La carte du tarot "Valet de Coupes"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La carte du tarot "Valet de Coupes"

Message  Chèvre le Mar 21 Juin 2011, 11:34

Dans le sujet CheminCroisé (Al)chimie métallique, je rappelais que LE MAT est un anagramme de METAL ; et que, seule carte véritablement mobile, 'en marche', du Tarot, CheminCroisé LE MAT est souvent considéré comme celle qui les 'synthétise' toutes.

Charly Alverda répondit la chose suivante :

Sans parler de la mobilité de la XIII, le Valet de Coupes compte pour du beurre ? Sourire

Qui a trouvé le saint calice?
Qui a ouvert le vase scellé?
Qui a regardé dans le secret?
Qui a bu à la source?
Qui est tombé dans le ciel?
Qui est mort dans la vie?
Qui est ressuscité dans l'amour?
Qui est établi dans la connaissance?
Qui repose dans la paix du Parfait?
Qui est devenu UN avec celui qui EST?

.
(Message Retrouvé, de Louis Cattiaux)


Cette belle réponse m'intrigue, en ce que chacun des termes évoqués par Cattiaux implique, précisément, l'immobilité.

Qui a trouvé le saint calice?.........................(trouver est immobile, à la différence de 'chercher')
Qui a ouvert le vase scellé?.........................(on ouvre, a priori, sans se déplacer)
Qui a regardé dans le secret?......................('regarder dans' n'est pas non plus se déplacer)
Qui a bu à la source?...................................(idem boire à la source : on s'y agenouille)
Qui est tombé dans le ciel?..........................(idem tomber : on ne marche pas lorsqu'on tombe)
Qui est mort dans la vie?.............................(idem mourir...)
Qui est ressuscité dans l'amour?................(idem)
Qui est établi dans la connaissance?..........(idem 'être établi')
Qui repose dans la paix du Parfait?.............(idem 'reposer')
Qui est devenu UN avec celui qui EST?......(idem devenir UN, a priori l'UN... ne va nulle part !!)

De plus, l'arcane XIII (CheminCroisé carte sans nom, tout comme LE MAT est sans nombre... l'inclinaison du bâton de marche du Mat est la même que celle de la Faux) n'est certes pas en train de se déplacer : elle fauche sur place, comme tout faucheur sachant faucher. Certes mobile, pour autant elle ne va nulle part. (d'ailleurs, pour se placer sur le seul plan allégorique : où irait la camarde ? Au bistrot ? Voir des potes ?)

Le valet de Coupes, enfin, semble bien en mouvement, mais marche-t-il vraiment ?
cf. un topic sur Tradition Tarots sur ce thème : @ http://www.traditiontarot.com/viewtopic.php?id=480&p=1

Sur la base de la deuxième image du Mantegna, Fameio (le Serviteur), une petite comparaison avec les Valets de Coupes des Tarots de Paul Marteau, Noblet et Dodal :



Puis ce même Fameio avec Etteilla, Viéville et 'Conver' :



(Je sais bien que le Grand Etteilla n'est pas précisément un Tarot traditionnel... Cependant, Alliette est à la fois auteur avéré d'un 'jeu' de Tarots, et un auteur alchimiste. Il est d'ailleurs le seul exemple de cette double casquette, à ma connaissance. En l'occurence, cette carte issue de son Tarot reprend de façon frappante la plupart des caractères des autres Valets de Coupes. Et un point capital qui nous intéressera ici : il est bel et bien statique, malgré que son talon soit levé. Le geste dessiné par Etteilla est très clair sur ce point: ce n'est pas un "pas", c'est une sorte de révérence.

S'agit-il d'une Élévation ? L'esquisse d'une génuflexion ou d'une révérence ? (Sous le dessin, Etteilla note, pour la carte retournée : Penchant. Penchant ?... ou... Inclination ?...)

Ambiguité, pour le moins, dans ce geste, même chez Viéville.

Bertrand avait versé au dossier le Varlet de Coupes du Tarot Anonyme Parisien, lui aussi ambigu sur le 'mouvement' ; marche, ou présentation, révérence, élévation ?

Le commentaire, très dense, de François Trojani sur le Fameio du Tarot de Mantegna, porte principalement sur cette fameuse 'coupe', ou vaissel, vase de l'Art. Il indique :

Nous pouvons constater ici la complexité des connexions symboliques, le vase désignant à la fois la materia prima, le feu secret, l'élixir accompli et la matière dans laquelle il doit cuire. De même s'identifie-t-il avec le serviteur qui le porte.

Pas de la gnognotte, donc. Cette révérence supposée chez le Valet de Coupes s'accorde enfin avec le ton donné par Cattiaux - révération, inclinaison devant le sacré :

Qui a trouvé le saint calice? [...] Vase scellé [...] le Parfait [...] Celui qui EST

Chèvre

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 06/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Valet de Coupes"

Message  Charly Alverda le Mar 21 Juin 2011, 12:56

Bonjour,

Pour répondre à Chèvre qui reprend ma citation de Cattiaux : “Qui a trouvé le saint calice? ...” et qui s’étonne de ce choix : “Cette belle réponse m'intrigue, en ce que chacun des termes évoqués par Cattiaux implique, précisément, l'immobilité.”

J’ai cité le poème de Cattiaux :
“Qui a trouvé le saint calice?...
Qui a ouvert le vase scellé?
Qui a regardé dans le secret...”

Parce que je vois bien le Valet de Coupes - selon différents jeux - comme serviteur du Graal, il porte souvent une couronne de fleurs dans les cheveux et sa coupe est souvent couverte pour la protéger des regards indiscrets et/ou de son propre regard.

Mouvement et repos sont les deux faces du même mystère de la Vie :

“... pour tout embrasser et pour tout concevoir, n'oubliez jamais que tout s'oppose par les milieux et se rejoint par les extrêmes, double face du mystère indivisible de l'esprit.
Tout s'oppose par les milieux et se rejoint par les extrêmes ; car le coeur de l'action, c'est le repos ; le centre de la Force, c'est la mansuétude ; la plénitude du néant, c'est l'être. Le coeur à son milieu est esprit, et l'esprit à son centre est amour.” (Règne de l’Esprit Pur)

“Le repos contient le mouvement.
Le mouvement engendre le changement.
Le changement purge la création.”

“Le corps-esprit est sans commencement et sans fin.
Quand il se dédouble, les univers naissent dans l'amour; c'est le temps du mouvement. Quand il se réunit, les mondes disparaissent dans la connaissance; c'est le temps du repos.”

“La paix du centre commande au mouvement éternel de la roue céleste.”

“Toutes les vagues de la création passent et s'effacent, mais la mer du grand monde et celui qui l'anime subsistent éternellement.
Le comble du repos aboutit à l'acte créateur, le comble du mouvement mène au repos régénérateur.”

“C'est le repos qui se tient dans le mouvement et qui l'anime.
Comme c'est l'essence qui se tient dans la substance et qui y fait émaner les formes.”
....
....
(Le Message Retrouvé)


“Chèvre : De plus, CheminCroisé l'arcane XIII ... n'est certes pas en train de se déplacer : elle fauche sur place, comme tout faucheur sachant faucher. Certes mobile, pour autant elle ne va nulle part. (d'ailleurs, pour se placer sur le seul plan allégorique : où irait la camarde ? Au bistrot ? Voir des potes ?)

Un faucheur sachant faucher faucherait quoi en fauchant sur place ? Sourire
Il ne faut jamais avoir vu un faucheur, qui avance trop lentement à son gré sans doute, dans le champ qu’il doit moissonner ! Au bistrot ou ailleurs celui-là (ou celle-là) viendra bientôt nous chercher et il vaut mieux cesser de nous agiter, rester le plus immobile possible en attendant la lame fatale, ainsi il (elle) viendra en “pote” !
“La mort vient à nous comme une amie si nous cessons de la redouter.”

“THALES. - La mort ne diffère pas de la vie.
On lui répond :
Pourquoi alors ne te donnes-tu pas la mort ?
La question semble futile à un ami de la sagesse. Entre des termes similaires, équivalents comme les « jambes » d'un triangle isocèle, il n'a pas à choisir.
THALES. - Parce que vie ou mort, c'est tout un.
Et Thalès n'est pas homme à parler autrement qu'il ne « sent » (R. Godel)

Oui, le faucheur semble bien l’autre face du CheminCroisé Mat et le seul autre marcheur du jeu est le Valet de Coupes (hors tarots de princes)

Cordialement,

C...a

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Valet de Coupes"

Message  Chèvre le Mar 21 Juin 2011, 13:22

Merci Charly

Ainsi, la circularité du mouvement de la faux rappelle le Tai-Chi ; "mouvement et immobilité". Et Cattiaux rejoint les mystères chinois et l'antiquité grecque...

Pour ce qui est du Faucheur, cependant, je ne suis pas d'accord : à l'instant où il fauche, il ne marche pas ! Puis, ayant fauché, il se déplace. Puis il s'immobilise pour faucher. Puis il se redéplace etc. Faire gaffe à ses chevilles, d'ailleurs : pour qui a manié la faux, Charly, je t'assure ! A éviter à tout prix si on peut faire autrement. Ces outils-là sont aussi dangereux que des sabres de samouraï. Plus, peut-être...

Maintenant, que 'le faucheur' soit un pendant du Mat, pour ma part je n'en doute pas un seul instant. Et ce, malgré que ce soit difficile à prouver, en dépit de l'inclinaison du bâton, millimétriquement identique à celle de la faux de la XIII, et quelques petits signes cabalistiques. N'empêche... ils sont liés.

Je persiste et signe : le Valet de Coupes, serviteur du Graal en effet, s'incline. Et ne marche pas...

Chèvre

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 06/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Valet de Coupes"

Message  Charly Alverda le Mar 21 Juin 2011, 14:32

Chèvre a écrit:Pour ce qui est du Faucheur, cependant, je ne suis pas d'accord : à l'instant où il fauche, il ne marche pas ! Puis, ayant fauché, il se déplace. Puis il s'immobilise pour faucher.
Mon grand-père ne s’arrétait pas pour faucher ! Bon, faux et usage de faux, j’ai trouvé çà sur la toile :

" la faux est dirigée de droite à gauche. Elle a par là un sens de coupe. On fauche dans ce sens, et donc de droite à gauche, en marchant perpendiculairement devant soi, en se balançant d'un pied sur l'autre..."
Pesquidoux, Chez nous, 1923, p. 75.
" ... quatorze moissonneurs, la poitrine nue et les jambes écartées, fauchaient des seigles. Les fers sifflaient dans la paille qui se versait à droite. Chacun décrivait devant soi un large demi-cercle, et, tous sur la même ligne, ils avançaient en même temps."
Flaub., Bouvard, t. 1, 1880, p. 27.

@ http://www.cnrtl.fr/definition/faucher

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Valet de Coupes"

Message  Chèvre le Mar 21 Juin 2011, 14:53

Oui certes, cher Charly. (au passage, mes respects à Mr Alverda Senior ! VieuxSage ).

Mais, arrête-moi si je me trompe, là on ne cause pas de ton vénéré grand-père ni de l'époque des foins... on parle du Faucheur.

Celui-là Fauche quelqu'un à un endroit précis. Car on meurt bien à un instant et en un point précis. En tant qu'allégorie, le Faucheur ne va nulle part : il arrive pour quelqu'un à l'instant F, et puis il Fauche avec sa Faux rudement bien affutée, et puis il 'repart'... point barre. (sauf qu'en réalité "il" ne va nulle part : "il" était toujours déjà là, et ne repart pas plus qu'"il" n'est arrivé...)

Chèvre

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 06/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Valet de Coupes"

Message  Logos le Mar 21 Juin 2011, 17:29

Et si le squelette dansait ? La danse englobe le mouvement et l'arrêt, comme la musique le son et le silence.




Un peu de gnose phocéenne :

A ce propos c'est Zizek qui explique que dans le folklore du Montenegro l'origine du mal (et donc du monde) est une belle femme qui fait perdre l'équilibre aux hommes qui la croisent et déstabilise l'univers tout entier... depuis ajouterais Lacan l'amour véritable ne cesse de boîter (comme Exu ou les dieux africains qui sont des Dieux boiteux, comme le Mat aussi)
Il existe une belle histoire, celle que raconte Ivo Andric et qui s'appelle "Aska et le loup".
Cette histoire traite de la voie du danseur, l'intégration (ou son apprivoisement) du mal pour évoluer, les multiples vies incluses dans un sujet, les liens entre vie et mort.

Aska, une agnelle, est depuis toujours un peu différente des autres agnelles ; elle voudrait en outre aller à l'école de ballet.
Un jour cette créature innocente se perd dans la forêt, et comme ses parents le redoutaient, elle est surprise par un loup. Bien qu'Aska soit prise d'une peur panique, elle garde un calme apparent et commence à montrer ce qu'elle a appris à l'école de ballet.

Sa danse, raconte le narrateur, a été un vrai miracle et a suscité un autre miracle : le loup symbole du mal se laisse enchanter par la grâce de l'agnelle :

La petite Aska sentait cent vies pour prolonger son unique vie à elle qu'elle savait deja perdue. Nous ignorons combien d'énergie et combien de possibilités chaque créature humaine porte en elle (how much reality...)
Nous ne pressentons même pas tout ce que nous pouvons faire, nous sommes là et nous disparaissons sans faire l'expérience de tout ce que nous aurions pu être et de tout ce que nous aurions pu faire.
C'est seulement en de grands instants extraordinaires que l'on découvre ce secret, et celui où Aska dansa pour sa vie perdue fut un moment de ce type
C'est pareil pour arroser (d'ailleurs : eau-feux ?) on peut faire ça en marchant. Bon sur l'image il est fait-néant.


Logos

Nombre de messages : 551
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Valet de Coupes"

Message  Calcédoine le Mar 21 Juin 2011, 17:48

Bonjour !

En développant sur le squelette, nous nous écartons un peu du sujet (Valet de Coupes), mais ce n'est pas grave, puisqu'ici nous comparons le Valet de Coupes, la carte CheminCroisé Sans Nom, et CheminCroisé le Mat.

J'observe que Charly axe sa réflexion sur le déplacement dans l'espace, alors que Chèvre privilégie la fixité : "Car on meurt bien à un instant et en un point précis." Or, la "survenance d'un événement dans le temps" est un déplacement (dans le temps). N'y a-t-il pas convergence des deux points de vue lorsqu'on envisage globalement l'espace+temps ?

Vieillir, c'est se déplacer dans le temps, même en restant assis !

Calcédoine
Admin

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Valet de Coupes"

Message  Aube-Aurore le Mar 21 Juin 2011, 18:10

Bonjour ! Ensoleillé

Constatons que le Valet de Coupes de Viéville est, une fois de plus, orienté dans le sens opposé des autres.
Il y a, dans le tarot de Viéville, comme un effet de miroir présent à divers niveaux, par rapport aux jeux édités par la plupart des autres cartiers...

Amitiés. Fleur

Aube-Aurore

Nombre de messages : 238
Age : 36
Date d'inscription : 15/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Valet de Coupes"

Message  Charly Alverda le Mar 21 Juin 2011, 18:33

Je privilégie en effet le mouvement, dans le Tarot, les Valets ont les deux pieds sur terre, à l’exception de celui de Coupe qui a le pied gauche levé comme celui du Mat. La Coupe est couleur de vie qui est mouvement, dans les romans du Graal des varlets traversent la salle des convives en présentant l’un le Graal, l’autre la lance saignante, et malheur à ceux qui ne les arrètent pas pour leur poser la grande question !

La lame de la faux de CheminCroisé la XIII est de même couleur (dans le Conver) que le sacrum, lieu de “l’humide radical” et base de la kundalini. L’intérieur ciel de la lame et de même couleur que la colonne vertébrale. La moisson dorée occupe le tiers de la carte et il me paraît important (au moins pour le Conver) d’examiner la couleur des sols, et encore souvenons-nous que les Honneurs ne fonctionnent que par quatre (c’est la règle qui l’affirme !)

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Valet de Coupes"

Message  Bertrand le Jeu 23 Juin 2011, 16:23

Bonjour,

à propos de mouvement, le DYABLE crachant et fumant de Viéville est un des rares diables mobiles des Tarots :

je croyais qu'on l'avait évoqué dans les pages de ce forum mais je n'en trouve pas la trace.

Bertrand

Bertrand

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Valet de Coupes"

Message  Chèvre le Ven 24 Juin 2011, 14:29

Ah crénom, le Diable. Ah oui, il est mobile.

Sur cette histoire de mobilité... comme d'habitude quand je pense "Tarot" je pense d'abord "Conver". Or à n'en pas douter les autres Tarots auront d'autres canons.

Pour ce qui concerne l'arcane XIII, tout de même (celle du Conver en tout cas), il faut reconnaître qu'elle aura plus de mal à gigoter que les squelettes danseurs de Logos, vu qu'elle n'a qu'un pied en état de "marche"... L'autre... soit il a disparu, soit il est enfoncé dans la terre... quoiqu'il en soit sa jambe gauche a plutôt l'air d'un pivot que d'un arpion.



Ce qui ne l'empêchera pas de virevolter et de danser en rond, on est bien d'accord... Mais bel et bien fichée dans le sol. (Si ça peut la rassurer, il parait qu'on est tous 'fichés', de toute façon).

Chèvre

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 06/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Valet de Coupes"

Message  Charly Alverda le Sam 25 Juin 2011, 17:00

J’ai toujours vu un grand couteau dissimulé dans l’habit du Valet (côté chapeau); est-ce grave docteur ? Je n’ai pas pu identifier l’objet tripartite en bas à gauche de la carte, quelqu’un aurait une idée ? Le cactus de l’extrême gauche porte curieusement des fruits.
Cela fait aussi des années que je pense (à tort ou à raison) au Verdoyant quand je vois le Valet de Coupe du Conver dans son désert céleste.
“On” parlait récemment des hommes verts, il en est un très connu en Islam, "Al Khidr" (terme qui signifie littéralement "la verdure") ; mais les hindous le connaissent et les alchimistes rosicruciens du XVIIe siècle l’assimilaient à Elias Artista.

El Khidr, le Verdoyant qui aurait mis à l’épreuve Moïse, aurait bu à la source de Vie et à chaque endroit où il passait, des plantes se mettaient à pousser et la terre devenait verdoyante. Il est considéré comme le connaissant du “noyau” des religions et rencontrerait encore de nos jours des saints et des sages (même hors l’Islam). René Guénon conver-ti semble avoir eu de bonnes infos à ce sujet mais était peu loquace ! Sourire

Voici le lien sur Al Khidr :
.
@ http://www.islamdefrance.fr/main.php?module=articles&id=10&rubrique_menu=13

A propos des cartes Conver, et pour aller dans le sens de Bertrand, je ne comprends pas qu’on publie les horribles cartes du bicentenaire Sourire. Madame Camoin m’a dit personnellement (et sans doute à beaucoup d’autres !) que le tirage de ces cartes était une erreur (et une horreur) à cause des nouvelles presses et des anciens moules, les couleurs ont bavé !
Le tarot de la maison Le Héron est très intéressant au niveau de la fidélité, j’ai pu examiner un Conver d’avant 1800, la différence de rendu est infime.

Modération : Le débat relatif aux cartes Conver se poursuit dans
le fil Techniques de cartiers comparées dont les développements
intéressants s'éloignent un peu trop du titre initial du présent sujet.

Charly Alverda

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 02/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Valet de Coupes"

Message  Chèvre le Sam 25 Juin 2011, 18:59

Charly a écrit:J’ai toujours vu un grand couteau dissimulé dans l’habit du Valet (côté chapeau) est-ce grave docteur ? je n’ai pas pu identifier l’objet tripartite en bas à gauche de la carte, quelqu’un aurait une idée ? le cactus de l’extrême gauche porte curieusement des fruits.
Désolé, je ne vois ni l'objet tripartite, ni les fruits du cactus. Choqué !

En revanche, je vois en effet une lame (plutôt qu'un couteau) ; serait-ce, par exemple, un lien de plus avec la XIII ? (toujours Lame // l'âme)

La courbure de la lame contribue-t-elle à te faire penser à Khezr ? Khezr, Khadir : d'autres noms de Khizr; Corbin en parle sous le nom de Khezr dans "L'imagination créatrice dans le soufisme d' Ibn' Arabi" (cf notamment le post consacré à la longue introduction du livre de Corbin sur ce forum, un mini-résumé en contrepoint à un post d'Aliboron, consultable ici CheminCroisé ! ).

A propos de l'édition Héron : c'est tout de même dommage que certaines couleurs soient tellement opaques qu'on ne peut absolument pas discerner les détails de gravure. Or ceux-ci sont souvent très intéressants. L'édition de Mr Camoin est peut-être très fautive à certains égards, quoiqu'il en soit il permet de voir tous les traits de gravure. C'est loin d'être un intérêt mineur.

On peut d'ailleurs se demander si les couleurs d'origine étaient aussi foncées... je suppose qu'un spécialiste des pigments, par exemple, ou un restaurateur habitué aux matériaux de cette époque pourrait nous le dire...?

Modération : Le débat relatif aux couleurs des cartes se poursuit dans
le fil Techniques de cartiers comparées dont les développements
intéressants s'éloignent un peu trop du titre initial du présent sujet.

Chèvre

Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 06/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La carte du tarot "Valet de Coupes"

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 02:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum