L'Univers serait un hologramme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Univers serait un hologramme

Message  Montaléchel le Lun 30 Mai 2011, 22:17

.
Ce qu'est un "hologramme"
.
Chacun de nos lecteurs n'étant pas supposé connaître l'holographie, rappelons d'abord quelques principes de base de cette branche qui mêle physique des particules et optique.

Un laser produit une lumière assez particulière : tous les photons émis sont exactement de la même couleur (donc de la même longueur d'onde), polarisés selon le même plan, et "en concordance de phase" (c'est-à dire que leurs oscillations sont synchronisées). Pour prendre une comparaison parlante, imaginons que les photons (= les particules de lumière) sont comme les pelotons de militaires russes défilant martialement à Moscou chaque 1er mai : tous bien alignés, tous vêtus du même uniforme, et marchant bien au pas, synchronisés sur la même cadence. A contrario, la lumière ordinaire pourrait être comparée à la foule de touristes sur le Champ de Mars : chacun habillé à sa manière, allant où il veut selon le rythme qu'il veut.

Faisons passer un faisceau laser au travers d'un miroir "semi-transparent". C'est un dispositif en verre qui ressemble à un miroir imparfait : il réfléchit une partie de la lumière comme un miroir ordinaire, mais se laisse aussi traverser par l'autre partie de la lumière, comme une simple vitre. Puis, pour achever notre dispositif, nous avons besoin de deux lentilles (pour que les faisceaux lumineux s'étalent largement), d'une plaque photographique "à l'ancienne" (une plaque de verre recouverte d'une substance qui réagit selon l'intensité de la lumière), et d'un objet à photographier.

Disposons miroirs et lentilles avec précision afin que les deux demi-faisceaux parcourent des distances parfaitement identiques. Vu que nous savons que notre plaque photographique est très sensible à la lumière, agissons dans le noir, et activons le laser très brièvement (une fraction de seconde), comme le flash d'un appareil photo ordinaire. Grâce aux deux lentilles identiques, chaque faisceau va "diverger", s'étaler, pour illuminer non pas un petit point mais une surface plus vaste.

Si l'objet (en vert sur le schéma) était un miroir ordinaire, les deux demi-faisceaux fusionneraient comme si le faisceau initial n'avait pas été divisé, car ils se superposeraient exactement. Par contre, si l'objet (vert) a un certain relief (exemple : une pomme de terre), la lumière qu'il reflète est perturbée, et les deux demi-faisceaux ne se recombinent pas simplement. Bien au contraire : leur rencontre provoque de multiples interférences. Ce sont ces dernières qui seront enregistrées sur la plaque photographique.

Après développement, celle-ci ne montre rien de fameux. Par contre, lorsqu'on l'éclaire avec le laser d'origine, l'objet photographié apparaît en vrai relief ! En se plaçant à gauche de l'image, on peut voir l'objet sous un angle différent que si on se place à droite. Pourquoi ? Parce que contrairement à une photographie ordinaire où chaque partie de l'image montre une partie de l'objet photographié, chaque point d'une image holographique (pixel) a enregistré la totalité de l'image de l'objet vu depuis ce point. Ainsi, si on coupe une photo ordinaire en deux, on ne verra plus qu'un demi objet, tandis que si on coupe une photo holographique en deux, on verra toujours l'objet entier, mais selon la moitié des points de vues seulement.

Après ce long préambule destiné aux non initiés (qui en apprendront plus encore sur CheminCroisé Wikipedia, et en signalant qu'il existe maintenant des prototypes d'hologrammes en couleurs, visibles en lumière blanche, et animés, venons-en maintenant au vif du sujet. Selon certains scientifiques, l'Univers entier serait un hologramme ! Cela reviendrait à dire que toutes les étoiles, les galaxies, tout ce que nous croyons être réel, ne serait qu'une sorte d'illusion optique.

L'Univers ne serait qu'un hologramme
.
La science-fiction l'avait envisagé, et bien des sages anciens l'avaient déjà signalé : le monde n'est qu'une illusion. Le sujet a déjà été évoqué dans le fil CheminCroisé Qu'est-ce que le réel ?. Cette fois, c'est le mensuel Science & Avenir (avril 2011) qui aborde ouvertement l'idée : "La Lune, le Soleil, les étoiles et la Voie lactée sont bien là… mais n'existent pas ! (…) Ni même la plus petite poussière de l'Univers". Car c'est ce qu'avancent certaines théories très officiellement débattues entre scientifiques. Certes, elles n'ont pas encore recueilli l'assentiment général, mais elles reposent sur des modèles mathématiques sérieux et des outils très en vogue, dont ceux ayant permis de mieux comprendre le comportement des trous noirs.

Passons outre les développements mathématiques, réservés aux spécialistes, et trop ardus pour notre forum, et sautons directement aux conclusions : partant du constat que l'information disponible sur un objet céleste est tributaire non pas de son volume mais de la taille de sa surface, les chercheurs arrivent à déterminer que la taille d'un "pixel" (la plus petite taille d'information concernant l'Univers) équivaudrait à un carré de 10-33 cm de côté. A l'échelle humaine, c'est minuscule, évidemment, mais non nul, ni "infiniment petit". Et nous, les humains, serions les spectateurs d'une sorte de projection virtuelle (De quelle provenance ? Sur quel support ?) qui nous donnerait l'illusion d'une réalité en 3D. Cette hypothèse est soutenue, entre autres, par Raphael Bousso, chercheur au Laboratoire national Lawrence Berkeley, en Californie. Et Leonard Susskind, de l'université Stanford (Californie), associé au Prix Nobel Gerard 't Hooft (Université d'Utrecht, Pays-Bas) résume ainsi son approche dans le magazine "La Recherche" (fév. 2009) : "Tout se passe comme si nous nous trouvions au centre d'un trou noir inversé, qui vomit les objets plutôt que de les attirer en son sein"

Ce résultat mathématique, considéré comme un succès, est le bienvenu dans la mesure où il renforce un modèle cosmologique très à la mode mais qui n'a pas encore obtenu la moindre confirmation expérimentale : la Théorie des Cordes. En conséquence, des efforts vont maintenant être consentis pour tenter de confirmer ou infirmer ces théories grâce à des expériences. Mais comment tester cela, concrètement ?

Avec son équipe , le directeur du Centre de physique des particules astrophysiques au Fermilab de Chicago (Illinois), Craig Hogan, tente de relever ce défi en construisant un "holomètre". Il s'agit d'un double instrument constitué de deux grands interféromètres de 40 m de long, parcourus par de la lumière laser partant d'un même point et aboutissant sur un détecteur selon des chemins différents, ce qui pourrait générer des interférences, minimes mais détectables. En effet, si l'Univers est vraiment un hologramme, alors l'espace-temps lui-même doit avoir une structure granulaire qui devrait nécessairement modifier le parcours des rayons lasers. Le projet, en cours de montage, devrait aboutir en 2012. De son côté, Raphael Bousso trouve cette expérience intéressante, mais insuffisante; malheureusement, vu la minuscule taille des "pixels" dont on cherche à découvrir l'existence, les expériences idéales sont difficiles à réaliser, à cause des limites de notre technologie actuelle en matière de finesse d'observation.

Il est évident que s'il était prouvé que l'Univers est une sorte d'hologramme, bien des concepts fondamentaux de ce que nous croyons être le Réel seraient à remettre en question.

Montaléchel

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Univers serait un hologramme

Message  Charly Alverda le Lun 30 Mai 2011, 22:50

Bonjour,

Là où un hermétiste (Cattiaux) écrit :

“La plus petite fleur représente l'Univers.
Mais l'homme seul le contient entièrement.”

“La plus infime partie de l'Univers est une image du tout, et suffit à elle-même.
Le coeur du ciel et de la terre est comme un oeuf caché dans la mer du monde.”


Un représentant de l’advaïta (non-dualité) comme Nisargadatta énonce :

“Les expériences, sentiments de bien-être, bien et mal, haut et bas, sont transitoires et temporels, ils apparaissent et disparaissent. Vous devez toujours aller au- delà et réaliser l'ultime ou leur source.

Celui qui parle est différent de la parole. De même, la conscience est différente de son témoin. L'état dans lequel vous étiez, avant la naissance dans ce corps, est l'état auquel vous devez vous raccrocher, et non l'état actuel de conscience de votre corps. Vous devez être conscient de votre source. Quelle était votre condition, avant la naissance de ce corps ?

La conscience Je suis est le monde, et il n'y a rien de mal dans le fait de voir ou d'être témoin de ce monde. L'erreur vient seulement lorsque vous le prenez pour réel. Dès que vous émergez de l'état de rêve, pour entrer dans l'état de veille, vous rejetez systématiquement le rêve et dites qu'il n'était pas réel, que ce n'était qu'un rêve. De même, l'état de veille dans lequel nous percevons ce vaste univers, avec toutes ses étoiles et ses planètes etc. est également un rêve, je le répète donc, éveillez-vous à votre propre Réalité. Eveillez-vous ! Arrêtez de rêver, tout simplement.”


Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Univers serait un hologramme

Message  Garfield le Jeu 02 Juin 2011, 08:23

Si l'Univers n'est qu'une sorte d'illusion, la réalité est donc à un autre niveau : le niveau qui met en scène la projection de ce que nous croyons être la réalité.
Je ne peux m'empêcher de me dire que c'est plus ou moins le thème du film CheminCroisé Matrix (le premier volet de la trilogie, surtout).
Les films de "fiction" mettent parfois subtilement à notre portée des informations importantes qui passent totalement inaperçues si on n'a pas le regard adéquatement éveillé pour les découvrir. Et une fois ce seuil de perception franchi, on ne voit plus que ça !
C'est à se demander si les oeuvres de fiction (et surtout de CheminCroisé Science-fiction) sont vraiment des fictions. Parfois, elles sont un moyen de divulguer des informations par-delà les barrières mentales que nous nous érigeons (ou qu'on nous érige).

Garfield

Nombre de messages : 176
Age : 35
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'Univers holographique - un mythe moderne.

Message  Hari le Sam 29 Oct 2016, 14:42

En fait, la théorie de l'Univers holographique présente toutes les caractéristiques d'un mythe. Ceci n'enlève rien à son intérêt, mais indique fortement son anthropomorphisme...
http://www.entropologie.fr/2016/10/l-univers-holographique-un-mythe-moderne-suite.html

Hari

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 29/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Univers serait un hologramme

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 09:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum