La manipulation des masses, voie d'asservissement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La manipulation des masses, voie d'asservissement

Message  Henri Schersch le Mer 13 Juil 2011, 15:38

Il me parait important de présenter ici ce sujet car nous rencontrons la manipulation des masses dans tous les domaines (religions, spiritualités, enseignements, économies, politiques…)

"La manipulation des masses est apparue dès que l'homme dans son histoire fut capable de se constituer en groupes hiérarchisés d'intérêts différents (politiques différentes) dont les dirigeants, cherchant à accroître ou maintenir leurs pouvoirs, manipulaient les masses crédules afin de servir leurs intérêts et leurs ambitions. Ainsi il est aisé de supposer que bien avant notre ère, certaines civilisations utilisant les moyens à leur disposition pratiquaient déjà ce type de manipulations."

"Le premier document faisant mention de techniques de manipulation, est "l'Art de la Guerre", attribué à Sun Tzu (auteur ou groupe d'auteurs) dont on ne sait rien, si ce n'est qu'il vécut quelques siècles av.J-C. en Chine à peu près à la même époque que Confucius."

"La manipulation des masses, s'appuie sur cinq types de techniques :
- techniques de planification ;
- techniques psychologiques ;
- techniques de propagande ;
- techniques de désinformation ;
- techniques d'actions ciblées." (Source et pour plus d'informations détaillées : @ http://asthme-reality.com/manipulations/pages/intro.htm )

On appelle "techniques de manipulation des masses", l'ensemble des moyens d'influence permettant la manipulation de l'opinion publique à des fins politiques, économiques ou stratégiques.

Selon Gurdieff, l'homme ordinaire est constamment dans un état d'inconscience analogue au sommeil, il n'est qu'une machine qui ne contrôle ni ses actes ni ses pensées. Pour s'éveiller, il faut comprendre que l'on ne sait rien de soi-même et que le rappel de soi est la première étape vers le véritable éveil.

Gurdieff classe les hommes en quatre groupes :
- le cercle intérieur qui réunit les humains éveillés ;
- le cercle mésotérique qui regroupe les humains "théoriquement" éveillés ;
- le cercle exotérique qui regroupe les humains qui se réveillent ;
- le cercle extérieur qui regroupe les humains endormis.

Contre-mesures : Les règles d'Alynski

En 1970, Saul Alynski, provocateur hippy, publiait un manuel énonçant des règles tactiques pour survivre en société ou pour la combattre :
- le pouvoir n'est pas ce que l'on a mais ce que les autres croient que l'on a ;
- il faut sortir du champ d'expérience de son adversaire, il faut inventer de nouveaux terrains de lutte ;
- il faut combattre son ennemi avec ses propres armes, utiliser les éléments de son propre livre de référence pour l'attaquer ;
- l'humour est l'arme la plus efficace, si on ridiculise ou si on pousse son adversaire à se ridiculiser, il lui est plus difficile de se battre ;
- une tactique ne doit jamais devenir une routine ;
- il faut maintenir l'adversaire en état de défense ;
- ne jamais bluffer si on n'est pas capable de passer aux actes ;
- les handicaps apparents peuvent devenir des atouts ;
- si l'on obtient la victoire, il faut être capable de l'assurer et d'occuper le terrain durablement. Sinon, il vaut mieux abandonner ;
- il faut focaliser sa cible et ne plus en changer durant la bataille. Ne jamais courir deux lièvres à la fois.
avatar
Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 47
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La manipulation des masses, voie d'asservissement

Message  Charly Alverda le Mer 13 Juil 2011, 20:49

Bonjour,

D’ordinaire je répugne a communiquer sur ce concept de “manipulation de masse”, les interlocuteurs potentiels étant majoritairement paranoïaques et adeptes de virées nocturnes sur la montagne du Bugarach pour attendre les OVNIS jusqu’à la date “fatidique” (faussement) fixée par le calendrier maya ! =Sourire
Mais enfin, après la Grèce et ses habitants qui sont sous l’oppression des banques et de leurs marchés financiers - c’est une véritable dictature économique, la première du genre - les autres pays de la zone euro sont visés. Après l’Espagne, le Portugal... c’est l’Italie qui est bizarrement dans le colis-mateur =Sourire, elle n’est pas plus endettée (120 % du PIB) qu’il y a quinze ans et dégage même un “excédent public primaire” de + 0,8 % ; on peut s’attendre à ce que se soit le tour de la France pour la rentrée. Or que nous dit la presse européenne ? Elle ne nous parle qu’en termes de “crise” et de “dette”, or il n’y a nulle dette à rembourser, l’argent emprunté (aux banques) à un faible pourcentage par les pays bien notés (quelle note et par qui ?) est censé rembourser des banques empruntant à un taux trois ou quatre fois plus élevé qui redistribuent aux institutions locales de maigres subsides pour qu’elles ne soient pas en cessation de paiement ; évidemment le gouffre est sans fin et la Grèce et ses habitants rentrent dans la misère.

Il n’y a actuellement AUCUN contre-pouvoir, nos dirigeants ne peuvent que nous mentir effrontément pour conserver leurs places, le président grec n’a pas craint de dire qu’il protégerait les banques “avec les blindés” !
Il serait bon de demander à ces “dirigeants” pourquoi lorsque en 2008 les banques étaient au tapis, ils n’ont pas saisi l’occasion - inespérée - qui leur était offerte depuis Reagan et Thatcher pour prendre les mesures nécessaires pour réaffirmer leur pouvoir (allo ? J’avais cru entendre Sarko ?). Alors ce qui devait arriver arriva, les banques n’ont jamais, et de très loin, été aussi puissantes qu’aujourd’hui, remercions donc la grande prêtresse, Blythe Masters, membre de l’équipe de traders de J.P.Morgan d’avoir inventer les C.D.S !
On peut s’attendre à une inflation en France de l’ordre de 20/30 % pour la fin de l’année et les banques vont demander de privatiser tout ce qui est possible !
Evidemment, au vu des médias, on peut penser (sans délirer !) que la C.I.A. n’est pas inactive dans l’entreprise d’intoxication, les U.S.A. sont beaucoup plus “endettés” que la Grèce ! et sans leurs bienveillantes agences de notations ils seraient depuis un moment en “banque-route” ! Des états sont déjà en faillite, la Poste annonce qu’elle ne peut plus cotiser les retraites des fonctionnaires depuis ce mois-ci ; dans la ville texane d’Alto, les policiers sont au chômage pour six mois, on ne peut plus les payer, le shérif a donné comme consignes (sans rire !) de bien fermer ses portes à double tour ! Le compte à rebours est commencé, le dollar ne vaut VRAIMENT plus rien depuis que les asiatiques achètent leur pétrole en huans, il importe donc que la zone euro tombe avant les U.S.

B. C. N. U. : formule de la série “le prisonnier”, en français : Bonjour chez vous !

Voici un petit mémo :

http://www.claudereichman.com/articles/martoiamareenoire.htm

Et bien qu’un peu exalté (selon moi) suivez Pierre Jovanovic sur son blog, car il cite toutes ses sources.

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La manipulation des masses, voie d'asservissement

Message  Laposse le Sam 16 Juin 2012, 18:27

Grande question existentielle : les foules sont-elles manipulées par des prédateurs dominants cyniques, ou bien se complaisent-elles volontairement dans l'auto-aveuglement confortable ?

avatar
Laposse

Nombre de messages : 242
Age : 47
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La manipulation des masses, voie d'asservissement

Message  Henri Schersch le Lun 25 Nov 2013, 12:49

Aldous Huxley, en 1931, avait déjà prévu la manipulation des masses dans "Le Meilleur des Mondes". En se basant sur son texte, @ Günther Anders écrivit en 1956, dans "L'Obsolescence de l'Homme", le texte ci-dessous. Cet extrait a certes déjà été posté par Christian Hersey dans le sujet CheminCroisé La contre-initiation : embrigadement et assimilation au sein du troupeau, mais que je replace aussi dans ce fil-ci, tellement il y est également pertinent.
Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées.

Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser.

On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.

Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur. L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu.

Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutienne devront ensuite être traités comme tels. On observe cependant, qu’il est très facile de corrompre un individu subversif : il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir.
avatar
Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 47
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La manipulation des masses, voie d'asservissement

Message  VillaChicoubis le Lun 25 Nov 2013, 19:25

En tout domaine de ce qui se passe sur terre, y compris celui de la manipulation des masses, l'erreur de l'homme est de croire que c'est l'homme qui gouverne...

La manipulation de masse, surtout une masse mondiale, n'est pas un pouvoir qui s'exerce depuis la terre...

Je serais bien tentée de vous lancer sur la piste du Protocole des Sages de Sion... Si tant est qu'on m'autorise à m'exprimer sur ce texte des plus sulfureux... Car je sais que lorsqu'on entre dans certaines arcanes occultes, c'est la levée de boucliers assurée, tant il est certain que les lois occultes sont très loin des représentations que s'en font les hommes (dixit Eliphas Lévi).

Je précise que lorsque je lis le Protocole des Sages de Sion, je le lis comme une "initiée" et non pas une conspirationniste, et que dès lors, dans ce texte, je ne vois pas un brûlot politique, mais l'écrit d'un connecté (très instruit de sciences politiques et de droit) qui s'entretient de Politique avec le Céleste comme aurait pu le faire autrefois Platon.

La lecture comprise de ce texte n'est pas un bréviaire de la haine, mais le rappel à la sagesse primaire dont on doit faire usage quand on commence à manier des termes comme LIBERTE, EGALITE ou FRATERNITE.

Dans les derniers chapitres du CheminCroisé Dernier Sceau, j'évoque le Créateur comme un Auteur, quelqu'un qui "écrit" des scénarios, des livres interactifs à travers lesquels Il se révèle. Et j'aborde l'idée qu'il pourrait bien parfois se mettre à la place des hommes dans leur tête pour écrire, quand il ne leur demande pas carrément de le faire sous sa dictée. Ainsi, nous avons sur terre des textes qui, bien qu'écrits de main d'homme, sont l'expression de la voix vivante du Créateur. Aussi impossible que cela puisse paraître, eh bien c'est possible, car si l'homme est limité, l'Auteur, lui, ne l'est pas...

Et il se trouve que, pour partie, le Protocole des Sages de Sion et la vision d'avenir qu'il propose pour nos sociétés actuelles, tient davantage d'une prophétie mal comprise et mal interprétée que d'un livret de propagande raciste.

Dans ce contexte, si vous êtes d'accord pour affronter certains commerces divins sans exploser sous le poids de l'inacceptable et vous battre entre vous comme des chiffonniers en m'arrosant au passage de quelques crises de nerfs, je peux vous inviter à aller le lire là :

Puis ensuite à le relire avec vous en utilisant les clefs occultes du décryptage...

Mais je vous le dis : il faudra rester calme, garder en soi "l'esprit sain",  le "bon esprit". Je ne supporte pas les intempérances face à la Shékinah, et la Shékinah encore moins...

Très heureux
avatar
VillaChicoubis

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La manipulation des masses, voie d'asservissement

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum