Beauté et volonté esthétique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Beauté et volonté esthétique

Message  Xanthus54 le Dim 10 Avr 2011, 12:09

Je trouve que la beauté n'existe que dès lors qu'il y a détermination d'être comme telle .

Je n'ai jamais trouvé un paysage beau. Grandiose ou effrayant, peut-être, mais beau ? Qu'y a t-il de beau dans des amoncellements aléatoires de cailloux, dans des émergences telluriques surgies chaotiquement puis érodées stupidement par des éléments hasardeux, dans des arbres ou des herbes ayant poussé selon un canevas esthétique, mais simplement parce que le coin de terre où ils sont enracinés s'y prêtait.

Est beau ce qui a été fait de la main de l'homme. Est beau un chat, car s'il n'y a pas eu volonté de sa part de l'être, il y a en lui un mouvement, une énergie, donc une volonté d'être qui le rend beau. Mort, inanimé, il devient laid.

D'ailleurs, est-on beau quand on dort ? Moi non en tous cas, je bave dans mon sommeil.

L'Art a vocation d'être beau, car il y a résolution de l'artiste, du créateur, donc énergie disciplinée, focalisée. Sans discipline l'énergie n'est plus que cela, énergie brouillonne sans direction, et on aboutit à cet "art moderne" aussi inexpressif que les paysages.

Il y a aussi des oeuvres d'art ratées ; c'est normal, puisqu'il y a de même des animaux laids : pour ma part je n'ai jamais réussi à trouver beaux des éléphants à la peau toute plissée, ou des rhinocéros au cul crasseux.

Le Beau ne peut être que le résultat d'une volonté esthétique, et en aucune façon le fruit du hasard.
avatar
Xanthus54

Nombre de messages : 7
Age : 37
Date d'inscription : 07/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beauté et volonté esthétique

Message  Montaléchel le Dim 10 Avr 2011, 15:19

C'est très subjectif !

La semaine dernière, j'ai eu un débat avec quelques collègues au sujet des souris et des araignées. Certains trouvent ça beau, d'autre laid. Pourquoi une araignée horripile-t-elle certains au point de les pousser à des pulsions destructrices et à tuer ? Avez-vous déjà regardé au microscope la remarquable complexité des mécanismes articulaires d'une patte d'araignée ? Avez-vous déjà imaginé que dans ces frêles pattes si fragiles couraient des vaisseaux sanguins alimentant des muscles ? Vous-êtes-vous déjà demandé comment les huit yeux des arachnides pouvaient se connecter pour fournir au cerveau une image cohérente représentative de l'espace environnant ? Avez-vous observé l'opiniâtreté d'une araignée construisant une toile symétrique dans la rosée du matin ?


Les souris sont-elles laides ? Ce n'est pourtant qu'une sorte de marmotte en miniature. Est-ce laid une marmotte ?


La beauté est là où on accepte de la voir, non ?
avatar
Montaléchel

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beauté et volonté esthétique

Message  Xanthus54 le Dim 10 Avr 2011, 16:43

Oui : la beauté existe chez les animaux vivants donc animés d'une volonté ( qu'on les trouve à son goût ou non est une autre affaire ) mais morts, ils ne le sont plus. Par contre un paysage ne peut être beau par essence ; sinon comme tu le dis on subjectivise totalement la notion de beauté, et alors il n'y a plus de débat possible : tout est beau et laid à la fois.
avatar
Xanthus54

Nombre de messages : 7
Age : 37
Date d'inscription : 07/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beauté et volonté esthétique

Message  Laposse le Dim 10 Avr 2011, 18:33

Je ne partage évidemment pas ton point de vue. Pour moi, la beauté n'est pas intrinsèque à un paysage ou à un être ou à une réalisation, mais résulte essentiellement de la qualité du regard qu'on porte dessus. Et ce regard est lui-même tributaire d'un contexte socio-culturel, lequel est nécessairement manipulateur et formateur. Par exemple, un pissenlit peut être vu par certains comme une merveille de beauté, par d'autres comme une "mauvaise" herbe malgré ses qualités nutritives et médicinales. Dire que la beauté ne réside que dans les réalisations humaines et pas dans la nature ne découle-t-il pas de blocages culturels ? Il suffit de comparer deux paysages "grandioses" et en admirer la "beauté" :


Xanthus54 a écrit:la beauté existe chez les animaux vivants donc animés d'une volonté
La beauté peut pourtant très bien résider dans une simple boulette de Terre :


Où réside la volonté ? Il est intéressant de trouver réponse à cette question. L'univers est-il vivant et animé d'une volonté propre ?
Ici serait donc la preuve que Gaïa est bel et bien un être vivant. C'est une confirmation intéressante.

Pourtant, à mes yeux, il n'y a rien de plus horrible qu'un bébé qui vient de naître. Mais c'est normal : un nouveau-né est trop jeune pour être capable d'exprimer une volonté de paraître esthétique. Peut-être même n'est-il pas vraiment vivant. Pas encore…

Il peut aussi y avoir de la beauté dans l'hyper-industrialisation, si l'œil de l'artiste parvient à mettre en exergue cette beauté qui passerait inaperçue s'il n'y avait pas un initiateur pour nous montrer ce que nous n'avions pu voir. Exemple extrait de Koyaanisqatsi, de Godfrey Reggio (1983), sur une musique de Philip Glass :


Tout comme on peut voir de la beauté dans une mer agitée, avec juste CheminCroisé un piaf un peu perturbé dans sa tête pour servir de fil conducteur :

Lost
On a painted sky
Where the clouds are hung
For the poet's eye
You may find him
If you may find him
There
On a distant shore
By the wings of dreams
Through an open door
You may know him
If you may
Be
As a page that aches for a word
Which speaks on a theme that is timeless
While the Sun God will make for your day
Sing
As a song in search of a voice that is silent
And the one God will make for your way
And we dance
To a whispered voice
Overheard by the soul
Undertook by the heart
And you may know it
If you may know it
While the sand
Would become the stone
Which begat the spark
Turned to living bone
Holy, holy
Sanctus, sanctus
Be
As a page that aches for a word
Which speaks on a theme that is timeless
While the Sun God will make for your day
Sing
As a song in search of a voice that is silent
And the one God will make for your way
. .

Be
Reste à trancher la question existentielle à 1 € : la beauté existe-t-elle lorsqu'il n'y a personne pour la contempler ?
avatar
Laposse

Nombre de messages : 242
Age : 47
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beauté et volonté esthétique

Message  Xanthus54 le Dim 10 Avr 2011, 19:30

Alors d'après toi, tout ce qui ne plait pas ressort plus de la psychiatrie que de l'esthétisme et doit être considéré comme une pathologie à guérir ?
Si je pousse ta conclusion à l'extrême, on doit, pour preuve d'équilibre mental, trouver TOUT beau ?
avatar
Xanthus54

Nombre de messages : 7
Age : 37
Date d'inscription : 07/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beauté et volonté esthétique

Message  Laposse le Dim 10 Avr 2011, 19:53

Xanthus54 a écrit:Alors d'après toi, tout ce qui ne plait pas ressort plus de la psychiatrie que de l'esthétisme et doit être considéré comme une pathologie à guérir ?
Oh que non ! Pas du tout !
Bien loin de là !
C'est là bien mal lire mes propos.

Xanthus54 a écrit:Si je pousse ta conclusion à l'extrême, on doit, pour preuve d'équilibre mental, trouver TOUT beau ?
Non, nullement.
Pousser ma conclusion à l'extrême, c'est constater qu'il y a de la beauté et de la laideur en toute chose, et que c'est la qualité du regard qui fait qu'on trouve telle chose, tel objet, telle idée, tel sujet, esthétique ou non.
En tirer la conclusion qu'on doive "pour preuve d'équilibre mental, trouver TOUT beau" est une faute de logique.

Ainsi, mon beau frère prétend avoir acheté une "belle" voiture. Pour moi, il n'y a pas lieu d'appliquer des critères d'esthétique à une voiture : il s'agit d'un ensemble mécanique à finalité objective, dont les paramètres sont ajustés de manière à atteindre au mieux cette finalité, c'est à dire transporter des passagers d'un endroit à un autre. Or, la "belle" voiture de mon beauf' a été emboutie par l'avant et par l'arrière dans une collision en chaîne. Elle roule toujours, mais en faisant un bruit de casseroles. Selon toi, "Est beau ce qui a été fait de la main de l'homme". Rien de plus "fait de la main de l'homme" que cette voiture toute cabossée. Doit-on toujours parler d'une "belle" voiture ?

avatar
Laposse

Nombre de messages : 242
Age : 47
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beauté et volonté esthétique

Message  Xanthus54 le Dim 10 Avr 2011, 20:18

Tu me rassures : je croyais que trouver quelque chose de laid était une question de goût ! Je rigole

J'ai écrit "Est beau ce qui a été fait de la main de l'homme" et non "Est beau TOUT ce qui a été fait de la main de l'homme" , nuance !

Et je n'ai pas écrit non plus "N'est beau ce qui a été fait de la main de l'homme" car hasard peut effectivement produire un résultat agréable aux sens , d'ailleurs j'enchaîne aussitôt sur "Est beau un chat , car s'il n'y a pas eu volonté de sa part de l'être, il y a en lui un mouvement, une énergie , donc une volonté d'être qui le rend beau" ce qui va avec ta remarque sur la beauté des paysages industriels, car là effectivement il y a plus de hasard que de volonté esthétique, si c'est beau !

avatar
Xanthus54

Nombre de messages : 7
Age : 37
Date d'inscription : 07/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beauté et volonté esthétique

Message  Laposse le Dim 10 Avr 2011, 20:51

Je ne sais pas trancher, dans le cas des paysages industriels :
(...) s'il n'y a pas eu volonté de sa part de l'être, il y a en lui un mouvement, une énergie , donc une volonté d'être qui le rend beau, ce qui va avec ta remarque sur la beauté des paysages industriels, car là effectivement il y a plus de hasard que de volonté esthétique (...)
A l'époque de l'apogée industrielle, les usines, les tours des puits des charbonnages, les cheminées, tout cela représentait le progrès, le dynamisme productif. Si j'en crois feu mes arrières grands-parents (j'en ai connu certains), on ne trouvait pas ça laid. Au contraire : une usine n'était pas qu'un outil, c'était aussi une vitrine technologique, une marque de fabrique qui participait à la réputation de l'établissement et donc à la promotion du produit. Ce que nous pouvons trouver laid de nos jours était vu favorablement à l'époque. Le concept d'esthétisme varie en fonction des époques, donc du contexte socio-culturel qui lui-même façonne le regard que l'on porte sur les choses. Ce n'est donc pas d'un hasard qu'il s'agit, mais d'une volonté délibérée. Le changement de regard, qui fait qu'on puisse trouver laid aujourd'hui ce qu'on trouvait beau hier, ou l'inverse, est un peu comme un phénomène de mode.

Dans l'extrait de Koyaanisqatsi, où on voit en accéléré les lumières mouvantes d'une ville, c'est le changement d'échelle qui influence le changement de regard : celui qui est dans l'embouteillage en pleine zone polluée ne verra pas l'aspect esthétique que le film met en évidence en prenant de la hauteur. Au lieu d'une saturation urbaine, on voit quelque chose qui ressemble à du biologique : les pulsations d'organes, les flux de voitures qui ressemblent aux globules rouges dans des artères... S'il n'y a pas eu de volonté délibérée de créer cette esthétique, elle s'est donc spontanément auto-organisée de par la nécessité de la croissance urbaine.
avatar
Laposse

Nombre de messages : 242
Age : 47
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beauté et volonté esthétique

Message  Xanthus54 le Dim 10 Avr 2011, 21:25

C'est tout à fait exact ; car il ne s'agit pas de savoir ce qui est beau et ce qui est laid, mais ce qu'on entend par beauté, car elle peut être aussi bien un état qu'un mouvement, une action.
avatar
Xanthus54

Nombre de messages : 7
Age : 37
Date d'inscription : 07/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beauté et volonté esthétique

Message  Charly Alverda le Dim 10 Avr 2011, 22:03

Xanthus54, c’est la toute puissante identification aux données de nos sens qui nous fait croire en un “personnage” capable d’éprouver le réel. Mais les sens ne donnent que des sensations plus ou moins sophistiquées tel un “sentiment’ d’esthétisme qui, sur le plan de l’être, n’a aucune valeur et ne relève que de l’infantilisme.

La pensée est dualisante par essence, on ne peut pas penser le réel qui n’est que la conscience-énergie UNE se déployant dans de multiples apparences éphémères. C’est la pensée qui crée l’illusion d’un sujet à observer (dans un extérieur du corps ?) et d’un observateur (à l’intérieur de quoi, du corps ?), funeste méprise, car c’est s’identifier à un seul pôle du cercle de la pensée. Sachant cela, par EXPÉRIENCE, tout ce que je trouve de laid ou de beau n’est que le produit d’un rêve, on ne rêve que de soi. J’accueille donc sans jugement tout ce qui se trouve dans mon champ de vision, que je ne peux donc qualifier d’horrible puisque cet horrible ne serait que moi. Je ne peux pas plus chercher à accéder à une éventuelle “pureté”; celle-ci ne pourrait être que le rejet de la grande “corruption”. S’identifier aux pensées de ce corps éphémère n’a aucun sens, le sentiment de beauté et de laideur et toutes les sensations vont finir tout à l’heure dans la caisse !

Bien sûr, pour revenir sur le plancher des horribles éléphants plissés et des rhinocéros à cul sale ! “on” peut dire que la beauté est nécessaire à l’homme perdu dans ses songes et que chaque fois qu’il prend la Nature comme modèle, il traduit quelque chose du “réel” et que l’homme actuel, de plus en plus paranoïaque, de plus en plus angoissé par la mort inéluctable du corps auquel il s’identifie, produit de plus de choses dont les vibrations s’éloignent de plus en plus de sa quête de beauté à jamais inassouvie.

M’étonne pas que tu baves en dormant, tu dois faire de sacrés cauchemars avec tous ces êtres répugnants dans ton univers Sourire
C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beauté et volonté esthétique

Message  Alambic le Mar 12 Avr 2011, 22:11

A un moment, j'ai beaucoup réfléchi sur ce qu'est la beauté.
La conclusion, assez abstraite j'en conviens, que j'ai tiré, est que le sentiment de beauté est un sentiment nostalgique qui évoque le souvenir diffus d'une époque, ou d'un monde disparu… une sorte d'état primordial, paradisiaque peut-être ?
Je ne sais pas si ça vous parle…

Alambic

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 12/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beauté et volonté esthétique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum