Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Boral le Lun 11 Mar 2013, 20:18

"A en croire Alexandre Saint-Yves d’Alveydre, des peuples ont leur Mission, tels le peuple juif (Mission des Juifs, 1884), l'Inde (Mission de l'Inde, 1886), etc. Si Saint-Yves n’a rien dit rien du Portugal, le sébastianisme témoigne bel et bien d’une « Mission du Portugal » illustrée par Lima de Freitas, Gilbert Durand, et, avant tout, Fernando Pessoa."
@ http://sergecaillet.blogspot.pt/2013/03/hynmaire-au-roi-cache.html
avatar
Boral

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Garfield le Mar 12 Mar 2013, 10:20

Bonjour Boral.
Je ne comprends pas.
Selon Wikipedia, le sébastianisme est une croyance bizarre qui consiste à espérer le retour sur le trône du Portugal du roi Sébastien Ier, qui ne serait pas mort lors de la bataille des Trois Rois, le 4 août 1578.

On peut considérer que Don Sebastião, né à Lisbonne le 20 janvier 1554, ait pu survivre à cette bataille et aurait été retenu prisonnier quelque part ou aurait survécu dans la clandestinité. Pourquoi pas ? Mais de là à espérer aujourd'hui son retour sur le trône portugais à l'âge de 459 ans, n'est ce pas un peu… illusoire ?

On a vu le même mythe étrange en France, ou un groupe de nostalgiques de la royauté espéraient balayer la République et remettre sur le trône le Comte de Paris, fils aîné de la famille d'Orléans. Bien que ces prétentions soient probablement irréalistes, ce dernier présente l'avantage d'être très indéniablement vivant, lui. Tandis que Don Sebastião, âgé d'un demi-siècle, c'est moins sûr…

Plutôt qu'une voie initiatique, le sébastianisme n'est-il pas plutôt une manœuvre politique visant à fédérer une population autour d'un mythe qui idéaliserait une grandeur passée perdue ? En général, ce genre de mythes s'adresse à la bourgeoisie aisée, nostalgique et revancharde, craignant la perte de ses privilèges, et sert à collecter des fonds en vue de déstabiliser les démocraties pour restaurer des régimes autoritaires.

Le mythe du "Retour du Roi" engendre une espérance fédératrice qui, en général, vise à soumettre les peuples au profit d'une noblesse dépossédée, sous prétexte que "ça allait mieux avant", du temps de l'autoritarisme "de Droit Divin" ! ! !

Je lis bien ce que dit Serge Caillet lorsqu'il cite ce passage de l'auteur de cet « Hymnaire au roi caché » :

Rémi Boyer a écrit:Le Sébastianisme peut en effet être appréhendé comme une géographie sacrée, une psychologie des profondeurs particulièrement originale, un mythologisme générateur de changement pour l’individu, pour le Portugal et enfin pour le monde, la révélation d’une Mission portugaise, une philosophie de la langue portugaise ou encore comme une voie d’éveil.
Mais n'est-ce pas une dérive qui ôterait le sens du sacré à l'Initiation ? N'est-ce pas une glorification d'un projet politique sous couvert de quête initiatique ?
avatar
Garfield

Nombre de messages : 176
Age : 36
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Boral le Jeu 14 Mar 2013, 00:57

Bonjour Garfield,
Je dois avouer que je n'ai pas lu le livre. Votre opinion est valable et il est vrai que ça pourrait dégénérer en ce que vous dites mais, je dois dire que jusqu'à présent le sebastianisme n'a jamais été un projet politique ni a jamais été utilisé par n'importe quelle force politique.

C’est vrai que peu de temps après la disparition du roi Sebastião, dans son niveau plus extérieur, ça a surgi comme un sentiment populaire contre la domination espagnole mais, depuis cette époque c’est l’aspect plus intérieur qui semble plus intéressant. Un autre aspect c’est que tous ceux qui ont donné vie ou qui ont maintenu vivant ce mythe depuis Bandarra, en passant par le Pe. Antonio Vieira jusque à celui qui nous a révélé toute son ampleur –Fernando Pessoa– sont des êtres qui l’ont fait suite à une intuition, une vision prophétique.

C’est un sujet très vaste, mais une chose est certaine, le sebastianisme n’est pas le retour de ce roi qui est mort sur le sable d’Alcacer Quibir. C’est beaucoup plus vaste; c’est le mythe du retour du roi-enfant (comme le roi Arthur) et ce mythe est indissociablement lié au mythe du Cinquième Empire (nouvel âge d’or) et le culte du Saint-Esprit (la religion universelle).
Les origines de ces trois piliers son obscurs et se perdent dans la nuit des temps – de la lusitania (terre de lumière), héritière de la tradition atlante et du graal – jusqu'à un temps plus récent, on voit qu’il y a eu toujours le sentiment d’une mission universelle (et aussi de maintenir le territoire libre d’influences étrangères).
Pour situer un peu le contexte historique (très en résumé), je dois parler de la fondation elle-même du royaume, qui est intimement liée au projet templier. En 1126, les chevaliers du temple sont déjà au Portugal dans la ville de Soure, de 1128 (année de la bataille du futur 1er roi Afonso Henriques contre sa mère) jusqu'à 1143 (où il est reconnu comme rex), on en connait très peu sur l’activité des templiers mais, en 1143, l’activité de l’ordre est déterminée et en 1145 on connait le registre de la donation du château de Longroiva aux Pauvres Chevaliers du Christ. Dans une lettre du roi Afonso au maitre des chevaliers, il dit « …et que dans toutes vos œuvres je me considère frère… ». Il est possible que tous les rois jusque à D. João III connaissent le côté ésotérique de l’ordre du temple ou ils étaient même initiés à ses mystères.

Plus tard, en 1308, le roi D. Diniz refuse de juger les templiers, fait semblant de dissoudre l’ordre, et crée un nouvel ordre, l’ordre du Christ (ou tous les anciens templiers ont été admis). C’est sous ce nouveaux nom et nouveau drapeaux que le même projet universel des templiers a continué, adapté aux nouvelles circonstances, et qui est à l’origine de l’épopée maritime des siècles XV et XVI.

La décadence de ce projet commence avec le roi D.Manuel I, responsable de l’expulsion des juifs, et termine avec D.João III qui a introduit l’inquisition et a transformé l’ordre du christ d’un ordre chevaleresque en un ordre monastique. Le roi Sebastião était le petit fils de D.João III, il a voulu restaurer l’ordre chevaleresque du Christ mais, en étant entouré d'un milieu de fausse mystique, folie et trahison, ça l'a conduit à sa perte.

De son cotê, L'Ordre du Temple, était déjà depuis longtemps volontairement resté endormi mais reste toujours vivant jusqu'à nos jours.
Si ça t’intéresse, je pourrais dire quelque chose sur le côté métaphysique du sebastianisme.
J’espère que mon français est lisible.
avatar
Boral

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Calcédoine le Jeu 14 Mar 2013, 18:25

Bonjour Boral,

Oui, ton français est bien lisible. Aucun problème.
Sans préjuger de ce que pourrait te répondre Garfield, je dois dire que, pour ma part, je suis intéressé à en apprendre plus sur le lien entre le Sébastianisme et ce "projet" templier.

Je ne connais pas grand-chose de l'histoire du Portugal (et rien des "détails" de l'histoire, ni des influences "non officielles"), donc, je serais heureux d'en apprendre beaucoup plus.

J'ai lu que le Sébastianisme avait un rapport avec une dévotion au Saint-Esprit. Lui-même, le Saint-Esprit, est (bien sûr) un concept religieux mais, de plus, de manière plus vaste, évoque cette "force", cette "intelligence", qui imprègne toute la matière dans l'univers. Ce point de vue devrait évidemment interpeller les apprentis alchimistes ! Par contre, j'ignore tout de ce mythe du nouvel âge d'or futur que tu nommes "Cinquième Empire".

En ce qui concerne les Templiers, je suppose que l'Ordre a dû avoir une forte influence sur le Portugal car, il y a environ 30 ans, j'ai été invité à assister à une cérémonie d'initiation de chevaliers au sein d'un ordre néo-templier dont le grand-maître (que j'ai pu saluer) était un Portugais, un certain Prince de Souza-Fontès. Faux prince, un peu escroc, mais néanmoins très cultivé, et véhiculant un idéal qu'il essayait de faire revivre. Je pense que l'Ordre du Temple a pu insuffler au Portugal un idéal spirituel qui, quoique discret, est certainement encore bien présent aujourd'hui.

avatar
Calcédoine
Admin

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Garfield le Jeu 14 Mar 2013, 20:16

Bonjour Boral. Je suis intéressé aussi, comme Calcédoine. Je vois que tu évoques l'ancien nom du Portugal qui remonte à l'époque romaine : Lusitania. Je n'avais jamais remarqué que ce nom dérivait du latin "luz" et pouvait être le "Pays de la Lumière". Si le Sebastianisme n'est pas un mouvement politique, j'espère pourtant que, pour une meilleure Europe, la lumière de l'Esprit se répandra plus loin que le Portugal !


Grândola Vila Morena
avatar
Garfield

Nombre de messages : 176
Age : 36
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Boral le Jeu 14 Mar 2013, 22:02

Avec plaisir, Calcedoine et Garfield.
Ça prendra un peu de temps mais c'est promis. Comme je l’ai dit, c’est un sujet vaste et comme ça, peut-être je le ferai en plusieurs parties.
avatar
Boral

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Boral le Lun 18 Mar 2013, 00:00

Incroyable la recherche Google.
En plus de la difficulté d’écrire en français je me demandais aussi par où commencer… et voilà que la recherche Google m’a mis sur un magazine (traduit en français) qui nous parle déjà très en profondeur de ce thème et qui en première lecture me parait très bien fait. Mon intervention sera alors facilitée et j’aurai juste donc à préciser certains aspects.

J’aimerais aussi préciser que le mythe du sébastianisme peut-être aussi entendu sur plusieurs niveaux (extérieur, intérieur...) et la ligne qui sépare son côté métaphasique du côté historique-nationaliste est très étroite, parce que le fait historique visible nonobstant qu’il est le même, les éléments plus extérieurs – l’action – sont les seuls éléments qui sont compréhensibles par la plupart des gens.

Ce nationalisme lié au sebastianisme continue vivant (plus que jamais). Malheureusement il est associé à une certaine « droite », ou personne ne parle de sébastianisme par peur qu'on le croie fou, ou alors dans un autre extrême, il est associé à des groupes « ésotérisme - new age » ou toute élucubration délirante est permise. Dans ma contribution sur ce thème je vais essayer de rester en dehors de tout ça.

Le magazine a aussi d'autres articles; un lié à l’alchimie.
Voici le link :

http://books.google.pt/books?id=XBC9uf9eF4wC&pg=PA21&lpg=PA21&dq=culte+de+esprit+saint+portugal&source=bl&ots=TsX5gbXVdH&sig=IjEP_QtB3-Oo0eg79yULKEHbUoU&hl=en&sa=X&ei=6D1GUYztG-L17Ab4w4GIBw&ved=0CCsQ6AEwAA#v=onepage&q=culte%20de%20esprit%20saint%20portugal&f=false
avatar
Boral

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Boral le Lun 18 Mar 2013, 00:51

Encore aujourd’hui, comme une réminiscence de ce culte, on célèbre à Tomar tous les 4 ans, la « festa dos tabuleiros » ou la fête du Divin Esprit-Saint. Cette fête est une des constituants de l’ancienne procession de l’empire, en honneur de l’Esprit-Saint.

Tous les « tabuleiros » que les filles portent sur la tête sont surmontés d'une couronne avec la croix du christ ou alors une colombe ; ils sont portés par des demoiselles, puisqu'il existe une étroite liaison entre l’Esprit et la Femme, qui représente Sophia, la sagesse et la porteuse de vie. Elles sont habillées avec les couleurs de l’Ordre du Temple/Christ : le rouge, couleur du Saint-Esprit, et le blanc, la pureté de la Vierge.
Cette fête est aussi liée à des pratiques ancestrales de la remise des premiers produits de la cueillette aux divinités et la célébration de la fertilité de la terre.

après 0:50


avatar
Boral

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Boral le Lun 18 Mar 2013, 23:38

Un autre article en français qui nous parle un peu sur l’histoire non officielle des templiers au Portugal:

http://nonnobisdominenonnobissednominituodagloriam.unblog.fr/2008/04/11/les-origines-templieres-du-portugal/

avatar
Boral

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Garfield le Mar 19 Mar 2013, 18:57

Bonjour Boral, et merci pour toutes ces informations que tu nous apportes.

Du long texte que tu nous mets @ en lien, je retiens surtout ce qui suit, et qui m'était totalement inconnu.

Contrairement aux pays du nord de l'Europe, la péninsule ibérique a connu les invasions mauresques, ce qui fait que les Templiers du Portugal, chrétiens, ont dû faire face aux troupes islamiques à leurs propres frontières, contrairement aux autres croisés qui allaient combattre bien loin de leur patrie. De ce fait, le pouvoir royal portugais et les Templiers collaborèrent, ce qui créa de bonnes relations entre les deux. Il en découla une reconnaissance du Portugal envers l'Ordre du Temple. Lorsque, en France, Philippe le Bel et le Pape Clément V s'unirent pour détruire les Templiers, l'Espagne et le Portugal constituèrent une exception.

Mieux même ! Ce site web montre à quel point les Templiers furent impliqués dans le processus qui conduisit à l'indépendance du Portugal en 1139, et une bonne part des terres qui constituent le Portugal appartenait à l'Ordre du Temple. En résumé :
L’indépendance du Portugal a été, donc, façonnée et marquée par la convergence de l’alliance bourguignonne – portugaise, de l’esprit chrétien des Cisterciens et des idéaux Templiers, sous la tutelle spirituelle de Saint Bernard de Clairvaux.
Après la dissolution officielle de l'Ordre du Temple, celui-ci survit au Portugal, protégé par le @ roi Denis, et change son nom en Ordre du Christ. Il manifeste une dévotion marquée envers le Saint-Esprit.

On comprend donc mieux la survivance de cette dévotion aujourd'hui encore, puisqu'elle est intimement mêlée aux racines mêmes du Portugal...
avatar
Garfield

Nombre de messages : 176
Age : 36
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Boral le Mar 19 Mar 2013, 22:21

Garfield, encore quelques notes sur certains aspects de l'histoire secrète dont les liens de mes messages antérieurs ne parlent pas.

Les origines

Géographie SacréeSelon certains auteurs, aux origines, les peuples de la « Lusitânia » seraient les descendants des survivants de l'Atlantide. Ils auraient laissé tout au long de l'Occident, non loin de la côte, des symboles écrits, des constructions mégalithiques qui coïncident avec certains chemins, certaines lignes d’énergie qui transmettent une indication et, surtout, un enseignement qui, plus tard, à été interprété par les druides, lesquels instruits de cette façon ont pu l'utiliser. Cette connaissance aurait été héritée plus tard par l'Ordre cistercien.

La tradition du Graal L’histoire du Graal est beaucoup plus ancienne que ce que l’on croit. Son origine est pré-chrétienne, et est aussi présente sur notre territoire. C’est La tradition ancestrale oubliée par d'autres. Le secret des secrets.

Origine de l'OrdreLe Graal est l'essence même de l'Ordre du Temple. L'Ordre est né de riches connaissances ancestrales que possédaient à l'époque quelques-uns que nous appellerions aujourd'hui des sages. C'était un Trésor spirituel et de sagesse qui a été transmis oralement depuis la nuit des temps.
Actuellement, on dit que cette connaissance a été perdue, mais ce n'est pas vrai. Quelque chose dont beaucoup ont profité mais dont on a récolté juste des petits fragments. Aujourd'hui, la mythologie médiévale n’est qu’un pâle reflet de tout ça.

Dans les terres du Nord, et au milieu de la domination arabe, quatre puissants seigneurs rejoignent les bras et ont commencé à rassembler un rêve. De cette Union naît ce que nous pouvons appeler : l'ORDRE.





En 1110 ils ont élaboré un projet qui allait devenir le Portugal.

Après avoir participé à la prise de Jérusalem onze ans plus tôt, le chevalier de Gondemar (mozarabe * comte Omar) ramène, parmi d'autres reliques, d'importants manuscrits qui ont révélé une réalité historique différente de celle imposée à l'époque par le pouvoir religieux. Gondemar a juste accompli avec succès la mission qui l'a amené à Jérusalem. C’est ce qu’il a rapporté de là qui a déterminé la naissance des Templiers.

Un projet qui, au début, était destiné uniquement à être appliqué juste dans la péninsule ibérique, et qui finalement s'étendra à la Terre Sainte, rejoint alors en ces jours par un lien du passé.

En possession de la connaissance de ces témoignages, l'ORDRE inclut la Terre Sainte dans les objectifs de sa mission. Prenant connaissance de cette initiative et du contenu de ces parchemins à travers ses frères, Bernard de Clairvaux, « tout d'abord choqué et alors éclairé », soutient le projet et propose de le faire circuler discrètement dans les centres ésotériques de l'Europe.

Quelques années plus tard, les Templiers allaient pouvoir récupérer le gros de la preuve documentée d’une vérité qu’ils ont gardée et qui reste secrète. A l’inverse de ce qui disent les historiens, les Templiers n’étaient pas dans les croisades, mais menaient une croisade très spéciale.


(à suivre...)
________________________________
* Mozarabe @ http://fr.wikipedia.org/wiki/Mozarabe. N'oublions pas qu’avant et pendant la présence arabe, le christianisme était présent aussi sous la forme du @ priscillianisme et de @ l'arianisme.
avatar
Boral

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Garfield le Sam 23 Mar 2013, 12:25

Oui, Boral. Merci.
Je vois maintenant bien l'influence de l'ésotérisme Templier dans la construction (et la continuation) du Portugal. Je vois bien aussi l'importance de la dévotion au Saint-Esprit. Mais où intervient alors le Sébastianisme ? Comment se relie-t-il à cette continuité historique et spirituelle ?
avatar
Garfield

Nombre de messages : 176
Age : 36
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Boral le Lun 15 Avr 2013, 23:06

De cette façon, l'ordre du temple s’est divisé en deux fronts. Un dans la Terre Sainte et l'autre dans la péninsule ibérique, où ils luttent pour déployer leur projet, qui visait à rendre le monde plus juste, plus humain. Un projet qu'ils partageaient avec l'ordre général.
Un rêve où il serait possible de réunir, dans une grande fraternité, les trois grandes religions (juive, chrétienne et islamique) et atteindre une paix durable pour le progrès de l'humanité. Pour ce faire, l’ordre devra atteindre une telle puissance, ce qui leur permettrait de renverser le système féodal et de mettre un terme à l'hégémonie de Rome.
Pendant presque deux siècles, l'ordre se développe et se renforce. Il se distingue dans le domaine militaire, toujours aux côtés du Roi-frère Afonso I du Portugal et de ses successeurs.




Le premier sceau royal du roi Afonso I. Nous pouvons observer que la disposition des lettres qui forment le mot « Portugal » peut se décomposer en « Por Tuo Gral » (Par ton Graal):
De haut en bas, le long de l'axe vertical de la Croix, nous pouvons lire POR dans le sens de « par » ou « à travers ». Sur l'axe horizontal, nous pouvons lire dans la moitié supérieure TUO et dans moitié inférieure de G(R)AL.

Toujours sur le front de la ligne de bataille. Il se Distingue aussi dans l'entreprenariat rural et administratif ; vénéré par la population, récompensé par le pouvoir royal et toléré par le clergé.

Apres la dissolution de l'ordre à la suite des événements qui ont eu lieu au début du XIVe siècle en France, l'ordre des Templiers au Portugal, avec toute autonomie et protection royale, change de nom et poursuit son chemin. C’est le seul pays qui est née Templier et qui est resté Templier.
Le projet, maintenant trop grand pour un territoire si petit, nécessitait de changer de stratégie. Muni des secrets de la navigation océanique, les Templiers du Portugal partent pour l'aventure épique de la découverte.



Ce qu'ils n’ont pas pu faire en Europe, ils allaient le faire dans le monde inconnu. Afin de se renforcer, pour la promotion de la maison mère qui était son temple, le Portugal.

Une partie de leur trésor et de leurs connaissances préservées pendant des années serviront dans l'épopée maritime qui suivra. L'histoire nous enseigne que lorsqu'il y a grandeur, il y a la cupidité. Une fois de plus, les Templiers seront submergés dans les eaux marécageuses de la trahison, les intrigues, les jeux de pouvoir. Et alors, l'ordre glorieux du Christ finit remplacé progressivement par les intérêts et l'avidité d'un grand nombre. Il dépérit dans une multitude de “néants", vide de Templarisme.
.

* Les textes en italique sont extraits des "Templiers du Portugal"

Garfield, à mon avis, après ces 2 périodes distinctes de l'ordre, le sebastianisme et le mythe du Ve Empire émergent comme un rêve inaccompli qui reste dans l'inconscient collectif et qui a re-surgi, principalement en raison de la capacité prophétique de certains auteurs (notamment avec F.Pessoa) qui le respirent comme quelque chose de très concret et réel. Il s’agirait alors d'induire la Renaissance de ce projet inachevé, la troisième ère, l'Empire spirituel (qui ne doit ne pas être confondu avec l'impérialisme) et qui commencerait, comme au début de la première ère, avec un Roi-frère.

Si vous êtes intéressé, mon prochain message, et pour terminer ma contribution à ce sujet, sera seulement avec des extraits des textes de F. Pessoa sur cette matière.
avatar
Boral

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Garfield le Mar 16 Avr 2013, 21:15

Merci pour cette synthèse, Boral. Je me souviens que Christophe Colomb, avant de mener son expédition maritime vers l'ouest pour le compte de l'Espagne, avait essayé de faire financer ses bateaux par le Portugal. Il a d'ailleurs vécu dans ce pays entre 1476 et 1485, et a épousé une portugaise : la fille de Bartolomeu Perestrelo, gouverneur de Porto Santo. C'est peut-être grâce à elle, et grâce aux anciennes cartes marines qu'elle lui aurait procurées, que Christophe Colomb aurait eu l'idée de naviguer vers l'ouest pour rejoindre la Chine (ou peut-être d'autres terres rencontrés en chemin).

Merci de m'avoir fait découvrir ce projet humaniste des Templiers du Portugal, qui espéraient construire un monde nouveau sur des terres presque vierges. Fondamentalement, ce projet ressemble à celui des "pères fondateurs" des Etats-Unis d'Amérique (qui, lui aussi, a été perverti par l'avidité et la cupidité de certains). Les "pères fondateurs" des Etats-Unis étaient – dit-on – majoritairement Franc-Maçons. Or, les Franc-Maçons, eux aussi, ont hérité d'une partie de l'idéal des anciens Templiers.

Fernando Pessoa (1888-1935) était vraisemblablement un idéaliste, humaniste et spiritualiste, selon ce que nous apprend @ Wikipedia :
En 1934, il publie son premier recueil en portugais, "Message". Ces quarante-cinq poèmes mystiques composent en trois parties une sorte d’épopée rosicrucienne dont le messianisme sébastianiste prophétise une humanité nouvelle et l'avénement du « Cinquième Empire de paix universelle ».
Mais depuis sa mort, bientôt 80 ans ont passé ; que devient alors le Sébastianisme dans le Portugal actuel ? Essor ou déclin ?
avatar
Garfield

Nombre de messages : 176
Age : 36
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sébastianisme, voie initiatique ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum