Et si l'Univers n'était qu'un son ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et si l'Univers n'était qu'un son ?

Message  Ludivine le Mar 06 Mar 2012, 16:28

Je viens de retrouver dans ma bibliothèque un ouvrage des plus intéressants. Son titre "Ecouter l'Univers – Du Big Bang à Mozart : à la découverte de l'univers où tout est son", par Alfred Tomatis. Tout au long du livre, l'auteur nous emmène aux confins de l'univers à travers les sons. Il tente de nous démontrer que le son et la lumière sont deux manifestations d'un même phénomène s'exprimant sous deux formes différentes. Pour lui, le cosmos tout entier n'est que du son et nous le démontre entre autres dans cet extrait particulièrement intéressant :
Ma conviction est que le phénomène sonore est bien à l'origine de tout ce qui existe dans le cosmos, puisque celui-ci se manifeste sous des formes vibratoires, depuis l'état énergétique précédant la particule jusqu'aux masses stellaires les plus importantes, auprès desquelles le soleil lui-même n'est qu'une minuscule boule de feu.

Il suffit de se pénétrer de ce nouveau concept pour que l'aspect du monde change, et que se dégage une vision unitaire de l'univers qui procure une entière compréhension de tout ce qui concerne la formation du cosmos comme l'organisation des structures qui le composent.

Cette vue panoramique n'est nullement exclusive des investigations qui se poursuivent dans les domaines touchant aussi bien à l'astronomie qu'à la physiques des particules. Elle permet cependant au néophyte de se faire une idée globale de ce qu'est l'habitat cosmique dans lequel il est lui-même une inclusion active et activée.

Si tout est son, comme nous le prétendons, chaque stade de l'évolution de l'univers est un montage sonique différent ou, si l'on préfère, un amas vibratoire qui change d'aspect en fonction de la complexité des combinaisons émanant des composantes soniques. Rappelons que, l'on parle de sons, on n'évoque pas seulement les sons audibles qui, seuls, méritent la dénomination d'"acoustiques" dans le champ restreint de onze octaves dévolu à l'audition humaine. On sait que le cosmos répond par ailleurs à des agencements provenant d'innombrables amalgames réalisés à partir d'une infinité de vibrations.

Le monde, alors, ne semble plus être que l'histoire évolutive d'une composition sonique, d'une "symphonie fantastique", inaudible certes, mais bien une symphonie, puisqu'elle est sonique par essence. Cet ensemble se déploie dès le commencement de l'univers à partir d'une pièce réduite à sa masse minimale et à son maximum d'énergie, puis qui s'étale dans l'infinité du temps et de l'espace.

Ainsi, tandis que les sons envahissent l'espace, le temps s'allonge. Les longueurs d'onde initiales sont si courtes qu'elles paraissent immobiles. Elles atteignent en fait une vitesse inconcevable et sont à l'origine d'une agitation interne dégageant une quantité impressionnante de décibels. D'une intensité inimaginable, ce bruit que nous appelons le Big Bang fut le résultat de l'énorme concentration d'énergie qui détermina l'explosion initiale.
Curieusement le mot "bang" est une onomatopée évoquant, un bruit… !

@ Alfred Angelo Tomatis, né le 1er janvier 1920 à Nice et mort le 25 décembre 2001 à Carcassonne, est un oto-rhino-laryngologiste qui a donné le jour à une méthode de rééducation orthophonique mise en œuvre par un réseau d'instituts et d'écoles privés et publics. Il a consacré l'essentiel de sa vie professionnelle à étudier les processus liant l'écoute au langage. Ses théories sur le traitement des troubles de l’audition et du langage sont connues sous le nom de Méthode Tomatis ou Audio-Psycho-Phonologie (APP). Pour lui : « La voix ne contient que ce que l’oreille entend ».


Editeur : Robert Laffont en 1996
Collection : Collection Réponses
ISBN-10: 2221077334
ISBN-13: 978-2221077337

Quatrième de couverture
Et si univers n'était qu'un son ? Au commencement du monde, il y aurait eu un Big Bang, une formidable explosion sonore. La métaphore du son unique, créateur de toutes choses, n'est pas nouvelle. Ce qui est original, dans la démarche d'Alfred Tomatis, c'est qu'il en explore toutes les conséquences sur l'évolution de l'univers. Non seulement le son est à l'origine du cosmos, mais il anime tout ce qui est. L'homme lui-même devient, dans cette perspective, l'écho de l'univers. C'est ainsi qu'Alfred Tomatis nous invite à comprendre la structure du vivant comme on écoute une symphonie fantastique. Ce voyage dans l'univers à partir du son nous entraîne de la physiologie et de l'acoustique à l'harmonie de la musique et du chant, de la thérapie par le son à l'étude de la parole et du langage ; enfin, Alfred Tomatis nous offre une véritable anthropologie de l'écoute chez les Grecs, chez les Juifs ou en Asie pour terminer sur une écoute de la vie même.

Ludivine

Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 04/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si l'Univers n'était qu'un son ?

Message  Christian Hersey le Mar 06 Mar 2012, 19:05

Merci Ludivine.
Cette façon de concevoir la création commence à faire son chemin. Par certains aspects, ce paradigme n'est pas sans rapports avec d'autres sujets développés ailleurs sur notre forum :

CheminCroisé Le chant, dans la rubrique CheminCroisé Initiation / Voies initiatiques, explore les vibrations produites par la voix humaine. Certains sons peuvent agir sur la santé ou sur l'esprit par le biais d'harmoniques vibratoires, ou peuvent altérer la santé s'il y a disharmonie.

CheminCroisé Sublimes chants slavons (et autres), dans la rubrique CheminCroisé CD audio, interviews, radios, évoque de façon assez similaire la manière par laquelle certains sons transportent l'âme, en particulier la basse profonde.

CheminCroisé Du coeur de l'oreille à l'oreille du cœur, cet ouvrage proposé dans la rubrique CheminCroisé Livres, ouvrages, parchemins, documents ne fait rien d'autre que nous initier à une compréhension fondamentale de l'oreille, de l'ouïe, et de notre façon d'écouter, ce qui nous ramène inévitablement à cette petite leçon de perception que reçoit Petit Scarabée dans l'épisode pilote de la série Kung Fu, si judicieusement mise en avant par i maestri cantori dans la rubrique CheminCroisé Le taoïsme, voie initiatique :


CheminCroisé L'expérience de Chladni, dans la rubrique CheminCroisé Films, vidéos, montre de façon assez "parlante" comment des vibrations sonores peuvent faire émerger des structures organisées au départ du chaos formé d'une myriade de petites particules (sable, sel).

CheminCroisé Zodiaque, Hermétisme, et Alchimie, dans la rubrique CheminCroisé Alchimie – Sujets variés, sous la plume de Montaléchel, s'autorise aussi une petite digression illustrant comment des interférences constructives peuvent faire émerger des particules apparemment matérielles au départ de ce qui ne semble être qu'un champ parcouru d'oscillations constructives ou destructives, selon qu'elles sont en concordance ou en opposition de phases :


CheminCroisé La Lumière elle-même, dans la rubrique CheminCroisé Alchimie – Sujets variés, commence par le constat que tout est vibration : les photons peuvent être vus comme des particules, mais surtout comme des ondes. Or qu'est-ce qu'une onde sinon l'expression d'une oscillation, d'une vibration ?

CheminCroisé L'Univers serait un hologramme, dans la présente rubrique CheminCroisé Paradigmes, cosmologies, cosmogonies, explique qu'un hologramme est le résultat d'interférences entre deux faisceaux lumineux identiques à l'origine. Ces interférences naissent de la rencontre d'ondes, donc de vibrations.

Qu'on l'exprime donc sous forme de sons, de lumière, ou d'ondes, toutes les recherches montrent que tout dans l'Univers n'est que résultat de combinaisons de vibrations.

Qu'on l'exprime par le vocable "Big Bang", ou "Fiat Lux", on ne peut faire l'impasse sur cette notion de base, enseignée simplement par les ésotéristes, les alchimistes, les scientifiques, les religieux, les poètes :

Tout est vibration
Par conséquent, toute quête de fusion avec l'absolu passe par une harmonisation : un alignement, une syntonisation, une CheminCroisé tenségrité
Le chant du champ, le cantique du quantique... LangueDesOiseaux1
Tout est vibration ; toute progression ne peut être qu'harmonisation.

Christian Hersey

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Musique des sphères

Message  Gamaioun le Mar 06 Mar 2012, 20:24

Bonjour Ludivine, bonjour à tous,

Cet ouvrage a l'air bien intéressant ! et sans encore l'avoir lu, je subodore qu'il s'appuie sur des théories issues de celles de Johannes Kepler, qui lui-même puisait ses idées des pythagoriciens.
Dans son ouvrage Harmonices mundi (1619), Kepler propose clairement des "gammes planétaires"
@ http://astrosophia.free.fr/musique_des_spheres.htm

Elles ont d'ailleurs été récemment mises en musique, écoutez, c'est... magique :



A chaque planète correspond (loi des correspondances) un son, un rythme, une couleur etc.

Dans le même esprit, des chercheurs-rêveurs-chemineurs ont mis au point un piano à couleurs, en se basant sur l'analogie entre musique et peinture.
@ http://www.peiresc.org/pianocoul.htm
@ http://www.creatic.fr/cic/B103Doc.htm

Un peu comme le rêve de voler, établir la synthèse entre l'espace et le temps (pour y échapper?) fait partie des grandes quêtes de l'humanité. Mais nous ne faisons que faire apparaître les lois pré-établies par le grand architecte de l'univers. Nous nous souvenons du monde des Idées de Platon. Et puis nous oublions...
Il existe d'ailleurs de rares personnes qui voient des couleurs en écoutant une musique, phénomène neurologique appelé synesthésie et ce qui est plutôt surprenant (rassurant?), et qui vient chambouler toute loi établie, c'est que les synesthètes n'associent pas tous à une note donnée, la même couleur.

En tout cas je serais bien curieuse de voir et d'entendre ce piano à couleurs, si quelqu'un parvient à dégoter un film ... Clin d'oeil

Pour finir sur une note de poésie colorée, cette sublime et improbable apparition d'un moonbow (arc-en-ciel de nuit) :


Gamaioun

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si l'Univers n'était qu'un son ?

Message  Trinity le Mar 06 Mar 2012, 22:10

Sur ce même thème, une correspondance entre les planètes et un "caractère" a été mise en musique durant la Première Guerre mondiale par Gustav Holst dans son oeuvre CheminCroisé Les Planètes.




Trinity

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 03/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si l'Univers n'était qu'un son ?

Message  i maestri cantori le Dim 11 Mar 2012, 10:34

Ludivine a écrit:Je viens de retrouver dans ma bibliothèque un ouvrage des plus intéressants. Son titre "Ecouter l'Univers – Du Big Bang à Mozart : à la découverte de l'univers où tout est son", par Alfred Tomatis.
Voici Alfred Tomatis dans une courte vidéo.


i maestri cantori

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si l'Univers n'était qu'un son ?

Message  i maestri cantori le Dim 11 Mar 2012, 11:48

Voici une vidéo inspirée d'un ouvrage de Robert C. Lewis "The sacred word and it's creative Overtones." Edition : The Rosicrucian Fellowship, 2222 Mission Avenue, Oceanside CA
Elle présente le principe de la série d'harmoniques et des correspondances. Le système d'analogie est celui présenté par Max Heindel. Comme The Rosicrucian Fellowship est aussi un centre de guérison, nous pouvons imaginer que l'auteur à eu l'occasion de vérifier la cohérence de ce système alliant le corps humain, l'astrologie, les couleurs et les sons.
Il existe d'autres échelles analogiques, certainement toutes aussi cohérentes...



Vous entendez dans cette vidéo la série d'harmoniques naturelles. Cette série d'harmoniques est un principe divin qui nous unit tous, de l'enclume à l'homme.

i maestri cantori

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si l'Univers n'était qu'un son ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 09:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum