Le puzzle Fulcanelli (Fulgrosse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le puzzle Fulcanelli (Fulgrosse)

Message  Nelly Foulcat le Dim 27 Oct 2013, 13:48

. .
Voici l'ouvrage essentiel qui a permis aux férus d'histoire alchimique d'accoler définitivement un nom d'état civil au pseudonyme bien connu de CheminCroisé Fulcanelli, l'énigmatique auteur du "Mystère des Cathédrales" (1926) et des "Demeures philosophales" (1930).

Tel un méticuleux inspecteur de police – un peu à la manière d'Ari Mackenzie, le héros d'Henri Lœvenbruck, dans CheminCroisé Le Mystère Fulcanelli –  Fulgrosse examine dans le détail tous les indices disponibles, en partant de l'idée que les informations fournies par CheminCroisé Eugène Canseliet, confrontées aux rares documents disponibles, sont correctes. A contre-courant de ce qui se murmure dans les milieux "alchimisants" (où se répandent des médisances invérifiables sur le préfacier des ouvrages signés Fulcanelli), Fulgrosse explore les unes après les autres toutes les pistes permettant de remonter jusqu'à l'identité de l'authentique Adepte qui inspira les publications auxquelles collaborèrent également Canseliet, Pierre Dujols, et CheminCroisé Jean-Julien Champagne.
.
En quelque sorte, ce nouvel ouvrage vient en complément du livre "Fulcanelli, un secret violé", que Fulgrosse publia à compte d'auteur (Lisbonne) en mai 2009. En conséquence, la nouvelle publication n'apporte que peu d'éléments neufs par rapport aux éléments principaux qui ont mit en évidence le rôle essentiel joué par l'Adepte Paul Decœur dans la genèse du "corpus fulcanellien" ; par contre, de nombreux détails, documentés, sont présentés en appui de la thèse principale. Les lecteurs peu intéressés dans le dévoilement de l'identité de Fulcanelli trouveront probablement que Le Puzzle Fulcanelli surinforme, donne trop de détails accessoires relatifs à des personnages secondaires, mais au contraire, ceux que la question passionne trouveront  là regroupées de nombreuses pièces à conviction réunies suite à  une recherche intensive. Or, ce sont précisément ces pièces, pouvant aujourd'hui être considérées comme accessoires qui permirent de biffer bien des noms de la liste des "fulcanellisables", ces personnages qui correspondaient "à peu près" au personnage de Fulcanelli et qui auraient pu être désignées comme se cachant sous le célèbre pseudonyme.

Hormis le rapport détaillé d'enquête, Fulgrosse nous confie deux convictions personnelles.
La première, c'est qu'Eugène Canseliet n'était pas un menteur. Oh, certes ! il n'a pas TOUT dit, au sujet de Fulcanelli, mais ne rien dire n'est pas mentir, et laisser les gens croire en leurs propres déductions erronées, ce n'est pas non plus mentir.
La seconde découle de la précédente : si Canseliet n'a pas menti, Fulcanelli, l'Adepte, a donc logiquement dû réussir le Grand-Œuvre, et a pu, si pas accéder à l'immortalité, au moins atteindre un âge très avancé. Ceci expliquerait alors sa présence à l'enterrement d'Anatole France en 1924, et l'épisode de Séville en 1953. Vivrait-il toujours parmi nous aujourd'hui, à nouveau rajeuni, anonyme, dissimulant habilement ses 175 ans ?

Le Puzzle Fulcanelli, par Fulgrosse
Editions La Pierre Philosophale, 2011, ISBN 978-2-36353-002-8
avatar
Nelly Foulcat

Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 03/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum