L'antimoine

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Fulcalethe

Message  Charly Alverda le Ven 05 Aoû 2011, 16:23

Merci pour le cour de langues anciennes Nelly Foulcat, mais il fallait citer les originaux et non donner à un débutant un de ces nombreux contresens que les Fulcanelli n’ont pas censé de débiter dans leurs oeuvres ! Ce n’est pas charitable de votre part mais fort “envieux” ! Sourire

Citation Fulcanellienne :

L’antimoine des sages, matière première extraite directement de la mine, « n’est pas proprement minéral et moins encore métallique, ainsi que nous l’enseigne Philalèthe ; mais, sans participer de ces deux substances il tient le milieu entre l’une et l’autre. Il n’est pas néanmoins corporel, puisque entièrement volatil ; il n’est point esprit, puisqu’il se liquéfie dans le feu comme un métal. C’est donc un chaos qui tient lieu de mère à tous les métaux ».

Non ! Philalethe n’enseigne pas cela du tout et son enseignement est vraiment le début de l’entrée dans la mine ou dans le palais fermé du roi !

Il faut lire la fin du paragraphe 1 du chapitre 2 de “L'Entrée ouverte au Palais fermé du Roy” pour comprendre le contexte :

Les principes qui composent le Mercure des Sages

... Qu'ils sachent donc que notre eau, composée de nombreux éléments, est néanmoins une chose unique faite de diverses substances coagulées à partir d'une seule essence. Voici ce qui est requis pour la préparation de notre eau (dans notre eau, en effet, se trouve notre dragon igné) : premièrement, le Feu qui se trouve en toutes choses, deuxièmement, la liqueur de la Saturnie végétable, troisièmement, le lien du Mercure.


Ensuite le début du paragraphe 2 pour trouver les “emprunts” de Fulcanelli :

Le feu est celui d'un soufre minéral. Cependant il n'est pas proprement minéral et moins encore métallique; mais sans participer de ces deux substances il tient le milieu entre le minéral et le métal, Chaos ou esprit: en effet, notre Dragon igné, qui triomphe de tout, est cependant pénétré par l'odeur de la Saturnie en un seul corps admirable; et pourtant il n'est point corps, puisqu'il est totalement volatil, ni esprit, parce que dans le seuil ressemble à du métal fondu. C'est donc, en vérité, un Chaos, qui tient lieu de Mère à tous les métaux; car je sais en extraire toutes choses, même le Soleil et la Lune, sans le secours de l'Élixir transmutatoire, ce qui peut être attesté par qui l'a vu aussi bien que moi.

Fulcanelli substitue le terme de “feu ou soufre minéral” par celui “d’antimoine des sages, matière première extraite directement de la mine” ! Alors qu’il faut comprendre qu’il faut fabriquer cette eau qui contient le feu (selon la tradition alchimique), que ce feu est un “dragon igné”. Ce dernier ne peut-être l’Antimoine des Sages puisque il n’est qu’un des trois composants de cette “eau des Sages”.
Dans l’Antimoine le Feu de Nature est Feu “spécifié” qui est le soufre, son âme ; son esprit est la Saturnie végétable, et le lien des deux : son corps est le Sel Harmoniac. Fulcanelli laisse ainsi croire que l’Antimoine des Sages est le Feu de nature, ce qui n’est que pour un tiers vrai ! C’est confondre le bois de l’amande avec le sperme qui contient le germe Sourire

Philalethe n’emploie pas le terme d’Antimoine des Sages mais celui du classique CheminCroisé Mercure des sages, c’est en effet seulement au début du XVIIe siècle que les médecins ont abusé de ce matériau. Les alchimistes pour désigner leur “poison et dragon”, et pour se moquer, ont repris à leur compte ce terme humoristique (anti-moine en jouant sur ante-monium), ce qui est un moyen de dater les textes soi-disants moyenâgeux... tel Artephius !

Philalethe :
“On voit ainsi que tout le secret consiste dans le Mercure, dont le Philosophe dit: "Dans le Mercure se trouve tout ce que cherchent les Sages".

Et Geber déclare à son tour: "Loué soit le Très-Haut, qui a créé notre Mercure et lui a donné une nature qui domine le Tout. Certes, en effet, s'il n'existait pas, les Alchimistes pourraient se glorifier à leur aise, mais l'oeuvre Alchimique serait vain". Il apparaît donc que ce Mercure n'est pas celui du vulgaire, mais celui des Sages, car tout Mercure vulgaire est mâle, c'est à dire corporel, spécifié, mort, tandis que le nôtre est spirituel, féminin, vivant et vivifiant.

Fulcanelli parle de l’antimoine extrait de la mine, donc du mercure ou materia prima ; pour Kunrath l’Antimoine des Sages apparaît à la fin du premier oeuvre, ce qui est logique :

Ce ne sont pas des fables. Tu le toucheras des tes mains, tu le verras des tes yeux, l'Azoth, le Mercure des Philosophes, qui pour lui seul suffira pour te donner notre Pierre... Les Ténèbres apparaîtront à la face de l'Abîme; la Nuit, Saturne et l'Antimoine des Sages apparaîtront; la négritude, et la tête de corbeau des alchimistes, et toutes les couleurs du monde, apparaîtront à l'heure de la conjonction; l'arc-en-ciel aussi, et la queue du paon. Finalement, après que la matière a passé du couleur de cendres au blanc et jaune, tu verras la Pierre Philosophale, notre Roi et Dominateur Suprême, sortir de son sépulchre vitreux et monter sur son lit ou son throne dans son corps glorifié... diaphane comme le cristal; compact et très pesant, fusible au feu comme la résine, et coulant comme la cire et plus que le vif-argent... la couleur de saffron quand en poudre, mais rouge comme les rubis quand dans une masse intégrale...” - H. Khunrath, Amphitheatrum.

Pour les amateurs d’étoiles (et Logos) voici l’extrait du chapitre III, paragraphe II :

La jalousie ne me portant point à rien cacher aux investigateurs de notre Art, moi, je le décrirai sincèrement. Notre Acier est la vraie clef de notre Oeuvre, sans laquelle le Feu de la lampe ne peut être allumé par aucun artifice : c'est la minière de l'or, l'esprit pur entre tous par excellence, un feu infernal, secret en son genre, extrêmement volatil, le miracle du Monde, l'assemblage harmonique des vertus des êtres supérieurs dans les êtres inférieurs. C'est pourquoi le Tout-Puissant l'a marqué de ce signe notable par lequel la nativité fut annoncée en Orient. Les Sages le virent en Orient et ils le regardèrent, émerveillés et ils reconnurent qu'un Roi sérénissime venait de naître dans le monde.

Le Fulcanelli des Demeures Philosophales a plagié le style du Philalethe, voici un passage de L’Entrée Ouverte édifiant :

Apprenez donc qui sont les compagnons de Cadmus et quel est ce serpent qui les a dévorés, et quel est CheminCroisé ce chêne creux où Cadmus cloua le serpent. Sachez quelles sont les colombes de Diane, victorieuse du lion en l'apprivoisant, ce Lion vert, dis-je, qui est vraiment le Dragon babylonien, détruisant tout par son vénin. Enfin sachez ce qu'est le caducée de Mercure, avec lequel il opère des merveilles, et quelles sont ces Nymphes qu'il instruit par ses incantations. Apprenez tout cela, si vous voulez atteindre l'objet de vos désirs.

Apprenez Frères bien aimés de la mystérieuse cité solaire.... Sourire

Fulcanelli :
Quant au sujet grossier de l’Œuvre, les uns le nomment Magnesia lunarii ; d’autres, plus sincères, l’appellent Plomb des Sages, Saturnie végétable.
Philalèthe, Basile Valentin, le Cosmopolite le disent Fils ou Enfant de Saturne. Dans ces dénominations diverses, ils envisagent tantôt sa propriété aimantine et attractive du soufre, tantôt sa qualité fusible, sa liquéfaction aisée. Pour tous, c’est la Terre sainte (Terra sancta) ; enfin, ce minéral a pour hiéroglyphe céleste le signe astronomique du Bélier (Aries). Gala, en grec, signifie lait, et le mercure est encore appelé Lait de Vierge (lac virginis). Si donc, frères, vous faites attention à ce que nous avons dit de la galette des Rois, et si vous savez pourquoi les Egyptiens avaient divinisé le chat, vous n’aurez plus lieu de douter du sujet qu’il vous faut choisir ; son nom vulgaire vous sera nettement connu. Vous posséderez alors le Chaos des Sages « dans lequel tous les secrets cachés se trouvent en puissance », ainsi que l’affirme Philalèthe, et que l’artiste habile ne tarde guère à rendre actif. Ouvrez, c'est-à-dire décomposez cette matière, tachez d’en isoler la portion pure, ou son âme métallique, selon l’expression consacrée, et vous aurez le Kermès, l’Hermès, le mercure teingeant qui porte en soi l’or mystique, de même que saint Christophe porte Jésus et le bélier sa propre toison. Vous comprendrez pourquoi la Toison d’or est suspendue au chêne, à la manière de la galle et du kermès, et vous pourrez dire, sans offenser la vérité, que le vieux chêne hermétique sert de mère au mercure secret. En rapprochant légendes et symboles, la lumière se fera dans votre esprit et vous connaîtrez l’étroite affinité qui unit le chêne au bélier, saint Christophe à l’Enfant-Roi, le Bon Pasteur à la brebis, réplique chrétienne de l’Hermès criophore, etc.


Oui, etc etc...

C’est particulièrement indigeste,

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  artephius le Ven 05 Aoû 2011, 16:53

Merci pour votre réponse même si je vous avouerai ne pas comprendre grand chose  Interloqué (1)
Le dernier passage de Fulcanelli que vous citez (tiré du Mystère des Cathédrales) relatif à la Galle et au CheminCroisé Chêne Kermès (ou plutôt à la cochenille) a partiellement motivé ma question.
L'acide Gallique et l'acide Carminique permettent-ils d'ouvrir la Matière Première ? D'autre part, et si j'ai compris, le Sel de Rosée semble être utilisé pour retirer le soufre de la Matière Première et je vous avoue ne plus savoir quand ces substances doivent intervenir dans le Magistère.

Je ne doute pas que mes interrogations pourraient vous laisser penser que je suis à la recherche d'une "recette de cuisine" mais croyez-moi ou non, j'ai bien conscience que sans Donum Dei et sans avoir au préalable "apprivoisé" et "cueilli" certaines "sympathies", mon travail ne sera que de la cuisine ou, pire, de la chimie... Certaines sympathies s'étant déjà manifestées, je ressens que j'ai besoin d'avoir une "feuille de route" claire pour ne pas m'égarer.

Merci donc de vos aides et conseils.

A.

artephius

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  Charly Alverda le Ven 05 Aoû 2011, 17:03

J’apprécie fort votre humour mon cher Artephius mais encore serait-il meilleur pleinement partagé !

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  artephius le Ven 05 Aoû 2011, 17:11

Charly Alverda a écrit:J’apprécie fort votre humour mon cher Artephius mais encore serait-il meilleur pleinement partagé !
Serais-je un Monsieur Lapalice de l'humour ? Je ne ne voulais faire aucun trait d'esprit, mes interrogations sont sincères.

artephius

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  Charly Alverda le Ven 05 Aoû 2011, 17:46

Artephius a écrit:Merci pour votre réponse même si je vous avouerai ne pas comprendre grand chose
Artephius a écrit:L'acide Gallique et l'acide Carminique permettent-ils d'ouvrir la Matière Première ? D'autre part, et si j'ai compris, le Sel de Rosée semble être utilisé pour retirer le soufre de la Matière Première et je vous avoue ne plus savoir quand ces substances doivent intervenir dans le Magistère.
Je n’en ai pas la queue d’une idée ! Parce que vous êtes sûr que ces substances doivent intervenir dans le magistère ?

Ha ! Ha ! C’est grandissime ! Il y a longtemps que je n’avais pas ri (d’aussi bon coeur) sur un forum, merci.

Vous êtes le VRAI Artephius ?

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  Laposse le Ven 05 Aoû 2011, 18:13

Charly Alverda a écrit:Vous êtes le VRAI Artephius ?
Je soupçonne que non. Artephius-le-vrai aurait vécu au @ douzième siècle... Désolé
Laposse
Laposse

Nombre de messages : 242
Age : 49
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  Charly Alverda le Ven 05 Aoû 2011, 18:42

Laposse a écrit:Artephius-le-vrai aurait vécu au @ douzième siècle...
Nan ! Sourire

Il suffit de lire, le seul bouquin que nous connaissons de lui est du pur XVIIe (extrême extrême fin XVIe) : kaballe et alchimie ternaire.

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  Abbé+Pierre le Ven 05 Aoû 2011, 19:15

Artephius a écrit:quelqu'un de Charitable accepterait-il de me donner quelques pistes ou renseignements sur l'acide Gallique et l'acide Carminique
Bonjour Artephius, quel que soit le siècle qui vous ait vu naître.

Je pense que votre intérêt pour ces deux acides vient d'une confusion due à une lecture au premier degré de ce qui sont des allusions spirituelles.
Si vous acceptez de jouer le jeu des analogies, comme certains intervenants l'ont déjà développé sur ce forum, vous constaterez que l'acide gallique, en se combinant chimiquement (= en "agissant"), produit des gallates. Par analogie, cela renvoie à l'épitre de St-Paul aux Galates.
LangueDesOiseaux1
Ce texte (pas très long) peut sembler sans aucun intérêt s'il est lu au premier degré : ça ne ressemble à rien d'autre qu'une harangue de prédicateur prosélyte.
Par contre, au second degré, et en le traduisant en termes alchimiques, vous devriez y trouver "matière" à réflexion.

Semblablement, l'acide carminique, rouge, issu de la cochenille, est également dénommé Sang de Saint Jean (Johannisblut).
Ne serait-il pas opportun de se repencher sur les écrits attribués à cet auteur ?

Abbé+Pierre
Abbé+Pierre

Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 09/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  Charly Alverda le Ven 05 Aoû 2011, 21:31

Diable l’Abbé ! Ecartelés entre Fulcanelli et Saint Paul ce n’est pas la fête pour les débutants ce jour d’huy ! Sourire
Vous dites que “l'acide gallique, en se combinant chimiquement (= en "agissant"), produit des gallates.” Et vous préconisez l’analogie, un renvoi à l'épitre de St-Paul aux Galates.” ? Même Cattiaux n’y aurait pas pensé, il est vrai qu’il n’a jamais accordé d’intérêt à la chimie que pour sa peinture.

Peut-on avoir un petit exemple d’un second degré (à la Flamel ?) traduisant le mysticisme du propos en termes alchimiques ?

Merci beaucoup, pour le salut de mon âme je ne voudrais pas mourir sans connaître cela !

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  Abbé+Pierre le Sam 06 Aoû 2011, 09:11

Charly Alverda a écrit:Peut-on avoir un petit exemple d’un second degré (à la Flamel ?) traduisant le mysticisme du propos en termes alchimiques ?
Horreur Bien sûr que non !
Désolé Pas avant que la majeure partie des 21 derniers posts de ce topic n'aient été transférés vers la section CheminCroisé Humour ! Sarcastique
Abbé+Pierre
Abbé+Pierre

Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 09/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  loup le Dim 07 Aoû 2011, 15:51

bj, pour les "ceussent" qui se posent des questions. Description de l'Esprit Universel du Monde.

-- il est Esprit; corps premier né de Nature
-- tres commun, tres caché, tres vil et précieux
-- triple en substance, il est de sel, d'Huile et d'eau pure
-- le seul Art, par nature, à nos yeux, le fait voir
-- il se cache en son centre un infini pouvoir
-- il est hermaphrodite et donne accroissement
-- a tout où il se mêle indifféremment
-- que le monde est plein d'esprit par lequel toutes choses viennent
-- ce grand corps fût rempli d'un esprit au commencement
-- omniforme en semence et vif en mouvement
-- en terre il est vapeur, au ciel Feu proprement
-- triple et une en substance et premiere Matière
-- ayant pour géniteur le Soleil et la Lune
-- par l'air, il germe bas, et recherche le haut
-- la terre le nourrit dans son ventre chaud

-- c'est un point assuré plein d'admiration
-- que le haut et le bas n'est qu'une même chose
-- pour faire d'une seule en tout le monde endosse
-- des effets merveilleux par adaptation
-- d'un seul en a tout fait la médiation
-- pour parents, matière et nourrice on lui pose
-- Phebus, Diane, l'air et la terre où repose
-- cette chose en qui gît toute perfection
-- on la met en terre, elle a force première
-- séparant par grand Art, mais facile manière
-- le subtil de l'épais et la terre du Feu
-- de la terre monte au ciel, et puis en terre
-- du ciel elle descend, recevant peu à peu
-- les vertus de tous deux qu'en son ventre elle enserre...

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  artephius le Lun 08 Aoû 2011, 09:49

Merci à Tous pour ces réponses que j'ai beaucoup de mal à comprendre ... Et qui au lieu de m'éclairer me plongent dans d'épaisses ténèbres.
Aussi, risquerai-je de vous interroger sur le "hors d'Oeuvre", les travaux préliminaires permettant de "cuire" l'antimoine. Quelques Pistes de lecture ? Des idées ?
Je vous avoue être quelque peu déconcerté. Je pensais que l'alchimie était "affaire de femme et jeux d'enfants" et vos réponses me laissent à penser que ce serait le contraire.
Puisque vous êtes plus "avancés" que le pauvre débutant que je suis, pourquoi rajoutez-vous de la complexité à la complexité ? Naïf par nature, je pensais que l'Adeptat devait conférer une certaine simplicité, moins d'opacité pour que la Lumière passe mieux !
Car après tout, quel est l'enjeu véritable ? Trouver la Pierre avant les autres ? Briller aux yeux des débutants ? Ces élans d'égotisme ne devraient-ils pas être dépassés, voir même transmutés en quelque chose de plus limpide ?
Pardonnez mon "aigreur", Excès d'acide gallique ou "mercurite" sans doute ... Fou

PS: Pour ceux qui auraient encore des doutes, je ne suis pas l'Artéphius. Ce n'est qu'un Pseudo pour attirer l'Oeil des plus avertis d'entre vous que je pensais plus simples, plus humbles, plus charitables ...

artephius

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Arteplus

Message  Charly Alverda le Lun 08 Aoû 2011, 10:41

Bonjour,

Ha ! Ha !Toujours aussi désopilant ce cher Artephius !

Pour un instant de sérieux notez que Loup a été fort charitable en démontrant la présence du feu que contient la pluie.
A mon sens, le hors d’oeuvre ne peut être que la confection de l’Aimant des Sages, mais je ne suis pas “adepte” et hélas je crains qu’il n’y en ait plus dans ce monde au vu des lectures et des méditations de la majorité de mes collègues “cherchants”.

Ne manquez surtout pas de nous faire part de vos doutes, désillusions, aigreurs, fulminations et autres avatars de “labourant” ne sachant labourer-Hé- Hé ! Amusons-nous avant que les réacteurs de Fukushima ne nous réduisent bientôt au silence Sourire

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  artephius le Lun 08 Aoû 2011, 10:49

Ce feu contenu dans la pluie (équinoxale de préférence, je suppose) ne serait-il pas le Sel de Rosée qui permettrait, si j'ai bien compris, d'extraire le soufre de l'antimoine dans la voie sèche ?

artephius

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  Charly Alverda le Lun 08 Aoû 2011, 11:01

Artephius a écrit:Ce feu contenu dans la pluie (équinoxale de préférence, je suppose) ne serait-il pas le Sel de Rosée qui permettrait, si j'ai bien compris, d'extraire le soufre de l'antimoine dans la voie sèche ?
Ne compliquez pas le processus et oubliez ces voix, voies humides, sèches, brèves et courtes des métallurgistes. Il est vrai qu’aussi doué d’humour que vous-mêmes des adeptes ont prétendu parler par “préférence” de voie humide, car la voie humide (dissolution) précède la voie sèche (coagulation) ; mais ils parabolaient, ils parlaient par analogie des “voies” des métallos. Il y a bien sur plusieurs états (étapes) de la matière, c’est juste un liquide qui va devenir solide par une cuisson continue.

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  Ludivine le Lun 08 Aoû 2011, 11:02

Bonjour à tous !
Bonjour artéphius !

Pour un débutant, tu sembles déjà connaître beaucoup de choses en notre Art ! Suspect

Je relève les judicieux conseils d'un très bon auteur que je te conseille vivement de lire et surtout de comprendre : Le Cosmopolite.

Voici un extrait tiré de son œuvre "Nouvelle Lumière Chymique :
Premièrement et avant toutes choses, tu dois fortement t’imprimer en la mémoire que sans la miséricorde de Dieu tu es tout à fait malheureux, et plus misérable que le Diable même, au pouvoir duquel sont tous les damnés, parce que t’ayant donné une âme immortelle, veuilles ou ne veuilles pas, tu dois vivre toute une éternité, ou avec Dieu parmi les Saints dans un bonheur inconcevable, ou avec Satan parmi les damnés dans des tourments qu’on ne peut exprimer. C’est pourquoi adore Dieu de tout ton cœur, afin qu’il veuille te sauver pour toute l’éternité ; emploie toutes tes forces pour suivre les saints commandements, qui sont la règle de ta vie, comme le Sauveur nous l’a enjoint par ces paroles : Cherchez premièrement le Royaume de Dieu et toutes les autres choses vous seront données. Par ce moyen vous imiterez les Sages nos prédécesseurs, et vous observerez la méthode dont ils se sont servis pour se mettre en grâce auprès de ce redoutable Seigneur (devant lequel Daniel le Prophète a vu un mille millions d'assistants et un grand nombre de myriades qui le servaient)…

En cette manière tu pourras aussi plaire à Dieu, pourvu que ce soit là ta principale étude ; puis après, il te sera licite et même convenable que tu songes au moyen de t'entretenir honnêtement pendant cette vie, de sorte que tu vives non seulement sans être à charge à ton prochain, mais encore que tu aides aux pauvres selon que l'occasion s'en présentera. Ce que l'Art des Philosophes donne très facilement à tous ceux auxquels Dieu permet que cette Science, comme une de ses grâces particulières, soit connue. Mais il n'a pas coutume de le faire à moins qu'il n'y soit excité par de ferventes prières et par la sainteté de vie de celui qui demande cette insigne faveur, et il ne veut pas même accorder immédiatement la connaissance de cet Art à quelque personne que ce soit, mais toujours par des dispositions moyennes, savoir par les enseignements et par le travail des mains, auxquels il donne entièrement sa bénédiction s'il en est invoqué de bon cœur ; au lieu que quand on ne le prie pas, il en arrête l'effet, soit en mettant obstacle aux choses commencées, soit en permettant qu'elles finissent par un mauvais événement.

Au reste, pour acquérir cette Science, il faut étudier, lire et méditer, afin que tu puisses connaître la voie de la Nature, que l'Art doit nécessairement suivre. L'étude et la lecture consistent dans les bons et véritables auteurs qui ont en effet expérimenté la vérité de cette Science, et l'ont communiquée à la postérité, et auxquels il y a de la certitude de croire dans leur Art : car ils ont été hommes de conscience et éloignés de tous mensonges, encore bien que, pour plusieurs raisons, ils aient écrit obscurément. Pour toi, tu dois rapporter ce qu'ils ont enveloppé dans l'obscurité avec les opérations de la Nature, et prendre garde de quelle semence elle se sert pour produire et engendrer chaque chose : par exemple, cet arbre-ci, ou cet arbre-là ne se fait pas de toutes sortes de choses, mais seulement d'une semence ou d'une racine qui soit de son même genre. Il en va de même de l'Art des Philosophes, lequel pareillement a une détermination certaine et assurée, car il ne teint rien en or ou en argent, que le genre mercurial métallique, lequel il condense en une masse malléable et qui souffre le marteau, persévérante au feu, laquelle soit colorée d'une couleur très parfaite, et qui, en communiquant sa teinture, nettoie et sépare du métal toutes les choses qui ne sont pas de sa nature : il s'ensuit donc que la teinture pareillement est du genre mercurial métallique destiné pour la perfection de l'Or, et qu'il faut tirer son origine, sa racine et sa vertu séminaire du même sujet, duquel sont produits les corps métalliques vulgaires qui souffrent et qui s'étendent sous le marteau. Je te décris clairement en ce lieu la matière de l'Art, laquelle, si tu ne comprends pas encore, tu dois soigneusement t'appliquer à la lecture des auteurs, jusqu'à ce qu'enfin toutes choses te soient devenues familières.
Ludivine
Ludivine

Nombre de messages : 220
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  artephius le Lun 08 Aoû 2011, 11:22

Merci Ludivine pour cette recommandation de lecture.

Si j'ai bien compris, les voies Sèche et Humide effectivement semblent se "chevaucher", voire même, d'une certaine manière, se répondre. Cela n'a rien de surprenant puisque l'élément liquide (l'eau) est omniprésent tant sur notre Globe qu'à travers tous les Règnes qui nous entourent. Puisque la Pierre recherchée n'est pas une création mais une génération, il semble effectivement évident de rechercher les conditions propres à faciliter cette "gestation" ( Absence totale de lumière, hygrométrie forte, chaleur "induite") ...

Cela étant votre réponse m'interpelle également pour autre chose : Faites-vous référence à la voie dite "interne", qui d'après ce que j'ai compris permettrait la réalisation d'un "corps de gloire coagulé" par l'animation, la mobilisation, l'orientation de certains fluides, la polarisation de certaines humeurs et la stimulation de certains organes.

Tout ceci me laisse bien perplexe ..... Interloqué (2)

artephius

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  loup le Lun 08 Aoû 2011, 14:58

bj, je ne serais pas aussi affirmatif que notre ami Charly  Clin d'oeil :: il y en a toujours eu et il y en aura toujours... Je ne parle pas de "nos" "transmutateurs" de métaux, qui ne sont interessés que par ces divers particuliers qui font rêver les hommes... mais pas les Hommes !!!! La rosée est LE panneau indicateur .. mais on peut en tirer un sel rouge très bon pour redynamiser le corps; comme celui extrait du miel, qui fait la même chose... Mais pour cette "Pierre", qui n'est pas pierre", mais cristallisation de l'énergie "vitale", elle se trouve être un genre de condensateur qui est plus puissant que l'énergie présente, car très condensée. Il faut une PLUS qu'énergie pour changer l'homme ou sa conscience, c'est son but. Le reste, pour moi, ne sont que mythes entretenus... A chacun son sport !!!! Maintenant, qu'ils ne fassent pas de conférences, ni de livres, là oui... ; et cela ne les empêche pas de mourir !!! Pas question Contrairement aux idées reçues, le corps n'est que véhicule, c'est le "chauffeur" qui est important, et c'est lui qui doit être "réveillé"!! Ivre Mais cela est réel et un "jeu d'enfants"... dissoudre et coaguler... voie "humide" et "voie séche" !!! Le feu violent du creuset est pour les "fondus" !! La Nature ne se comporte pas de la sorte, c'est une Agriculture Céleste, et non violente. Levez donc la tête au ciel, et vous contemplerez ce qui doit être réuni ! Hello

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  artephius le Lun 08 Aoû 2011, 15:12

Merci Loup pour votre réponse.

Je vous rejoins sur le caractère cristallin de notre Pierre et partage également ce que vous dites au sujet du feu vulgaire. Cela étant, pour obtenir le sel dont vous parlez (Rosée, Miel ou toute autre matière d'ailleurs), le concours d'une flamme vive et "vulgaire" n'est-elle pas nécessaire voire même indispensable ? Car l'évaporation seule au contact de la lumière solaire directe (ou polarisée par la Lune) ne m'a pas permis d'obtenir de résidu salin. Mais comme je suis un piètre étudiant, je me suis peut-être, ici encore, trompé.

Je vous rejoins également sur la nécessité de réveiller, ce que je me plais à qualifier "d'atome divin" ou encore "germe de Lumière" semé en nous par les mains généreuses de notre Créateur un jour de grand vent... Car une fois réveillé, il attirera un feu de même nature venant plus d'en haut ...

Merci donc.
Cordialement
A.

artephius

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  loup le Lun 08 Aoû 2011, 23:06

bj artephius, et autres!! Au départ il est question de détruire "l'enveloppe" ingrate dans lequel se trouve le "sel" et là il faut le feu vulgaire, seulement là !!! Ensuite, une fois "l'aimant" préparé, la Nature reprend ses droits. Généralement les "artistes" ne parlent pas du début de l'oeuvre, ils parlent du "sel" déjà prêt. Ensuite, le "jardinage" peut jouer son rôle, aux moments opportuns. Là, il faut avoir en tête ce que l'on doit faire et avec quels "feux" !!! Et quel "vase" !!! Solve et coagulat, ne sont que multiplications pour obtenir la puissance désirée, plus on tourne "la roue" et plus la "matière" "rayonne". Je m'arrête à 7, par convention et par flemme. En forme d'huile dorée, on s'en sert comme dissolvant de la chaux de l'or pour faire le magistère métallique, mais en ce cas, elle n'est plus bonne pour l'homme. Et l'union à feu doux donne la poix noire que l'on doit "sécher" pour lui donner à boire de cette même matière pour aller au blanc et ainsi au rouge brique. Et à chaque fois on augmente de 10° le feu.

Je tiens à rectifier une chose, mais je ne parle que pour moi Très heureux donc !!!! Vous parlez d'atomes divins semés en nous. Jusque là, ok!!! Clin d'oeil Mais "il" ne va pas "attirer" d'atomes de même nature venant d'en haut ???? Quel haut ??? Quel bas ??? ... Non, car c'est DEJA en nous ! La réunion, soit, mais en NOUS... Il ne faut pas oublier la trinité en l'Homme... A l'extérieur, il n'y a rien !!!!! Que des dogmes et des mythes. Cette "matière" permet, justement, entre autres, d'y voir un peu plus "clair" !!!!!

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  artephius le Mar 09 Aoû 2011, 09:11

Merci loup pour vos intéressantes précisions.

Lorsque je parle de "haut", il faut entendre bien sûr un autre plan de réalité ou, si vous préférez, monde causal. Je vous rejoins pour dire que l'union se fait effectivement en nous.
Que pourriez-vous me dire au sujet du Lion Vert ? A quel stade de l'Oeuvre doit-il être utilisé ?
Merci.
A.

artephius

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  loup le Mar 09 Aoû 2011, 14:12

bj, par rapport à ma pratique, donc qui n'est pas forcement celle des autres Très heureux , je dirais que c'est le symbole de la matière SECONDE !!! De celle qui, par erreur, est prise par la plupart des auteurs pour la matière première... En fait, le "lieu" où se trouve le Sel qui sert d'aimant ;; ..il faut comprendre !! Sa manifestation extérieure est verte, d'où le qualificatif, et c'est comme pour les annimaux, un ROI ..... J'en ai dit grandement assez. Mais je conviens que c'est trop dire pour celui qui sait.

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  artephius le Mar 09 Aoû 2011, 14:39

Merci Loup,

Je pensais que le Lion Vert devait être utilisé sur l'antimoine avant la "cuisson" dans la voie sèche pour extraire son mercure et favoriser sa putréfaction...
Selon votre pratique, et si je vous comprends bien, le lion vert servirait donc pour ensemmencer le régul d'antimoine étoilé ?
Merci
Cordialement,
A

artephius

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  loup le Mar 09 Aoû 2011, 22:18

bj,artephuis; ou je me suis mal expliqué ou j'ai été mal compris !!! Je ne pratique PAS la voie de l'antimoine !!! qui pour moi n'est pas du tout mon "chemin". Le creuset, niet !!! Donc pas de "régule" ! Pas question Mes explications concernaient une voie plus "universelle" car cette "matière" (stibine) ne se trouve pas sous le sabot d'un cheval. Très heureux et n'est pas universelle, peu me choix !!!(comme ils disaient). Le Lion vert EST la matière du départ. Hello

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  artephius le Mer 10 Aoû 2011, 09:27

Un grand MERCI Loup pour votre réponse qui m'éclaire enfin !

Si j'ai bien compris, certains textes semblent indiquer que le Lion Vert serait finalement un second Vitriol qui proviendrait d'un premier, le Vitriol Romain ( Valmon de Bomare ) composé d'un sel double de Fer et de Cuivre. Avez-vous obtenu votre Lion Vert par putréfaction du Vitriol Romain ou avez-vous débuté vos travaux directement après noces chymiques des 2 acides ?
Sinon, si je vous comprends bien, le Lion Vert permettrait d'extraire notre mercure. Mais alors je ne comprends toujours pas l'usage qui doit être fait du Sel de Rosée Interloqué (1) Vos Lumières seraient donc les bienvenues ...

artephius

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 03/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'antimoine - Page 2 Empty Re: L'antimoine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum