Le code du manuscrit Voynich enfin décrypté (Walter Grosse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le code du manuscrit Voynich enfin décrypté (Walter Grosse)

Message  Calcédoine le Sam 05 Oct 2013, 11:00

Un des co-auteurs contribuant à notre BlogForum fait paraître ces jours-ci un livre concernant un intriguant sujet que nous évoquons dans la rubrique CheminCroisé Achimie – sujets variés : le manuscrit Voynich.



Paru en français aux éditions du Mercure Dauphinois dans la catégorie Alchimie, cet ouvrage d'environ 200 pages porte le code ISBN 978-2-35662-049-1
En 1912, un collectionneur, Wilfrid M. Voynich, acheta aux Jésuites de Frascati, près de Rome, un petit manuscrit en vélin de 240 pages. Son ancienneté transparaît dans les détails des illustrations de personnages et de châteaux. La datation au carbone 14 confirme qu’il aurait été écrit entre 1404 et 1436.

A première vue, ce manuscrit pourrait être un traité d’herboristerie ou d’astrologie. Toutefois, certaines figures ne ressemblent à rien de connu. Le texte qui accompagne ce traité est indéchiffrable, car il est rédigé dans une langue inconnue. Jusqu’à ce jour, il n’a toujours pas été déchiffré, malgré les nombreux spécialistes qui se sont penchés dessus. C’est ce qui fait de lui le manuscrit le plus énigmatique de tous les temps.

Mais le chercheur Walter Grosse vient d’en résoudre le code qui est bien le code des codes le plus élaboré de tous les temps, et il a découvert la raison pour laquelle il a été créé. En effet, ce livre contient un secret qui a été caché pendant 600 ans, et son apparition à Prague en 1586 sous l’Empereur du Saint-Empire Romain Germanique Rodolphe II n’est pas un simple hasard. Une aventure passionnante à ne pas manquer.

Source : le blog de Walter Grosse
@ http://fulg.blogs.sapo.pt/5816.html
avatar
Calcédoine
Admin

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le code du manuscrit Voynich enfin décrypté (Walter Grosse)

Message  Calcédoine le Mer 09 Oct 2013, 18:56

Bonjour,

Les Editions du Mercure Dauphinois ont désormais édité l'ouvrage de Walter Grosse et une page de leur site le présente :
@ Le code du manuscrit Voynich enfin décrypté
Par rapport à ce que je reproduisais dans le post ci-dessus, notez que quelques informations ont été ajoutées, dont une présentation sommaire de Walter Grosse et ce paragraphe supplémentaire en 4ème de couverture :
Il ne s’agit pas non plus d’un traité scientifique sur la physiologie des plantes du XVe siècle. Il est pourtant vrai que son auteur a réalisé une série d’expériences, cependant son but n’a pas été uniquement la recherche scientifique.
Bien que je n'aie personnellement pas encore reçu ce livre (je ne puis donc vous expliquer comment fonctionne ce "Code des codes" cryptant le manuscrit Voynich), j'ai néanmoins appris que ce vieux manuscrit du début du XVème siècle décrirait le lien entre les configurations astrologiques et le comportement de la sève des plantes. Le Voynich ne décrirait donc pas la végétation d'un hypothétique Jardin d'Eden perdu, comme le suggère le thriller CheminCroisé La Source (Michael Cordy), mais serait une sorte d'ouvrage "d'astrobotanique", si je puis m'autoriser ce néologisme.

De fait, outre le texte apparemment incompréhensible que Walter Grosse nous déclare avoir décodé, on trouve aussi de nombreuses illustrations représentant des végétaux. En comparant les caractéristiques des plantes entre elles et en prenant en considération les influx zodiacaux qui les déterminent, on découvrirait ainsi, au niveau du comportement de la sève, des corrélations laissant entrevoir l’existence d’une authentique influence astrologique.
L’auteur du Manuscrit Voynich aurait donc été un "phytophysiologiste" médiéval, une sorte de précurseur de @ Grégor Mendel, un "protogénéalogiste" décrivant ses recherches en botanique. Recherches qui auraient également touché à l'hybridation, puisque le Manuscrit nous présente un ensemble de plantes dont la plupart sont inconnues dans la Nature.

. .

On pourrait alors se demander pourquoi un traité de botanique, ou "d'astrobotanique", apparemment anodin, se devait d'être codé au point d'en devenir illisible. Une explication pourrait être le risque encouru par l'auteur par rapport à l'intransigeance de l'Eglise. En ces temps-là, on ne badinait pas avec le dogme ! Or, démontrer l'influence zodiacale sur les végétaux, c'était aussi laisser supposer une influence similaire sur les animaux, voire les humains ; l'Eglise, dans sa volonté de monopole sur les consciences, aurait-elle accordé l'Imprimatur sur un ouvrage suggérant un déterminisme astrologique ? Quelques années plus tard, le 5 janvier 1586, le pape Sixte V promulguait sa bulle Coeli et terrae Creator condamnant l'astrologie.  1586, c'est précisément l'année où l'Empereur Rodolphe II acquiert, à Prague, le fameux Manuscrit qui nous occupe ici.
avatar
Calcédoine
Admin

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le code du manuscrit Voynich enfin décrypté (Walter Grosse)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum