L'eau, énigme de l'Univers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'eau, énigme de l'Univers

Message  Aube-Aurore le Mar 13 Déc 2011, 15:25

Bonjour à tous ! Ensoleillé

L'eau est une des plus grandes énigmes de l'Univers. La Science explique et ne comprend pas encore très bien les caractéristiques de ce liquide étrange, indispensable à la vie.

Jacques Collin, écrivain, conférencier et chercheur, a effectué des recherches sur l'eau. Il a écrit 2 ouvrages sur ce thème : L'Eau, le miracle oublié" et "L'Insoutenable Vérité de l'Eau" publiés aux éditions Guy Trédaniel.


...............

L'eau est une des plus grandes énigmes de l'Univers. La thèse d'avant-garde sur la mémoire de l'eau a mis à quia le petit monde scientifique.

Mais pour l'auteur, cette propriété n'est que le reflet de qualités plus prodigieuses. Jacques Collin décrit les caractéristiques de cette eau idéale dont notre organisme intoxiqué a besoin. Il révèle enfin ce qui a été caché à l'humanité depuis plus de quatre-vingts ans ; il pourrait s'agir là de la plus formidable découverte faite par l'humanité pour s'affranchir des énergies polluantes, épuisables et coûteuses dont les " lobbies " et les pouvoirs d'argent se servent pour asservir et aliéner l'homme.

L'auteur expose que l'eau a des qualités encore plus étonnantes, qui expliquent comment elle capte la vie et ses formes et rejoint le monde de la Conscience et de la Pensée. L'eau porte la mémoire cosmique de nos origines. L'eau de nos cellules extrait, enregistre et véhicule des informations quantiques provenant des mondes super-lumineux et alimente ainsi en énergie vitale toute notre matière vivante.

Il explique aussi comment a été occulté le fait que l'eau peut être utilisée comme combustible, et aussi pour tirer de l'univers éthérique les "énergies du vide" gratuites, illimitées et non polluantes. ( voir lien : @ http://www.b-harmony.com/savoir/eau/jacquescollin.htm )


L'eau est à la frontière entre monde physique et monde métaphysique. Jacques Collin dans son ouvrage "L'Insoutenable Vérité de l'Eau" nous fait des révélations qui nous rapprochent quelque peu de la vision des alchimistes, à savoir :
L'espace entre les atomes de matières n'est pas vide, mais est rempli d'une énergie à l'état potentiel appelée "Energie du Champ du vide", et dont la nature fait encore l'objet de discussions.
Sa concentration est extrêmement élevée. Cette énergie est à peine perceptible, à moins de la faire interagir avec des champs électromagnétiques ou de la matière. Alors, elle déclenche des forces considérables qui peuvent être converties en forces électriques et mécaniques, et être utilisées à des fins pratiques.

… Selon elles [ les "nouvelles" physique et mécanique quantiques], nos corps seraient une émanation d'une totalité invisible et infinie qui se caractériserait par un ordre parfait. On donne à cette théorie virtuelle différents noms : énergie virtuelle, aénergie, énergie libre, énergie du vide, charges d'espaces, éther…
Il faut savoir qu'un certain monde scientifique, très restreint, travaille en secret dans le but de comprendre que la matière est simplement de la condensation d'un substrat énergétique universel et subtil, en état virtuel, ou alors d'un vide, dans une autre matrice de temps et d'espace que celui de notre monde matériel, qui serait fait à l'état potentiel, de certaines formes et densité d'énergie. On appelle ceci "le point zéro de la physique".

… En essayant de trouver à travers le chaos de notre mental, un point de silence, nous retrouvons instantanément notre souveraineté et le monde intuitif de l'infinie Connaissance. Nous mesurons à quel point nous sommes ligotés par nos dépendances et notre passé, combien ils étouffent nos pulsions d'amour, les laissent à la porte de l'attente, et avec eux une multitude d'actions manquées.
Que de regrets, de dépits et d'amertume nous laissent la seule densité de la matière sans conscience, réduite à sa seule tyrannie.
Pourtant, cette matière n'est rien d'autre que de la lumière figée. La physique quantique l'a déjà démontré. Plus nous la fluidifions par notre corps de lumière, plus nous réalignons et nous réorganisons notre structure moléculaire dans le sens harmonieux, et plus cette élévation de fréquence dissout les ombres et les blocages émotionnels terrés dans les replis de nos structures mentales.
Mais aussi sur le site "Mythes et réalités", sous le titre "l'eau – interviews/videos de Jacques Collin par Lilou Macé", nous trouvons tout un développement sur l'électron :
La science ne comprendra rien de la vie (nous ne savons même pas fabriquer 1 cm d’herbe) tant qu’elle n’y intégrera pas son souffle, sa puissance, son intelligence et son énergie. Les électrons et les protons de notre corps et son support, l’eau, sont les portes communicantes avec ces mondes invisibles situés dans une matrice d’espace et de temps d’où viennent les forces de vie, leur perfection et leur harmonie.

L’électron est la particule magique qui assure l’interface entre notre univers dit physique (qui n’est qu’une simple image construite virtuellement par nos cinq sens) et ces mondes invisibles provenant de «l’outre-espace». Il n’appartient pas à notre univers. Il structure la cohérence de la vie dans la matière. C’est lui qui, par ses échanges et ses propriétés électromagnétiques, règle et régit la construction des systèmes atomique et moléculaire de toute la matière avec une perfection et une intelligence jamais mises en défaut.

Personne n’a vu d’électron, sinon ses traces. Il est à la fois onde et corpuscule (expériences des fentes de Young), il se dématérialise et se rematérialise en amplifiant le signal électronique (effet tunnel), il peut être intimement relié à d'autres électrons, il connaît immédiatement et instantanément la position et l’état d'un autre électron avec lequel il a été apparié, et échange de l'information avec celui-ci (expériences d’Alain Aspect en 1982).

De ceci il découle que, dans toutes ces expériences, nous avons la nette impression que l’électron sait qu’on l’observe. Il est doué de propriétés "cognitives" et il adaptera son comportement en fonction de l’observateur. La réalité observée est liée au point de vue adopté par l’observateur. Entre l’observateur et l’électron il semble exister un dialogue créatif qui transmute l’état électronique en une réalité déterminée par l’observateur. Jean Guitton écrivait : "C’est l’acte même d’observation et la prise de conscience qu’il entraîne qui, non seulement infléchissent la réalité, mais la déterminent." L’électron souligne avec éclat l’évidence d’une liaison intime entre l’esprit et la matière, étant entendu que c’est cette Conscience-Esprit qui détermine notre réalité. Il n’y a ni hasard ni fatalité. " ( Suite de l'article : @ http://www.mythesetrealites.org/crbst_57.html )
Voici une vidéo de Jacques Collin qui nous parle du message et du miracle de l'eau :


@ http://www.dailymotion.com/swf/xd4gl4_message-et-miracle-de-l-eau-jacques_lifestyle

Aube-Aurore

Nombre de messages : 238
Age : 36
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau, énigme de l'Univers

Message  loup le Mar 13 Déc 2011, 23:02

bj.; celui qui a le plus contribué à touver la "puissance" de l'eau et le receptacle qu'elle représente pour la vie, est Marcel Viollet, mort à 92 ans écrasé par une voiture. Il en paraissait 20 ans de moins. Voir son livre sur @ Le Secret des Patriarches.

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau, énigme de l'Univers

Message  Logos le Mer 14 Déc 2011, 13:52

Il y a aussi Viktor Schauberger (j'avais mis un topic) qui s'est intéressé aux vortex.
Louis Claude Vincent et la bioéléctronique
L'ingénieur allemand Roland Plocher qui a mis au point des matériaux informés très performants dans le traitement des eaux
Les plus connus : Benvéniste, Emoto

En passant, j'ai acheté un petit outil pour "dynamiser" l'eau : ça s'appelle Devajal ("eau pure" en sanskrit apparemment) et je me permets de la présenter puisque ça coûte dans la dizaine d'euros (et facile à fabriquer pour un bricoleur). Il permet de faire le joint entre 2 bouteilles (clepsydre), mais rien rien ne vaut une image :

@ http://www.admin-og.com/file_sottosezioni/reiki_new/Devajal.JPG



(sur le joint sont écrits des mots d'amour, ainsi que dessinées des figures géométriques proches des 5 solides de Platon... pour appliquer Emoto)



Voilà ça a le mérite d'émerveiller quand on dynamise l'eau !
(j'ai aussi réalisé un test en aveugle et l'eau dynamisée "goûte" en effet meilleur, plus "légère")


Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau, énigme de l'Univers

Message  Henri Schersch le Jeu 15 Déc 2011, 12:16

Bien content de trouver ici un fil dédié à l’eau car elle a encore bien des propriétés à nous apprendre !

Nous savons tous que l’eau est essentielle pour tous les organismes vivants connus. Elle se trouve en général dans son état liquide et possède à température ambiante des propriétés uniques : c’est notamment un solvant (solvant universel) efficace pour beaucoup de corps solides trouvés sur Terre.

72 % de la surface de la Terre est recouverte d’eau (97 % d’eau salée et 3 % d’eau douce dans différents réservoirs), essentiellement sous forme d’océans mais l’eau est aussi présente sous forme gazeuse (vapeur d’eau) notamment dans l’air (nuages), liquide et solide (glace).

Le corps humain est composé à 65 % d’eau pour un adulte, à 75 % chez les nourrissons et à 94 % chez les embryons de trois jours. Les animaux sont composés en moyenne de 60 % d'eau et les végétaux à 75 %. On retrouve néanmoins des extrêmes : la méduse (98 %) et la graine (10 %).

La formule chimique de l’eau pure est H2O. L’eau « courante » est une solution d'eau et de différents sels minéraux ou d'autres adjuvants. Pour cette raison, l’eau qu’on trouve sur Terre n’est pas un composé chimique pur. Les chimistes utilisent de l'eau distillée pour leurs solutions, cette eau étant pure à 99 %, il s'agit d'une solution aqueuse.

Par eau, on comprend souvent "liquide incolore constitué à majorité d'eau", et pas simplement l'eau pure. Suivant sa composition chimique qui induit son origine ou son usage, on précise :

- eau minérale, eau de Seltz, eau de source, eau de mer, eau douce, eau potable, eau de pluie, eau du robinet, eau de table, eau gazeuse, eau plate…

- Pour un usage plus ancien, on parle de l'eau-forte pour l’acide nitrique dilué, de l'eau régale pour un mélange d'acides qui dissout l'or, mais aussi l'eau-de-vie, de l'éthanol dilué d'eau potable.

- En chimie, on parle d'eau dure, eau distillée. eau lourde, @ eau super-lourde ou eau tritiée.
(Source et suite : @ http://fr.wikipedia.org/wiki/Eau )

Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 46
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau, énigme de l'Univers

Message  Aube-Aurore le Jeu 15 Déc 2011, 13:01

Bonjour à tous ! Ensoleillé

Jacques Collin poursuit sa quête sur l’eau et vient de publier, en octobre 2011, aux éditions Guy Trédaniel, son troisième ouvrage « L'eau-delà de l'eau : De l'autre côté du miroir de l'eau ».


4ème de couverture :

Après la publication des livres L'Eau le Miracle Oublié et L'Insoutenable Vérité de L'Eau, Jacques Collin poursuit sa quête vers l'ultime révélation de l'eau. En passant de l'autre côté du "miroir de l'eau", l'homme va découvrir de nouveaux univers avec lesquels il va retrouver l'essence et le sens de sa vie. La "reconquête" de ces nouvelles dimensions est, pour chacun, un chemin personnel et intime vers la totalité de son être.

A condition d'être à l'écoute de soi, il expose : comment l'intelligence de notre corps, de la vie et sa perfection peuvent nous amener à la certitude que le bonheur, la joie et l'amour sont les seules "fréquences" sur lesquelles la totalité de la Création fonctionne ; comment l'eau, à la frontière des mondes physique et métaphysique, va devenir l'énergie du futur et refonder la société civile.

Les nouvelles découvertes scientifiques sur les dimensions du temps démontrent qu'à chaque instant présent, nous sommes en communication avec notre futur et notre passé. Nous sommes des explorateurs du temps. Notre corps biologique, système énergétique et informationnel, n'est qu'un simple point de rencontre provisoire au présent entre notre passé vécu et notre futur projeté. L'homme est un extra-temporel. Libéré de la matière, il est amené à travers les temps de la Création à retrouver les lumières de son éternité et de son unité.


Amitiés. Fleur

Aube-Aurore

Nombre de messages : 238
Age : 36
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau, énigme de l'Univers

Message  Henri Schersch le Mer 11 Jan 2012, 16:07

@ Jacques Benveniste, cité ici plus haut par Logos, fut médecin et immunologiste. Il fut connu publiquement pour avoir publié en 1988 des travaux de recherche sur la mémoire de l'eau donnant naissance à une controverse qui a mené à son éviction de l'INSERM en 1995.

Voici une vidéo retraçant ses travaux sur la mémoire de l'eau, sa conception de la science et sa philosophie de vie :


@ http://www.dailymotion.com/swf/xlfqxc_jacques-benveniste-la-memoire-de-l-eau_tech

Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 46
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau, énigme de l'Univers

Message  Montaléchel le Ven 13 Jan 2012, 19:04

Bonjour Henri,

Voilà un bon petit film montrant la science telle que je l'aime, c'est-à-dire une science faite par des chercheurs méthodiques, qui observent les faits en acceptant d'éventuellement revoir le cadre théorique si celui-ci se montrait inadéquat, au lieu de tordre les données et fausser les résultats pour les faire rentrer de force dans le paradigme obligatoire.

Car il s'agit bien ici, à deux reprises, de paradigmes. Et j'estime excellent d'avoir posté cette histoire d'eau dans la section CheminCroisé Paradigmes, cosmologies, cosmogonies, car ce film concernant J. Benveniste nous met face à deux systèmes de pensée globaux.

D'abord, il y a le paradigme qui touche à la science elle-même. La plupart des gens considèrent la science comme une discipline objective, et voient les résultats publiés comme des certitudes acquises. Il devrait en être ainsi (dans un monde idéal), mais nous sommes loin du compte ! L'affaire de "la mémoire de l'eau", comme d'ailleurs aussi celle de "la CheminCroisé fusion froide" (voir la section CheminCroisé Découvertes), l'affaire du sang contaminé, Tchernobyl, Fukushima ou le scandale non encore éclaté relatif au dispendieux projet ITER à Cadarache, nous démontrent que l'objectivité et la probité tant escomptées des chercheurs s'inclinent volontiers face aux intérêts financiers des puissants. Face à ces appétits, chercheurs, décideurs politiques et journalistes sont mis au pas ou marginalisés, voire éliminés, au plus grand dam des populations. Et malheureusement, la science est considérée par trop de gens comme quelque chose de très compliqué, compréhensible seulement par quelques-uns, dont la parole fait foi. L'image d'objectivité qu'on associe à la science est trop souvent une façade qui masque une démarche fondamentalement religieuse : il faut bien croire ce que dit "la" science. Des gens comme feu CheminCroisé Jacques Benveniste (1935-2004) font honneur à la Science (avec un grand 'S'). D'où, fatalement, sa mise à l'écart (anathème), pour avoir accidentellement obtenu des résultats expérimentaux non conforme au dogme. Nous sommes donc là, typiquement, dans un contexte religieux où l'on retrouve tous les thèmes typiques du genre : foi, hiérarchie, dogmes, crédulité, icônes sacrées, collecte de fonds, etc.

L'autre paradigme, c'est celui mis en avant par les résultats des expériences de Benveniste, et qui montre – comme dit dans la vidéo – que la médecine a tort de trop focaliser sur l'aspect chimique des molécules, et pas assez sur les aspects informationnels inhérents à une structure moléculaire. Car que nous montre Benveniste lorsqu'il capture une signature électromagnétique d'un type de molécule d'un médicament, puis qu'il le convertit en fichier informatique, lequel est ensuite transmis par Internet à l'autre bout du monde, puis réémis là-bas pour y guérir un malade ? Il montre que ce n'est pas la molécule chimique en elle-même qui importe, mais le signal vibratoire qui émane d'elle. A l'origine, on pourrait penser que le signal et sa molécule d'origine sont indissociables, mais Benveniste a montré qu'on pouvait séparer les deux, et que l'effet thérapeutique pouvait survenir du signal seul, sans présence de la molécule initiale.

Ce qui change évidemment grandement la façon de percevoir le monde ! Ainsi, cette expérience pourrait expliquer le bien-fondé de l'homéopathie : peu importe que les dilutions soient extrêmes au point qu'il n'existe statistiquement plus aucune molécule de principe actif si le signal initialement associé à cette molécule a été amplifié et véhiculé par l'eau ! L'eau est alors toujours de l'eau, et n'est pas subitement devenue miraculeusement bénéfique par magie, mais elle est tout simplement le véhicule de l'information guérisseuse, tout comme les fils de cuivre du téléphone véhiculent une photo scannée pour la reconstituer à l'identique sur un fax distant. Au niveau de l'alchimie, je me demande si certains pratiquants ne tireraient pas grand bénéfice à s'inspirer de ce changement de paradigme…

Dans la même logique, au niveau du domaine de la santé, les chimistes devraient désormais s'effacer devant les physiciens, car les ondes et les spectres électromagnétiques sont plutôt du ressort de ces derniers. C'est tout un nouveau paradigme qui devrait émerger. Au lieu de parler de substances toxiques à éliminer, de virus à combattre, de cellules à tuer (bactéries parasitaires ou tumeurs), c'est d'ondes qu'il faudrait parler. Et donc de contexte ondulatoire, parce que des ondes, tout comme le son ou la lumière, ça ce reflète, ça se réfracte, ça se déforme, ça s'annule, ça s'amplifie… Il y a donc un vaste nouveau domaine à explorer pour déterminer quelles ondes dans quels contextes et dans quelles circonstances il faudrait utiliser pour guérir à coup sûr. Ce nouveau paradigme concernant la santé devrait alors logiquement inclure aussi le concept de "terrain" cher à CheminCroisé Antoine Béchamp : un organisme ne tombe pas malade à cause d'une invasion de "microzymas" (comme il les appelait), mais parce qu'en se déréglant, il laisse ceux-ci proliférer.

Dans ce nouveau paradigme en cours d'émergence (à condition que les puissants lobbies à buts lucratifs ne parviennent pas à l'étouffer), l'eau aura évidemment un rôle essentiel en tant que vecteur de l'information guérisseuse. A moins qu'on parvienne à traiter un patient uniquement à l'aide d'un émetteur d'ondes électromagnétiques spécifiquement accordées avec justesse, comme l'avait imaginé CheminCroisé Gene Rodenberry ?


Montaléchel

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau, énigme de l'Univers

Message  Garfield le Mer 11 Avr 2012, 14:51

"L'eau est le principe de toutes choses et l'Univers a été produit par l'eau". Cette notion empruntée aux Egyptiens par Thalès de Milet, Platon et les autres philosophes grecs, se retrouve dans les livres sacrés de l'Inde. Fidèles aux anciennes traditions, les alchimistes savent que l'eau est le principe de toutes choses. Il ne s'agit évidemment pas ici de l'eau commune des sources ou des rivières, mais de l'eau vive, l'eau philosophale ou CheminCroisé Mercure, considérée comme la Mère créatrice de tout l'Univers. (Extrait tiré de l'ouvrage "Les clefs secrètes de la chimie des Anciens par Fabrice Bardeau; Ed. Robert Laffont – les énigmes de l'univers - 1975)
Sachez que notre eau n'est pas l'eau vulgaire, mais que c'est une eau permanente, qui cherche sans cesse ni repos son compagnon ; et quand elle le trouve, elle le prend subtilement, et lui et elles sont une chose tant seulement ; elle le parfait, et lui la parfait sans autre chose quelconque, et tout de fait eau premièrement couverte de noirceur, et quand vous le voyez noir, sachez que la noirceur ne dure que quarante jours ou quarante deux au plus : puis vous verrez le blanc et épais, et c'est signe que le fixe commence à avoir domination sur l'humide, et que le sec boit le froid, et le chaud le congèle de lui-même. (extrait de "La Tourbe des Philosophes" – auteur anonyme)

Garfield

Nombre de messages : 176
Age : 35
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau, énigme de l'Univers

Message  Henri Schersch le Jeu 12 Avr 2012, 15:48

Tu as tout à fait raison Garfield d'attirer notre attention sur le fait que l'eau est le principe de toutes choses et l'alchimiste, grand observateur ne peut l'ignorer s'il veut imiter la Nature dans son laboratoire.

"Il n'est pas douteux qu'on puisse dissoudre tous les corps et les ramener à leur première matière dans notre eau (qui n'est pas l'eau commune mais le CheminCroisé Mercure des Philosophes), puisqu'ils ont tous été eau au commencement". C'est ce que nous apprend Jean Pharamond Rhumelius dans son ouvage intitulé " Medicina Spagyrica " ("Médecine spagyrique" - 1648).
Pour information, @ J.Ph Rhumelius était médecin, physicien et alchimiste. Il naquit en 1597 à Neumark et il mourut en 1661 à Nuremberg.
Notez, avant tout, que le Mercure des Philosophes n'est pas le commun ; c'est un mercure fabriqué par la nature, c'est une eau, non pas l'eau commune, mais l'eau de notre Saturnie. Dans ce mercure gît tout ce que les sages recherchent, car, dans son eau est le soufre, ou âme, ou feu vivant, caché mais fort.

Il ressort de tout ceci que la médecine universelle ne doit pas être tirée de l'or vulgaire. Il faut extraire le soufre par le soufre, c'est-à-dire par l'eau mercurielle animée de son soufre. Si tu prends de l'or et que tu le jettes dans cette eau, il s'y dissoudra comme la glace se dissout dans l'eau chaude. Cette eau contient la force de toutes les choses sublunaires et c'est d'elle qu'on doit faire la médecine universelle, ce qui confirme les dires de Sendivogius : celui qui peut coaguler cette eau par la chaleur et l'unir avec son esprit, que l'Oiseau d'Hermès et l'Esprit Universel ont fixé leur habitacle, et c'est de lui qu'on tire la Médecine universelle, comme nous dit Sendivogius dans son traité II.

Creuse une fosse et prends-y notre terre avec l'eau vivante, c'est-à-dire le menstrue universel ; dans notre eau tu trouveras notre sel armoniac et l'esprit universel qui contient toutes choses.

Dans cet élément de l'eau, non seulement on trouve tous les autres éléments, mais encore on y peut dissoudre, conserver et multiplier toutes choses, et y fortifier leurs vertus. C'est pourquoi s'y trouvent aussi les Médicaments qui possèdent la force des choses inférieures et supérieures. Il n'est pas douteux qu'on y puisse dissoudre tous les corps et les ramener à leur première matière, puisqu'ils ont tous été eau au commencement. Un être qui a pu se durcir peut aussi redevenir eau, et cela par le moyen de notre Eau de Mer, ou Eau de vie, ou Eau qui ne mouille pas les mains. Nulle autre, qu'elle soit de puits ou de fontaine, ou eau-forte ou tout autre espèce d'eau, ne peut servir ; toutes sont nuisibles sauf trouvera quelque chose mille fois meilleur que l'or.

Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 46
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau, énigme de l'Univers

Message  loup le Jeu 12 Avr 2012, 23:19

bj Henri, je dois dire que toutes les citations de Rhumelius (que je ne connaissais pas) m'ont enchanté... Merci de l'avoir fait partager, car je reconnais là un sacré "loulou"...

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau, énigme de l'Univers

Message  Aube-Aurore le Ven 20 Juil 2012, 15:31

Bonjour à tous ! Ensoleillé

L'eau, cette matière essentielle à la vie, Jacques Collin nous en livre quelques secrets dans son livre "L'Insoutenable Vérité de l'Eau" dont je vous avais donné les références au début de ce fil. Je vous en fait découvrir d'autres passages que j'ai trouvés particulièrement intéressants.

Nous savons tous que l'eau fait partie d'un des quatre éléments de la Création de l'Univers. Les 3 autres étant le Feu, l'Air et la Terre. Toutefois, les 2 éléments principaux de la création sont l'eau et le feu. Les alchimistes nous les décrivent en long et en large dans leurs ouvrages en utilisant des symboles et des allégories. La forme la plus subtile du Feu en tant qu'élément est l'électricité, et celle de l'eau est le magnétisme.
Par le seul fait de sa sensibilité à un processus physique, tel un champ magnétique, l'eau par sa structure cristalline, tout comme les cristaux, peut transmettre un effet biologique de nature vibratoire, donc non moléculaire.

Là on retrouve au XXème siècle ce que les anciens avaient découvert, à savoir que l'Eau est associée au Magnétisme, qui est sur la Terre le plus haut pouvoir manifesté de l'eau, le plus subtil, comme l'Electricité est le plus haut pouvoir manifesté de l'élément Feu.
On approche d'une Révélation qui se déroberait encore à l'investigation scientifique, et que notre cerveau ne pourrait appréhender sans inverser complètement son schéma mental ou son système de pensée.

[…] L'Electricité est sur la Terre le plus haut pouvoir manifesté de l'élément Feu.

Mais lorsque le Feu surgit de l'Esprit divin, il appelle immédiatement son opposé, l'Eau. Si l'Eau, dans sa forme la plus dense sur notre Terre, est représentée par les rivières, les océans, l'eau de nos robinets, la forme la plus subtile de l'Eau que nous pouvons appréhender est le MAGNETISME.
Sous cette forme et sur la Terre, l'Eau en est son plus haut pouvoir manifesté.

[…] Le Feu est de polarité positive ; c'est le masculin, le Yang du Tao, c'est l'Electricité Universelle.
Alors que l'Eau par opposition, est de polarité négative ; c'est le féminin, le Yin du Tao, c'est le Magnétisme Universel .
Donc, tout ce qui a un corps, tout ce qui se condense dans l'univers, obéit à une seule loi : une sphère de Feu avec l'Electricité au centre, entourée d'une couche d'Eau, le Magnétisme. Le Feu à l'intérieur, l'Eau à l'extérieur, l'Electricité à l'intérieur, le Magnétisme à l'extérieur. Cette force duelle, c'est l'électro-aimant. […] En représentant symboliquement l'eau par le magnétisme, celle-ci se révèle comme ayant vraiment des propriétés magnétiques, dont nos cellules vont profiter, si on leur offre de l'eau qui a des caractéristiques précises.
L'Univers est donc bien une vaste entité Electro-magnétique, un vaste électro-aimant.

Et toute cette symbolique, explique que toute la matière fonctionne suivant la loi de l'attraction universelle, basée sur l'électro-magnétisme, ce qu'aucun esprit scientifique ne peut démentir.
Jacque Benvéniste nous a démontré que l'eau garde toute la mémoire de l'humanité et qu'elle la transporte dans toutes nos cellules. Il faut donc faire taire notre mental pour écouter le message de l'eau qui provient du tréfond de l'Univers et nous parvient jusqu'à nous. Ayant en chacun de nous toute cette mémoire de l'humanité, il s'agit donc d'en prendre conscience.
Pourtant, il y a une histoire des mondes dans la Tradition, non écrite, et dont les religions ont essayé d'en transmettre le message.
Cette histoire des origines des mondes n'est plus qu'un murmure qu'il est très difficile d'entendre, de comprendre et de déchiffrer. Elle est absolument incompréhensible et inaccessible à notre mental installé dans la matière de l'espace et du temps, et imprégné de cette dimension.
Nous ne pouvons plus imaginer, au-delà de l'histoire proche, c'est-à-dire quelques millénaires, la montée tâtonnante de l'entité Homme, naissant dans la vie-matière pulsante et vibrante, revêtant son habit biologique, explorant peu à peu cet univers physique, construisant son intelligence à partir de ses perceptions sensuelles et de ses émotions, pour finalement, se poser sans cesse d'éternelles questions métaphysiques.

[…] Nous poursuivons en fait une trajectoire invisible qui est complètement indépendante et dissociée de nos préoccupations mentales créées par notre vie matérielle et physique, et si nous ne faisons pas l'effort de rejoindre notre centre, là où la vie possède l'éternité du temps, là où la force incommensurable de la pensée créatrice actionne l'énergie et crée l'univers, et bien nous n'aurons jamais accès à notre vérité intérieure et à l'histoire du monde.
Cette intelligence là et cette vérité intérieure n'ont besoin d'aucun savoir intellectuel pour être expliquées. Elles règnent souverainement sur nos soixante mille milliards de cellules, orchestrent le ballet du monde des étoiles.
De même, l'eau véhicule toutes nos pensées. Dès lors, il est donc évident qu'il importe d'avoir toujours des pensées positives afin d'éviter tous dysfonctionnements dans notre organisme qui pourraient à la longue dégénérer en maladies, telles le cancer par exemple.
Celui qui découvre que la maladie est dans son cœur, a déjà fait la moitié du chemin.
La crainte de la maladie n'apporte pas la santé. La crainte de la mort n'est pas un hommage à la vie.
Bien sûr les pensées lumineuses sont également des nourritures cellulaires. Sans doute, même, sont-elles les premières. Elles jettent à notre corps un pont vers l'infini et l'éternité de notre conscience. Elles sont en nous ce qui ne souffre pas et ce qui n'a peur de rien. C'est notre part du Divin.
Finalement, tout ce que nous sommes est bien le résultat de ce que nous avons pensé ! L'eau de notre corps en est la parfaite matrice. Elle répand au plus profond de nous-mêmes, par le chemin de nos émotions, le reflet de notre âme.
Apportons à cette eau, par nos pensées, la beauté, le rire, notre irrésistible besoin d'amour et de vie. Elle saura les rendre à notre corps par la santé, l'harmonie et la vitalité.

Aube-Aurore

Nombre de messages : 238
Age : 36
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau, énigme de l'Univers

Message  Henri Schersch le Ven 03 Aoû 2012, 13:05

Je vous informe que Jacques Collin a participé à une émission sur la radio parisienne Ici et Maintenant (RIM 95,2FM) le 16 décembre 2011. Le sujet est : "L'Eau-delà de l'Eau", titre donné à son dernier ouvrage présenté ici plus haut par Aube-Aurore.

@ http://rim953.fr/?p=1377

Jacques Collin nous y raconte son cheminement et comment il en est venu à s'intéresser à l'eau. A entendre ses arguments, je pense qu'il a compris vraiment ce qu'est CheminCroisé l'Alchimie.

C'est un peu long, mais cette émission vaut la peine d'être écoutée par tous ceux qui sont passionnés par les mystères de l'eau.

Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 46
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau, énigme de l'Univers

Message  Aube-Aurore le Jeu 06 Déc 2012, 15:20

Bonjour à tous ! Ensoleillé

Les anciens pensaient que le quartz provenait d'une eau qui avait subi une forte congélation. Ils donnèrent le nom de cristal au quartz transparent. Le mot cristal provient du latin crystallus et du grec ancien κρύσταλλος, krýstallos dérivé de κρύος, krýos (gel) qui signifie : eau congelée, glace.


............
Le cristal, étant de l'eau congelé selon les croyances d'antan, se situait comme un élément intermédiaire entre l'eau et les diamants (ut inter aquam et adamantes crystallum dans le texte en langue originale de Jean Bodin).

Ronsard met en relation le cristal et l'eau au XVIe siècle dans sa poésie. Le cristal, de par sa transparence était bien souvent assimilé à l'élément aquatique (en ce sens Ronsard reprend des éléments de la poétique de Virgile). Ce lien avait aussi été établi au Moyen Age par Guillaume de Lorris dans Le Roman de la Rose, où la fontaine de Narcisse accède au statut « merveilleux » grâce aux cristaux. En effet son eau, « très-clere et saine », fait croître l'herbe autour « fresche et drue ».

Pourquoi le cristal est-il fréquemment mentionné au travers du prisme des eaux ? La réponse se trouve tout d'abord dans l'étymologie même du substantif. Cristal provient du mot latin crystallus qui signifie à la fois glace, cristal de roche, et objet en cristal. En grec ancien κρύσταλλος signifie aussi glace. Cette image donc du cristal dont les origines seraient en fait de l'eau congelée émaille l'imaginaire des auteurs antiques et de la Renaissance. Ces derniers justifiaient que le cristal résistait à la chaleur, par le fait qu'il était composé en partie de neige. Le poète antique Claudius Claudianus résume cette idée de la composition « atmosphérique » du cristal : « L'onde a conservé des traits de sa nature première, le froid en glace une partie ; le froid sur l'autre est sans force. C'est un jeu de l'hiver, et ce diamant qui dans son imparfaite solidité, trouve un prix nouveau, s'enorgueillit des eaux captives en son sein. » (Pièces, fugitives, Claudien)
(Source : @ http://www.gegm-france.org/nouveau_fichier_4.htm )

Aube-Aurore

Nombre de messages : 238
Age : 36
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'eau, énigme de l'Univers

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 00:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum