Ondes électromagnétiques produites par l'ADN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ondes électromagnétiques produites par l'ADN

Message  pluviose le Lun 04 Avr 2011, 09:29

. . . . .
Luc Montagnier s’exile en Chine
pour lancer un nouveau mouvement scientifique
et fuir la « terreur intellectuelle »
Il est désolant de constater que nos meilleurs chercheurs fuient en Asie où l’on reste plus ouvert à cette vieille idée européenne : le progrès. Parmi les récents exemples, le professeur Luc Montagnier a annoncé en décembre 2010, dans la revue scientifique américaine Science, qu’à l’âge de 78 ans, il s’exilait en Chine pour échapper à « la terreur intellectuelle » qui pénalise la recherche en Europe.
Biologiste, virologue et co-lauréat du Prix Nobel avec Françoise Barré-Sinoussi pour avoir découvert en 1983 le VIH, le virus responsable du SIDA, Montagnier, annonce qu’il prendra la direction d’un institut portant son nom à Shanghaï, pour « travailler sur un nouveau mouvement scientifique à la croisée de la physique, la biologie et la médecine. L’objet principal sera ce phénomène d’ondes électromagnétiques produites par l’ADN dans l’eau. Nous étudierons aussi bien la base théorique que les applications possibles en médecine ».

Contrairement aux idées reçues, l’opposition à la recherche ne se résume pas à une question financière. Car, ce qui semble troubler profondément nos grands prêtres de la science officielle, c’est que la démarche de Montagnier relance la controverse autour des travaux en 1988 du chercheur de l’INSERM, Jacques Benveniste (1935-2004), à l’époque présentée par la presse comme l’affaire de la « mémoire de l’eau ». Montagnier affirme aujourd’hui que Benveniste est un « Galilée des temps modernes ».
.
Luc Montagnier : « Benveniste fut rejeté par tout le monde, parce qu’il était trop en avance. Il avait tout perdu, son laboratoire, son argent… Je pense que pour l’essentiel, il était dans le vrai, mais le problème était que ses résultats n’étaient pas reproductibles à 100% ».
.
Science : De quelles ondes s’agit-il ?
.
Luc Montagnier : « Ce que nous avons trouvé c’est que l’ADN produit des changements structurels dans l’eau qui persistent lors de dilutions élevées, et qui conduisent à des signaux de résonance électromagnétique détectables. Tout ADN ne produit pas [systématiquement] des signaux détectables avec notre dispositif. Les signaux à haute intensité proviennent d’ADN bactérien et viral ».
.
Science : « Ne pouvez-vous pas poursuivre vos recherches en France ? »
.
Luc Montagnier : « Je ne dispose pas de beaucoup de financement ici. A cause des lois françaises sur les retraites, je ne suis plus autorisé à travailler dans une institution publique. J’ai sollicité des financements d’autres sources, mais on me les a refusés. Il existe une espèce de peur sur cette question en Europe. On me dit que certains ont reproduit avec succès les expériences de Benveniste, mais ils ont peur de les publier à cause de la terreur intellectuelle de la part de ceux qui ne les comprennent pas ».


Pour découvrir plus de détails sur les découvertes de Luc Montagnier sans entrer dans un jargon scientifique trop complexe, vous pouvez cliquer sur le lien qui suit pour lire deux articles intéressants disponibles sur le site du mouvement politique Solidarité et Progrès :
CheminCroisé Les découvertes de Luc Montagnier révolutionnent la compréhension du vivant.
En voici deux très brefs extraits :
[...] Le Professeur Luc Montagnier et ses collaborateurs rapportent qu’il a été observé que certaines séquences d’ADN des bactéries et des virus peuvent induire des ondes électromagnétiques de basse fréquence dans les hautes dilutions aqueuses. Ce phénomène semble être provoqué par le fond électromagnétique ambiant de très basse fréquence.
.
Mieux encore, ces ondes seraient même capables de transformer certains nucléotides servant de base à l’ADN, en ADN bactérien nouveau, rien que par le biais de structures particulières de l’eau.
.
En examinant l’interaction complexe entre le rayonnement émis par des formes de vie, le rayonnement atmosphérique et le rayonnement cosmique, les travaux de Montagnier ont des implications révolutionnaires pour la biologie et notre façon de concevoir l’univers. [...]
.
.
.
.
.
[...] Cependant, le travail de Montagnier touche à la question fondamentale de la nature de la vie. Le principe développé par Francesco Redi au XVIIe siècle, repris par Louis Pasteur et Vernadski, disant que toute forme de vie vient de la vie, n’a jamais été contredit par une expérience quelconque jusqu’ici. Cependant, on a tenté à réduire ce principe à la simple action matérielle d’un germe, d’une spore ou de la division cellulaire.
.
Ce qu’indiquent les expériences évoquées ici, c’est que la vie semble être transmise, au moins partiellement, non pas par la présence d’une matière physique, mais par l’intermédiation et en lien avec un signal identifiable comme électromagnétique par origine et apparemment relié aux caractéristiques plus larges de l’environnement. [...]
avatar
pluviose

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 09/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum