Fulcanelli

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fulcanelli

Message  Henri Schersch le Dim 29 Juin 2014, 10:31

Bonjour Boral.
Merci pour cette information.

Mais nous devons nous poser la question : que vaut-elle ?

Il y a longtemps que des rumeurs circulent concernant une publication de la "vraie" version du CheminCroisé Finis Gloriae Mundi. Nous nous sommes déjà interrogés à ce sujet sur notre BlogForum en juin 2011, dans notre CheminCroisé Thèque, pour constater que des versions farfelues étaient diffusées.

S'agira-t-il, cette fois, du texte authentique ?
Comme toujours, nous attendrons d'en savoir plus afin de juger sur pièce.

Toutefois, constatons qu'il n'est pas surprenant d'observer une transmission discrète du manuscrit au travers d'une filiation "martiniste rose-croix" (comme l'écrit Christophe de Cène) puisque Fulcanelli lui-même semblait en savoir long sur cette fraternité. Il l'évoque dans son ouvrage "Les Demeures philosophales", au chapitre traitant de Louis d'Estissac, en concluant son analyse en suggérant que ledit d'Estissac était vraisemblablement un personnage influent au sein de l'ordre de la Rose-Croix. Pourtant, un peu plus loin, Fulcanelli démythifie les mouvements rosicruciens structurés, en resituant le contexte avec pertinence :
Fulcanelli a écrit:La prétendue Confrérie de la Rose-Croix n’a jamais eu d’existence sociale. Les Adeptes porteurs du titre sont seulement frères par la connaissance et le succès de leurs travaux. Aucun serment ne les engage, aucun statut ne les lie entre eux, aucune règle autre que la discipline hermétique librement acceptée, volontairement observée, n’influence leur libre arbitre. Tout ce que l’on a pu écrire ou raconter, d’après la légende attribuée au théologien de Cawle, est apocryphe et digne, tout au plus, d’alimenter l’imagination, la fantaisie romanesque d’un Buwler Lytton. Les Rose-Croix ne se connaissaient point ; ils n’avaient ni lieu de réunion, ni siège social, ni temple, ni rituel, ni marque extérieure de reconnaissance. Ils ne versaient pas de cotisations et n’auraient jamais accepté le titre, donné à certains autres frères, de chevaliers de l’estomac : les banquets leur étaient inconnus. Ils furent et sont encore des isolés, travailleurs dispersés dans le monde, chercheurs « cosmopolites » selon la plus étroite acceptation du terme. Comme les Adeptes ne reconnaissent aucun degré hiérarchique, il s’ensuit que la Rose-Croix n’est point un grade, mais la seule consécration de leurs travaux secrets, celle de l’expérience, lumière positive dont une foi vive leur avait révélé l’existence.
Papus et son fils Philippe Encausse font certainement penser au martinisme et au rosicrucianisme, mais leurs connaissances en ésotérismes étaient telles qu'ils purent aussi approcher bien d'autres obédiences et mouvements ésotéristes. Dans un tel contexte où tout s'échange dans la discrétion, difficile de retracer une filiation susceptible d'authentifier la transmission du texte originel du Finis Gloriae Mundi

Henri Schersch

Nombre de messages : 329
Age : 46
Date d'inscription : 21/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau livre? nouvelle revélation?

Message  Boral le Mar 05 Jan 2016, 00:45


Boral

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulcanelli

Message  loup le Sam 09 Jan 2016, 13:21

merci Boral,je pense que celui ci tient la route ..

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Richard Khaitzine : Le dossier Fulcanelli

Message  Boral le Dim 28 Fév 2016, 17:38


Boral

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fulcanelli

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 02:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum