L'alchimie est travail de femme et jeu d'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'alchimie est travail de femme et jeu d'enfant

Message  Montaléchel le Mer 03 Oct 2012, 18:59

"L'alchimie est travail de femme et jeu d'enfant"

Cette affirmation est de Fulcanelli, lui-même citant d'anciens auteurs. Dans "Les Demeures Philosophales" (Dampierre, chap. V), il soutient que l’Alchimie n’a rien de bien compliqué et compare ce labeur réputé ardu à un simple jeu d’enfant et à un travail physiquement léger (puisque les femmes sont, statistiquement parlant, moins charpentées que les hommes et globalement moins sollicitées pour réaliser des travaux de force).

Etrange, non ? Et un peu contraire à l'idée commune, puisque les notes divulguées dans les livres comme sur les forums signalent un labeur acharné, des années durant, souvent sans autre résultat qu’une réaction chimique intéressante de temps à autre, résultat qu'on dit « prometteur » pour se conforter dans l’idée d’être « sur la bonne voie ». Si beaucoup de travail est certes nécessaire, et sur une longue durée, on voit néanmoins le décalage entre ce long travail laborieux, assidu, acharné, et l’idée que l’Alchimie ne serait que travail de femme et jeu d’enfant.

Bien sûr, on peut convenir qu’il soit facile de considérer que la réussite en Alchimie est très simple… lorsqu’on y est parvenu ! Rétrospectivement, en effet, tout doit paraître évident. Comme aux examens scolaires, le prof qui rédige les questions doit trouver les réponses évidentes, puisqu'il les connaît, lui ; les étudiants, par contre… Pâle


Jeu d'enfant

Penchons-nous sur cette affirmation de « jeu d’enfant ». Tout le monde connaît l’expression. Elle signifie que l’apparente épreuve est simple, simplissime même, à la portée d’un enfant, ne nécessitant ni grande force physique, ni connaissances poussées, et peut même être amusante comme un jeu. On se rappelle aussi, extraite de la Bible (Nouveau Testament), la célèbre phrase attribuée au Christ (Matthieu, 18:1-4) disant qu'entrer dans le Royaume des Cieux exige de redevenir comme un petit enfant, mettant l’accent sur la simplicité, l'humilité, l’innocence, à l’opposé de l’érudition, de l’intellectualisme outrancier, du doute, de l'arrogance, ou du calcul prospectif élaboré. Bref, la première idée contenue dans cette comparaison est qu'il ne sert à rien de trop se casser la tête.

Il est une autre caractéristique des jeux d’enfants qui nous intéresse ici. Les gosses ont cette capacité de se projeter naturellement dans un contexte virtuel (imaginé). Bien avant qu’apparaissent les jeux vidéo en vue subjective (FPS) avec lunettes relief 3D pour se plonger à fond dans un univers fictif, les enfants de toutes cultures ont depuis toujours joué à « Et si on disait que… », entrant ainsi pleinement dans l’aventure de leur monde imaginaire, sans besoin de beaucoup d'accessoires destinés à « faire vrai » : un bâton devient l’épée de D’Artagnan ou de Zorro, un chiffon entouré de quelques ficelles devient un bébé, l’index et le pouce suffisent à faire apparaître un revolver, et lorsqu’il est nécessaire de chevaucher il suffit de courir en sautillant en disant clipiclop-clipiclop. L’enfant en train de jouer voit comme par ses yeux son monde imaginé, et il vit pleinement son aventure, alors que l’adulte qui le regarde de l’extérieur, intrigué, ne verra que gesticulations incohérentes accompagnées d’onomatopées bizarres.

Il en va un peu de même en Alchimie : un observateur extérieur non informé de la réalité intérieure que vit l’Alchimiste ne peut comprendre avec quel état d'esprit ce dernier opère. Il verra des manipulations chimiques, qu'il essaiera d'imiter avec un insuccès quasi garanti, mais tant qu'il n'aura pas installé en lui la disposition d'esprit particulière nécessaire, il ne sera pas en mesure de "jouer le jeu à fond". Tout l'Art consiste non pas à se demander comment réussir, mais à savoir que la réussite est là, tout comme l'enfant impliqué dans son jeu ne se demande pas comment "faire comme Zorro" : il EST Zorro dans sa tête, comme un labourant doit d'abord être Alchimiste dans sa tête. Chercher à imiter au mieux la pratique chimique des anciens, ce n'est pas pratiquer l'Alchimie, tout comme un gosse n'a pas besoin d'une vraie épée pour être Zorro alors qu'un bâton à peu près droit peut très bien faire l'affaire.
Laissez tomber vos achats de cornues et autres ustensiles de laboratoire, les kilos de fer que vous voulez transformer en or et les tonnes de charbon et de billots de bois afin de nourrir le feu de votre athanor. Vous faites fausse route.
Découvrez l'alchimiste en vous, par Jocelyne Choquette (@ eBookIt.com)

Travail de femme

Ci-dessus, j'ai suggéré que cette expression puisse évoquer un travail physiquement facile. C'est très certainement vrai, mais ne perdons pas de vue que la grande spécificité de la femme, c'est d'être capable d'enfanter ! La femme est biologiquement constituée pour permettre ce processus qui consiste exclusivement en une lente maturation à douce température (37°C) durant 9 mois. Face à cette longue durée, les éléments de début (insémination) et de fin (naissance) paraissent d'une extrême brièveté.

Notre monde actuel n'utilise plus beaucoup le terme, mais le processus par lequel l'enfant à naître quitte la matrice maternelle pour s'engager vers la sortie est appelé "travail". Un "travail de femme" se réfère donc aussi à ce moment très particulier lié à l'arrivée à terme du lent processus de maturation interne débouchant sur l'apparition d'un nouvel être humain.


Travail de femme + jeu d'enfant

En méditant sur le sens de cette simple analogie tenant en quelques mots, lapidaire, nous découvrons une riche allégorie évoquant tant le processus alchimique que l'attitude de l'alchimiste. Cette imagerie symbolique met en œuvre la fécondation, le creuset matriciel, la douce coction en milieu aqueux, la préoccupation constante, le ballon (bien visible après 6 mois !), la sortie de l'athanor, et l'apparition d'un nouvel Humain dont l'évolution se continuera désormais à l'air, se formant une personnalité par le jeu, ce qui conduira à la maturité l'enfant juste né… et son père+mère : l'Alchimiste.

Montaléchel

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'alchimie est travail de femme et jeu d'enfant

Message  loup le Mar 16 Oct 2012, 17:33

bj, je reviens sur ce sujet pour dire que les enfants jouent avec des "objets" trouvés dans la rue (des campagnes !!!) Très heureux ; donc que la "matière" est à la vue de tous !!!! Bondissant Bondissant
On parle de travail de femme, car le travail visible des femmes était le lavage (dans les riviéres ou lavoirs) et nos anciens parlaient de lavures !!!!! Les 7 ou 8 répétitions sont des "lavages" !!!!!

loup

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum