Basile Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Basile Valentin

Message  Montaléchel le Mar 07 Oct 2008, 11:54

Le moine bénédictin Basile Valentin était un alchimiste qui aurait vécu à Erfurt dans la seconde moitié du XVème siècle. Il employa l’antimoine comme médicament.
Ses oeuvres connues : Les Douze Clefs de la Philosophie – Azoth – Révélation et Déclaration de F. Basile Valentin (1646) – Le Dernier Testament - De la Grande Pierre des Anciens Sages - De la nature des métaux - Le macrocosme - Le Char Triomphal de l'Antimoine – Traité des Choses Naturelles et Supernaturelles.

Montaléchel

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Basile Valentin

Message  Ludivine le Lun 12 Déc 2011, 15:31

Bonjour à tous !

En compément d'informations je rajoute que les textes portant le nom de Basile Valentin (en latin Basilius Valentinus) ont probablement été écrits à l'époque de leur publication, par leur éditeur Johann Thölde (1565-1624). On ne retrouve aucun témoignage d’époque qui prouve l’existence réelle de ce moine et toutes les œuvres qui lui sont attribuées font état d’événements survenus après sa mort.

Johann Thölde fit ses études à Erfurt et à Iéna de 1580 à 1583. La bibliothèque de l’université de Cassel possède le manuscrit d'un texte alchimique, daté du 18 mai 1594 (Kassel, Universitäts Bibliothek, Ms. chem. 97), dédié au prince Maurice de Hesse-Cassel. Ce texte est très proche du Triumphwagen des Antimonii (Le char triomphal de l'antimoine), publié par Thölde sous le nom de Basile Valentin en 1604. Une copie signé de Thölde en tant qu'auteur en a été trouvée par Karl Sudhoff, l'éditeur des textes de Paracelse. Thölde fut inspecteur des mines de Cronach; il était adepte de Paracelse. (Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Basile_Valentin )

Ludivine

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Basile Valentin

Message  Ludivine le Ven 03 Fév 2012, 15:18

Bonjour à tous !

Bien souvent, Basile Valentin évoque le Roi puissant pour la plupart des alchimistes. Certains d'entre eux l'appelaient d'ailleurs allégoriquement "le fruit merveilleux de leurs travaux". Le prénom @ Basile est issu du grec ancien Basileus (Βασιλεύς), qui signifie roi . Le nom @ Valentin viendrait du génitif du mot latin valens soit valentis qui signifie fort, robuste, bien portant, solide, vigoureux, plein de force, efficace, influent et puissant.

Eugène Canseliet nous donne une variante étymologique venant de la langue grecque dans son introduction à l'ouvrage "Les douze clefs de la philosophie de Frère Basile Valentin de l'ordre de saint Benoit" :
Si nous acceptons pleinement, nous-mêmes, cette explication traditionnelle, nous ne dissimulerons pas que nous nous laisserions aisément tenter par une variante étymologique tirée de la langue grecque, laquelle préciserait davantage la portée de l'enseigne parlante fixée sur l'entité secrète de l'alchimiste. Nous comptons bien sur la grande autorité de l'abbé Espagnolle pour nous défendre contre l'accusation de pragmatisme philologique dont on pourra nous charger. Il s'agit du vocable Valentin, avec lequel il n'est pas impossible également que notre bénédictin ait voulu rappeler l'hérésiarque gnostique et sa doctrine florissant au second siècle de l'ère :

Yαλος qui signifie verre, dont les Latins ont fait hialum, même sens, puis hyalinus, de verre, et les Français hyalin, qui a l'aspect du verre, peut se prononcer valos, puisque l'Y est souvent pris pour un V.

Positivement, le Roi est de verre ; il est l'âme universelle et rouge, incluse en un corps de cristal, qu'elle illumine et avec qui elle forme l'Escarboucle des Sages, encore appelée Grande Médecine et Pierre Philosophale.

Ludivine

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Basile Valentin

Message  Trinity le Sam 04 Fév 2012, 08:32

Ludivine, citant Eugène Canseliet qui décortique Basile Valentin, a écrit:Positivement, le Roi est de verre ; il est l'âme universelle et rouge
Pourquoi "rouge" ?
Que le nom de B. Valentin puisse symboliquement indiquer le verre est éventuellement plausible, je ne vois rien dans l'explication qui conduise à la couleur rouge.

Trinity

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Basile Valentin

Message  Resedac le Sam 04 Fév 2012, 09:41

Basiquement comme le cœur non ? CheminCroisé Saint Valentin si vous nous entendez... Hello

Resedac

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 16/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Basile Valentin

Message  Ludivine le Sam 04 Fév 2012, 10:22

Bonne suggestion, Resedac ! Poétique et symbolique à la fois.

Je peux cependant en proposer une autre, parce que je viens de retourner lire le texte original, et j'y vois que la citation que j'ai présentée ci-dessus fait suite à un paragraphe où Eugène Canseliet décrivait une figure du Splendor Solis où on voit un roi rouge dans une fiole en verre.

Il s'agit d'ailleurs du CheminCroisé petit texte que j'ai posté tout récemment sur le fil CheminCroisé V.I.T.R.I.O.L.
Le verre et le rouge, associés, font donc référence à une description d'une partie du travail alchimique : le verre étant le contenant du rouge.

Ludivine

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Basile Valentin

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 02:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum