La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Message  Calcédoine le Ven 29 Juil 2011, 07:29

Bonjour.

Dans ce post concernant CheminCroisé Melencolia I (Albrecht Dürer), Charly Alverda note l'importance de la double spirale qu'on y retrouve, semblable à celle régulièrement présente dans les jeux de tarots au niveau du Deux de Deniers, mais aussi du Roi d'Epées :



Les cartiers tels que Dodal (1701) ont décliné la spirale sur le trône du Roy d’espée, c’est la production de la nature symbolisée par une plante ; de plus le Deux de Deniers du Tarot est la double spirale génératrice de vie par excellence, y alternent les motifs quaternaires et des arabesques et des deux extrémités sortent des feuilles et/ou des boutons de fleurs.
Le Deux de Deniers est généralement la carte où le cartier, ou l'imprimeur, inscrivait sa "marque de fabrique".

Calcédoine
Admin

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Message  Bertrand le Ven 29 Juil 2011, 11:43

Bonjour,

Pour commencer je me permets de proposer un Deux de Denier de Conver en "version originale" (quoi qu'un peu dégradé car tiré tardivement), tant la @ coloration industrielle introduite à Marseille par JB Camoin a perturbé cette série en particulier, confusion hélas reprise par Marteau comme l'illustration ci-dessus en témoigne.


Effectivement on retrouve les spirales sur les Rois d'Épées, en particulier comme relevé par Charly, bien signée sur le Conver par ces deux lignes verticales sur la ligne de la spirale ( |-| ) :


chez Chosson itou :


JF Tourcaty même combat :


moins précis peut-être chez Joseph Feautrier mais cohérent avec le trait du graveur :


on peut voir aussi le Deux de Deniers de ce dernier :


Dans les Tarots de Marseille au sens propre, cette spirale qui répond au Deux de Deniers sur le trône/tombe du Roi d'Épées est vraiment une constante importante.

Dans les Tarots antérieurs, pas "de Marseille" au sens géographique, on a plus de variation sur ce détail comme sur d'autres :
Chez Noblet (version JC Flornoy) l'on fleurit à profusion mais sans signature particulière


Chez Dodal, plus modéré, pas de double barre non plus :


Pas de |-| avant les Marseillais, est-ce à dire que ceux-ci avaient plus de "profondeur" ou plus de message à faire passer ? Je ne le pense pas, et là aussi je me range à l'opinion de Charly, c'est à dire que dans la tradition Marseillaise il y a une façon graphique d'insister, d'appuyer les sens par un "redoublement" (dixit C.A) ou une multiplication des signatures, ce qui explique cette unité et cette constance dans la (re)présentation ; c'est un souci que n'avaient pas leurs prédécesseurs qui avaient du coup plus de liberté dans l'expression.

On pourra également regarder le Roi d'Épées de Vieville, si quelqu'un peut le poster également, et noter ce qui y remplace la spirale.

J'insiste dans ce message sur les Rois alors qu'on partait sur les Deux de Deniers pour une raison simple : on peut aborder les Tarots par n'importe quelle carte - si c'est un livre il n'a pas de reliure (ce qui ne l'empêche pas d'être relié) ni numéroté (contrairement à ce qu'Etteilla a pu croire) il est donc tout à fait approprié de commence sur n'importe quelle page ; cependant une carte mène nécessairement à d'autres comme Calcédoine l'a relevé dès le premier message de ce fil.

Bertrand

Bertrand

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Message  Calcédoine le Sam 30 Juil 2011, 11:04

Bonjour,

Je reste un peu sur ma faim au sujet de cette "double spirale de vie", qui n'est d'ailleurs parfois que simple et non double sur les quelques exemples présentés ici plus haut (Roi d'Epées). De nos jours, la "double spirale de vie" évoque assez naturellement l'enroulement hélicoïdal des deux chaînes moléculaires qui constituent l'ADN; cette explication ne devait pas avoir de sens aux époques de réalisation des jeux de tarots.

Alors, pourquoi "double spirale" ?
Quelle différence entre spirale simple et spirale double ?
Est-il certain que ce symbole spiralé représente la vie ?

Je tiens à porter à vottre attention que la double spirale, telle qu'on la retrouve sur le Deux de Deniers, fait également débat sur un thème historique lié à l'Allobrogie. Ce n'est peut-être pas sans rapport avec l'origine de cette tradition des maîtres cartiers. Les @ Allobroges sont un Peuple gaulois situé entre l'Isère, le Rhône et les Alpes. Ils passaient dans l'Antiquité pour de grands guerriers. Leur zone de répartition était celle-ci :
Pour repérer aisément les lieux, voyez, tout au nord (en haut) Lausanne (Losanna), au bord du Lac Léman qui forme l'actuelle frontière entre la Suisse et la France, Genève à son extrémité ouest, Lyon (Lugdunum) très à l'ouest de la carte, et Valence (Valentia), plus au sud, sur le Rhône, en direction de Marseille.

A l'époque romaine, la navigabilité du Rhône permettait déjà des échanges commerciaux importants entre l'Allobrogie et la Méditerranée. Là où il y a débat, c'est au niveau du symbole de l'hippocampe qui est aujourd'hui associé aux Allobroges. Les traces historiques sont minces. Comment ce petit poisson de mer pourrait-il représenter une tribu vivant dans une zone où cet animal est absent ?

Il se fait que des archéologues ont découvert des pièces de monnaies (des deniers), typiques d'Allobrogie mais acceptées par les commerçants romains, représentant une double spirale sur une face, et un hippocampe sur l'autre :
La double spirale a alors été associée à une représentation stylisée de l'hippocampe, et, au départ de cette interprétation des images figurant sur ces deniers, les historiens ont fait de l'hippocampe le symbole représentatif des Allobroges, et de la "double spirale"... le symbole de ce symbole !

Pourtant, si la présence de la double spirale sur les antiques deniers retrouvés est incontestable, son assimilation à l'hippocampe est sujette à caution. Outre l'absence d'hippocampes dans le Rhône, la posture naturelle de l'hippocampe est très rarement en S. Certes, son corps est vertical et sa tête inclinée vers son ventre forme une spirale, et sa queue se tord également en spirale, mais généralement vers l'avant, pas vers l'arrière !

. . .
Donc, cette spirale – qui préfigure celle qu'on retrouve sur le Deux de Deniers – doit vraisemblablement symboliser quelque chose d'autre que l'hypothétique hippocampe, quelque chose d'important aux yeux des Allobroges, et cette symbolique devait tout naturellement être connue à Massalia (Marseille), point de passage obligé des échanges commerciaux avec le reste de l'Empire romain, et actuelle ville emblématique du tarot.

Calcédoine
Admin

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Message  Bertrand le Sam 30 Juil 2011, 15:15

Bonjour,

Je vais botter en touche une fois de plus, désolé, pour ce point :
Calcédoine a écrit:et cette symbolique devait tout naturellement être connue à Massalia (Marseille), point de passage obligé des échanges commerciaux avec le reste de l'Empire romain, et actuelle ville emblématique du tarot.
L'association du Tarot avec Marseille est tardive ! Outre que le nom "tarot de Marseille" n'apparaît qu'à la fin du XIXe avec Romain Merlin, le décompte des cartiers au cours des siècles le prouve également, et le Tarot a été introduit en France ailleurs qu'à Marseille : quand cette double spirale du Deux de Deniers arrive à Marseille (probablement pas avant le XVIIe siècle) avec les Tarots, les Allobroges et Massalia sont oubliés depuis un moment !
Du coup, et pour revenir plus à la question posée ci-dessus, s'il est fort possible que la double spirale de ces anciennes pièces et nos Deux de Deniers aient quelque rapport entres elles ou une "prima causa" commune en profondeur, je ne vois pas vraiment par quel biais on pourrait y trouver un héritage ou une filiation - qui ne sont pas du tout indispensables pour remarquer des similarités intéressantes, à moins de vouloir faire un livre sur "les tarots, un héritage allobrogique", mais avec Marie Madeleine, les Cathares, les Templiers, les E.Ts, etc... le marché est un peu saturé !

Bertrand

Bertrand

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Message  Charly Alverda le Sam 30 Juil 2011, 16:38

Bonjour,

Au sujet de cette double spirale je ne saurais mieux dire que l’auteur de cet excellent site :

@ http://users.skynet.be/lotus/spiral/spiral0-fr.htm

La présence de la double spirale est déclinée plusieurs fois dans le Tarot si j’en crois Vieville et sa “Dame” qui tient d’une main la hampe d’un caducée et fixe du regard une banderole serpentiforme double. La double spirale naît de la scission de l’unité, c’est pourquoi il n’y a pas de chiffre 1 dans les séries, il y a des AS mot qui autrefois s’écrivait AZ (A-Z), toute vie issue du Verbe prononcé commence avec le binaire, la dualité et comme l’a montré Bertrand certains Rois d’Epée présentent deux traits sur la spirale unitaire. Le Deux de Coupe apparaît comme terminaison de la double spirale du caducée et les quatre éléments ne pouvant être séparés si vous placez les quatre 2 les uns au-dessus des autres, le caducée apparaît.
Les Rois de Bâton et d’Epée du Vieville portent sur leur cuirasse une double spirale et le curieux sceptre du Roi d’Epée (souvent une règle dans différents jeux) est transformé en une longue dague dont le fourreau représente la double spirale.

Quant aux Allobroges j’en déduirais que ce peuple venait des rives de la Méditerranée où l’hippocampe vit en eaux peu profondes (il y en a encore dans l’étang de Tau) et qu’ils avaient fait de ce “cheval de mer” un symbole de vie ?

Cordialement,

C..a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Message  Calcédoine le Mar 02 Aoû 2011, 22:24

Bonjour,
Et merci à Logos pour sa trouvaille, injectée par lui dans le fil CheminCroisé Ohé du tarot :



Cette belle oeuvre d'art, datée de MMXI (2011) quoique présentant un look ancien, reproduit avec talent le style esthétique d'une époque révolue. En espérant qu'il s'agisse bien de l'emballage d'un jeu de tarots et non d'une motte de beurre !
(J'écris ça non pas par conviction, mais pour devancer une éventuelle réaction sarcastique de Laposse !)

Pourtant, ce qui a attiré mon attention, c'est essentiellement le volet de fermeture du paquet.
Outre le nom de l'éditeur, Saint-Guillain, la seule décoration n'est rien d'autre que la spirale doublement barrée, précisément mise en valeur dans les posts ci-dessus par Charly et Bertrand au niveau du siège sur lequel est assis le Roi d'épée (en particulier dans les jeux réalisés par Conver et Chosson) :



N'est-ce pas là un signe qu'en 2011 encore, certains éditeurs considèrent ce symbole non pas comme un élément décoratif anodin, mais bien comme un élément essentiel ?

Calcédoine
Admin

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Message  Bertrand le Mar 02 Aoû 2011, 23:43

Bonsoir,

Merci beaucoup Calcédoine, pour ce commentaire élogieux car l'éditeur en question est tout simplement votre serviteur... qui - flatté - a néanmoins préféré se faire discret dans le fil lancé par Logos, notamment parce que l'enjeu de cette modeste réalisation est justement de parler de Tarots sans faire trop de mots.

Il s'agit bien de l'emballage des cartes, mais si on le double d'aluminium on peut y caser au bas mot 75 grammes de beurre (non fournis)

Bertrand

Bertrand

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Message  Calcédoine le Mer 03 Aoû 2011, 17:16

Bonjour Bertrand.

Désolé d'avoir involontairement éventé ce petit secret, par ignorance.
Cependant, cette révélation n'est pas sans implications, car alors, la mise en avant de cette spirale, par toi, sur notre forum, et la présence de cette même spirale sur l'emballage du jeu n'est pas une coïncidence, puisqu'une seule source est à l'origine des deux informations.

D'où ma question : l'emballage du jeu de tarot visible sur la photo fournie par Logos est-il une oeuvre originale actuelle, ou la reproduction à l'identique (hors l'année) d'une oeuvre bien plus ancienne ?

Calcédoine
Admin

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Message  Bertrand le Mer 03 Aoû 2011, 19:31

Bonsoir Calcédoine,

Pas de souci, je n'ai rien contre la discrétion mais je n'ai pas le souhait d'avancer masqué !
C'était plus pour ne pas "polluer" ou parasiter le travail par mes élucubrations que je restais dans la réserve.

Pour répondre à la question : l'enveloppe est bien une composition originale.

Bertrand

Bertrand

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Message  Logos le Sam 05 Nov 2011, 09:03

Bonjour

Je me permets de copier un petit texte de Charly trouvé sur la toile :

En 1640, on utilisait en "doulce France " depuis 150 ans, les termes de Mat et Bagat, pour désigner ce que la tradition tardive de Convers appelait " Bateleur " et " Mat " pour franciser les vocables italiens de " Bagatto " et " Mattéo ". On a toutes les preuves (les textes) maintenant, d'une tradition hermétique Européenne véhiculée par les confréries, dont chaque maître-cartier évidemment (son chef-d'oeuvre) exprimait son angle particulier d'approche. Je suis évidemment séduit, qu'en plus , on voit (d'une certaine façon), les lettres G et H qui font 7 et 8, mais ce aui apparait immédiatement c'est le symbole de vie H (les 2 arbres " le Pendu " réunifiés) GREFFÉ avec la spirale (de vie) qui saute littéralement aux yeux de tout hermétiste. Le bébé n'a jamais été abandonné sur les marches du monastère ! Il s'est simplement adapté géographiquement (donc culturellement) pour véhiculer l'antique savoir des constructeurs. Lisez à quelle souce puisaitent-ils au XV é siècle et bien avant (mais là nous n'avons pas de preuves ÉCRITES). Ils disent que cette tradition remonte à Hermés où à Moïse où mëme Adam à juste titre. Elle est née le jour où un être humain à réfléchi que ce qui tombait sous ses sens devait-être ANALOGUE à ce qu'il pressentait EN HAUT. Ce qui est la seule façon de dire que hors de la matrice de l'espace et du temps, il n'y a qu'un cercle dont le centre est partout et la circonférence nulle part et où il n'y a ni haut, ni bas ! Mais dés que l'on pense apparait ce haut et ce bas "pour accomplir le miracle d'une seule chose ". Et en bas apparait la table d'un bateleur (une BAGATelle vraiment). Cette table est un "carré long " dans le langage des constructeurs qui ne construisent en vérité que le temple intérieur et cette table (d'émeraude) est constituée des 4 triangles des éléments (la pyramide en 3 D) et ne repose que sur 3 pieds (le trépied alchimique). La table est constituée de 4 X 14 cartes soutenues par 3 X 7 cartes. Toute initiation commence par le dépouillement du " moi " qui entraîne inévitablement une " mort " à ce plan, et cette mort passe par un instrument de supplice traditionnellement représenté par le poteau, la croix, la meule ou le pressoir. Les maîtres cartiers ont choisi en 12 é " triomphe " un Pendu pour signifier que pour passer dans le 13 nécessaire il fallait prendre conscience que ce qui était en bas était COMME ce qui était en haut et la somme des nombres de 1 à 12 fait 78.
@ www.regnabit.com, 14/09/2000
Au sujet du "carré long" que je ne connaissais pas, je trouve par exemple cette description concise :

"La Géométrie nous enseigne en effet comment passer du carré, connaissance secrète de la matière, au carré long, tracé régulateur du plan de la loge."

Autre part : "Le carré long est donc un objet de dimensions infinies qui embrasse symboliquement l'univers dans son ensemble"
Ce qui m'évoque un commentaire de Trojani (in "Uranie" du Tarot de Mantegna je crois) à propos du vase "aux dimensions du système solaire"

Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Message  VillaChicoubis le Mer 22 Fév 2012, 14:14

Dans le débat qui réunit des experts du tarot comme vous tous, je vais sans doute avoir l’air d’un chien qui débarque dans un jeu de quilles… Et Monsieur ALVERDA qui me connaît déjà un peu ne s’étonnera guère que dès le 2ème post sur ce forum, je parle déjà de chiens…

Mais voilà, comme rappelé en tête de ce site par les administrateurs, les voies qui mènent à la sagesse sont diverses ; je rajouterai qu’elles sont également impénétrables, au point que parfois pour guider un aveugle le céleste destin n’a rien trouvé de mieux que de lui envoyer le chien justement ….

En quoi le chien peut il être utile à l’école des symboles, dont ceux du tarots ?

Tout simplement car le système cognitif du chien, au lieu d’associer un mot = une idée, en l’absence de langage verbal associe Une forme, une image = Une idée…

Et un symbole c’est justement cela : Une forme une image = une idée.

Et souvent une idée complexe à laquelle les mots ne suffisent pas pour la décrire… D’où le tracé d’un symbole au lieu d’un long discours incompréhensible.

Vous serez sans doute surpris d’apprendre que je ne tire pas mon instruction du tarot des livres, mais de la pratique des plans d’ascension des âmes que j’utilise pour diagnostiquer le nephesh animal… On peut l’utiliser aussi sur l’homme pour évaluer le degré d’ascension de la pneumatique de son âme à travers nephesh rouah neshamah.

Je suis de la même école que Postel, Lévi, et Vaillant : La Torah, ce grand livre des âmes, se lit avec le tarot qui en est le plan.

Et toute cette envergure des choses devait être connue de ceux qui ont frappé les tarots tels qu’ils nous sont parvenus, il suffit d’examiner justement ce 8 qui s’enlace entre 2 deniers et cette simple « virgule » accompagnant le Roi d’Epée.

Car là n’est pas la spirale dans la logique du plan d’âme, la spirale se forme par le déroulement logique des pièces qui vont monter "en escargot" vers les arcanes majeurs quand on déroule le plan de l’âme car 32 sont les chemins qui mènent à la sagesse : 10 chiffres et 22 lettres (Voir sepher yetsirah)

Et le plan de l’âme d’un homme (comme celui d’un chien, mais également de tout ce qui vit) se déroule ainsi :

Une âme a 04 désirs moteurs qu’elle va manifester les uns après les autres, au fur et à mesure de leur assouvissement :
- Son premier désir sera celui de l’énergie et par voie de conséquence celui de la nourriture : Il s’agit pour elle de boire à la COUPE.
- Rassasiée, elle va se sentir forte, va vouloir croître et prendre de la puissance, et dès lors manier l’EPEE
- Si elle sait reposer l’épée à temps et à sa place, elle pourra trouver en échange la connaissance, ce BATON si précieux qui sert à faire le chemin
- Et c’est alors qu’elle pourra marcher vers le soleil et toucher sa récompense qui est le DENIER.

Le denier arrive en dernier, d’où que, même Roi, celui qui ne porte qu’une épée sera toujours en-dessous de celui qui porte 02 deniers. Car celui qui ne porte que 2 deniers, bien que pauvre dans sa poche, a franchi toute les étapes précédentes : il a goûté toutes les nourritures, manié toutes les puissances, et éclusé déjà quelques belles connaissances.

Arrivé en Roi de denier, la spire va continuer à travers les 22 arcanes, les 22 prérogatives du sage accompli.

Mais concernant le 2 de deniers, c’est à Hod qu’il est fait référence. La 8ème séphirah. Qu’on connaît sous la forme d’un lemniscate. Le symbole vital. Un huit comme celui qui s’enlace entre 2 deniers sur cette carte.

Et si les cartiers ont frappé cette carte du chiffre 8 c’est qu’une âme qui posséde deux deniers va commencer à éprouver une étrange vibration…

Le vibrato du 8 vital se compose de deux mouvements dans le sens de la dispersion, et d’un retour pour chacun à un point de synthèse.

La virgule du Roi d’épée ne constitue que 25 à 30 % du chemin complet à faire.

Donc voilà ce que je pourrais rajouter à la conversation d’après mes propres recherches.

Bien à vous tous.

VillaChicoubis

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Message  Garfield le Mer 22 Fév 2012, 17:25

Merci pour cet éclairage, VillaChicoubis. Il me déroute un peu dans les références hébraïques, parce qu'elles ne font malheureusement pas partie de ma culture, à l'exception de quelques bribes. Par contre, je perçois bien ton développement lorsque tu envisages "Une forme (une image) = Une idée". C'est également ainsi que je perçois le concept de symbole. Parfois, j'utilise aussi le mot "concept", ou bien "archétype" (en référence à C.G.Jung). J'ai lu que l'alphabet hébreu était constitué d'images-symboles-concepts (les lettres, le dessin des lettres) riches en significations avant même de constituer des mots, de même que les cartes du tarot sont à voir comme des images-symboles-concepts, riches en significations avant même de servir à un jeu, quel qu'il soit.

Garfield

Nombre de messages : 176
Age : 35
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Message  VillaChicoubis le Jeu 23 Fév 2012, 00:20

Il est assez étrange comme expérience de se retrouver avec le chat Garfield à discuter du tarot... Personne ne me croira quand je vais le raconter...

Choqué !

Cela dit je te confirme mon cher Garfield que l'alphabet hébreu est en effet en forme d'idéogramme, à l'intérieur duquel chaque lettre a son sens. Et ce qui est le plus curieux quand on s'y intéresse c'est de constater que ces lettres, chacune dans leur valeur, renvoient à la symbolique des arcanes majeures.

C'est pour ce motif qu'Eliphas Lévi a tracé son plan du dogme et rituel de Haute Magie suivant ces 22 lettres hébraïques, et que régulièrement à chaque chapitre il évoque l'arcane qui va de pair.

Pour tout dire le langage hébreu comporte un double langage car en plus d'être un langage servant à s'exprimer comme à l'ordinaire, c'est aussi un langage des oiseaux qui a conservé toute sa verve, autrement dit une façon de s'exprimer très spirituelle qu'on attribue à la façon de s'exprimer des anges...

On occulte souvent cette donnée quand on étudie l'ésotérisme de nos jours, mais il y a eu un temps où la kabbale était une référence commune aux adeptes du grand œuvre. Celui-ci ne pouvait être approché sans étude préalable de la kabbale. C'est par elle que les chevaliers templiers ont trouvé inspiration et c'est son étude qui les a conduits en Orient aux premières époques.

Qu'est ce que la Kabbale en fait ? C'est l'étude de l'âme et de la structure des mondes spirituels dans laquelle elle évolue. Donc il n'est pas étonnant de retrouver la Kabbale dans le tarot qui outre d'être un oracle, était surtout un outil pour tracer des plans d'ascension des âmes. Et si la Kabbale n'est guère appréciée de l'église catholique, c'est qu'elle nous ouvre une autre lecture de la bible que celle qui permit la pratique des indulgences, ou qui légitima celle de l'évangélisation forcée. Motif du pourquoi Eliphas Lévi nous suggère à plusieurs reprises, et ce dès l'introduction de son manuel, de lire l'apocalypse avec le tarot en renfort.

En fait cette préoccupation autour de l'âme, de sa nature, de son fonctionnement est la clef de voûte de bien des arts et traités occultes. Elle est la toile de fond de toutes les religions ainsi que l'inspiratrice de nombreux contes et légendes... Jusque dans les jeux dits de société comme les échecs, le jeu de l'oie ou... le tarot.

Pour faire au plus simple et afin de bien ouvrir les voies de compréhension de tout cela, je te dirais pour l'instant que le grand œuvre c'est le graal. Le graal est une COUPE de vérité à laquelle l'esprit qui boit se nourrit et grandit en puissance, au point de devenir une épée... Cette COUPE de vérité est donc une nourriture... Mais une nourriture qui ne se trouve pas sur terre avec uniquement le corps et l'esprit assemblés. Il faut pour boire cette coupe activer l'intervention de son âme, de cette partie qui nous appartient dans l'invisible des 05 sens. Et derrière chaque formule, chaque rituel, se cachent les secrets de l'activation de l'âme.

Que produit cette activation ? Elle produit l'ascension de l'âme en pneumatique à travers les trois mondes (nephesh rouah neshamah = matériel spirituel divin = corps esprit âme) qu'on trace avec un compas, via une échelle de 04 désirs (COUPE EPEE BATON DENIER expliqués ci-dessus) qu'on trace avec une équerre.

Le compas et l'équerre chers à certains ordres trouvent ici explication qu'ils ne servaient pas qu'à tracer des plans d'élévation des cathédrales, mais aussi d'autres plans d'élévation. Car les voyageurs de la COUPE, les buveurs de graal pour ne pas perdre leur âme dans les voies du schéol, ont toujours eu tendance à se cadrer l'esprit d'un dogme symbolique, et donc à suivre leurs ascensions via ce dogme contenu entre autre dans le tarot. De nombreuses initiations ont trait à la transmission de ce dogme, considéré comme le grand secret des initiés, jusqu'à ce qu'Eliphas Lévi le développe à sa manière en le revoilant comme toujours car il redoutait comme la peste la malédiction qui plane sur les initiateurs....

Pour faire encore plus simple, on dira donc que ceux qui nous ont précédés croyaient en une expérience ultime de la pensée, une apocalypse, une révélation, une vision produite en raison d'une alchimie de l'âme qu'on pouvait provoquer... Et cette expérience était grandement recherchée en raison des vertus qu'on lui attribuait. Le fait de boire le graal permettrait en effet quelques miracles comme celui de faire trempette dans la fontaine de jouvence, d'avoir la science infuse, d'avoir le secret du passé du présent et du futur, et autres guérison/réparation de ce type, dont la synthèse forme un ensemble de 22 pouvoirs magiques. Et pour être sûr qu'on suivait la bonne route pour arriver là, on surveillait son âme en utilisant les lames du tarot et les plans des mondes spirituels qu'elles permettent de tracer... De manière symbolique on guettait de franchir le cap du 2 de denier... puisque s'agissant sans doute de l'expérience de pensée la plus ultime que puisse réaliser l'être humain, c'est une expérience difficile à décrire via de simples mots, dont certains n'existent même pas pour désigner ce qu'il convient et rendre compte parfaitement de ce qu'est le graal.

Bien à toi Hello

VillaChicoubis

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spirale dans le tarot (2 de deniers, roi d'épées)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 00:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum