Le secret de deux tableaux inconnus, hermétiques, de POUSSIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le secret de deux tableaux inconnus, hermétiques, de POUSSIN

Message  francoise54 le Ven 22 Juin 2012, 18:55

J'ai fait un CheminCroisé sujet dans le thème Peintures sur deux tableaux venant d'un de mes ancêtres qui, curé près de Rennes-le-Château, m'a laissé un bien curieux héritage. J'explique mes découvertes sur un site, à la suite d'un reportage sur TF1, dévoilant l'histoire de ces tableaux qui m'ont amenée vers l'énigme de Rennes-le-Château dont Nicolas Poussin est cité comme la clé. J'ai compris au fil du temps que mes tableaux étaient la réponse à ce mystère !

C'est une histoire comme on pense ne jamais en vivre ! J'ai travaillé seule avec mon mari photographe (cela aide!) pour découvrir ces codes et symboles et arriver sur la piste de Poussin car la lecture de sa peinture ne se limite pas à son art pictural ! En fait, c'est dans l'histoire et le sujet que l'on a compris que seul un peintre savant pouvait peindre avec une telle science... occulte. Car nous avons trouvé dans ces tableaux, des lettres et chiffres, références à la Kabbale, langue des oiseaux, d'autres révélés aux UV, que l'on ne montre pas, des images cachées liées à la pesrpective, l'optique, et à l'astronomie qui guide ces deux tableaux.

Référence au CheminCroisé tarot aussi, et votre avis m'intéresse à tous sur ce forum car j'ai reçu des liens très intéressants d'un vitrail qui se trouve à l'église de Bugarach montrant une barque, un mât avec une roue, allusion à la carte de la CheminCroisé Roue de la Fortune. J'envoie les liens et le lien de mon site où je fais référence à la barque au chariot de mon tableau en rapport avec la Grande ourse.

Votre regard averti m'intéresse car entre ces deux images faisant appel au tarot avec une barque c'est troublant...

MON ANALYSE
.
@ http://lesarchivesdusavoirperdu.over-blog.com/article-18031846.html
@ http://lesarchivesdusavoirperdu.over-blog.com/article-21403740.html
@ http://www.lesecretdepoussin.com/liens.php

Je suis très troublée par ces articles vraiment intéressants et depuis pas mal ce temps cette image, ce vitrail très particulier dans une église avec la barque m'interpelle car il est en relation avec mes deux tableaux. Ces sujets sont très pertinents et me renvoient vers mes deux tableaux. Regardez la description de l'histoire, du sujet de mes deux tableaux.

Barque, argonautes, astronomie, et il y a nombre autres détails cachés qui se rattachent à ce vitrail qui est aussi la carte CheminCroisé La Roue de la Fortune. Insolite, ce vitrail dans une église. Dans mon tableau, le christ est dans la barque ! Le christ renvoie à l'église et la barque et le mât à la carte de la roue de la fortune, les personnages sont presque sans visage dans la barque de mon tableau (sauf le christ), ce que pouvait peindre Poussin quand le sujet le réclamait ("...Poussin dans le domaine du traitement de l'ombre et de la lumière, et dans la dramatisation de l'éclairage. Comme chez Rembrandt, la lumière joue un rôle moral, elle illumine le visage du Christ et ceux des apôtres, curieusement évoqués par des ovales aux contours tremblés (on sait que Poussin sera épisodiquement affecté d'un tremblement de la main dès le début des années quarante").

La roue de la fortune liée à la barque, au mât, et quand on regarde tous les symboles présents dans ce tableau biblique, cette carte de la ROUE liée au tableau a toute une logique. La barque de Pierre, c'est aussi la grande ourse et donc le chariot. La carte du CheminCroisé chariot est entre celle de la mort et de la roue de la fortune ! La mort fait appel aux forces du mal, impression de lutte avec les eaux profondes.

"Symbole solaire, c’est la roue des naissances des morts successives à travers le cosmos ; c’est, sur le plan humain, l’instabilité permanente et l’éternel retour. Et ce mouvement qui tantôt élève, tantôt abaisse, c’est le mouvement même de CheminCroisé la Justice (arcane 8.), qui veut maintenir l’équilibre sur tous les plans et n’hésite pas à tempérer par la destruction et la mort le triomphe des réalisations créatrices, comme le souligne encore le numéro de ce dixième arcane, entre CheminCroisé le Chariot (arcane 7) et CheminCroisé la Mort (arcane 13). (Source : Dictionnaire des symboles par Jean Chevalier et Alain Gheerbrant)."

A rapprocher avec l'interview en pages liens de F. Gasc avec T. Garnier.

francoise54

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 20/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de deux tableaux inconnus, hermétiques, de POUSSIN

Message  Montaléchel le Dim 24 Juin 2012, 11:34

Bonjour francoise54,

Je n'ai pas encore examiné ton site et les peintures de Poussin de manière approfondie. Par contre, sur ton conseil, j'ai découvert le vitrail de Bugarach dont tu parles, mis en avant par @ Guy Tarade, Christophe Villa-Mélé, et Franck Marie. S'il est vrai que le thème de la barque revient souvent dans l'iconographie chrétienne, cette illustration-ci est plutôt particulière !
. .La barque est mentionnée dans la Bible, sur le lac de Tibériade, ce qui est normal puisque les populations des régions désertiques s'assemblent plus volontiers à proximité de l'eau. Jésus s'adresse donc prioritairement à des pêcheurs (entendre aussi "pécheurs" en Langue des Oiseaux LangueDesOiseaux1.). La barque est donc présente lors de l'épisode de la pêche miraculeuse, aussi lorsque Jésus apaise la tempête, et lorsqu'il marche sur les eaux.

Mais la barque est avant tout un véhicule, symbole du voyage vers l'inconnu (par-delà l'horizon), elle est donc aussi symbole du voyage initiatique et du passage dans l'Au-delà (barque de Charon). Le navigateur, le nautonier, celui qui dirige le navire, est le prêtre, le chamane, celui qui guide les âmes sur le chemin de l'éveil spirituel. La barque est donc naturellement devenue le symbole de l'Eglise elle-même, et St-Pierre est l'image du nautonier. En architecture, la partie principale d'une église s'appelle la nef (navire) et a la forme d'une coque de bateau retournée (voûte).

La barque est aussi liée à l'essor de la chrétienté en Europe par l'entremise du voyage d'un groupe de disciples de Jésus débarquant aux Stes-Maries-de-la-Mer. Donc, à première vue, une barque n'a rien d'incongru dans une église, bien au contraire !
Par contre, la présence de cette roue au sommet du mât est une anomalie qui doit attirer l'attention, car, oui, c'est bien une stylisation de CheminCroisé la Roue de la Fortune du CheminCroisé Tarot qui est représenté là-haut. On n'y voit pas d'animaux, comme dans la plupart des jeux anciens, mais directement des personnages accrochés à la roue, allusion directe à la réincarnation. Or, la réincarnation est exclue de la doctrine exotérique de l'Eglise catholique, incongruité qui devrait attirer l'attention de tout passant. Par contre, la réincarnation faisait partie de la croyance cathare. Le Catharisme s'est développé dans les Pyrénées orientales ; de nombreux châteaux en ruines y sont encore visibles, et Bugarach est à la limite du terroir cathare et du Razès.

Notre attention étant éveillée, examinons ce vitrail et constatons que d'autres lames du CheminCroisé Tarot peuvent s'y retrouver.

CheminCroisé La Roue de la Fortune, c'est évident ;

CheminCroisé Le Soleil, représenté à demi, à droite, sur l'horizon, suggérant peut-être un rapport avec certain CheminCroisé Soleil Noir ;

CheminCroisé La Lune, en haut à gauche, symbolisée par un croissant, une représentation qui ferait bondir les astronomes, puisque si la Lune était ainsi visible dans le même secteur que le Soleil, le croissant éclairé devrait être celui tourné vers l'astre diurne et non le contraire, preuve que nous sommes ici dans la représentation symbolique ;
CheminCroisé Le Mat, par jeu de mots ou usage de la Langue des Oiseaux LangueDesOiseaux1 puisqu'une voile de navire est bien sûr portée par un mât (avec accent), tandis que le Mat du Tarot signifie Fou en langue ancienne (cfr. "mad" en anglais moderne).

La ressemblance n'est pourtant pas fortuite, car la voile gonflée au mât de la nef invite au voyage initiatique, tout comme le personnage du Mat (lame non numérotée) est représenté en marche, bâton de pèlerin à la main, en route à travers tous les aspects du voyage initiatique représentés dans le Tarot, depuis la rencontre avec l'incongruité (CheminCroisé le Bateleur, n°1) jusqu'à l'aboutissement du Grand-Œuvre alchimique : la mondification (CheminCroisé Le Monde, n°22).
L'analogie phonétique LangueDesOiseaux1 entre "Bateleur" et "Batelier" renforce la comparaison entre l'itinéraire proposé par le Tarot et le voyage commençant au vitrail de Bugarach.

Dans les tableaux dont Françoise a hérité, trouvons-nous des analogies ?
Certes, dans les deux cas, les navires ont une place de choix :

. .
(cliquer sur les images pour les visualiser en grand sur le site originel)

Dans le premier, c'est une grande nef (galion de style espagnol du 16ème siècle ?) qui illustre une scène tragique : un homme tombe à la mer alors qu'un gigantesque serpent de mer croise à proximité, prêt à le dévorer. Dans le second, on retrouve une barque en perdition près de récifs bordant une côte bâtie de ruines, alors qu'étrangement, sur l'horizon de mer (à gauche) se profile un autre navire à deux voiles semblant naviguer paisiblement en eaux plus calmes ; peut-être est-ce l'illustration de la scène biblique où Jésus se repose tandis que les apôtres paniquent avant qu'Il n'apaise la tempête.

Mais à part la présence de bateaux sur ces peintures, je ne vois rien dans ces ouvrages provisoirement attribués à Nicolas Poussin un quelconque rapport avec le vitrail de la petite église de Bugarach.
Et si le vitrail de Bugarach a un rapport probable avec certaines lames du Tarot (de même que d'autres éléments présents dans cette église, comme CheminCroisé l'Etoile), ce ne semble pas être le cas des deux peintures.
Si ces deux peintures mises en avant par francoise54 comportent des allusions au Tarot, cela reste à établir.
avatar
Montaléchel

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Poussin

Message  francoise54 le Dim 24 Juin 2012, 17:12

Merci de ton intérêt et de ta réponse. Toutefois, comme tu imagines, si je sens cette relation c'est que j'ai étudié très précisément ces oeuvres depuis 6 ans et j'ai établi un parallèle entre la scène biblique et ce vitrail du fait de la voile du mat et de la barque dont j'explique l'analogie avec le chariot (voir en pages lien de mon site dans l'interview)... L'as-tu lu ?

francoise54

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 20/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de deux tableaux inconnus, hermétiques, de POUSSIN

Message  Montaléchel le Lun 25 Juin 2012, 20:24

Bonjour Françoise,

Bien que m'étant rendu dans le Razès il y a quelques années, ayant visité (comme tant d'autres touristes) Rennes-le-Château, son église, son cimetière, sa tour Magadala, et Rennes-les-Bains, son cimetière, les alentours, et Notre-Dame de Marceille, je ne suis en rien un passionné du "Mystère Saunière". J'ai lu des histoires de trésor templier, de trésor Wisigoth datant de l'époque où la localité s'appelait Reddae, mais j'ai aussi lu que la "fortune" de l'abbé Saunière pouvait s'expliquer par un honteux trafic de messes et un louche mécénat lié à la chanteuse férue d'ésotérisme Emma Calvé. Je suis donc assez sceptique quant à l'existence d'un "trésor" qu'aurait découvert Béranger Saunière.

Mais oui, j'ai pris le temps de tout lire :
@ Le mystère de l'Abbé Saunière
Une page introductive générale qui associe le peintre Nicolas Poussin à un mystère qui toucherait Rennes-le-Château, ce qui est connu depuis des décennies par le biais de la peinture "Les Bergers d'Arcadie". La vidéo de TF1 ne nous en dit pas plus, sinon que deux tableaux inconnus du public pourraient être attribués à Poussin
@ Deux tableaux de Poussin... la clé de l'énigme
Cette page présente les deux tableaux et suggère qu'ils puissent avoir été cachés dans l'église N-D. de Marceille, près de Limoux, par la famille de Nicolas Fouquet (surintandant des finances au temps du cardinal de Mazarin), arrêté pour malversations. Si l'histoire d'un trésor recelé par Fouquet dans (ou sous) l'église gérée jadis par l'abbé Henri Gasc est plausible, la page n'explique pas en quoi les tableaux fourniraient la "clé de l'énigme" de Rennes-le-Château.
@ L'Arcadie et le secret de Poussin \ De la mer des Argonautes... ad Genesareth
Cette page titille notre intérêt pour le décodage de symbolisme. Elle établit un lien pertinent entre Poussin et le mythe du voyage initiatique de Jason et des Argonautes. Allusion aussi au trésor à connotation alchimique qu'on trouve au bout de la route : la Toison d'Or.Mais qvid ? A part quelque audacieuse allusion astronomique se référant à la constellation Argo Navis visible uniquement dans l'hémisphère sud, je ne vois pas quels éléments à décoder établiraient un lien avec la Tarologie, ni avec Rennes-le-Château. Une cartographie céleste à transposer sur Terre ?
@ Du da Vinci au da Poussin code
Titre accrocheur mais qui ne me semble pas tenir ses promesses ! De nombreux indices autorisent qu'on puisse attribuer les deux tableaux à Nicolas Poussin. Soit ! Et après ? Quel rapport avec la (possible) énigme de Rennes-le-Château ? Des chiffres (2593 ?) sont révélés aux rayons X. Oui. Et ? S'agit-il de plus qu'un calcul de proportions servant à la disposition de la scène, ensuite recouvert de peinture ?
@ Des indices, aux expertises : la piste Poussin confirmée
Oui, les experts "n'interdisent pas d'attribuer" un des tableaux à Nicolas Poussin. Voilà qui est bien. Réjouissant, même : des oeuvres inconnues d'un grand artistes ont peut-être été mises à jour. Malgré la prudence des experts, cette thèse, personnellement, me convient. Mais ensuite ? Je ne vois toujours rien dans ce peintures qui soit en rapport ni avec un trésor ou un mystère à Rennes-le-Château-ou-Environs, ni avec la Tarologie...
@ Analyse complète
Idem : cette page n'ajoute rien à ma conviction que ces tableaux pourraient être de la main de Nicolas Poussin.
@ les webmestres du site
Pub.
@ L'histoire de Rennes-le-Château
Un rappel historique pour ceux qui ne connaîtraient pas "l'Affaire".
@ Interview de Françoise Gasc par les Editions Arqa
Un exposé un peu redondant qui me laisse à nouveau sur ma faim : des allusions à un décodage des tableaux, mais ce décodage n'est exposé nulle part. Malgré l'insistance de l'interviewer ("Les CHRONIQUES de MARS"), aucun élément n'est avancé pour convaincre qu'il existe réellement dans ces tableaux attribuables à Poussin des indices codés pouvant être interprétés autrement que par des allégories à des thèmes bibliques ou antiques.
@ Mystère-TV
Pub.
Je reste sur le sentiment de tourner en rond sans avancer vraiment. J'ai l'impression d'avoir parcouru un site web en construction, d'où l'essentiel, pourtant annoncé, est encore absent. Comme s'il manquait des pages, ou comme si j'étais passé à côté de liens cachés conduisant vers des bonus. Et je ne vois toujours pas en quoi les deux tableaux (que je veux bien considérer comme authentiquement de Nicolas Poussin) présentent un lien avec Rennes-le-Château, sinon qu'ils furent entreposés dans le Razès, à N-D. de Marceille ; ni en quoi ils auraient un rapport avec le Tarot.

Pourrais-tu mieux m'indiquer ces relations qui te semblent évidentes ?
Aurais-je raté quelque chose d'essentiel ?
avatar
Montaléchel

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

POUSSIN

Message  francoise54 le Ven 29 Juin 2012, 00:42

Bonsoir!

Merci de ta réponse détaillée, critique mais intéressante ! Je te réponds plus amplement demain car, là : un peu tard pour développer, mais sache juste une chose : j'ai été obligée, par rapport au monde de l'art, et autres précautions, de m'interdire de développer. Donc je suggère certains éléments cachés que je ne peux donner (dans l'interview, il y a des signes!). Il y a des chiffres que je ne peux donner qui, par des tables numériques, mènent à une réponse précise... Je guide mais je ne peux aller plus loin, c'est vrai. Mon histoire est celle de deux tableaux découverts, qui sont au coeur de cette énigme, avec un peintre, Poussin, qui en est la clé... Je détaille plus demain...

francoise54

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 20/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de deux tableaux inconnus, hermétiques, de POUSSIN

Message  Montaléchel le Mer 04 Juil 2012, 22:40

françoise54 a écrit:Je te réponds plus amplement demain
OK. Je comprends. Je patienterai volontiers jusqu'à demain, car cette histoire m'intrigue...
avatar
Montaléchel

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Tableaux de Poussin et Rennes-le-Château

Message  francoise54 le Mar 10 Juil 2012, 19:50

BONSOIR


Avec mes excuses pour le retard dans ma réponse. Tu as fait une analyse globale de mon site et c'est bien. Je ne peux tout mettre dans mon site et certes pas le fond exact de mes découvertes, mais je donne des indices réels et précis, ne serait-ce que par le sujet car l'évangile de Mathieu donne une généalogie de JESUS très précise qui remonte à ABRAHAM et... à SUMER ! Dans ce site, je m'adresse aussi au monde de l'art, donc je suis obligée d'avoir une vision plus lisse mais je prends quand même beaucoup de risques...

Dans l'interview, je fais référence à la Grande Ourse et au Chariot... donc à la tarologie. Il y aussi référence à l'étoile, associée au chiffre 17 ! Regardez bien l'épisode biblique auquel je fais référence : il amène au chiffre 17 !! Avec POUSSIN, il faut toujours penser correspondances, donc ne pas oublier d'associer lettres, chiffres, etc. En fait, pour décoder ces tableaux, il faut avoir accès à toutes les sciences qu'imposent POUSSIN ! J'étais néophyte et je pense avoir été guidée et initiée par le peintre lui-même car c'est un vrai labyrinthe pour rentrer dans le monde de POUSSIN.

Je le dis dans mon site : ces tableaux sont un voyage céleste car il y a de multiples références à l'astronomie. Il y a des images cachées qu'un oeil averti peut décrypter, et tout s'enclenche à merveille avec les indices laissés dans cette intrigue. Pour moi, aucun doute : Boudet et Gasc, mon ancêtre, sont à l'origine de tous les codages. C'est vrai, je ne montre pas tout... mais je donne des pistes !

Je pense qu'il est important de bien voir et analyser ce que je dis dans le site, notamment sur la page Arcadie et Genesareth, et à ce propos lisez bien ces liens que je vous envoie ! L'épisode biblique de mon tableau se situe où ? A Génesareth ! Dans un des parchemins, il est fait référence à Génésareth, ce qui n'a jamais été expliqué jusqu'à ce jour ! L'analyse faite dans ce site auquel je renvoie en lien est très intéressante et relie bien mes tableaux à ce mystère grâce aux indices laissés.

. . .
Les parchemins codés

Ci-dessous, une étude exclusive, envoyée sur ce site par Monsieur Gerard Papadimopoulos, que nous remercions :

La traduction du texte détaché du reste du message (REDIS BLES SOLIS SACERDOTIBUS) est la suivante : Le trésor de Rennes est destiné aux initiés.

D'autre part, on peut voir que si l'on trace une diagonale en partant de la croix, à la doite de la quatrième ligne juste avant le mot MANDU vers la seconde croix qui est sur la dixième ligne, en continuant cette diagonale vers l'avant dernier N de la dernière ligne, le mot : SION. On peut donc en déduire que le message a un rapport avec LE PRIEURE DE SION. La signature au bas du message étant sans contexte celle du prieuré.

La signature du parchemin n°2 est assez singulière. A première vue, cela ne ressemble pas à grand chose, mais si l'on retourne cette signature, apparaît encore une fois le mot : SION.

Quant aux lettres A (renversé) et N, leurs significations restent à démontrer (NDLR : une direction ?). Ce que l'on peut dire, c'est qu'elles semblent reliées par une flèche imparfaite.

On trouve également des signes ou lettres écrits en tout petit ; si on prend ces signes pour des lettres et que l'on suive leur ordre dans le texte, on découvre alors un nouveau message énigmatique : REXMUNDI soit REX MUNDI : Roi du Monde.

Est-ce une nouvelle clé pour comprendre un nouveau message dans le texte ?

Dans le milieu du texte on trouve la lettre A écrite en majuscule alors que tous les autres "a" sont en minuscule. En poursuivant après ce A, on voit un autre signe , oméga.
Donc nous avons A ALPHA et
oméga, le commencement et la fin.
Entre ces deux signes, des lettres décalées vers le haut qui nous donnent :
ARETH.

En prenant, vers le haut, les 7 autres lettres décalées, nous avons ADGENES. En assemblant tout cela, nous trouvons : AD GENESARETH : Vers Genesareth.
Le lac de Genesareth ou de Tibériade, la mer de Galilée, qui tient une si grande place dans le Nouveau Testament.


En prenant, vers le bas, les autres lettres décalées, nous aboutissons à : PANIS SAL : Le pain et le sel.

Voici donc une nouvelle clé : Vers Genesareth, le pain et le sel.

Source : @ http://www.renneslechateau.com/francais/parch2.htm


@ http://www.lesecretdepoussin.com/arcadie.php


L'opuscule "Le SERPENT rouge" fait plus que m'intriguer. Serait-ce encore BOUDET à l'origine de cet opuscule ? Car le parcours céleste traduit dans ce livre me fait beaucoup penser à la carte céleste décrite dans mes tableaux !!

Il ne peut y avoir que des coïncidences, et le vitrail est pour moi aussi un indice. Qui l'a mis là ? Qui savait ?

@ http://www.light-of-truth.com/gunnartomasson/Le_Serpent_Rouge_and_Boudets_Treasure.pdf (très intéressant)

@ http://mysteresdelaude.com/?page_id=51

@ http://www.lesecretdepoussin.com/arcadie.php

Voilà déjà quelques réponses. Et réflexions...

francoise54

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 20/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de deux tableaux inconnus, hermétiques, de POUSSIN

Message  francoise54 le Mar 17 Juil 2012, 20:14

Voici des explications importantes sur cette barque de PIERRE, dont j'explique qu'elle est la représentation de la grande ourse, le grand chariot :
@ mon interview

Voici les références :
Julius Schiller, astronome
Coelum Stellarum Christianum, 1627
.
Source:
@ http://djaipi-nedgaleries.blogspot.fr/2007/05/cartographie-j-schiller.html


- La Barque de Saint Pierre : exit la Grande Ourse. Voici que la casserole devient une embarcation de pêche.

Poussin était un astronome averti et a fait référence à Schiller dans d'autres de ses tableaux. Ici, cette barque devient la Grande Ourse, mais aussi un sarcophage pour les égyptiens, et POUSSIN connaissait tellement bien l'Egypte antique ! Un sarcophage est aussi un coffre, un cercueil, et renvoie à ARCA ! L'idée de cercueil et de coffre revient dans le tableau à travers un codage précis qui en donne la signification pour POUSSIN. Il explique ainsi ce qu'est le mot ARCADIE qui est la clé de son secret et de cette énigme.

francoise54

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 20/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de deux tableaux inconnus, hermétiques, de POUSSIN

Message  francoise54 le Sam 21 Juil 2012, 18:20

Les indices donnés dans ce livre magistral amènent à la clef du secret de Poussin révélé par mes tableaux


Introduction

Pour Elizabeth Van Buren, bien que de nombreux auteurs aient traité de Rennes-le-Château, mystère lié pour certains aux Templiers, aux Cathares, au Trésor de Salomon, pour d'autres aux légendes du Roi Arthur, à la quête du Graal, ou aux rois Mérovingiens semi-divins, la vérité à propos de Rennes-le-Château est immensément plus fantastique que les sceptiques ne pourraient l'imaginer.

EXTRAIT :

@ http://www.scribd.com/doc/64513492/Elizabeth-van-Buren-Rennes-le-Chateau-Refuge-de-l-Apocalypse-Portail-vers-d-Autres-Dimensions


Les trois chariots qui transportaient le trésor des Templiers hors de Paris juste avant la dissolution de l'Ordre étaient symboliques de l'esprit-âme-matière. Ces chariots étaient les trois Chariots des cieux, les deux qui sont visibles dans le ciel de l'hémisphère nord, le Chariot d'Osiris, la Grande Ourse ; la Petite Ourse qui est associée à Seth ; et le Chariot du ciel de l'hémisphère sud, mais qui est invisible à ceux qui vivent dans l'hémisphère nord, l'Argo Navis, le Chariot de la Mer. C'était le bateau dans lequel les Argonautes voguaient en recherche de la Toison d'Or. Canopus, l'étoile la plus brillante dans les cieux après Sirius, se trouve dans cette constellation. Elle était appelée Suhel en Arabie, un mot synonyme de sagesse. Columba, la Colombe vole près de la poupe du bateau.

La colombe est bien présente dans mon tableau près de la poupe d’argo : @ http://www.lesecretdepoussin.com/arcadie.php

Le Chariot est la Grande Ourse. Selon l'ancienne croyance chinoise, la Grande Ourse était d'une certaine manière liée aux balances antiques. Les balances, ou la Balance dans le Zodiaque de Rennes est symbolisée par le phénix. Libra est la septième cité céleste, et la Grande Ourse comporte sept étoiles brillantes.


L'Abbé Boudet indique que le char qui donna à Rheda son nom était le Char de la Mer, car il évoque les radeaux qui flottaient sur l'Alder (l'Aude) à Quillan autrefois. Ces radeaux étaient nommés carras, car, char ; selon le curé c'étaient des chars flottants ( @ http://www.lesecretdepoussin.com/liens.php ). Le Char de Rheda est l'Argo, le chariot invisible des enfers, qui est l'équilibre entre Ursa Major et Ursa Minor, les deux chariots visibles dans le ciel. Le chariot invisible est le troisième principe qui est né du Deux-en-Un. Il représente l'âme, équilibre ou messagère entre l'esprit et le corps. Nous avons vu que Perceval représentait l'âme de la même façon que l'étoile Dubhe, l'équilibre entre Merak et Polaris. L'Argo est le symbole macrocosmique de ce point d'équilibre. Comme l'Arche de Noé, la graine de toute création est portée dans l'Argo, car la Conscience ne meurt jamais, et la Connaissance totale de tous les temps est préservée dans l'âme, pour les âges prochains.

Poussin connaissait le grand secret caché à Rennes, et le vrai sens de ce trésor caché.

Dans sa peinture « Hiver, ou le Déluge » il révèle ce lieu sacré. Il se trouve à peu près au sud du lion et de la colombe, là où la ferme de la Valdieu est située. A la fois Poussin et Léonard de Vinci ont indiqué ce symbole de la Grande Ourse pour la petite ferme, qui était autrefois une propriété des Templiers.

Les indications dans les diverses églises autour de Rennes semblent suggérer que le précieux trésor caché dans la région est lié à l'Arche de l'Alliance et aux deux Tables de la Loi, l'Alliance ou la Sainte Alliance passée entre Dieu et l'humanité était son signe dans le ciel.

Nous ne devons pas oublier que la légende de Moïse recevant les Tables de la Loi est relativement récente dans l'échelle de temps qui commence avec la Création. Dans les processions religieuses d’Égypte et de Grèce un bateau ou une arche était transportée, elle contenait des tables de pierre et des cônes. L'Arche des Israélites était calquée sur ce corps sacré des anciens Mystères et l'humanité avait son signe dans le ciel : l'arc-en-ciel est proche d'Arche en ciel.

Lisez et analysez bien les symboles trouvés par van BUREN dans la peinture de POUSSIN... C’est le "DA POUSSIN CODE" PRESENT DANS MES TABLEAUX !

francoise54

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 20/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de deux tableaux inconnus, hermétiques, de POUSSIN

Message  loup le Dim 22 Juil 2012, 12:14

bj, Comme pour beaucoup de "secrets", on peut savoir qu'ils existent, mais ne rien savoir de plus, par ouï-dire !! Comme pour l'Alchimie, que de livres pour dire que... peut-être !!!!!! Nous y croyons, mais... Et même si ces "initiés" savaient le site géographique (autour de Rennes-le-Château), c'est vague, et rien n'en sortira !!! Si ce genre de dépôts (en fait 2 tombeaux et l'arche) étaient enfouis sous terre, vous pensez bien que personne ne les trouvera, ils ne sont pas fait pour cela !! Et la "protection" est telle que même un "peintre" n'a pu aller plus loin... Je ne vois donc aucun interêt à tourner en rond, et cela depuis des dizaines d'années... depuis le montage du "gag" par cet anarchiste de Gérard De Sède qui a fait du "sensationnel " son commerce (voir aussi SA "vérité" sur Gisors ou cette race dite "fabuleuse" !!) Mais cela s'épuisera, cela commence déjà, comme tous les pétards mouillés... Trop d'affabulations tuent le "mystére", si toutefois il existe. On ne prête qu'aux riches... Sommeil

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de deux tableaux inconnus, hermétiques, de POUSSIN

Message  francoise54 le Ven 05 Oct 2012, 18:05

BONSOIR LOUP


Je comprends ta position car il y a un réel commerce derrière cette énigme qui fait que beaucoup n'ont que peu envie de la résoudre. Moi, cette énigme, je ne la connaissais même pas lors de mes découvertes donc elles n'en sont que plus crédibles. Les tableaux m'ont parachuté dans ce mystère car il y a un mystère, c'est certain, je te le confirme et mes tableaux en sont la preuve et pour une fois ce sont des éléments concrets. J'amène des pistes nouvelles car je sais que les codes que j'ai décryptés dans mes tableaux sont en rapport direct avec ceux laissés par les protagonistes. Je parle de GASC et BOUDET. Au bout de 7 ans de travail (et quand je dis travail c'est, crois-moi, très poussé !) je peux affirmer qu'il y a bien un secret, qu'il est dans ces tableaux, et qu'il révèle des mystères enfouis en rapport avec la religion. Poussin a utilisé des codes qu'il faut trouver et les chiffres sont au coeur de ce codage.


Des éléments intéressants et ils ne viennent pas de moi mais de Mary Alice dans son site @ http://janbrueghellimoux.blogspot.fr/2012/08/the-2-paintings-of-francoise-gasc.html.

Mon ancêtre a découvert comme je l'ai dit ces deux tableaux, a codé les parchemins dans lesquels il est fait référence à Poussin et Teniers. C'est certain il est derrière ces écrits avec Boudet.

Le site crée par Mary ALICE qui est américaine est très intéressant. Il met en avant l'influence des peintres flamands sur la peinture de Poussin et en particulier sur mes deux tableaux ce que j'explique déjà sur mon site. Brueghel fait une tempête apaisée et Brill un Jonas !

Gasc a voulu nous indiquer que la clé à chercher pour trouver les tableaux de Poussin avait un rapport avec l'influence flamande. Le site ci-joint montre la grande influence des peintres flamands sur Poussin et le Lorrain ! Gasc était peintre à ses heures et professeur d'art et connaissait donc très bien la peinture,l'histoire de l'art !

Sur le site de Mary il y a des références entre mes tableaux et les différents indices de l'énigme dont le serpent rouge comme je l'ai déjà développé.

Bonne lecture.

francoise54

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 20/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de deux tableaux inconnus, hermétiques, de POUSSIN

Message  Trinity le Sam 06 Oct 2012, 09:54

Bonjour.

Tout ceci est absurde, Françoise54. Dans vos différentes interventions, vous prétendez apporter des preuves d'un improbable secret lié à vos tableaux, et plus on vous lit, et plus on suit vos liens, moins on trouve de preuves de vos allégations.

Que vous ayez hérité de tableaux peints par Nicolas Poussin, nous pouvons l'admettre sans difficulté. Mais une fois qu'on a compris que votre publicité redondante enrobée de prétendu mystère ne sert qu'à essayer de faire monter la valeur marchande de ces tableaux, on constate vite que tout est creux, que tout est bidon. A chaque fois qu'on vous propose d'apporter une preuve de ce que vous avancez, vous vous contentez de redire sous une autre forme ce que vous avez déjà dit sans rien apporter de neuf, ou bien vous placez un hyperlien vers une page qui n'explique rien, ou bien – pire ! – vous vous retranchez derrière une invraisemblable nécessité de secret qui ne tient pas la route :
Françoise54 a écrit:[…]j'ai été obligée, par rapport au monde de l'art, et autres précautions, de m'interdire de développer.
Pure débinade ! Vous ne cessez de tourner autour du pot, essayant de rabattre les lecteurs du présent BlocForum vers votre propre site lequel, comme l'a montré Montaléchel, est creux et autoréférant. Ceux qui espéraient que celui-ci s'étoffe avec le temps pour enfin apporter les preuves et éléments promis en sont pour leurs frais.
Françoise54 a écrit:C'est vrai, je ne montre pas tout... mais je donne des pistes !
C'est inexact. Non, vous ne montrez pas tout : vous ne montrez rien. Non, vous ne donnez pas de pistes : vous titillez les lecteurs en insinuant qu'il y aurait des trésors à trouver, en vous référant vaguement à des ouvrages de littérature fantastiques qui eux-mêmes ne sont basés que sur du vent, où tout se mêle à tout sans jamais rien signifier. Votre seule démarche soi-disant probante consiste à renvoyer les lecteurs de sites en sites, d'ouvrages en ouvrages, les poussant à gaspiller des mois en lectures inutiles sous prétexte que des bouts de phrases révélateurs seraient contenus dans d'épais bouquins. Aguicher et racoler pour piéger les lecteurs intéressés par le mystère n'est pas une technique de démonstration. Au contraire, il ressort de tout cela que vous voudriez que les lecteurs travaillent gratuitement à votre profit, qu'ils cherchent et trouvent les preuves que vous n'avez pas trouvées. Car les mois passent et toujours rien de concret n'émerge pour étayer vos allégations.

Alors, je vous en prie, apportez donc enfin la démonstration de ce que vous prétendez prouver, ou bien, si vous n'avez rien à dire qui puisse nous ôter de l'idée que votre action n'est qu'une tentative commerciale destinée à faire monter la valeur de votre patrimoine, je vous suggère d'aller plutôt tenter votre chance sur eBay.
avatar
Trinity

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de deux tableaux inconnus, hermétiques, de POUSSIN

Message  francoise54 le Mer 10 Oct 2012, 16:36

Votre mail est, excusez-moi, incohérent ! Je n'ai pas l'habitude de répondre au coup par coup car je ne suis en rien chercheur de trésor qui débat à tout va sur les forums. Je n'ai fait que dévoiler mes découvertes ! Par contre je ne peux laisser dire vos remarques qui sont fausses et déplacées. Notamment sur le fait de vouloir faire monter la valeur marchande de mes tableaux. En effet, si je veux faire monter la valeur marchande de mes tableaux je ne DIS JAMAIS RIEN de leur lien avec RENNES-LE-CHATEAU ! Donc là vous voyez c'est une attaque qui n'a pas de fond.

Sur le lien de mes tableaux avec RENNES-LE-CHATEAU avez-vous seulement lu le site ? Avez-vous lu l'interview ? Donc reprenez ces éléments et on en rediscute ! Oui j'ai des éléments que je garde pour moi ? Oui ils expliquent tout. Mais oui hélas je me suis déjà fait avoir pas des gens bienveillants autour de Rennes-le-Château !

Ce que je dis est extrêmement clair :

L'origine de ces tableaux, leur découverte par mon ancêtre.

L'histoire de leur découverte et le fait que ces tableaux soient la clé de l'énigme, dévoilée par des indices écrits laissés par GASC ET BOUDET. J'apporte une nouvelle piste qui confirme des éléments déjà trouvés par des chercheurs.

Donc à ce titre je revendique que les parchemins comme d'autres chercheurs l'ont affirmé sont bien de GASC. Boudet dit tout dans sa VLC car il savait tout par GASC. Vous avez là une clé pour aller vers les découvertes du secret qui est dans le tableau. Ce que je dis aussi c'est que les BERGERS ne donnent pas la réponse et que mes tableaux ont une réponse qui est codée par le peintre ! Où et comment ? Je donne des voies mais je crois que vous ne lisez pas. Désolée de vous dire cela ! Je donne des chiffres qui ont un sens et certains me disent que j'en dis trop, alors ???

Jusqu'à présent tout le monde a cherché la clé du secret de Poussin dans un tableau qui ne la donne pas. Moi, j'apporte deux tableaux qui ont ce secret et vous dites que je n'apporte rien ? Je protège ces découvertes et c'est normal. Mais je n'étais pas obligée, c'est certain, d'en parler et alors vous auriez continué de checher inlassablement une réponse dans un tableau qui n'en donne pas ?

Au plaisir de vous lire, bien sûr, mais lisez les informations et repères que je donne ! Attention, j'ai mis 6 ans à comprendre toute l'histoire de ces tableaux. Poussin a un code difficile fait de chiffres et de correspondances qui guident. C'est difficile car il faut être initié ou alors s'initier sur le terrain ce que j'ai fait pour ma part !

Ce que je dis dans les liens n'est en rien absude. La piste Teniers dans les parchemins est une énigme ?? Rien de concret à ce sujet. Le site de Mary Alice est intéressant et c'est pour cette raison que je le donne sur les forums où j'interviens. La piste flamande est très importante justement pour expliquer le côté atypique de ces tableaux de POUSSIN. On a été aidé d'ailleurs par des historiens d'art pour le site notamment sur l'influence de Brill et cette influence est fondamentale pour expliquer ces tableaux. L'influence flamande et tant bien même la piste flamande est une piste SURE CONCRETE ET PROUVEE sur Poussin. Que Gasc ait voulu donner cette clé est pour moi une certitude .

Tu devrais aller sur le site d'Andrew Gough, tu verras la réaction suite à ces informations, ces liens et la facon dont ce sujet est abordé élève le débat également car Poussin le mérite, non ??

Très cdlt

Françoise

francoise54

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 20/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de deux tableaux inconnus, hermétiques, de POUSSIN

Message  Trinity le Mer 10 Oct 2012, 21:19

Bonjour Françoise54,

Vous voilà donc à nouveau repartie dans une partie de débinade. Votre dernier texte montre que vous ne souhaitez tenir aucun compte de ce que je vous ai signifié dans ma précédente intervention. M'avez-vous lu correctement ?

Poussin et Gasc ne sont pas en cause ici : il me paraît plausible que les tableaux dont vous avez hérité soient de Nicolas Poussin, et les abbés Gasc et Boudet ont pu en être les dépositaires. Et les parchemins sont très vraisemblablement de Gasc. Et alors ? Outre leur intérêt archéologique, quid ?

Oui, j'avais suivi les liens que vous aviez placés ; oui, j'ai tourné en rond de site en site en suivant vos indications, pour ne jamais trouver une quelconque preuve de vos dires ; oui, j'ai lu et écouté votre interview, laquelle ne dit rien de concret. Du vent, du vent, et encore du vent !

Votre dernier texte, donc, ne nous prouve toujours rien.
.
Confirmant mes propos antérieurs, vous refusez à nouveau d'apporter la moindre preuve de vos assertions : la répétition – encore et toujours – des mêmes allégations n'amenant rien de neuf. Vous ne prenez même pas la peine d'expliquer en quoi il y aurait un mystère à Rennes-le-Château.
.
Confirmant mes propos antérieurs, vous re-re-proposez, une fois de plus, d'aller balader de site en site pour toujours ne rien y trouver que des liens qui renvoient vers le vôtre, ou qui propagent la même rumeur sans jamais l'étayer en rien.
.
Et, confirmant encore mes propos antérieurs, vous vous retranchez à nouveau derrière un secret dont les motivations avancées ne tiennent pas la route.

Confrontés à cette obstination à utiliser le présent BlogForum pour répandre ces légendes sans jamais daigner apporter le moindre indice probant malgré les demandes répétées, nous nous voyons contraints de désormais couper votre accès à la Croisée des Chemins.
avatar
Trinity

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de deux tableaux inconnus, hermétiques, de POUSSIN

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum