Les Adeptes d'Occident dans la littérature.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Adeptes d'Occident dans la littérature.

Message  i maestri cantori le Jeu 05 Avr 2012, 11:43

Nombreux sont les ouvrages écrits par des adeptes ou des frères lais, mais peu de livre les présente de manière romanesque. Aussi, pour nourrir notre imagination, je propose ce fil que vous ne manquerez pas de compléter...


Zanoni ou la sagesse des rose-croix, de sir Edwar Bulwer Lytton - Diffusion rosicrucienne





La dame de pique, de Pouchkine


Il y est question du mystérieux comte de Saint Germain.


L'initié - Quelques impressions sur une grande âme par son élève, Collection de l'initié


Information : ici fut proposé un ouvrage relatif à Maître Eckhart,
ultérieurement retiré par l'auteur de ce post.


Dernière édition par i maestri cantori le Jeu 05 Avr 2012, 13:41, édité 3 fois
avatar
i maestri cantori

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Adeptes d'Occident dans la littérature.

Message  Chèvre le Jeu 05 Avr 2012, 13:28

oui ?...
entre deux manip, maître-chanteur, aurais-tu la bonté de bien vouloir préciser ce que Maître Eckhart vient faire dans ce florilège ?
avatar
Chèvre

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 06/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Adeptes d'Occident dans la littérature.

Message  i maestri cantori le Jeu 05 Avr 2012, 13:32

Je me suis trompé ? Ce n'est pas impossible... J'ai noté suite à des souvenirs, certainement trop lointains... Merci d'avoir signalé. Je l'enlève de suite.

Chèvre, je ne suis pas un Maître Chanteur... Même pas un initié... juste "en chemin".
Pourquoi utiliser ce ton ironique ?


avatar
i maestri cantori

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Adeptes d'Occident dans la littérature.

Message  loup le Jeu 05 Avr 2012, 14:46

bj, moi aussi j'aurais pu traduire ainsi !! Rougissant

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Adeptes d'Occident dans la littérature.

Message  Chèvre le Jeu 05 Avr 2012, 16:12

Non, pas vraiment ironique : prudent. (et reconnais que tes deux manip erronées avaient qèqchose de rigolo)

(mais alors, dis-moi comment t'appeler, sinon "maître-chanteur" ??? "Cantor" ? Cela fait penser au titre de J.S Bach, "Kantor"... en attendant ta réponse, je donne ma langue au chanteur )

Je te prie de m'excuser si je t'ai semblé agressif, je préfère me montrer circonspect : car ces temps-ci, Maître Eckhart est mis un peu à toutes les sauces. Tu as ajouté ce sérieux ouvrage de compilation ("Les Légendes de Maître Eckhart", paru aux Editions Arfuyen, dont je livre plus bas la présentation par les très sérieuses éditions du Cerf) à un liste d'ouvrages assez disparate... Et puis ton titre initial parlait de "Rose-Croix"... tu l'as modifié en "Adeptes d'Occident"... fort bien. Sans doute on imagine mieux Maître Eckhart proche des "adeptes"... pris dans un sens assez large et allusif... Mais même ça, ce n'est pas tout à fait évident.

Les Légendes de Maître Eckhart
Editions Arfuyen


Présentation des Editions du Cerf :

Ces courts récits, pleins d'humour et de saveur, qu'on peut comparer aux Fioretti de François d'Assise ou, plus loin de nous, aux anecdotes de Tchouang Tseu, constituent une excellente introduction à l'œuvre du maître rhénan.

« Une jeune fille vint frapper à la porte d'un couvent de dominicains et demanda à parler à Maître Eckhart. "Qui dois-je annoncer ? lui demanda le frère portier. – Je ne sais pas, répondit-elle. – Comment cela, vous ne le savez pas ? – Je ne suis ni une enfant, ni une femme, ni un homme. Je ne suis pas une épouse, pas une veuve, et pas non plus une vierge. Et je ne suis ni seigneur, ni servante, ni valet." » Le portier avertit Eckhart, qui accourt. Ainsi commence la première des Légendes de Maître Eckhart. Par un savoureux retournement de situation, c'est Eckhart qui joue ici le rôle de ces clercs riches de savoir mais faibles d'intelligence qu'il a tant brocardés. Interrogée par ses soins, la jeune fille l'éblouit de ses réponses, tout comme une autre fois un mendiant rencontré par hasard ou cet « homme pauvre » invité à sa table par une demoiselle de Cologne.

Le voici au bord du chemin avec un « enfant nu » : « Maître Eckhart rencontra un jour un bel enfant qui était entièrement nu. Il lui demanda d'où il venait. "Je viens de Dieu, lui répondit l'enfant. – Qui es-tu ? – Un roi, lui répondit l'enfant. – Où donc est ton royaume ? – Il est dans mon cœur" ». Ce que disent la jeune fille, le mendiant, l'homme pauvre ou l'enfant nu est de la plus pure inspiration eckhartienne. S'ils peuvent l'enseigner à Maître Eckhart mieux que lui-même ne l'a jamais pu dire, c'est que, chacun à leur manière, ils sont autant de personnifications de cet être dans lequel Dieu veut en nous, de toute éternité, s'engendrer.
avatar
Chèvre

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 06/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Adeptes d'Occident dans la littérature.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum