Montjoie et Saint-Denis! Le Centre de la Gaule aux origines de Paris et de Saint-Denis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Montjoie et Saint-Denis! Le Centre de la Gaule aux origines de Paris et de Saint-Denis

Message  Christian Hersey le Mar 21 Avr 2009, 16:23

Je tiens à vous faire découvrir 2 ouvrages écrits par Anne Lombard-Jourdan car l'auteur nous fait découvrir les raisons profondes de l'implantation et de la genèse de la capitale de la France, liées à l'existence d'un ancien sanctuaire et d'un lieu gaulois d'assemblée dans la plaine Saint-Denis, au nord de Paris.

1. Montjoie et Saint-Denis! Le Centre de la Gaule aux origines de Paris et de Saint-Denis (Presses du CNRS, 1989).

Extrait 4ème de couverture :

Montjoie et Saint-Denis! Le Centre de la Gaule aux origines de Paris et de Saint-Denis est le titre de l’ouvrage d’Anne Lombard-Jourdan en forme d’hypothèse singulière : "Après avoir localisé au nord de Paris, dans la Plaine du Lendit, “le lieu consacré, au centre de la Gaule”, dont parle Jules César, elle indique comment ce sanctuaire où s’assemblaient les druides se développa autour de la “Montjoie”, tombe de l’ancêtre héroïsé protecteur du pays. Dans le but de masquer et d’exorciser ce lieu de culte païen, les premiers chrétiens situèrent à cet endroit précis, le martyre de saint Denis et sainte Geneviève érigea à proximité la première basilique dédiée à celui-ci. Saint-Denis devint l’équivalent et le substitut du “Protège-pays”. Son nom rejoignit celui de “Munjoie” dans l’appel des guerriers en détresse.

Anne Lombard-Jourdan mène une enquête suivant une démarche originale, qui regroupe en un faisceau convergent tous les indices fournis par les textes, l’iconographie, la tradition orale, les fouilles archéologiques. Elle montre comment la fascination du centre s’exerça, depuis la protohistoire, sur les mentalités et sur les motivations religieuses, politiques et économiques. Elle éclaire ainsi de façon décisive les causes profondes de la primauté de l’abbaye royale de Saint-Denis et de la singularité et de l’ascendant de Paris capitale.”

2. Fleurs de lis et oriflamme - Signes célestes du royaume de France (Paris : Presses du CNRS, 1991 - 1e édition).

Extrait 4ème de couverture :

Le présent ouvrage relance l'enquête à partir de sources nouvelles, examinées avec grande minutie et sous un angle original.
Y sont révélées les surprenantes péripéties des symboles royaux et confirmés la présence, dès la protohistoire, au cœur de la région parisienne, d'un centre ethnique et religieux, et son durable ascendant.

C'est au XIIe siècle, sous l'abbatiat de Suger, que la fleur de lis et l'oriflamme se virent associées à la royauté française et qu'on leur attribua, à l'aide d'écrits et de légendes, des origines chrétiennes et une histoire.
Mais comment croire à une adoption soudaine ou imposée de "signes" porteurs d'une aussi forte charge idéologique et affective ? Anne Lombard-Jourdan s'applique à montrer que, dès avant la conquête romaine, ces deux emblèmes étaient considérés en Gaule comme les garants de la protection divine. Symbole du Soleil levant et précurseur de la fleur de lis, le "croissant" conférait la souveraineté. L'oriflamme, qui représentait la Parole divine, assurait quant à elle la victoire.

Anne Lombard-Jourdan, ancienne élève de l’Ecole des chartes, longtemps attachée au Centre de Recherches historiques de l’EHESS a donné aux éditions du CNRS deux livres sur Paris et sur la Courneuve, et a collaboré à des histoires de Paris et de Saint-Denis.
avatar
Christian Hersey

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 04/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum