Le nombre 33

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le nombre 33

Message  Henri Schersch le Dim 22 Mai 2011, 10:24

Bonjour. Je lis actuellement le roman de Dan Brown Le symbole perdu, que j'évoquais déjà hier dans le sujet décortiquant la gravure d'Albrecht Dürer CheminCroisé Melencolia I.

Certes, les romans de Dan Brown ne sont pas des chefs-d'œuvre de la littérature (du moins en traduction française), mais ils sont d'une lecture facile et agréable. Ce ne sont pas non plus des études ésotérico-symboliques de très haut niveau, même si le héros, Robert Langdon, est professeur de symbologie et d'iconographie religieuse à l'université d'Harvard, mais les romans de Dan Brown, un peu comme notre forum, ouvre des pistes de réflexions dans de multiples directions sans se vouloir élitiste, et permet la découverte du B.A.-BA du symbolisme. Aujourd'hui, je tombe sur un passage synthétisant la symbolique du nombre 33.
. . .– Comme vous le savez sûrement, ce n'est pas un hasard si les maçons ont choisi de faire du trente-troisième degré le grade le plus élevé de leur ordre. Il y a une raison historique et symbolique.
. . .– Bien sûr, répondit Langdon.
. . .Du temps de Pythagore, six cents ans avant Jésus-Christ, la numérologie plaçait le nombre trente-trois au premier rang des Nombres Maîtres. C'était le chiffre le plus sacré, représentant la vérité divine. La tradition s'est perpétuée chez les francs-maçons… Et aussi ailleurs. Ce n'était pas une coïncidence si on racontait aux chrétiens que Jésus avait été crucifié à trente-trois ans, même si personne ne connaissait réellement l'âge du Christ. Ni une coïncidence, non plus, lorsqu'on prétendait que Joseph avait épousé Marie à trente-trois ans, que Jésus avait accompli trente-trois miracles, que le nom de Dieu est mentionné trente-trois fois dans la Genèse, ou que, dans l'islam, tous les habitants du Paradis ont éternellement trente-trois ans.
. . .– Le nombre trente-trois est sacré dans de nombreuses traditions mystiques. […] Vous ne trouverez donc rien de surprenant à ce qu'un savant, alchimiste, rosicrucien, et mystique comme Isaac Newton accorde une importance speciale à ce nombre.
. . .– Au contraire, c'est l'évidence même. Newton était un adepte de la numérologie, de la divination et de l'astrologie, mais je ne vois pas le…
. . .– Tout est révélé au trente-troisième degré.
Dans cette dernière expression, le mot degré signifie niveau, ou marche (d'escalier), ou échelon, dans la hiérarchie maçonnique. L'intrigue évolue lorsque les héros découvrent qu'une clef secrète enclenche un mécanisme après avoir pivoté d'un angle de 33 degrés, ce qui est une autre manière d'interpréter l'expression "trente-troisième dégré". Il existe encore une troisième lecture de cette expression que les héros découvrent peu après : une température de 33 degrés. Certes, mais selon quelle échelle de température ?
. . .– Robert, la température est le catalyseur fondamental des réactions alchimiques, et elle n'est pas toujours mesurée en degrés Fahrenheit ou Celcius. Il existe des échelles de température plus anciennes, dont une inventée par notre ami…
. . .– L'échelle de Newton !
. . .– Oui ! Isaac Newton a inventé un système de quantification de la température fondé sur des phénomènes naturels. La température de la neige qui fond en était la base, il appelait ça "le zéro degré de chaleur". J'imagine que vous devinez quel degré il a attribué à la température de l'eau en ébullition – le plus grand solvant alchimique.
. . .– Le trente-troisième.
. . .– Oui. Le trente-troisième degré. Sur l'échelle de Newton, la température de l'eau qui bout est de trente-trois degrés. Je me souviens avoir demandé à mon frère pourquoi Newton avait choisi ce nombre. Cela paraissait un drôle de choix. L'ébullition est le procédé fondamental de l'alchimie et il choisit le nombre trente-trois ? Pourquoi pas cent ? Ou quelque chose de plus parlant, de plus élégant ? Peter m'a alors expliqué que, pour un hermétiste comme Isaac Newton, il n'y avait pas de nombre plus noble que trente-trois.
avatar
Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 47
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre 33

Message  Logos le Dim 22 Mai 2011, 10:33

Bonjour Henri

Parmi les indications qu'on trouve sur internet, il y en a une que je trouve parlante, en lien avec l'échelle : "33 est le nombre total de vertèbres de la colonne vertébrale du corps humain"
avatar
Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre 33

Message  Laposse le Dim 22 Mai 2011, 11:11

– "Dites trrrrente-trrrois", me demande parfois mon médecin, en posant son stéthoscope glacé sur mon sternum.
Malade

Le but de la manœuvre n'a, en principe, rien de symbolique (quoique ?), mais ces rrrroulements de R font vibrrrrer les brrrronches de manièrrrre particulièrrrre, facilitant un diagnostic pulmonaire.

Blague à part, merci à Logos pour avoir établi une première corrélation entre le nombre 33 et l'anatomie humaine. Et par ailleurs, en lisant le texte d'Henri, je me demandais s'il n'y avait pas lieu d'établir un lien particulier entre ce nombre 33 et son successeur, le 34, par le raisonnement suivant.

Ci-dessus, les passages sélectionnés par Henri indiquent que le 33ème degré serait le plus haut grade de la hiérarchie maçonnique (pour l'Obédience considérée dans le roman, cela s'entend, car il existe des variantes). Ce qui voudrait dire qu'il serait humainement impossible de s'élever au-delà de ce 33ème niveau, symbolisant la perfection : "Tout est révélé au trente-troisième degré".

Or, dans sa CheminCroisé première allusion au roman "Le symbole perdu", Henri nous racontait que les héros décryptent un code grâce au "carré magique" présent sur la gravure de Dürer "Melencolia I".

Il se fait que nous avons montré que le nombre-clé de ce carré magique était 34 (CheminCroisé voir ici). Il n'y a jamais de grande distance entre les nombres (et leur symbolique) et la compréhension de la structure de l'univers. Le nombre 34 constituerait-il alors le degré de perfection juste au-dessus de celui de la totale connaissance humainement accessible, représentée par 33 ?
Au-delà de 33, sommes-nous toujours dans le règne humain, ou franchissons-nous un seuil vers autre chose ?
avatar
Laposse

Nombre de messages : 242
Age : 48
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre 33

Message  Garfield le Dim 22 Mai 2011, 12:25

J'ai trouvé une allusion au nombre 33 dans la symbolique hébraïque.

L'arbre séphirothique montre 10 sphères (séphiroth) qui représentent les puissances créatrices énumérées par la Kabbale dans son approche du mystère de la Création.

Ces 10 séphiroth sont reliées entre elles par 22 sentiers (chacun étant associé à une des 22 lettres de l'alphabet hébreu).

Le total (10 + 22) représente 32 voies de sagesse, auxquelles s'ajoute encore une 33ième appelée "Ayn Soph", qui signifie "ce qui est inconnaissable", "ce qui est infini". Elle est souvent représentée tout en haut du dessin, au-dessus de Keter (La Couronne).

Cette 33ème voie de sagesse ne peut donc jamais être totalement accomplie au niveau humain.
. . .
avatar
Garfield

Nombre de messages : 176
Age : 36
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre 33

Message  Christian Hersey le Lun 23 Mai 2011, 19:55

Le nombre 33 marque de son empreinte la Franc-Maçonnerie américaine. Henri met en exergue les 33 niveaux de progression au sein de certaines obédiences, et c'est en effet le cas de la loge la plus influente aux Etats-Unis : le Suprême Conseil de la Juridiction Sud du Rite Ecossais Ancien et Accepté, dont le siège est situé au numéro 1733, 16th Street Northwest, à Washington.

Ce bâtiment combine différent éléments architecturaux. Inspiré d'une des Sept Merveilles du Monde, à savoir le CheminCroisé mausolée d'Hélicarnasse (aujourd'hui en ruines, à Bodrum, en Turquie), il combine la forme de la pyramide (tronquée, comportant 13 degrés), et la colonnade grecque. Dessiné par l'architecte John Russel Pope, la première pierre (d'angle ?) fut posée le 18 octobre 1911, et le bâtiment fut achevé exactement 4 ans plus tard, le 18 octobre 1915.

Ce que l'image ne montre pas, c'est que la colonnade comporte 33 colonnes.
Chacune a une hauteur d'exactement 33 pieds. Ce n'est pas un hasard, bien sûr.
Certains sites mentionnent aussi la présence du nombre 33 dans l'adresse de l'édifice (1733), mais là, c'est probablement pousser le bouchon du symbolisme un peu trop loin. Pourtant, c'est bien en 1733 (le 30 juillet) que la maçonnerie naquit officiellement dans le Nouveau Monde, dans l'actuel Massachussetts (avant la naissance des USA, donc).
avatar
Christian Hersey

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

re: le nombre 33

Message  LeMat le Mar 22 Nov 2011, 20:13

Bonjour,

Je ne suis pas numérologiste mais on peut dire ceci:

33 =11 x 3

11 déséquilibre le système dénaire. Son symbole est double, il représente à la fois la destruction du dénaire mais aussi la première étape de la construction d'un nouveau cycle.

Je ne développe pas la symbolique du ternaire.

En réduction théosophique 33 donne 3 + 3 = 6, 6 est le nombre du macrocosme.

En développement théosophique on a 1 + 2 + 3 + 4 + ... + 28 + 29 + 30 + 31 + 32 + 33 = 561

La réduction théosophique de 561 donne 5 + 6 + 1 = 12 => 1 + 2 = 3
561 = 17 x 33 =17 x 11 x 3

Pour résumer, le chiffre 33 est intimement lié au chiffre 11.

Cordialement,

LeMat

LeMat

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 10/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nombre 33

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum