entre 0 et 1 et est mesurée selon une unité relative à la taille de votre fenêtre d'édition, mais indépendante du zoom. Ceci prend son sens du fait que l' « unité de mesure » naturelle en calligraphie est l'amplitude du mouvement de votre main (p… ! sans dec !) et il est donc pratique d'avoir votre largeur de plume en rapport constant par rapport à votre "plan d'écriture" et non pas en unités réelles, ce qui la ferait dépendre du zoom. (hé ! … prenez des notes !)

Comme la largeur de plume varie souvent, vous pouvez l'ajuster sans devoir utiliser la barre de contrôle, en utilisant les flèches gauche et droite. L'avantage de ces raccourcis est qu'ils fonctionnent même pendant que vous dessinez, de sorte que vous pouvez faire varier la largeur de votre plume progressivement pendant un tracé. (chouette !)

La largeur de la plume peut aussi dépendre de la vélocité, et ceci est contrôlé par le paramètre mincissement (… ça veut dire quoi « mincissement », les gars ?) Ce paramètre peut prendre une valeur entre -1 et 1; zéro signifie que la largeur est indépendante de la vélocité, des valeurs positives font que des tracés plus rapides sont plus fins, des valeurs négatives font que des tracés plus rapides deviennent plus épais. La valeur par défaut de 0.1 implique un mincissement (encore !) modéré des tracés rapides. Voici quelques exemples, tous tracés avec une largeur de 0.2 et un angle de 90° :

Pour vous amuser (yes !), donnez une valeur de 1 (maximale) à la largeur et au mincissement (ça va, je laisse tomber…) puis dessinez avec des mouvements brusques pour obtenir des formes étrangement naturelles, ressemblant à des neurones. (à des neurones de calligraphes ?)

Angle et Fixité

Après la largeur, l'angle est le paramètre calligraphique le plus important. Il s'agit de l'angle de votre plume en degrés, allant de 0° (épaisseur de la plume à l'horizontale) à 90° (verticale en sens anti-horaire) ou -90° (verticale en sens horaire) – (vous suivez ?)

Chaque style de calligraphie traditionnelle possède son propre angle prédominant. Par exemple, l'écriture Unicial (onciale I presume ?) nécessite un angle de 25 degrés. Des styles plus complexes et des calligraphes plus expérimentés demanderont une variation de cet angle pendant un tracé (c’est sûr !), et Inkscape authorise (avec un h…) ceci par l'appui sur les flèches haut et bas. Pour les débutants cependant, garder un angle constant sera plus approprié (il vaut mieux !).Voici des exemples de tracés dessinés selon différents angles (fixité = 1).

Comme vous pouvez le voir, le tracé est plus fin quand il est parallèle à l'angle, et plus épais quand il est perpendiculaire. Des angles positifs sont plus naturels et traditionnels pour une calligraphie tracée de la main droite. (gauchers s’abstenir !)

Le niveau de contraste entre l'épaisseur et la finesse (mincissement ?) maximales est contrôlé par le paramètre fixité. Une valeur de 1 signifie que l'angle est toujours constant, égal à la valeur définie dans le champ angle (appelez Pierre Dac !). Diminuer la fixité permet à la plume de tourner légèrement dans la direction opposée au tracé. Avec fixité=0, la plume tourne librement pour être toujours perpendiculaire au tracé, et la valeur angle n'a plus d'effet. (j’allais le dire !)

Typographiquement parlant, une fixité maximum et donc un contraste maximum de largeur de tracé sont les caractéristiques des antiques fontes serif, comme les Times ou Bodoni (dans le même sac, les Times et les Bodoni ?) parce que ces fontes étaient historiquement une imitation d'une calligraphie effectuée avec une plume orientée de façon fixe (comprenne qui pourra ?). De l'autre côté, une fixité nulle et donc un contraste de largeur nul font plutôt penser à une fonte sans serif moderne, comme l'Helvetica. (… ça laisse rêveur !)

Masse et Frottement

Contrairement à la largeur et à l'angle, ces deux dernier paramètres caractérisent "l'impression" laissée par l'outil plutôt que la façon dont il affecte le rendu visuel. Il n'y aura donc pas d'illustration dans cette section; à la place, essayez simplement par vous-même pour vous en faire une idée. (c’est ça !)
En physique, (ouh ! là là ! j’ai eu 3 au Bac en Physique !) la masse est ce qui génère l'inertie ; plus la masse de l'outil calligraphie d'Inkscape est importante, et plus celui-ci traîne derrière votre stylet (ou pointeur de souris) et lisse les changements de direction et mouvements brusques de votre tracé. Par défaut cette valeur est assez faible (0.02) de façon à ce que l'outil soit rapide et réactif, mais vous pouvez augmenter la masse pour obtenir une plume plus lente et douce (ok !).

Le frottement est la résistance du papier au mouvement de la plume. La valeur par défaut est au maximum, et diminuer ce paramètre rendra le papier glissant : si la masse est grande, la plume a tendance à partir dans des changements de directions brusques ; si la masse est nulle, un frottement faible provoquera des tortillements (?) incontrôlables de la plume. (…un Aspro vite !)

Exemples de calligraphies (!)

Maintenant que vous connaissez les possibilités de base de l'outil (faut rien exagérer !), vous pouvez essayer de produire de vraies calligraphies. (super !) Si vous êtes débutant dans cette discipline, (c’est mon cas !) procurez-vous un bon livre sur la calligraphie et étudiez-le avec Inkscape (aïe ! non… !). Cette section vous montrera juste quelques exemples simples.

Tout d'abord pour tracer des lettres, vous avez besoin d'une paire de règles (ouf !)… pour vous guider. Si vous devez avoir une écriture inclinée ou cursive, ajoutez aussi des guides inclinés en travers des deux règles horizontales. (j’ai pas tout compris…)

Ensuite le zoom devra être réglé de telle sorte que la hauteur entre les règles corresponde à votre amplitude naturelle de mouvement de main. Ajustez les paramètres largeur et angle, et c'est parti ! (yeah !)

La première chose que vous devriez probablement faire en tant que calligraphe débutant est de vous entraîner à dessiner les éléments de base des lettres (ouais, c’est ça !) — des traits horizontaux et verticaux, des tracés ronds et des traits inclinés. Voici quelques éléments de lettres pour l'écriture Unicial :

Plusieurs astuces utiles :

Si votre main est confortablement installée sur la tablette, ne la déplacez pas. Faites plutôt défiler le canevas (touches Ctrl+flèche) avec votre main gauche après avoir fini chaque lettre. (à défaut de Pierre Dac, …Francis Blanche fait aussi l’affaire…)

Si votre dernier coup de plume est mauvais (est-ce possible ?), annulez le (Ctrl+Z). Cependant, si sa forme est bonne, mais que la position et la taille doivent être légèrement rectifiées, il vaut mieux utiliser le sélecteur temporairement (espace) et opérer les déplacement / redimensionnement / rotation (bigre !) nécessaires (en utilisant la souris ou le clavier), puis appuyer sur espace de nouveau pour revenir à l'outil calligraphie (…ça se complique !)

Quand vous avez fini un mot (ça arrive ?), passez au sélecteur de nouveau pour ajuster l'uniformité des traits et l'inter-lettrage. N'en faites pas trop cependant (surtout pas !) ; une belle calligraphie doit garder le côté légèrement irrégulier d'une écriture manuscrite (tu l’as dit bouffi !) ; chaque coup de plume doit être original.

Conclusion (ouf !)

La calligraphie n'est pas seulement amusante (c’est aussi rigolo !) ; c'est un art profondément spirituel qui peut changer votre approche quant à ce que vous voyez et faites. L'outil calligraphie d'Inkscape ne peut servir que d'introduction modeste. Mais il est agréable d'utilisation et peut être utile pour des travaux concrets. (comme la guerre en Irak ?)

Faites-vous plaisir !
(j’hésite encore…)
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les joies de la Calligraphie

Message  Logos le Mar 08 Mar 2011, 07:38

La calligraphie "métallurgique" est également digne d'intérêt !
Voir la galerie de Laurent Pflughaupt

http://www.le-callysteme.com/la-galerie



avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum