La Liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Liberté

Message  Calcédoine le Dim 22 Jan 2012, 10:27

Bonjour à tous,

Bien que notre forum héberge déjà un sujet CheminCroisé La Liberté, dans la Thèque, où se rassemblent quelques CheminCroisé Pensées et citations courtes, il m'est venu l'idée de développer un "vrai" fil sur ce sujet en entendant à la radio une interview de Thierry Crouzet, auteur de "J'ai débranché" (Fayart, janvier 2012). Parce que la liberté n'est pas aussi facile à déterminer qu'il n'y paraît au premier abord.

Comme tout le monde le sait désormais (ou devrait le savoir), la liberté, ce n'est pas la capacité à pouvoir "faire ce qu'on veut", car sous ce prétexte non limitatif, on pourrait s'octroyer n'importe quel comportement, comme voler, violer, tuer, etc. La doctrine libérale approuve en gros ce genre de comportement, bien qu'en l'interdisant officiellement au niveau individuel, elle l'encourage via le niveau collectif via le concept de "libre entreprise" : conquête de parts de marché, enrichissement outrancier, annexion des ressources par voie militaire, promotions canapé, irrespect des lois, etc.

La liberté, ce n'est pas non se plus laisser mener par le bout du nez par ses pulsions hormonales et ses atavismes hérités de nos lointaines origines animales : baiser n'importe comment avec n'importe qui "parce qu'on en a envie", s'empiffrer de gaufres, de pâtes, de frites ou de chocolat "parce qu'on aime ça" ("libre" choix de devenir obèse), se mettre à boire des alcools ou fumer à 14 ans "pour faire comme les autres" (mimétisme social) et se retrouver enchaîné au tabagisme à 25 ans et finir cancéreux à 50. La liberté ne consiste pas à choisir sa chaîne. Par exemple sa chaîne télé.

Voici donc, pour ouvrir le débat, la mésaventure de quelqu'un qui a pris conscience de s'être retrouvé enchaîné au sein même de "l'espace de liberté" qu'est censé offrir Internet, et dénonce l'insidieuse dictature du temps réel (immédiateté de l'info... ou de la désinfo !). Fondateur des magazines PC Expert et PC Direct, blogueur, présent sur de nombreux réseaux sociaux, Thierry Crouzet était un "pro", mais aussi un "addict à l’Internet". Inondé de mails, tweets, commentaires, like, demande d'amis, il se retrouve un soir de février 2011 aux urgences. Le diagnostic des médecins est clair : overdose d’Internet (jusqu'à parfois 23 heures par jour !). Cet événement va le pousser à entamer une cure de désintoxication de six mois sans Web.


Détails sur le livre
Éditeur : Fayard, (11 janvier 2012)
Genre : auto-fiction
Volume : 314 pages
ISBN-10 : 2213666156 (papier)
ISBN-13 : 978-2-2136-6615-0 (papier)
ASIN : B006PL02Z6 (ebook)
. .Présentation du livre (@ blog de T. Crouzet)
Ses amis disaient qu’il était addict aux réseaux sociaux. Sa femme se moquait de lui quand il prétendait travailler dans son bureau. Ses enfants ne supportaient plus de le voir jouer avec son téléphone. C’était la vie de Thierry Crouzet avant son burn out numérique. En février 2011, il a explosé en vol. Lui, qui depuis des années affirmait que le Net aide à changer le monde, a compris qu’il ne l’avait pas aidé à vivre heureux. Il était temps de tout reprendre à zéro. Pour sauver son couple, sa famille, se sauver, il a tout plaqué durant six mois.
Maître Eckhart a écrit « Vous croyez connaître la mer parce que vous la traversez avec un bateau, mais la mer n’est pas une surface, elle est abîme. Pour connaître la mer, faites naufrage. » C’est ce qu’a fait Thierry. Il s’est échoué sur une plage déserte dans le Midi de la France et il a pris ses distances.
Tout au long de son aventure, ses amis, ses enfants, et surtout sa femme, véritable héroïne de son livre, ne l’ont pas ménagé. Il a encaissé les coups avec humour, luttant contre le manque, puis se reconstruisant peu à peu, au cours d’un véritable périple initiatique qui l’a amené à consulter un guru de la méditation, à s’initier au yoga, à consulter un psy et à marcher, ramer, pédaler, explorant sans fin la nature. Paradoxe : ses amis numériques ont applaudi. Beaucoup ont exprimé leur désir de l’imiter.
Freiner. Ralentir sa vie. Écarter l’inutile. Nous avons peut-être tous besoin d’imiter Thierry Crouzet.
Quatrième de couverture
Au début, vous regardiez vos mails une ou deux fois par jour. Combien de fois le faites-vous aujourd’hui ? Vous arrive-t-il de consulter vos messages compulsivement toutes les cinq minutes, comme si votre vie en dépendait ? Cherchez-vous parfois votre mobile avec plus de fébrilité que vos clés ? En un mot, seriez-vous accro à internet ? Cet outil inventé pour nous aider à mieux communiquer ferait-il de nous des esclaves ?
Épuisé par quinze ans d’hyperactivité en ligne, Thierry Crouzet, gourou des réseaux sociaux et auteur de nombreux ouvrages sur les nouvelles technologies, entame une cure de désintoxication. Il prévient ses milliers d’amis Facebook et Twitter qu’il les quitte durant six mois. Il disparaît du Net pour se sevrer. Au fil des jours, il nous raconte avec humour ses crises de manque, sa vie « débranchée », puis comment il se reconstruit, en quête d’un art de vivre à l’époque d’internet.
Pour tous ceux qui sont immodérément accros à Internet, aux forums, aux réseaux sociaux (AAO : Autisme Assisté par Ordinateur) ou au GSM, voir aussi l'interview de l'auteur sur @ www.20minutes.fr (patienter : passage par la page de pub souvent obligatoire).
avatar
Calcédoine
Admin

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum