Jiddu Krishnamurti‏

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jiddu Krishnamurti‏

Message  FreedomForKingKong le Lun 26 Sep 2011, 11:56


Jiddu Krishnamurti, né à Mandanapalle (Andhra Pradesh) le 11 mai 1895 et décédé à Ojai, (Californie), le 17 février 1986, est un philosophe et promoteur d'une éducation alternative d'origine indienne. Apparue au sein de la théosophie et de la contreculture des années 1960, sa pensée exerça une influence notable sur des auteurs et des personnalités de différentes disciplines.

D'abord présenté dès son adolescence par la société théosophique de l'époque comme un messie potentiel, il a opéré un revirement un peu plus tard pour développer une thèse radicalement opposée, reposant principalement sur l'idée qu'une transformation de l'humain ne peut se faire qu'en se libérant de toute autorité. Sa conviction était qu'un tel changement devait passer par une transformation de ce qu'il appelait le « vieux cerveau conditionné de l'homme » (« mutation de la psyché ») afin d'accéder à une liberté que ni les religions, ni l'athéisme, ni les idéologies politiques ne seraient capables de produire, puisque, selon lui, elles ne font que perpétuer les conditionnements.

La pensée de Krishnamurti est, selon lui, résumée dans son texte de 1980 « Le cœur des enseignements ». Il se fonde sur sa citation de 1929, selon la quelle « La Vérité est un pays sans chemins ». L'acquisition de cette « vérité » (qu'il appelait aussi « l'art de voir »)ne peut, selon lui, se faire au travers d'aucune organisation, aucun crédo, aucun dogme, prêtre ou rituel, ni aucune philosophie ou technique psychologique. Elle serait mieux connue par le miroir des relations et l'observation du contenu de son propre esprit. Les images, les symboles, les idées, les croyances seraient toutes des obstacles et la cause des difficultés humaines. La perception de la vie serait conditionnée par les concepts enracinés dans l'esprit. L'individu ne serait ainsi que le produit superficiel d'une culture. À partir de ce constat, une liberté peut être entrevue dans l'observation attentive de son propre manque de liberté. La connaissance du mouvement de ses propres pensées révèle l'esclavage au passé, la division entre le penseur et sa propre pensée, l'observateur et l'objet d'observation, l'expérimentateur et son expérience. Quand cette division se résorbe, l'observation « pure », libérée du temps et des conditionnements provoquerait une mutation radicale de l'esprit54. Bien que sujet britannique par sa naissance dans la période où l'Inde était sous administration britannique, puis résident américain (un visa qu'il devait renouveler pour demeurer à Ojai), il se disait libre de toute nationalité (comme de toute culture ou religion) parce que, selon lui, l'attachement à la nationalité provoque la séparation qui est à son tour à l'origine des conflits.

Source Wikipedia

«Range le livre, la description, la tradition, l'autorité, et prend la route pour découvrir toi-même.»

Il a écrit de nombreux ouvrages, pour l'instant ceux que j'ai lu sont "Se libérer du connu", "la première et dernière liberté" et "Commentaire sur la vie".
Sa vision de la religion m' a fait poser ses livres depuis quelques temps, histoire de prendre un peu de recul, j'y reviendrai sûrement.
Le lire me prenait du temps, deux trois chapitres maximum à la fois sinon les mots s'envolaient devant mes yeux sans plus aucune signification.
Peut-être que c'est une lecture moins passive que d'autres, pour moi, nécessitant une sorte de travail mental pour suivre.

Présentation de "La première et dernière liberté" :
[...]A chacun d'abord de faire la lumière en lui-même [...] Si l'on ne se comprend pas soi-même, on ne peut penser vrai. [...]

Présentation de "Se libérer du connu" :
[...] Chacun de nous doit prendre conscience qu'il est, à son insu, prisonnier de tout un réseau de dogmatisme et de conventions, "Se libérer du connu" c'est entreprendre la seule révolution qui vaille : sa libération intérieure.

La méditation :
"La méditation est un des arts majeurs dans la vie, peut-être «l'art suprême», et on ne peut l'apprendre de personne: c'est sa beauté. Il n'a pas de technique, donc pas d’autorité. Lorsque vous apprenez à vous connaître, observez-vous, observez la façon dont vous marchez, dont vous mangez, ce que vous dites, les commérages, la haine, la jalousie —être conscients de tout cela en vous, sans option, fait partie de la méditation. [...]"

Pour connaître la suite de ce texte : source site harmonie.kanak
avatar
FreedomForKingKong

Nombre de messages : 109
Age : 39
Date d'inscription : 21/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jiddu Krishnamurti‏

Message  FreedomForKingKong le Ven 26 Oct 2012, 16:11

Bonjour,




avatar
FreedomForKingKong

Nombre de messages : 109
Age : 39
Date d'inscription : 21/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum